Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême lors d'une réunion avec les commandants du Corps des Gardiens Version imprimable
17/09/2013

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 17 septembre 2013, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec les commandants et les employés du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (Sépah). La réunion était organisée à l'occasion du 20ème Congrès des commandants et fonctionnaires du Corps des Gardiens de la Révolution et coïncidait avec l'anniversaire de la naissance de l'Imam Réza (AS), huitième Imam infaillible de l'école chiite.

Au nom d'Allah le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux

Tout d'abord, je tiens à vous souhaiter la bienvenue et deuxièmement, je vous félicite pour cette fête de bon augure. Vous avez fait de cette journée une vraie fête par votre présence et les bons programmes que vous avez présentés. J'espère que, par la grâce d'Allah, vos cœurs seront toujours heureux et se souviendront toujours de Dieu, et que vous vous élèverez de plus en plus vers les positions les plus hautes.

Je voudrais dire quelques mots au sujet de notre grand Imam et l'éminent descendant du Prophète (SAWA), l'Imam Ali ibn Mousa-al-Réza (que des milliers de salutations et de louanges soient sur lui). Nous ne pouvons pas comprendre la position spirituelle de ces personnalités ni en parler ni la décrire avec des mots. Cependant, devant nos yeux et aux yeux de l'Histoire, la vie de ces grandes personnalités est une leçon pratique, éternelle et indéniable. Si nous étudions la vie des Imams (AS), les politiques et les mesures qu'ils ont prises, cela ne veut pas dire que ce sont les parties les plus importantes de leur vie. Ce n'est pas le cas. Leur vie spirituelle, leurs efforts pour se rapprocher de Dieu et la sagesse et l'amour qui émanaient de leur cœur sont une question à part. Cependant, c'est la vie de ces grandes personnalités qui est devant nos yeux et dont nous devons tirer des leçons.

L'Imam Réza (AS) a vécu pendant près de 55 ans. Il est né en 148 de l'Hégire, l'année où l'imam Sadegh (as) est tombé en martyr, et est tombé en martyr l'année 203 de l'hégire. La vie de cette grande personnalité avec toute sa grandeur, sa profondeur et ses multiples dimensions, a été assez courte. 19 ou 20 ans de ces 55 années ont constitué la période de l'Imamat. Mais si vous jetez un œil sur cette brève période, vous verrez qu'il a exercé une influence considérable sur le monde de l'Islam, qu'il a donné une grande profondeur à la signification de l'Islam et a aidé les gens à suivre les Ahl-ul-Bayt (AS) et à se familiariser avec leurs enseignements. C'est un phénomène extraordinaire. Lorsque que l'Imam a pris la responsabilité de l'Imamat, ses amis et ses disciples ont dit : «Que peut faire Ali Ebn Mousa dans le contexte d'oppression de Haroun ? ». Il y a une narration qui dit que « Le sang coulait de l'épée de Haroun». Ses amis et ses disciples se demandaient ce que pourrait faire ce jeune Imam dans ce contexte de répression, pour continuer le djihad des Imams chiites et remplir la grande responsabilité qui lui incombait. C'est le début de l'Imamat d'Ali ibn Moussa-al- Réza (AS). Si vous examinez cette période, vous verrez qu'après 19 ou 20 ans, quand Ali Ibn Mousa-al-Reza (AS) est tombé en martyr et que son Imamat a pris fin, les idées et les pensées des Ahl-ul-Bayt, et l'engagement aux Imams étaient si étendus dans le monde de l'Islam que le régime abbasside, oppressif et dictatorial, était incapable d'y faire face. C'est ce qu'a accompli Ali Ibn Mousa-al-Reza (AS).

Vous avez entendu que De'bal Khozaï s'est rendu à Merv dans le Khorasan et a composé et récité un certain nombre de poèmes bien connus en éloge à l'Imam Réza (AS) pour lesquels il a été récompensé. Il est resté à Merv et dans d'autres villes du Khorasan pendant quelques jours puis s'est dirigé vers Bagdad, Koufa et d'autres villes qu'il voulait visiter. Au milieu de la route, des bandits ont attaqué et pillé la caravane de De'bal. Les voyageurs contemplaient le pillage de leurs biens et le chef des bandits assis sur un rocher, contemplait fièrement les prisonniers de cette caravane et les choses que ses compères avaient volées. De'bal a entendu que le chef chuchotait un poème. Il a écouté et s'est rendu compte que c'était son propre poème, un des couplets de la qasida qu'il avait récitée un mois ou un mois et demi auparavant dans la ville de Merv, qui disait : « Je vois que leur propriété a été pillée et répartie entre les étrangers et des gens méchants » [S'exprimant en arabe]. Au milieu de la route menant de Rey à l'Irak, le chef des bandits récitait ce poème de mémoire. De'bal très content, s'est levé et a dit: « Qui a composé le poème que vous récitez ? » Le voleur a dit : « C'est un poème de De'bal Khozaï ». De'bal a dit : « Je suis De'bal Khozaï ». Quand le chef des voleurs a entendu que cette personne était De'bal Khozaï, il s'est levé, a pris De'bal dans ses bras, l'a embrassé et a dit : « En l'honneur de la présence de cette personne dans la caravane, rendez-leur tous leurs biens ». Les voleurs leur ont rendu leurs biens, les ont traités avec respect et les ont aidés à repartir. C'est un petit événement dans l'Histoire mais qui a une grande importance. Un poème qui avait été composé à la gloire d'Ali Ibn Moussa-al-Reza (AS) avait été récité et mémorisé à Rey et en Irak, par un bandit, seulement un mois ou un mois et demi après sa composition. Qu'est-ce que cela signifie ? Cela signifie que le terrain était prêt pour les enseignements des Ahl-ul-Bayt (AS) et de l'Imam Réza (AS), et que dans un court laps de temps car à cette époque, la poésie était un moyen efficace de communication, ce poème s'était propagé rapidement de bouche à oreille jusqu'à être mémorisé et récité par un bandit au milieu du désert.

Ceci montre qu'un grand mouvement avait été lancé au cours de l'Imamat d'Ali Ibn Mousa-al-Reza (AS) pour promouvoir l'école de pensée des Ahl-ul-Bayt (AS), que l'amour des Descendants du Prophète (SAWA) était partagé par tous et que tous les peuples avaient ressenti la présence et l'existence des Imams dans la communauté islamique. Le départ des honorables descendants des Imams vers l'Iran a une dimension positive et significative ainsi qu'une dimension tragique à cause de leur martyre au milieu de la route. La raison de leur départ pour l'Iran était la demande des gens et leur respect envers les Ahl-ul-Bayt (AS). Comme vous le savez, lorsque nous parlons des Ahl-ul-Bayt (AS), nous entendons l'école de pensée créée par les Imams, et les concepts islamiques qu'ils ont présentés. Cela signifie une réussite profondément culturelle et spirituelle, et un grand exploit idéologique.

C'est ce qu'a fait l'Imam Réza (AS). Finalement, comme vous le savez et en avez entendu parler, Ma'mûn a été obligé, contrairement à ce qu'il avait prévu, d'assassiner Ali Ibn Mousa-al-Reza (AS) alors qu'il avait lui-même, forcé l'Imam à quitter Médine pour le rapprocher de lui et n'avait pas au premier abord, l'intention de le tuer. La volonté divine qu'un membre de la famille du Prophète (SAWA) soit enterré à cet endroit éloigné de Médine, a été réalisée par les ennemis des Ahl-ul-Bayt. Ceci montre la sagesse et l'adresse divine.

Pour atteindre des objectifs élevés, nous devons assumer nos responsabilités de manière précise. Les objectifs à long terme doivent être envisagés avec de telles intentions, motivations et espoirs. Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique a une telle position. La question n'est pas qu'un nouveau gouvernement ait été formé après la Révolution, qu'il ait des partisans et des adversaires, et certains soldats, gardiens et forces armées. Ce n'est pas la question. La Révolution islamique que vous défendez en tant que membres du Corps des Gardiens de la Révolution, est bien plus importante que cela. Tout d'abord, je voudrais dire quelques petites choses sur l'expérience du Corps des Gardiens de la Révolution islamique au cours de ces nombreuses années. Ensuite, j'aborderai le point dont je voulais discuter avec vous, chers frères.

Le bilan des performances du Corps des Gardiens de la Révolution islamique au cours de ces trente et quelques dernières années, a été un bilan brillant. Je ne dis pas cela pour vous flatter comme cela se fait dans de nombreux endroits. Non, c'est une réalité. Les performances du Corps des Gardiens de la Révolution islamique représentent l'expérience de notre nation. La profondeur de la personnalité et de l'identité de la nation iranienne peut être repérée dans ces performances parce que les forces de Sépah sont entrées en scène avec foi et conviction. De quel genre de scène parlons-nous ? De la scène du djihad et de la résistance. Des commandants militaires les plus intelligents et les plus forts ont été formés. Pendant la guerre, ceux que les étrangers appellent des «stratèges», étaient jeunes, n'avaient même pas trente ans et n'avaient d'ailleurs reçu aucune éducation militaire. C'est l'école du Corps des Gardiens de la Révolution islamique qui les a éduqués de la sorte. C'est cette organisation qui a créé un environnement spirituel. Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique a été fondé sur la base de la foi et de la croyance, et a formé un certain nombre de personnalités éminentes dont notre nation et notre Histoire se souviendront. C'est l'art du Corps des Gardiens de la Révolution islamique. Ce sont des choses que cette organisation a faites dans le domaine militaire. Nous pouvons aussi voir qu'elle a construit et mis en place les plus sages, les plus forts et les meilleurs gestionnaires dans des domaines non militaires. La liste des gens que le Corps des Gardiens de la Révolution islamique a présentés aux centres de décision de la République islamique est très longue et très brillante. Voilà le bilan des performances du Corps des Gardiens de la Révolution islamique.

Un des éléments importants dans ce bilan est sa vie révolutionnaire et son caractère révolutionnaire. Les différents événements n'ont pas été en mesure de pousser cette organisation forte et puissante, à s'écarter de son droit chemin. Le Corps des Gardiens de la Révolution n'a pas changé de chemin parce que la vie ou le monde ont changé. Ce sont les excuses qu'un certain nombre de gens avancent pour compromettre leurs principes et justifier leurs erreurs. Leur excuse est que le monde a changé, que tout a changé. Eh bien, certaines choses ne changent pas. Depuis le début de l'Histoire jusqu'à aujourd'hui, la justice et la tendance des êtres humains pour la justice n'ont pas changé. Le fait que l'oppression est mauvaise et que l'indépendance et la dignité nationale sont des vertus n'a pas changé. Ces choses-là et bien d'autres principes ne peuvent pas être modifiés. Le fait que le monde a changé n'est pas une excuse pour changer notre comportement, nos idéaux et nos objectifs. Si nos idéaux changent, notre chemin changera aussi. Si nos objectifs ultimes connaissent des changements, il est absurde de suivre la trajectoire précédente. Dans de telles circonstances, nous devons avancer vers la réalisation d'un nouvel objectif et suivre un nouveau chemin. L'un des points forts et importants du Corps des Gardiens de la Révolution islamique est sa résistance et sa fermeté sur ce chemin éclairé. Ce sont les points que je voulais soulever à propos du Corps des Gardiens de la Révolution islamique. Bien sûr, on peut dire beaucoup de choses sur cette organisation. Nous avons dit beaucoup de choses sur elle. D'autres personnes ont aussi dit beaucoup de choses et il y a de nombreux points qui n'ont pas été soulevés au sujet de cette organisation. Je ne vais pas m'étendre davantage sur cette question.

L'important est que les forces de Sépah sont le gardien de la Révolution islamique. Je ne veux pas dire par-là que le Corps des Gardiens de la Révolution islamique doive protéger la Révolution islamique dans tous les domaines, y compris les domaines scientifiques, intellectuels, culturels et économiques. Ce n'est pas ce que je veux dire. Ce que je veux dire, c'est qu'en tant qu'organisme vivant, le Corps des Gardiens de la Révolution islamique doit savoir ce qu'il veut protéger et ce qu'est cette Révolution. Il n'est pas nécessaire pour le Corps des Gardiens de la Révolution islamique de s'engager dans la protection de la Révolution islamique sur la scène politique, mais il doit avoir une bonne compréhension des questions politiques. Certains font des amalgames. Cela doit être clarifié. Il n'est pas possible de qualifier une certaine organisation de « bras » et de « gardien de la révolution », et en même temps de négliger et de fermer les yeux sur les différentes orientations politiques dont certaines dépendent de tel ou tel groupe déviant. Cela n'a pas de sens. Une telle organisation doit savoir ce qu'elle veut protéger. Réduire les défis auxquels la Révolution est confrontée à des défis politiques et partisans, ou à une confrontation entre certaines personnes, est un signe de négligence et d'insouciance. Ce ne sont pas les défis auxquels la Révolution est confrontée. Le principal défi de la Révolution est qu'elle a mis en place un nouveau système pour l'humanité. Nous ne disons pas que dès le début, la Révolution ciblait l'humanité entière. Ce n'est pas le cas. Au début, la Révolution islamique concernait l'Iran et les questions liées à l'Iran, et fondamentalement des changements dans ce pays. Cependant, la langue et le message de cette révolution ne pouvaient pas naturellement, se limiter aux frontières de l'Iran. Grâce à cette révolution, un message fondé sur une vérité universelle et humaine, a été transmis à l'humanité toute entière. N'importe qui dans le monde qui entend ce message se sent attiré. Quel est ce message ? Si nous voulons résumer la fonction sociale et humaine de ce message dans une phrase, nous dirons qu'il s'agit d'une confrontation avec le système de domination. C'est le message de la Révolution.

Le système de domination est un système qui divise le monde en opprimés et oppresseurs. La logique de la Révolution qui est la logique de l'Islam est celle-ci : « Vous n'opprimerez personne et vous ne serez point opprimés » [Coran, 2: 279]. Vous ne devez pas opprimer les autres et vous ne devez pas laisser les autres vous opprimer. Qui dans le monde, n'est pas intéressé par ce message qui est à l'opposé du système actuel qui règne dans le monde et a été imposé avec l'apparition de la nouvelle civilisation industrielle et la prévalence du matérialisme et de la culture de domination. Toute organisation dans le monde, qui dépend du système de domination, est contre ce message. Ceux qui aiment dominer les autres pays c'est-à-dire les gouvernements oppressifs et les réseaux économiques qui convoitent les ressources des autres nations, sont contre ce message parce qu'ils sont oppresseurs. Les gouvernements dépendants qui règnent sur des nations pauvres ou riches, qui suivent le système de domination mondial, qui n'ont pas de pouvoir mais suivent et obéissent à ces dominateurs, sont également contre ce message. Tel ou tel gouvernement qui applique entièrement les politiques des dominateurs comme les États-Unis ou l'Angleterre, est naturellement contre ce message « Vous ne opprimerez personne, et vous ne serez point opprimés ». Les compagnies internationales, les multinationales ou les grandes compagnies nationales qui pillent les richesses des gens sont contre ce message. Ces hommes politiques qui encouragent la guerre, la pauvreté et la corruption dans le monde, sont contre ce message. Pendant les deux ou trois derniers siècles, la plupart des guerres ont été influencées par le système de domination qui a mené une guerre contre un pays ou a poussé deux autres pays à se battre. Ils ont fait cela pour la protection de leurs intérêts. La pauvreté est aussi le résultat de leurs politiques. Ils sont à blâmer pour la situation qu'ils ont créée dans de nombreux pays pauvres où les gens vivent dans la misère et ne peuvent pas profiter de leurs ressources naturelles. Avec leur domination politique, ils ont même privé de nombreux pays de leurs ressources intellectuelles. Vous devriez lire le livre Regards sur l'Histoire du monde de Jawaharlal Nehru. Dans le chapitre consacré aux ingérences des Anglais en Inde, il dit que l'industrie et la science qui existaient en Inde, n'étaient pas inférieures à celles de l'Europe, de l'Angleterre et de l'Occident. Au contraire, elles étaient même supérieures. Nehru était un homme fiable et bien informé. Quand les Anglais sont entrés en Inde, l'un de leurs objectifs était d'empêcher l'industrie nationale de l'Inde de se développer. L'Inde a fini par regarder des dizaines de millions de personnes à cette époque et des centaines de millions de personnes après cela, souffrir de la faim. Il en est de même pour l'Afrique et de nombreux pays d'Amérique latine. Ainsi, non seulement le système de domination est belliciste, mais il apporte avec lui, la pauvreté. Le grand trésor qui a été accumulé sur les sommets de la richesse et appartient aux individus les plus riches du monde, nous rappelle ce hadith de l'Imam Ali (AS): « Je n'ai vu aucune richesse s'accumuler sans que le droit de quelqu'un ait été violé. » [Nahjul Balaghah, p. 40]. Un pays dont ils pillent le pétrole, les produits agricoles et les ressources de thé, dont ils prennent le contrôle du secteur commercial de sorte que les citoyens n'y ont pas accès et ne peuvent pas contrôler la production, l'industrie et d'autres domaines liés au progrès national, deviendra inévitablement pauvre. Ils sont responsables de la guerre, de la pauvreté et de la corruption. Ils sont responsables de la corruption morale et de l'hyper sexualisation de la société qui peut provoquer des réactions naturelles chez tous les individus. Chacune de ces questions nécessite une discussion longue et détaillée. Le système de domination favorise la guerre, la pauvreté et la corruption en divisant le monde entre opprimés et oppresseurs. L'Islam et la révolution islamique qui est fondée sur des concepts islamiques disent : « Vous n'opprimerez personne et ne serez point opprimés » [Coran, 2: 279], et rejettent tous ces éléments négatifs. C'est notre principal défi et la raison de leur haine. C'est pourquoi ils s'opposent à la Révolution islamique. Les autres questions ne sont que des prétextes. Nous devons adopter une telle perspective au sujet des sanctions, des guerres civiles, des coups d'État et d'autres événements qui ont eu lieu au cours des dernières années, comme la question nucléaire. Contrairement à ce que tout le monde pensait, notre Révolution a remporté la victoire. Ensuite, elle a formé un gouvernement alors que tout le monde pensait que la République islamique disparaitrait dans les six mois ou dans un ou deux ans. Ensuite, ils ont donné un pronostic plus large et déclaré que la République islamique disparaitrait dans trois ou quatre ans. Contrairement à ce qu'ils pensaient, elle s'est renforcée de façon quotidienne comme l'arbre dans le Coran dont : « la racine est ferme et ses branches sont dans les cieux, qui donne son fruit en chaque saison par la permission de son Seigneur» [Coran, 14: 24-25 ].

La République islamique est devenue une puissance régionale et un pays qui a de l'influence dans les grandes questions internationales. Ils s'y opposent et lui sont hostiles. Ils soulèvent la question des armes nucléaires. Nous ne croyons pas aux armes nucléaires, pas à cause de tel ou tel peuple, ou à cause des États-Unis ou d'autres pays. Non, nous sommes contre les armes nucléaires par principe. Personne ne doit avoir des armes nucléaires. Quand nous disons que les autres pays ne doivent pas avoir d'armes nucléaires, cela signifie que nous ne devons pas nous-mêmes, en avoir et que nous n'en aurons pas. Mais le problème est ailleurs. Si certains pays mettent un terme aux privilèges qu'ils se sont fixé, ils n'auront aucun problème avec cela. Bien sûr, ils ne veulent pas renoncer à leur privilège, mais si cela se produit, ils ne créeront pas de tumultes à ce sujet. Mais quand il s'agit de l'Iran islamique et de la République islamique, ils font beaucoup de bruit. Pourquoi ? Parce qu'une telle capacité et une telle puissance sont un soutien pour la République islamique qui repose sur cet ordre coranique « Vous n'opprimerez personne et ne serez point opprimés ». C'est le principal défi. Nous devons le savoir et le voir. C'est dans cette perspective que nous devons analyser et interpréter le comportement des États-Unis, de l'Occident et de tel ou tel pays ou parti dépendant et attaché à ces pouvoirs. C'est l'idéologie de la Révolution islamique.

Aux yeux de ces ennemis, personne n'était plus détestable que notre magnanime imam Khomeiny qui était une personnalité remarquable et brillante. Ils le regardaient avec respect mais ont également fait preuve d'hostilité envers lui dans leur cœur car il leur résistait et parce qu'il était perspicace, prudent et déterminé. Il était un obstacle sur la voie de leurs progrès et leur infligeait des préjudices. C'est pourquoi ils lui étaient hostiles. Bien sûr, comme je l'ai dit, ils le regardaient avec respect. Ils étaient conscients de sa grandeur, mais plus grand il était, plus il les mettait en colère. Aujourd'hui, la situation est la même. Ils montrent la même haine envers ceux qui sont attachés à ces valeurs fondamentales qui déterminent l'identité politique de la Révolution comme le rejet de l'oppression « Vous n'opprimerez personne et ne serez point opprimés ». Ils détestent ceux qui se rendent compte que les problèmes que les ennemis créent à la République islamique, s'inscrivent dans ces perspectives et montrent une telle résistance. Bien entendu, le monde de la diplomatie est le monde des sourires. Ils sourient et demandent de négocier avec nous. Ils nous proposent de négocier. Il y a quelques jours, on a demandé à homme politique occidental s'ils voulaient négocier avec l'Iran qui est leur ennemi. Il a répondu que les négociations devraient être menées avec l'ennemi et pas d'autres personnes. Ils admettent qu'ils sont les ennemis de l'Iran et le disent ouvertement. La raison de leur inimitié n'est pas le comportement de certaines personnes mais la nature et l'identité de la Révolution islamique. Tout ce qu'ils disent doit être analysé, interprété et compris dans cette perspective.

Nous ne sommes pas contre les entreprises convenables et raisonnables, que ce soit dans le monde de la diplomatie ou dans le domaine des politiques nationales. Je crois en l'idée qui a été présentée sous le terme « flexibilité héroïque ». La flexibilité est nécessaire dans de nombreux domaines. Il n'y a rien de mal à cela. Mais le lutteur qui lutte contre son adversaire et qui fait preuve de souplesse pour des raisons techniques, ne doit pas oublier qui est son adversaire et ce qu'il fait. C'est la condition principale. Nos politiciens doivent savoir ce qu'ils font, à qui ils ont affaire, qui est leur adversaire et par où la partie adverse veut attaquer. Ils devraient prêter attention à ce point.

Vous êtes donc les gardiens de la Révolution islamique. Être le gardien de la Révolution islamique n'implique pas que vous soyez présents et que vous ayez une responsabilité dans tous les domaines. Comme l'a dit le cher et honorable commandant qui a prononcé un discours aujourd'hui, vous avez des responsabilités claires et déterminées. Comme il l'a souligné, il s'agit d'une interprétation appropriée du champ d'activités du Corps des Gardiens de la Révolution islamique. Je suis d'accord avec ce qu'il a dit. Premièrement, le Corps des Gardiens de la Révolution islamique doit toujours savoir ce qu'il veut faire et ce qu'il veut protéger. Deuxièmement, il convient de préserver la stabilité et la fermeté qui est la principale caractéristique du Corps des Gardiens de la Révolution islamique. Il ne faut pas l'oublier. Tout le monde, à tous les niveaux, doit prêter attention à ce point.

J'ai souligné à plusieurs reprises que le Corps des Gardiens de la Révolution islamique s'appuie sur la spiritualité. La spiritualité n'est pas en contradiction avec le progrès scientifique, les innovations scientifiques et pratiques, l'utilisation de nouvelles méthodes et une gestion scientifique. Nous ne devons pas penser que prêter attention à la spiritualité signifie ignorer les aspects matériels de la vie. Ce n'est pas le cas. Au début de l'Islam, le Saint Prophète (SAWA), le Commandeur des Croyants (AS) et les musulmans employaient les meilleures et les plus habiles tactiques dans les combats. De nos jours aussi, les éléments révolutionnaires que ce soit le Corps des Gardiens de la Révolution islamique, l'armée de la République islamique d'Iran ou d'autres organismes révolutionnaires, doivent employer les tactiques, les stratégies et les méthodes les plus habiles comme à l'époque de la Défense Sacrée. La spiritualité ne signifie pas l'abandon de l'attention aux aspects matériels de notre travail et à une gestion efficace. Cette spiritualité doit être préservée car elle est la base même de notre travail.

Le dernier point que je voudrais aborder est qu'à mon avis, l'avenir de la Révolution islamique est un avenir brillant. Ce n'est pas un vain espoir. Je dis cela après avoir tout pris en considération. Il y a deux raisons à cela. La première raison est l'expérience que nous avons acquise. Aux premières années de la Révolution, nous étions dans un état déplorable à cause d'un manque de personnel, de ressources matérielles, d'armes et d'expérience de gestion. Mais où en sommes-nous aujourd'hui ? Aujourd'hui, nous bénéficions d'une main-d'œuvre compétente et de ressources matérielles importantes, nous avons fait des progrès scientifiques et politiques, et jouissons d'une grande dignité et d'un grand honneur international. Où en étions-nous il y a plus de 30 ans et où en sommes-nous aujourd'hui ? Tous nos mouvements au cours de ces 35 dernières années, ont été faits alors que nous subissions les pressions de la partie adverse. Le vent soufflait dans la direction opposée mais nous avons réussi à avancer. Sur le chemin que nous avons pris, il y avait des vents violents et négatifs, mais nous avons réussi à aller de l'avant. Cette expérience n'est-elle pas appréciable ? N'est-ce pas suffisant ? Les orientations opposées et les hostilités ne peuvent pas arrêter une nation unie, déterminée et croyante, qui sait ce qu'elle veut faire sans se laisser égarer.

Au sujet des événements régionaux qui ont eu lieu récemment dans le monde de l'Islam, partout où les musulmans ont subi une perte, c'est parce qu'ils ne savaient pas ce qu'ils devaient faire. Dans ces événements, il n'y avait pas de ligne directrice claire. Bien sûr, la situation va changer. L'éveil islamique qui est apparu dans les régions islamiques, est un phénomène sans précédent qui va jouer un rôle important. Notre expérience est donc la première raison.

L'autre raison est que nous avançons avec la rationalité et précision scientifique. Notre adversaire souffre de plus en plus de faiblesses et de contradictions internes à cause des mauvaises bases de sa civilisation. Ils régressent. Bien sûr, ils n'ont pas besoin de l'admettre et il n'est pas nécessaire de le voir de manière visible et claire dans leurs déclarations. C'est cependant une vérité. Un peuple qui fait avancer les choses avec précision, atteindra certainement les résultats souhaités. Nous avons dit que nous devions construire la République islamique de l'intérieur, que la science devait se développer, que la production nationale devait être une priorité, que nous devions adopter une attitude sérieuse et optimiste sur les capacités internes du pays et que les talents devaient s'épanouir. Ces choses-là sont l'essence même de notre travail. Un pays qui avance en s'appuyant sur ses capacités internes, ses effectifs, son savoir, sa foi et son unité, atteindra certainement les résultats souhaités. Par conséquent, nous n'avons aucun doute sur l'avenir qui nous attend. Que cet avenir arrive tôt ou tard, cela dépend de vous et de moi. Si la paresse, la négligence, l'égoïsme, le matérialisme et l'attachement aux choses superficielles détournent notre attention ou nous font échouer au niveau individuel ou social, cet avenir sera atteint plus tard que prévu. Mais nous allons certainement l'atteindre grâce aux efforts et aux sacrifices qui ont été faits. Heureusement, dans le domaine des sacrifices, vous avez été très actifs. Vous avez de bonnes performances et des mesures brillantes dans ce domaine. Incha-Allah, il en sera de même dans l'avenir.

J'espère que Dieu vous fera bénéficier des prières de l'Imam du Temps (que nos âmes soient sacrifiées pour sa cause). J'espère qu'Il fera de vous et de nous de vrais gardiens de l'islam et de la Révolution islamique et qu'il associera les âmes pures de nos martyrs et de notre magnanime Imam à celles de Ses saints et à celle du Saint Prophète (SAWA).

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^