Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Sermons de la Prière de l'Eid-ul-Fitr Version imprimable
09/08/2013

Ce qui suit est le texte intégral des deux sermons prononcés le 9 août 2013 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors de la prière de l'Eid-ul-Fitr, à Téhéran

Premier sermon

 Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

Toutes les louanges sont à Allah, le Seigneur des Deux Mondes, Que nous louons, de Qui nous demandons l'aide, devant Qui nous nous repentons et en Qui nous plaçons notre confiance, et que la paix et les salutations soient sur Son bien-aimé et Sa noble créature, le meilleur parmi Ses serviteurs, le protecteur de Son secret, le transmetteur de Son message, le signe avant-coureur de Sa miséricorde, l'avertisseur de Son châtiment, notre Maître et Prophète, Ab-al-Qassem al-Mustafa Mohammad, sur ses descendants élus, immaculés et infaillibles qui guideront la visite guidée, surtout celui qui représente le trésor d'Allah sur terre.

Je conseille à moi-même et à chacun d'entre vous, chers frères et sœurs croyants qui venez d'accomplir votre prière dans cette grandiose réunion, de craindre Dieu et de s'engager dans la piété et la vertu qui sont la source du bonheur et de la victoire dans ce monde et dans l'au-delà. Je tiens à vous adresser mes félicitations à l'occasion de l'Eid-el-Fitr (fin du mois de Ramadan) ainsi qu'au peuple d'Iran et à tous les musulmans du monde entier.

Le mois de Ramadan qui était rempli de bénédictions divines pour notre nation et pour les autres musulmans, viens de s'achever et beaucoup de gens heureux ont bénéficié de ses bienfaits. Ceux qui ont passé leurs journées à obéir à Dieu et à jeûner alors qu'ils avaient faim et soif par ces chaudes et longues journées d'été, qui ont évité les désirs charnels et freiné leurs passions humaines, qui pendant les nuits, se sont engagés dans la prière et le dhikr, et ont veillé pour l'amour de Dieu, qui ont effectué leur responsabilité en adorant Dieu et en accomplissant les obligations divines de ce mois, se sentent aujourd'hui, satisfaits et heureux. Votre engagement dans les actes spirituels et la lutte contre les passions humaines en ce mois, a créé en vous, qui avez fait preuve de détermination, de volonté et de patience par le jeûne, un sentiment de joie et de bonheur spirituel. L'une des caractéristiques de l'exercice des responsabilités, des efforts et du djihad pour l'amour de Dieu, est qu'on se sent heureux malgré les souffrances et les difficultés. Dieu a lié ce bonheur avec le bonheur que nous ressentons le jour de l'Eid-ul-Fitr. Afin de montrer la grandeur de ce jour, je dois simplement dire qu'au cours des neuf qunuts de la prière de l'Eid-ul-Fitr, vous soulignez l'importance de cette journée en disant : « Par cette journée bénie, je Te demande ... » [Mafatih ul-Jinan, Eid-ul-Fitr]. J'espère qu'Allah le Très-Haut, acceptera vos prières et accordera Sa miséricorde et Ses bénédictions au peuple d'Iran et vous accordera Ses récompenses abondantes pour les efforts que vous avez faits durant ce mois. Un des grands efforts que les gens ont fait dans ce mois, a été la Journée de Qods. On ne peut décrire en aucune façon, l'importance de ce que vous avez fait. Partout dans le pays, vous vous êtes rassemblés dans les rues par ce temps chaud et à jeun, afin de prouver l'intérêt de la nation iranienne pour cette question importante du monde et de l'Histoire de l'islam. C'est ce qui caractérise une nation vivante. J'estime nécessaire d'exprimer ma profonde gratitude à la nation iranienne pour cet effort.

Cette année, plus que les années précédentes, une bonne coutume a été pratiquée. Il est bon de prêter attention à cette question et au fait de fournir à la population des repas d'iftar [de rupture de jeûne] simples et frugaux, dans les mosquées et les rues de nombreuses villes du pays. Contrairement aux repas d'iftar excessifs servis par certains, c'est un acte très approprié. Sous prétexte d'offrir des repas d'iftar, certains se rendent coupables de gaspillage et au lieu d'établir une relation psychologique avec les pauvres et les démunis pendant le mois de Ramadan, ils se livrent aux passions charnelles. Cela ne veut pas dire que manger un bon repas au cours de l'iftar est un acte interdit. Non, selon la charia, ces actes ne sont pas interdits. Mais le gaspillage et les excès sont interdits. Le gaspillage qui est parfois observé à de telles occasions, est interdit. Tant mieux pour ceux qui offrent des repas d'iftar gratuits selon une coutume qui est devenue courante, avec grande générosité, aux passants ou à ceux qui aiment profiter de ces repas dans les rues et dans les Hosseyniehs.

J'espère qu'Allah le Très-Haut, accordera Ses bénédictions à tous les Iraniens et acceptera vos prières. J'espère qu'Il vous accordera le bonheur de préserver les acquis de ce mois de Ramadan jusqu'à l'année prochaine. 

 Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux
« Par le Temps ! L'homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s'enjoignent mutuellement la vérité et s'enjoignent mutuellement l'endurance »
[Coran 103 : 1-3].

Deuxième sermon

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

Toutes les louanges sont à Allah, Seigneur des Deux Mondes, Que nous adorons, de Qui nous demandons l'aide, en Qui nous plaçons notre confiance, dont nous cherchons la grâce, le pardon et la paix, et que Ses salutations soient sur Son messager bien-aimé et noble, notre maître et prophète, Ab-al-Qassem al-Mustafa Mohammad et sur ses descendants immaculés et infaillibles, en particulier le Commandeur des Croyants, Sediqat-al-Tahera, l'Imam Hassan, l'Imam Hossein, l'Imam Ali ibn al-Hossein, l'Imam Mohammad ibn Ali, l'Imam Ja'far ibn Mohammad, l'Imam Musa ibn Ja'far, l'Imam Ali ibn Musa, l'Imam Mohammad ibn Ali, l'Imam Ali ibn Mohammad, l'Imam Hassan ibn Ali et Al-Hudjat-al-Qaem al-Mahdi.

Que Ses salutations soient sur les Imams des musulmans, les partisans des opprimés et ceux qui guident les croyants. Nous demandons pardon à Allah et nous nous tournons vers Lui, repentants.

Je conseille à tous les frères et sœurs d'observer la piété dans leur discours, leur comportement et leur prise de positions, et dans les différents domaines sociaux, économiques et politiques.

Ces jours-ci, de nombreux événements se déroulent en Asie occidentale, en Afrique du Nord et plus généralement, dans les régions islamiques. Je ferai brièvement allusion à certains de ces événements. Dans notre pays, l'événement important est la formation du nouveau gouvernement. Heureusement, grâce aux efforts déterminés et tous azimuts de la population, cette nécessité légale a été réalisée et cette tradition nationale a été préservée de la meilleure façon possible. Inch Allah, une fois que le Majlis se sera acquitté de sa responsabilité de choisir les ministres compétents, un nouveau gouvernement sera formé et commencera à remplir les grandes et importantes tâches dont il est chargé bien qu'il ait déjà commencé de nombreux travaux. J'espère que l'honorable Président et les responsables exécutifs bénéficieront des bénédictions divines. J'espère que le soutien et l'assistance du peuple les aideront à mener de la meilleure façon possible leurs grandes responsabilités car si les grandes responsabilités représentent de grands avantages, elles représentent aussi de grandes difficultés.

Cependant dans les pays qui se trouvent autour de nous, les pays d'Asie occidentale et d'Afrique du Nord, les événements ne sont pas des événements heureux mais au contraire, très inquiétants. C'est le cas de la Palestine opprimée. Après 65 ans depuis l'occupation officielle de la Palestine, cette nation subit journellement, oppressions et cruautés. Les maisons sont détruites, des gens innocents sont arrêtés, des enfants sont séparés de leurs parents et des prisons sont remplies de gens innocents ou qui ont purgé leur peine de prison. Ce qui est inquiétant, c'est que les puissances occidentales soutiennent de toutes leurs forces, ces criminels. Une des catastrophes dans le monde aujourd'hui, est que cette oppression évidente qui est une combinaison de dizaines et de centaines d'actes d'oppression, est soutenue par ceux qui prétendent défendre les droits de l'homme et la démocratie, et lancent des slogans beaux et colorés, à cet égard mais dans la pratique, soutiennent les criminels.

Actuellement, des négociations ont été reprises entre l'Autorité palestinienne et les sionistes. Ces négociations certainement ne produiront aucun résultat comme cela a été le cas dans les négociations antérieures où les Palestiniens ont renoncé à leurs droits et ont encouragé les transgresseurs à transgresser davantage, et qui ont freiné les activités politiques légitimes du peuple de Palestine. Les sionistes détruisent les maisons, construisent de façon illégale des colonies pour ceux qui occupent la Palestine et prétendent en même temps, négocier. Ils ont annoncé que les négociations seront menées en secret et ce que l'arrogance mondiale a préparé pour ces négociations, sera certainement au détriment des Palestiniens.

Nous estimons que le monde de l'Islam ne doit pas reculer sur la cause palestinienne et doit condamner l'occupation de ces loups sauvages que sont les sionistes et leurs alliés internationaux. Il ne faut pas laisser ces négociations qui sont menées sous une soi-disant « médiation des États-Unis », aboutir à plus d'oppression à l'encontre du peuple de Palestine et à l'isolement des combattants palestiniens musulmans. En fait, les États-Unis ne sont pas des médiateurs mais une des parties en conflits dans ces négociations et du côté des usurpateurs de la Palestine, à savoir les sionistes.

Une autre question est la question de l'Égypte. Nous sommes très préoccupés par ce qui se passe en Égypte. Compte tenu des événements qui se passent dans ce pays, l'éventualité d'une guerre civile en Égypte se renforce de jour en jour et c'est une catastrophe. Il est nécessaire que le peuple égyptien, plus particulièrement les personnalités politiques, scientifiques et religieuses d'Égypte, étudient la situation actuelle et les conséquences catastrophiques que cette situation pourrait engendrer. Ils devraient tirer leçon de la situation actuelle en Syrie. Ils devraient prévoir les conséquences de la présence et des activités des mercenaires occidentaux et sionistes, et des terroristes. Ils devraient se rendre compte de ces dangers. La démocratie et les droits du peuple doivent être respectés. Le meurtre est vigoureusement condamné par les musulmans. L'utilisation de la force et de l'intimidation par différents groupes, est absolument inutile d'autant plus qu'elle aura beaucoup d'inconvénients. L'intervention des puissances étrangères dont nous sommes actuellement témoins, ne produira rien d'autre que des pertes et des dommages. Les problèmes de l'Égypte doivent être résolus par le peuple et les élites d'Égypte elles-mêmes, qui devraient réfléchir aux conséquences catastrophiques et dangereuses de la poursuite de cette situation. Si à Dieu ne plaise, le chaos s'installe et si à Dieu ne plaise, une guerre civile éclate, qui pourra l'empêcher ?

Cela sera un prétexte à l'ingérence des grandes puissances qui constituent elles-mêmes, la plus grande catastrophe pour tout pays et toute nation. Nous sommes très inquiets et conseillons fraternellement aux personnalités égyptiennes, au peuple d'Égypte, aux groupes politiques et religieux et aux religieux égyptiens de trouver eux-mêmes, une solution, et de prendre eux-mêmes, les mesures nécessaires. Ils ne doivent pas permettre aux étrangers et aux grandes puissances dont les services de renseignement ont probablement joué un rôle dans l'apparition de cette situation, de s'ingérer davantage dans leurs affaires.

Une autre question est celle de l'Irak. En Irak, une administration et un gouvernement démocratique sont arrivés au pouvoir par le vote du peuple. Cependant, les superpuissances et les forces réactionnaires de la région mécontentes de cette situation, ne veulent pas laisser le peuple d'Irak tranquille. Ces explosions, ces assassinats et ces activités criminelles et terroristes sont les résultats de l'assistance et du soutien financier, politique et militaire d'un certain nombre de puissances régionales et extrarégionales qui ne veulent pas laisser la nation irakienne vivre comme elle le désire. Il est nécessaire pour les politiciens et les responsables irakiens, les groupes irakiens chiites et sunnites, arabes et kurdes, de tirer leçon de la situation qui existe dans un certain nombre d'autres pays. Ils devraient remarquer que les guerres civiles et les conflits intérieurs qui détruisent les infrastructures d'un pays, ruinent l'avenir de toute nation. Le régime sioniste et les occupants israéliens contemplent cette situation avec tranquillité et satisfaction. Est-ce une situation appropriée ?

Mon Dieu ! Par la bénédiction de Mohammad (SAWA) et de sa famille (AS), sors-nous de notre ignorance. Mon Dieu ! Coupe les mains des gens malintentionnées et transgresseurs qui manipulent les nations et les pays islamiques. Mon Dieu ! Par la bénédiction de Mohammad (SAWA) et de sa sainte famille (AS), fais que l'islam et les musulmans remportent la victoire partout où ils sont.

 Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

« Nous t'avons certes, accordé la source de l'Abondance]. Accomplis la Salat pour ton Seigneur et sacrifie. Celui qui te hait sera certes, sans postérité » [Coran 108: 1-3].

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^