Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre du Guide suprême de la Révolution islamique avec le Sultan Qabus Version imprimable
26/08/2013

Lors d'une rencontre dans la matinée du 26 aout 2013, avec Qabus ibn Saïd, sultan d'Oman, et la délégation qui l'accompagne à Téhéran, le Guide suprême de la Révolution islamique a qualifié de critique, la situation sévissant dans la région, insistant sur le fait que la situation actuelle de la région était le résultat des ingérences étrangères.

Faisant allusion aux relations amicales entre l'Iran et Oman, et la belle image du gouvernement et du pays d'Oman dans l'esprit du peuple iranien pour, il a déclaré que le terrain était propice pour un développement des relations bilatérales dans différents domaines.

« Oman est un bon voisin pour la République islamique d'Iran » a noté l'Ayatollah Khamenei, avant d'ajouter : « Dans de telles conjonctures critiques résultant, pour une bonne part, de diverses ingérences étrangères, le renforcement des coordinations régionales, notamment, entre l'Iran et Oman, est un impératif ».

L'Ayatollah Khamenei a affirmé que le fait d'associer les questions d'ordre religieux, ethnique et sectaire aux différends politiques entre les pays est une démarche dangereuse dont on est témoin dans la région. «Malheureusement, avec l'appui de certains pays de la région, un groupe takfiri a été créé, qui s'affronte à tous les groupes musulmans. Les supporters de ce courant doivent savoir quand-même que ce feu les carbonisera, eux aussi», a souligné le Leader de la Révolution islamique.

L'autre grand facteur d'insécurité, dans la région est, selon le Guide suprême de la Révolution islamique, l'existence du régime corrompu israélien, qui, avec ses grands stocks d'armes de destruction massive (ADM) et soutenu par les États-Unis, représente une véritable menace pour la région.

« La région a besoin du calme et de la sécurité, et cela ne peut être réalisé qu'en interdisant les armes de destruction massives», a fait remarquer le Guide suprême de la Révolution islamique.

De sa part, Sultan Qabus ibn Saïd a déclaré qu'il était très heureux de rencontrer le Guide suprême et que les relations entre les deux pays, appuyées par une forte alliance culturelles et historiques, étaient très appréciables. « Dans mes négociations avec le Président iranien, nous avons étudié les possibilités du développement des relations dans les domaines économiques et de transport et spécialement dans le domaine gazier. » a-t-il précisé.

Le Sultan d'Oman a confirmé les propos du Guide suprême au sujet des conditions délicates de la région et du danger que lui crée le régime sioniste, avant de souligner : « la solution aux problèmes de la région est de tenir compte des intérêts de ses peuples et nécessite la coopération des pays de la région dans ce domaine ».

 
< Précédent   Suivant >

^