Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême à la cérémonie d'intronisation du Président Rouhani Version imprimable
03/08/2013

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 3 Août 2013, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors de la cérémonie d'investiture du nouveau Président iranien, Hassan Rouhani, qui a pris officiellement ses fonctions après avoir reçu l'approbation du Guide suprême, annoncée dans un décret lu au début de la cérémonie.

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

C'est une réunion très importante et par la grâce d'Allah, un jour béni. Le fait que dans le système sacré de la République islamique, le pouvoir exécutif soit transféré d'un responsable à un autre, dans une ambiance de tranquillité, de sérénité et de convivialité, est un phénomène très significatif et très précieux qui résulte de la démocratie islamique dont notre magnanime Imam Khomeiny a fait, avec perspicacité et sagesse, le fondement de la République islamique. Tout est entre les mains du peuple. Ce sont les gens qui choisissent et tout pivote autour de l'axe du cher Islam. Ceci est la démocratie islamique.

Notre nation n'a pas goûté à la démocratie avant la victoire de la Révolution islamique. Entre le Mouvement constitutionnel et la victoire de la Révolution islamique, 75 ans se sont écoulés. Pendant ces 75 années, 55 années se sont écoulées sous la dictature de la dynastie des Pahlavis qui était une dictature violente dépendante des grandes puissances mondiales - premièrement de l'Angleterre puis les États-Unis - sans aucune considération ce que les gens voulaient. Pendant ces 55 années, le pays était aux mains d'individus qui ne prêtaient aucune attention au sort et aux intérêts de notre nation, ni à la gloire, à la grandeur et à la dignité de ce pays. Ils se souciaient de leurs propres intérêts et des intérêts des puissances qui les soutenaient. Pendant les 20 années qui ont précédé cette dynastie, le pays était dans le chaos et l'anarchie. Entre le début du Mouvement constitutionnel et la victoire de la Révolution islamique, le pays était sous la domination de dictatures et de despotes sauf pendant une période de deux ans au cours desquels un gouvernement national faible avait été formé et qui a été éliminé par les complots de l'Angleterre et des États-Unis.

Les gens ont goûté à la démocratie dans la République islamique. Depuis la victoire de la Révolution islamique jusqu'à nos jours, ce sont les gens qui jouent le rôle décisif dans tous les événements importants et dans toutes les principales responsabilités du pays. Onze élections présidentielles, neuf élections parlementaires et plusieurs élections de l'Assemblée des experts et des conseils municipaux et ruraux ont eu lieu. C'est-à-dire qu'au cours de ces 34 dernières années, nous avons eu en moyenne, une élection par an. Les gens sentent que ce sont eux qui prennent les décisions, supervisent, agissent et décident de leur sort et de la gestion politique et économique du pays à grande échelle. C'est le sens de la démocratie religieuse.

L'une des caractéristiques de cette démocratie est que la relation qui existe entre le peuple et les responsables n'est pas une relation protocolaire. Au contraire, il y a une relation affective et religieuse entre eux qui résulte de la croyance des gens et de leurs perspectives religieuses ainsi que de leur engagement aux principes de la Révolution. C'est une chose qui n'existe nulle part dans le monde. Nous ne connaissons aucun autre pays où la relation entre le peuple et les responsables est une relation affective et religieuse, fondée sur un tel engagement aux principes. C'est la norme qui guide d'ailleurs les responsables gouvernementaux. L'honorable Président qui a été officiellement chargé aujourd'hui, de la responsabilité lourde et glorieuse de la Présidence, doit prêter attention au fait que les gens considèrent l'Iran comme un pays islamique fondé sur les principes et les enseignements islamiques, et qu'ils se battent pour sa sauvegarde.

Hier, c'était la Journée de Qods dans ce pays. Qui a obligé les citoyens de Téhéran et d'autres villes en plein jeûne (du ramadan) à descendre dans les rues par cette chaleur et cette température caniculaire qui règne dans certaines régions comme le Khuzestân, pour scander des slogans en fonction de leurs croyances, montrer leur résistance au monde et annoncer clairement leur position sur la cause palestinienne et le régime sioniste usurpateur ? Comment les analystes analysent ceci ? Comment analysent-ils ce grand événement qui a lieu chaque année pendant les manifestations de la journée de Qods, tout comme dans les rassemblements du 22 Bahman [11 février, marquant l'anniversaire de la victoire de la Révolution islamique] ? A ces occasions, les gens de différentes origines sociales, des personnes âgées, des jeunes, des hommes et des femmes de toutes les régions du pays se rassemblent dans les rues avec enthousiasme et annoncent clairement leur position sur les grands enjeux du pays. Cela vient de leur foi. C'est une relation fondée sur la foi. Aucune force et aucun encouragement matériel ne peuvent attirer de cette manière, les gens à une telle participation. C'est la même chose lors des élections. Vous avez été témoins des élections présidentielles enthousiastes de cette année et des élections similaires précédentes. Ce sont les gens qui créent ces élections parce qu'ils se sentent engagés et responsables. L'engagement fondé sur la foi les pousse à s'engager dans les questions politiques et sociales. C'est une caractéristique de la démocratie religieuse. C'est l'imam Khomeiny qui nous a montré ce chemin et jusqu'à aujourd'hui, les gens l'ont suivi en parfaite loyauté. Par la grâce d'Allah, ils vont continuer à parcourir cette même voie dans l'avenir.

La responsabilité des dirigeants est très lourde. Dans la République islamique, accepter une responsabilité ne signifie pas profiter du pouvoir qu'elle représente. Au contraire, cela signifie accepter les difficultés afin de rendre service à la population et assumer la charge des affaires. C'est le sens de la responsabilité dans la République islamique. Les responsables font des efforts, travaillent de façon acharnée et mettent toutes leurs capacités en jeu pour réduire les problèmes des gens et aider le pays à atteindre ses objectifs. Heureusement, le pays a beaucoup de capacités. Les grands services que les précédents responsables ont rendus figurent également parmi les capacités du pays dont les honorables responsables devraient tirer profit.

Bien sûr, je conseille à la fois au peuple et aux responsables d'être patients. Il ne faut pas s'attendre à ce que des problèmes des gens - que ce soit dans le domaine économique ou autre - soient résolus du jour au lendemain. Bien sûr, nous devons demander à Allah le Très-Haut, d'accorder ses bénédictions aux responsables pour qu'ils puissent faire avancer les choses dans le moindre délai possible. Toutefois, les plans à grande échelle, exigent naturellement beaucoup de temps.

Mon conseil à la fois à l'honorable Président et aux membres de son cabinet qui par la grâce d'Allah, recevront le vote de confiance du Majlis dans un avenir proche, est qu'ils doivent agir avec patience et sans précipitation. Ils doivent prendre des mesures bien calculées et déterminées. Il y a de grandes capacités dans tous les domaines. Il y a aussi des objectifs élevés et beaucoup de signes positifs et de perspectives prometteuses dans notre pays. Bien entendu, le camp des ennemis se comporte de manière hostile. L'honorable Président a évoqué les sanctions et les pressions que les ennemis de la nation iranienne, dirigés par les États-Unis, imposent à notre pays. Je tiens à dire que s'il est vrai que les pressions des ennemis créent des problèmes pour notre peuple, elles fournissent aussi une expérience précieuse à nos responsables et à notre peuple. La grande leçon que nous avons tirée de ces pressions économiques, est que nous devons renforcer nos structures internes autant que nous le pouvons. Nous devons nous renforcer de l'intérieur, autant que nous le pouvons. Nous ne devons pas placer nos espoirs à l'extérieur. Ceux qui comptent sur des capacités extérieures à l'Iran seront désarmés dès qu'ils seront confrontés à de tels problèmes. La nation iranienne a beaucoup de capacités. Nous devons renforcer notre pouvoir national à partir de l'intérieur du pays. Récemment, j'ai dit aux responsables du pays que c'est surtout les questions économiques et scientifiques qui doivent être poursuivies de manière très sérieuse.

Les questions politiques sont également importantes. Je tiens à mettre l'accent sur l'avis du Président en ce qui concerne notre comportement sur différentes questions internationales et politiques, les questions liées à la diplomatie et d'autres questions. Nous devons certainement nous comporter de manière sage et rationnelle bien que nous ayons des ennemis qui ne comprennent pas beaucoup le langage de la rationalité et du raisonnement. Notre responsabilité est de savoir ce que nous faisons et de nous comporter de manière déterminée, en accordant une attention particulière aux nobles objectifs de la République islamique. Nous devons connaître nos objectifs, y prêter attention et les poursuivre avec sérieux.

Comme monsieur le Président l'a dit « la communauté modérée » est une caractéristique de la communauté islamique. « Et c'est ainsi que Nous avons fait de vous une communauté modérée pour que vous soyez témoins aux gens, comme le Messager sera votre témoin » [Coran 2: 143]. La voie de la modération est la voie de l'Islam. Nous devons voir ce que l'Islam nous dit et nous demande. Le secret du succès réside dans la recherche de la satisfaction divine et le respect des obligations divines. Allah le Très-Haut, nous a montré le chemin. Si nous suivons et parcourons ce chemin, nous réussirons. Nous ne devons pas oublier que depuis le premier jour après la victoire de cette Révolution, des ennemis ont annoncé ouvertement leur hostilité et déclaré qu'ils voulaient détruire cette Révolution et la République islamique. Depuis ce jour-là c'est-à-dire depuis plus de 34 ans, la nation iranienne a de façon quotidienne, accompli des progrès malgré les complots des ennemis. Non seulement ils n'ont pas pu porter atteinte à la République islamique mais ils n'ont pas non plus pu entraver ses progrès. Nous avons fait des progrès dans plusieurs domaines que nous ne pouvions même pas imaginer aux premières années après la Révolution. Cela a été fait grâce à la bénédiction et l'assistance divine, la forte présence de la population et grâce aux efforts des responsables pendant cette période. Le secret de la réussite de ce pays et de cette nation est dans l'Islam, l'engagement aux principes de l'islam et aux valeurs islamiques, ainsi que la fidélité à l'héritage de notre magnanime imam Khomeiny, ses recommandations, ses conseils et les lignes directrices claires qui sont à notre disposition.

Je conseille à tous les honorables responsables de coopérer plus étroitement pour résoudre les problèmes du pays. Les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire doivent coopérer au maximum. En règle générale, le monde de l'Islam, la région du Moyen-Orient et le monde entier sont confrontés à certains problèmes dans les domaines économiques, politiques et sécuritaires. Dans notre région, il y a beaucoup plus de problèmes. D'une part, il y a des problèmes dans certains pays islamiques et d'autre part, le problème du régime sioniste oppressif dans la région. Cela fait maintenant 65 ans que ce régime opprime le peuple et commet des crimes contre les véritables propriétaires de la Palestine. Ces problèmes durent depuis 65 ans. Ils détruisent les maisons, ils tuent un enfant dans les bras de son père, ils arrachent un adolescent à sa famille et l'incarcèrent. Ils le gardent en prison sans procès ou allongent sa peine de prison. Ils exercent quotidiennement des pressions sur des gens qui sont les vrais propriétaires de ce pays. Ne faut-il pas considérer cela comme des crimes ? N'est-ce pas une forme d'oppression ? C'est une des choses qui existe dans la région et malheureusement, un certain nombre de puissances mondiales fournissent assistance et soutien à ces oppresseurs. Ce sont les conditions de notre région.

La République islamique doit faire de grandes réalisations en adoptant des positions claires et en bénéficiant de ses nombreuses capacités et de son avenir prometteur. En premier lieu, il convient de régler les problèmes internes. Beaucoup d'efforts ont été faits dans le passé. J'estime qu'il est nécessaire de remercier l'administration de Monsieur Ahmadinejad qui a rendu de nombreux services et fait beaucoup de choses importantes. Il y a beaucoup de tâches que par la grâce d'Allah, les responsables doivent entreprendre à partir de maintenant. Les progrès du pays, de la nation iranienne et de la République islamique ne doivent pas être arrêtés. Par la faveur et la grâce d'Allah, les choses vont avancer.

Comme il a été mentionné, Monsieur Rouhani est un des anciens serviteurs de la République islamique dans différents domaines. Il est un homme expérimenté et testé, de la République islamique. Il s'est vu confier de nombreuses responsabilités au cours de la Défense Sacrée, dans le Majlis et le Conseil suprême de sécurité nationale, et il a rendu de grands services. Aujourd'hui, il a l'honneur d'avoir été nommé à ce poste par la voix du peuple. J'espère qu'Allah le Très-Haut, l'aidera, le soutiendra et le guidera.
Tout le monde doit l'aider. Je demande et j'insiste pour que tous les partis politiques et toutes les personnalités influentes aident l'administration et le Président afin que par la grâce d'Allah, le gouvernement puisse s'acquitter de ses responsabilités de manière efficace, et répondre aux attentes des gens de la meilleure façon possible.

Je demande à Allah le Très-Haut, d'accorder Ses bénédictions à tous les chers participants, au peuple d'Iran et à tous les musulmans dans le monde entier. J'espère que tout le monde bénéficiera des bénédictions divines dans ces derniers jours du mois sacré du Ramadan. J'espère que l'âme de notre Imam Khomeiny et les âmes pures de nos martyrs seront satisfaites de nous.

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^