Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Audience accordée aux membres du Conseil des Experts Version imprimable
05/09/2013

« Les États-Unis se sont lancés dans un aventurisme contre la Syrie, ce serait une grande erreur qu'ils commettraient, une erreur qui serait à leur détriment », a mis en garde le Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une audience accordée, aujourd'hui jeudi, aux membres du Conseil des Experts. « En ce qui concerne la Syrie, les Américains, prétextant une attaque chimique, en accusent le gouvernement syrien, pour lancer une action militaire contre ce pays pour des raisons humanitaires. Ils prétendent à travers un discours démagogique, d'attaquer la Syrie pour défendre les populations et les victimes des armes chimiques. Les Américains évoquent la question du recours à l'arme chimique en Syrie alors que les expériences déjà vécues montrent que les questions humanitaires sont le dernier souci des hommes d'État américains », a fait remarquer l'honorable Ayatollah Khamenei.

L'honorable Ayatollah Khamenei a demandé à tous les responsables d'avoir une vision globale vis-à-vis des questions du pays, de la région et du monde et de prendre position avec perspicacité.

Faisant allusion aux hostilités envers l'État islamique, dès la victoire de la Révolution islamique, Le Leader de la Révolution a indiqué : « La principale origine de toutes ces hostilités est l'Islam. »

Évoquant la situation prévalant à présent dans la région et dans le monde, il a affirmé : « C'est une grave erreur de croire que l'éveil islamique est éliminé, parce que l'éveil islamique n'était pas un événement purement politique qui disparaîtrait après la venue de certains éléments et la disparition des autres. L'éveil islamique est en effet un état de réveil et de confiance en soi basé sur l'Islam, qui s'est propagé dans les sociétés islamiques. »

« Ce dont nous sommes aujourd'hui témoins dans la région, c'est en fait, la réaction de l'arrogance et à sa tête, les États-Unis, face à l'éveil islamique », a-t-il ajouté.

L'Ayatollah Khamenei a souligné : « Ce qui n'est absolument pas important, c'est l'aspect humanitaire », ajoutant : « Les Américains qui prétendent accorder de l'importance aux questions humanitaires, ont dans leurs bilans, les prisons de Guantanamo et d'Abou Ghraïb, le mutisme devant l'emploi par Saddam des armes chimiques contre Halabcha et les villes iraniennes et le massacre des innocents en Afghanistan, au Pakistan et en Irak. »

Le Guide Suprême de la Révolution Islamique a ajouté : « Nous estimons que les Américains font une grave erreur en Syrie, et sur la même base, ils se verront subir des coups et en subiront sans nul doute, les conséquences. »

Le Guide Suprême de la Révolution Islamique a affirmé : «dans leurs prises de décisions et de positions, tous les responsables doivent prendre en compte, trois critères, à savoir «les idéaux et les objectifs », « les stratégies générales et globales » et «les réalités ».

En ce qui concerne les idéaux et les objectifs de la création de la République islamique d'Iran, le Guide Suprême de la Révolution Islamique a indiqué : « La création d'une civilisation islamique et d'une société avancée sur les plans matériel et spirituel sont les idéaux de la République islamique d'Iran. »

Il a ajouté : « Les stratégies à employer pour atteindre cet idéal sont claires : rester fidèle à l'Islam, éviter d'être l'objet de l'injustice et de se comporter par l'injustice, s'appuyer sur le vote du peuple, la stratégie du travail et celle de l'unité nationale. »

Présentant le comportement de l'Imam Khomeiny (ra) à la première décade de la Révolution, comme une norme à suivre, il a souligné : « L'Imam (ra) n'a pas fermé ses yeux sur les réalités, mais il n'a négligé non plus les principes. »

Le Guide Suprême de la Révolution Islamique a ajouté : « L'Imam Khomeiny (ra) est celui qui a dit « le régime sioniste est une tumeur cancéreuse qui doit disparaître » sans jamais cacher son opinion sur le régime sioniste. »

« L'Imam Khomeiny (ra) n'a dissimulé son opinion sur les États-Unis ni sur leurs mauvaises actions et la fameuse phrase que « Les États-Unis sont le grand Satan » vient de lui », a rappelé le Guide suprême.

L'honorable Ayatollah Khamenei a également précisé : « La situation des gens et des pays qui ont violé leurs principes pour obtenir l'avis favorable des arrogants est actuellement devant nos yeux. »

« Si en Égypte on scandait le slogan exhortant à la lutte contre Israël et si on n'avait pas admis les promesses des États-Unis, on ne serait pas sans nul doute témoin de la libération du dictateur et de l'envoi des élus du peuple égyptien dans les prisons », a fait remarquer l'honorable Ayatollah Khamenei, ajoutant : « Si en Égypte on s'appuyait sur les principes, les protestataires qui se sont mis face aux élus, adhèreraient au camp de ces derniers. »

Faisant allusion à ce que l'ennemi dispose d'une stratégie pour semer la discorde et créer des troubles confessionnels dans la région, l'Ayatollah Khamenei a ajouté : « Pour appliquer cette stratégie, l'ennemi use de deux groupes de mercenaires : les takfirites qui se réclament des sunnites et les mercenaires qui s'annoncent chiites. » L'Ayatollah Khamenei a souligné : « Toute partie qui se laisse séduire par ce grand complot, portera sans nul doute atteinte au mouvement islamique. »

« Les grands oulémas chiites et sunnites doivent veiller à ce que les différends entre les écoles islamiques, ne donnent pas naissance aux nouvelles classifications en oubliant le principal ennemi », a-t-il ajouté.

 
< Précédent   Suivant >

^