Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême lors d'une réunion avec des citoyens de la ville sainte de Qom  Version imprimable
09/01/2014

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 9 janvier 2014 par l'Ayatollah Khamenei, ‎Guide ‎‎suprême de la Révolution islamique, à une réunion avec les citoyens de la ville sainte de ‎Qom à l'occasion de l'anniversaire du soulèvement des habitants de cette ville le 9 janvier 1978. ‎

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

‎Je vous souhaite la bienvenue à vous tous chers frères et sœurs, ulémas éminents, honorables ‎savants, ‎‎jeunes enthousiastes et fidèles, et habitants de Qom qui ont montré leur grandeur, leur ‎enthousiasme, leur perspicacité, leur courage et leur dévouement pendant les événements ‎importants et décisifs‎‎ de toutes ces années. ‎

Les événements de l'Histoire contemporaine sont la preuve de ‎‎cette importance et de ce courage. ‎Bien que le 19 Dey [9 janvier 1978] soit un jour important et unique pour différentes raisons, ce ‎que les gens de Qom ont fait le 19 Dey n'est pas la seule action de premier ‎‎plan qu'ils ont ‎accomplie. Chaque fois que nous analysons les positions des gens de Qom ‎‎pendant les ‎événements postrévolutionnaires, la Défense sacrée et les ‎‎événements importants et déterminants ‎qui ont eu lieu au cours de ces dernières décennies, nous voyons que le peuple de Qom a toujours ‎eu des positions saillantes et de ‎‎premier plan. Nous sommes reconnaissants à Dieu pour ces ‎caractéristiques du peuple de Qom qui ont fait de la ville de Qom le « centre du clergé chiite et ‎islamique » et « le symbole de la grandeur de ‎‎la République islamique » à notre époque. La ville, ‎les habitants, le centre islamique et les évènements de Qom sont des questions sur lesquelles se ‎concentrent les analystes, les chercheurs et les experts des questions liées à l'Iran et à la ‎République islamique, qu'ils soient nos ennemis ou nos amis. Tout comme ‎‎Allah le Très-Haut, ‎vous a jusqu'à ‎aujourd'hui, accordé le succès, chers gens courageux, actifs et assidus, ‎j'espère qu'Il ‎vous aidera et vous guidera encore dans l'avenir. Dans l'avenir, notre pays aura ‎certainement ‎besoin ‎de gens à la forte volonté et à la ferme détermination, qui prendront des ‎mesures pleines ‎de dynamisme. ‎

Voilà maintenant plus de trente ans que différents penseurs et experts, et ceux qui disposent des ‎tribunes parlent de l'événement du 19 Dey dont ils ont étudié, analysé et expliqué les différents ‎aspects, son rôle et son influence. Néanmoins, je pense que l'important événement du 19 ‎‎Dey ‎nécessite encore plus d'analyses et de recherches. Cet événement a un certain nombre de ‎‎‎caractéristiques qui sont instructives, méritent d'être soulignées et dont on peut tirer de ‎nombreuses leçons.‎‏ ‏L'une de ces caractéristiques est que l'événement du 19 Dey qui a eu lieu à ‎Qom, est la manifestation ‎‎de ce saint verset coranique : « Puis, Nous Nous vengeâmes de ceux qui ‎commirent les crimes [de la négation]; et c'était Notre devoir de secourir les croyants. » [Coran ‎‎30 : 47]. Dans ce verset de la sourate de Rome, Allah ‎le ‎Très-Haut, dit qu'aider les croyants est ‎une responsabilité qui Lui incombe. Il y a plusieurs autres ‎versets ‎de ce genre dans le Saint Coran ‎comme celui-ci : « C'est une promesse authentique qu'Il a prise sur Lui-même dans la Thora, ‎l'Evangile et le Coran » [Coran 9: 111]. Il existe aussi d'autres versets semblables où‎ Allah le ‎Très-Haut, dit que c'est une responsabilité qui Lui incombe. C'est la responsabilité ‎du ‎Seigneur de ‎l'univers d'aider les croyants à atteindre la victoire. Dans quelles circonstances ‎cela ‎se produit-il ? ‎Dans quelles circonstances les croyants remportent-ils la victoire ? Cela arrive quand il n'y a ‎‎‎apparemment plus aucun espoir de victoire. Comme vous pouvez le voir dans ces versets, cette ‎promesse est tenue ‎‎quand les ennemis de la foi lèvent le poing contre les croyants avec une ‎puissance apparente, et quand il y a une grande bataille entre les deux camps du bien et du Mal. ‎Dans de telles ‎‎circonstances, Dieu dit: « Et c'était Notre devoir de secourir les croyants » [Coran ‎‎30 : 47].‎

Le jour où les jeunes de Qom y compris les étudiants du Centre islamique et d'autres milieux ‎sociaux, sont descendus dans les rues de Qom et ont défendu l'Imam Khomeiny, hissant le ‎drapeau de la lutte contre le Taghut, et ont été confrontés aux balles des mercenaires du ‎‎régime ‎taghuti qui ont versé leur sang sur l'asphalte des rues, personne ne pouvait imaginer la grande ‎influence qu'exercerait cet ‎‎événement. Ces gens ont agi poussés par leur sens des responsabilités, ‎et ont utilisé leur force et ce qui était à leur disposition, pour entrer dans l'arène. ‎ Les habitants de ‎Qom estimaient-ils que le 19 Dey donnerait lieu à ces grands développements, cette chaîne ‎d'activités et de soulèvements révolutionnaires, et au grand ‎‎soulèvement populaire qui ‎renverserait le régime taghuti ? Les habitants de Qom savaient-ils que ce ‎‎qu'ils faisaient aurait ‎beaucoup de bénédictions ? Ils ne savaient pas qu'une telle chose ‎‎arriverait mais « c'était Notre ‎devoir de secourir les croyants » [Coran 30 : 47] et cela a été une source de ‎‎victoire. Quand un ‎groupe de personnes et à une plus grande échelle, le peuple d'un pays possède une foi ‎accompagnée de perspicacité et d'action, la victoire sera certaine. Chaque fois que les croyants ne ‎parviennent pas à obtenir la victoire, c'est parce que leur foi est ‎‎faible ou erronée, c'est parce ‎qu'ils croient à quelque chose qu'ils ne devraient pas ou parce que leur foi n'est pas ‎‎accompagnée ‎d'une vision perspicace sur les enjeux mondiaux et les problèmes liés à leur environnement.‎‏ ‏‎‎Le ‎manque de perspicacité est comme la cécité. Sans yeux, nous ne pouvons pas voir où nous allons. ‎Sans ‎‎vision, même si vous avez une forte détermination et volonté, vous ne savez pas où vous ‎devez ‎‎aller. C'est la raison pour laquelle nous avons mis l'accent sur la perspicacité dans la ‎question du 9 Dey. Bien ‎‎sûr, certaines personnes ne l'ont pas apprécié. Sans perspicacité, notre foi ‎peut nous faire dévier du droit ‎‎chemin. Une personne qui n'a pas de connaissance suffisante sur ‎les événements qui ‎‎se passent autour d'elle, et qui manque de perspicacité, risque de prendre le ‎mauvais chemin. Non seulement son manque de perspicacité lui fait perdre ‎‎toute son énergie, ‎mais la fera également prendre des trajectoires déviantes. Par ‎‎conséquent, la perspicacité est ‎nécessaire. Si ses bonnes œuvres sont accompagnées par une foi solide et vraie, la perspicacité, ‎l'assiduité et la constance, alors la ‎victoire ‎sera certaine. Ceux qui n'ont pas remporté la victoire ‎manquaient d'une de ces choses, d'une vraie ‎foi, de ‎résistance ou de perspicacité. Cela revient à ‎abandonner le travail au milieu du chemin. ‎Sans ‎ces éléments, nous n'obtiendrons naturellement ‎pas de résultat. Le peuple d'Iran s'est doté de ces ‎éléments. ‎Sa foi était vraie parce que son leader ‎était un leader honnête, compétent et expérimenté, un ‎faqih bien informé sur les enjeux ‎internationaux, qui ne cherchait pas à satisfaire ses intérêts ‎personnels et ‎matérialistes, et qui était ‎bien informé sur le Livre et la Sunna. Il a montré la bonne voie ‎au peuple ‎et celui-ci a avancé avec ‎perspicacité. Le peuple savait ce qu'il devait faire et il ‎l'a fait : « Et c'était Notre devoir de secourir ‎les croyants » [Coran 30 : 47]. Ce peuple a toujours les mêmes caractéristiques. ‎

'important est que nous réfléchissions bien à notre comportement dans le passé et tirions ‎‎une ‎leçon de nos points faibles et de nos points forts. Aujourd'hui, nous sommes dans la même ‎situation que dans le passé. Personne ne devrait s'imaginer que ceux qui étaient opposés à la ‎République ‎‎islamique dans le passé, ont changé d'avis aujourd'hui. Aujourd'hui, ils sont encore ‎contre‎ la République islamique, mais tout ennemi recule s'il en est contraint. Si vous le ‎‎forcez à se ‎retirer, il se retirera, mais il ne renoncera pas pour autant à son inimitié envers nous. C'est une ‎‎réalité du monde d'aujourd'hui. L'ennemi et son camp doivent être connus et le sourire de ‎l'ennemi ‎‎ne doit pas être pris au sérieux ni nous tromper. Nous ne devons pas oublier notre ‎objectif. L'objectif de la République islamique est d'atteindre les ‎‎idéaux de l'Islam, le bonheur de ‎tous les êtres humains dans ce monde et dans l'au-delà, et le progrès‎ matériel et spirituel. Cet ‎objectif ne doit pas être ignoré. Nous devons poursuivre cet ‎‎objectif et être sûrs que la victoire est ‎certaine si nous avons la foi et faisons preuve de fermeté et de perspicacité sur les ‎‎événements qui ‎nous entourent, les questions d'actualité, l'ennemi et la scène d'action et de ‎‎combats. Cette ‎question doit attirer notre attention. ‎C'est la raison pour laquelle j'ai dit à plusieurs reprises, que les perspectives d'avenir de la ‎‎‎République islamique sont de belles perspectives parce que les gens, nos jeunes, nos hommes ‎‎et ‎nos femmes, sont heureusement pieux et perspicaces, connaissent l'ennemi et sont diligents et ‎‎‎innovants. Dans quels domaines nos jeunes n'ont-ils pas eu les résultats souhaités ? Nous avons ‎réussi à progresser ‎‎quand il y avait les infrastructures nécessaires. Tout ça grâce à ces talents et ‎ces capacités qu'Allah ‎‎le Très-Haut, a accordés à notre peuple croyant.‎‏ ‏C'est dans la nature de ‎cette tâche. Nous devons aller de l'avant dans les domaines pratiques, sociaux et ‎‎politiques, les ‎domaines liés à la construction et les autres domaines. Chaque fois que nous avons fait ‎‎confiance ‎à nos capacités, nous avons réussi à aller de l'avant. Aujourd'hui, nous pouvons faire la ‎‎même ‎chose. ‎

J'ai toujours recommandé que les honorables responsables prêtent attention ‎‎aux capacités ‎nationales afin de résoudre les problèmes. Nous ne devons pas placer nos ‎‎espoirs à l'extérieur. ‎Bien sûr, les questions liées au domaine de la politique étrangère doivent être ‎‎résolues. Il n'y a ‎aucun doute à ce sujet. Une nation active, une administration active et un ‎‎gouvernement actif ‎doivent être actifs dans tous les domaines. Par conséquent, il est nécessaire ‎‎d'être actifs dans les ‎enjeux internationaux, régionaux et diplomatiques ainsi que dans les autres enjeux. ‎‎Cependant, ‎nous devons placer nos espoirs dans l'assistance et l'orientation divines, et les ‎‎capacités internes ‎de notre peuple et de notre pays. C'est cela qui garantira le pays. ‎

Les ennemis de l'Iran ne connaissent pas notre peuple ni notre pays. Bien ‎‎sûr, ils ont toujours ‎échoué à connaître la nation iranienne ou ils l'ont mal comprise. Ils ont fait des erreurs et ‎aujourd'hui, ils font les mêmes erreurs. Ils ‎‎pensent que les gens ont levé les mains et se sont ‎rendus aux pressions, aux sanctions et au ‎‎blocus économique. Ce n'est pas le cas. Ils font encore ‎une erreur. Le peuple d'Iran n'est ‎‎pas un peuple qui lève ses mains en signe de reddition. Nos ‎gens ne se sont pas rendus même ‎‎dans des conditions plus difficiles. ‎Un exemple clair, précis et ‎incontestable est la guerre imposée de huit ans. Est-ce que la résistance de huit années est une ‎réalisation mineure ? Est-ce une réalisation mineure de vaincre toutes les puissances ‎‎mondiales qui ‎ont aidé un criminel à attaquer notre pays et notre peuple ? Est-ce une chose ‎‎mineure ? Dans ce ‎cas aussi, nous avons vu que « c'était Notre devoir de secourir les croyants » [Coran 30 : 47]. ‎Dans ce cas ‎‎également, la ferme détermination, la volonté et la mise en pratique des capacités ‎données par Dieu, ont résolu les problèmes. Le premier jour de la bataille n'était en rien ‎comparable avec ce que nous avons vu deux ou trois ans après ! Pendant la guerre, les ‎‎victoires ‎ont été obtenues l'une après l'autre. Le monde entier a vu que les États-Unis, l'Union soviétique ‎de l'époque, ‎‎l'Europe, l'Otan, l'Angleterre et d'autres États soutenaient le régime baasiste criminel ‎de Saddam ‎‎pour qu'il occupe définitivement notre chère patrie. Cependant, il a été frustré après ‎huit ans de combats sans se rapprocher même d'une partie de la réalisation de ses objectifs. Après ‎huit ans, ‎‎il a dû battre en retraite avec de grandes pertes de soldats et avec une ‎‎humiliation au ‎niveau international. Aujourd'hui, les mêmes conditions existent. Aujourd'hui encore, faire face à ‎l'hostilité des ennemis et ‎‎surmonter les problèmes sont possibles en faisant preuve de résistance, ‎en s'appuyant sur nos ‎‎capacités nationales et en faisant confiance à Dieu qui a préparé les cœurs ‎pour cette affaire et les a ‎‎guidés dans cette voie. Quand l'ennemi voit que les gens sont ‎déterminés, tiennent bons et ‎‎ont décidé de faire avancer les choses, il sera obligé de reculer. Cela ‎est possible. Le peuple d'Iran les fera sortir de ‎‎leurs illusions. Ils pensent que parce qu'ils ont ‎imposé des sanctions à l'Iran, ce dernier a été obligé de venir à la table des ‎‎négociations. Mais ce ‎n'était pas le cas. Avant même qu'ils disent cela, nous avions annoncé que la ‎‎République ‎islamique négocierait chaque fois qu'elle le jugerait nécessaire avec « ce Satan » sur des ‎‎questions ‎spécifiques afin de conjurer ses actions maléfiques et de résoudre les problèmes. Cela ne ‎‎signifie ‎pas que la nation iranienne est découragée. Cela n'a jamais été le cas. L'une des bénédictions des ‎récentes négociations est que l'hostilité des Américains et des ‎‎responsables du gouvernement des ‎États-Unis envers l'Iran et les Iraniens, et envers l'islam ‎‎et les musulmans, est devenue évidente ‎pour tout le monde. Tout le monde s'en est rendu compte. ‎

Chaque ‎‎fois qu'ils ne parviennent pas à prendre des mesures, ils disent qu'ils ne peuvent ‎rien faire. Ils ont raison. ‎‎Ils ne peuvent rien faire. Ils ont même dit que s'ils le pouvaient, ils ‎désintégreraient l'industrie nucléaire iranienne mais que ce n'était pas possible. Bien sûr, ils ne ‎peuvent pas le faire. Pourquoi ? Parce que les gens ont décidé de se débrouiller et résistent ‎‎sur ‎cette question et sur toutes les autres questions. Ils ont décidé d'apporter leurs innovations dans ‎‎‎cette arène et ils l'ont fait. Par conséquent, l'ennemi ne peut rien faire. Cela est vrai pour toutes les ‎‎‎questions. Leur inimitié et leur incapacité sont devenues claires et actuellement, ils tentent ‎désespérément de faire quelque chose. Leurs personnalités politiques, leurs journaux et leurs ‎partis politiques montrent la ‎‎rancune personnelle et vieille dont ils ont fait preuve au cours de ces ‎trente dernières années, sous différentes formes. La question des droits de l'homme, la question ‎de l'Islam et la ‎‎question de notre engagement envers les principes religieux, sont des questions ‎dont ils se plaignent ‎‎toujours. Si tout le monde a le droit de parler des droits de l'homme, les ‎Américains eux, n'en ont pas le droit parce ‎‎qu'ils ont été les plus grands violateurs des droits de ‎l'homme non seulement dans le passé, mais aussi ‎‎à notre époque. ‎C'est avec le soutien et l'aide ‎des Américains que le régime des occupants sionistes poursuit ses crimes dans la région. Dans ‎quelle situation se trouvent actuellement la Palestine et les Palestiniens ? ‎‎Quelle est la situation de ‎Gaza ? Les gens dans le monde ne savent-ils pas dans quelle situation se trouvent les ‎‎habitants de ‎Gaza ? Dans ce pays opprimé, un patient qui a un besoin urgent de traitements médicaux,‎‏ ‏n'a pas ‎accès aux médicaments les plus simples. Pourquoi ? Parce que les États-Unis sont ‎‎derrière le ‎régime sioniste et soutiennent ces occupants. ‎Si un pays et un peuple innocent sont entourés par ‎l'ennemi, sans voie de sortie, sans ressources, sans accès aux traitements de base, si ces gens ‎meurent de faim, s'ils sont privés des denrées, ne doit-on pas considérer cela comme de ‎‎‎l'oppression ? Ces actes ne sont-ils pas des cas de violations des droits de l'homme ? N'ont-ils pas ‎honte de parler des ‎‎droits de l'homme ? ‎Au début, quand cette personne [Barak Obama] a décidé ‎de se présenter aux élections, l'une des promesses qu'il a ‎‎faites à la population américaine dans sa ‎campagne électorale, était la fermeture de la prison de ‎‎Guantanamo. Six ou sept ans ont passé ‎maintenant. La prison de Guantanamo a-t-elle été fermée ? Les ‎‎Américains sont ainsi, ils ‎oppriment les gens, ils attaquent, ils déploient leurs drones en ‎‎Afghanistan et au Pakistan, tuent ‎des innocents et commettent des milliers de crimes contre ‎‎les civils dans différentes régions, en ‎adoptant des méthodes inconnues à l'heure ‎‎actuelle qui seront dévoilées dans l'avenir. En même ‎temps, ils parlent des droits de l'homme. ‎C'est nous qui accusons le gouvernement des États-Unis ‎et de nombreux ‎‎gouvernements occidentaux de violer les droits de l'homme. C'est nous qui les ‎accusons et qui les ‎‎remettons en question sur ce sujet. C'est nous qui portons plainte à l'opinion ‎internationale contre ces gens. Mais ils n'auront pas de réponse pour expliquer ce qu'ils ont fait. ‎

Si le peuple d'Iran veut se libérer de ses problèmes matériels et spirituels y compris les problèmes ‎‎‎moraux et économiques, il doit compter sur lui-même, sur ses pensées, sa volonté, sa foi, ‎‎ses ‎jeunes et ses éminentes personnalités. Il doit savoir que c'est Dieu qui résoudra les problèmes. ‎Chers frères, chères sœurs, chers habitants de Qom et d'Iran, vous devez savoir que le ‎‎peuple ‎d'Iran a montré qu'il pouvait surmonter tous les obstacles et il atteindra ses objectifs en ‎‎‎s'appuyant sur Allah, le Très-Haut. ‎

Que Dieu le Très-Haut, accorde Sa miséricorde à notre magnanime imam Khomeiny qui a ‎commencé son soulèvement à partir de la ville de Qom, nous a ‎‎montré ce chemin, a continué dans ‎cette voie avec ‎‎détermination, foi, résistance et confiance en Dieu, et nous a aidés à avancer sur ‎cette voie. ‎

‎Incha-Allah, nous sommes tous engagés à poursuivre cette voie jusqu'au bout. Que Dieu ‎‎accorde ‎Sa miséricorde aux chers martyrs de l'époque révolutionnaire, à tous les martyrs de la Défense ‎sacrée, aux chers martyrs de Qom et à vous tous, chers frères et sœurs. ‎

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous ‎accompagnent !‎

 
< Précédent   Suivant >

^