Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême lors d'une réunion avec des citoyens de la province d'Azerbaïdjan oriental Version imprimable
17/02/2014

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 17 février 2014 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec des citoyens de Tabriz et d'autres villes de la Province d'Azerbaïdjan oriental, au nord-ouest du pays.

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

Cette réunion était organisée au seuil de l'anniversaire du soulèvement du peuple de Tabriz le 29 Bahman 1356 [18 février 1978], qui marquait lui-même, la commémoration du soulèvement la même année, des citoyens de la ville de Qom contre la répression du régime Pahlavi.

« Je souhaite la bienvenue à tous les chers frères et sœurs de Tabriz et d'Azerbaïdjan. Je tiens à vous exprimer ma gratitude, chers frères et sœurs, qui avez parcouru ce long trajet dans ces jours froids d'hiver, et imprégné l'ambiance de notre Hosseinieh de votre chaleur et de votre enthousiasme dans ces journées importantes et historiques. Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à tous les frères et sœurs en particulier les grandes familles des martyrs, les éminents ulémas et les responsables de haut rang, et à l'honorable imam de la prière du vendredi de Tabriz, M. Shabestari, qui a vraiment fait et continue à faire des efforts précieux, dignes et honorables, pour cette grande ville et cette province glorieuse.

Je tiens également au début de mon discours, à remercier le grand peuple d'Iran pour la gloire, la grandeur et la puissance qu'il a manifestées le 22 Bahman [11 février, journée de commémoration de la victoire de la Révolution islamique en 1979, ndt.]. Les mots ne peuvent pas décrire et apprécier à leur juste valeur cette grandeur. Nous devons premièrement nous prosterner devant Dieu qui est le « Transformateur des cœurs et des âmes » et le « Conquérant des intentions et des volontés ». Tout se passe selon la volonté de Dieu. Deuxièmement, je tiens à exprimer ma profonde gratitude à tous les citoyens d'Iran pour les rassemblements du 22 Bahman si vivants et exceptionnels. Plus tard dans mes propos, je reviendrai encore sur les questions liées au 22 Bahman.

Aujourd'hui, cette réunion et cette rencontre avec vous, chers citoyens de Tabriz et habitants d'autres villes d'Azerbaïdjan, sont organisées à l'occasion du 29 Bahman qui n'est pas une date ni un jour comme les autres ni non plus, un simple événement. Le 29 Bahman est le jour où s'est produit un évènement important en 1978, qui portait plusieurs significations. Beaucoup parmi les jeunes qui sont présents à cette réunion et qui sont mes chers enfants, n'ont pas connu le 29 Bahman dont les leçons cependant, sont encore vivantes.

Ce grand événement comportait plusieurs points importants. Le premier est qu'il a montré et reflété les caractéristiques morales de la population de Tabriz et d'Azerbaïdjan. Ceci est très important. Nous devons nous connaître avec nos caractéristiques et nos attributs moraux. Il y a des gens qui décrivent à notre place, les caractéristiques de la population iranienne de manière déformée et limitative. Nous devons nous connaître avec précision dans le miroir de ces événements.

Dans le cas du 29 Bahman, les habitants de Tabriz ont fait preuve d'une profonde foi religieuse, d'un grand zèle religieux et de bravoure. Viennent ensuite d'autres caractéristiques comme l'attention aux exigences de l'époque et la compréhension correcte des événements qui sont très importantes. Pour des gens religieux et courageux, il est très important d'avoir la capacité de prendre les mesures nécessaires et d'agir au moment approprié. Agir trop tôt ou trop tard ne sert à rien. Les habitants de Tabriz ont créé l'événement du 29 Bahman au bon moment. De telles caractéristiques sont très importantes. Bien sûr, Tabriz et l'Azerbaïdjan avaient ces caractéristiques avant le 29 Bahman et ils les ont encore aujourd'hui. Les événements qui ont suivi le 29 Bahman l'ont bien montré. Par conséquent, ces caractéristiques doivent être préservées. La foi islamique, le zèle religieux et la bravoure, prendre des mesures, jouer un rôle de premier plan, briser les fronts d'opposition, accomplir des exploits remarquables et innovants dans la voie de nobles objectifs, distinguer le bon moment, connaître les circonstances et faire ce qui est le mieux adapté dans ces circonstances, sont des bénédictions et les résultats du 29 Bahman qui a montré les caractéristiques exceptionnelles de la population de Tabriz et d'Azerbaïdjan dans le miroir de l'Histoire.

Le deuxième point est que le 29 Bahman a montré combien la solidarité entre les différentes régions du pays était bénéfique. Il y a une grande distance entre Qom et Tabriz. Un événement a eu lieu à Qom [allusion au soulèvement du 9 janvier 1978]. Les responsables de cette tragédie [le régime ou les agents du régime] ne voulaient que le souvenir de cet événement reste vivant. Ils voulaient le faire oublier mais les gens d'une région loin de Qom, la région de Tabriz, se sont soulevés et ont permis que l'évènement de Qom survive. Les cérémonies de deuil 40 jours après le soulèvement de Qom, n'ont pas été organisées par les habitants de Qom mais par ceux de Tabriz. Le régime oppressif et taghuti est devenu plus féroce et a réprimé de façon stupide, les habitants de Tabriz. Un certain nombre de personnes sont tombées en martyrs. La propagande du régime à l'époque, était stupide et malhabile. Ils voulaient étouffer cet événement. Quoi qu'il en soit, après cela, ce sont les gens de Yazd qui ont commémoré le 40ème jour des événements de Tabriz. Ceci montre la solidarité qui existe entre les différentes régions du pays. Cette chaîne de solidarité a continué à se développer. C'est vous le peuple d'Azerbaïdjan, qui avez joué le rôle de pionnier dans ces commémorations des martyrs de la Révolution. Ensuite, ce mouvement s'est étendu à Yazd, à Chiraz, à Busher et à d'autres régions du pays. C'est le deuxième point au sujet du 29 Bahman.

Le troisième point est que les citoyens de Qom ou de Tabriz n'auraient jamais cru que leur mouvement du 19 Dey et du 29 Bahman, allait conduire à une grande révolution. Mais c'est ce qui s'est passé en fin de compte. Cela montre que si un peuple fait preuve de diligence, entre dans la scène et évite de reculer, il peut déplacer des montagnes et faire des miracles. Ce miracle s'est produit.

Mes chers amis et chers jeunes, vous devez réfléchir et étudier les raisons de l'émergence de la Révolution. L'événement le plus semblable aux miracles des prophètes est la victoire de la Révolution. Qui aurait cru que les gens d'un pays sous la domination des États-Unis, pris au piège de la culture occidentale, dont l'économie était entièrement aux mains des puissants ennemis mondiaux, un pays faible dans les domaines militaires et isolé à l'échelle internationale, allait s'élever contre tous les symboles du pouvoir factice et matérialiste, porter le drapeau de l'Islam au sein de ce monde matérialiste, s'opposer au bloc de l'Est et de l'Ouest, se défendre contre ces derniers, remporter la victoire, atteindre le succès et pousser ces puissances à se retirer ?

Les États-Unis et l'Union soviétique avaient des désaccords sur des centaines de questions, mais étaient d'accord sur la nécessité d'en finir avec la Révolution islamique. Dans de telles conditions, qui aurait cru cela ? Mais c'est ce qui s'est passé et c'est une leçon. Une des leçons du 22 Bahman pour vous, pour nous et pour tous les Iraniens, est que nous devons savoir qu'aucun événement, obstacle ou pouvoir ne peut se dresser contre la ferme détermination d'un peuple. Il y a beaucoup de choses à dire sur les caractéristiques du 29 Bahman et du peuple d'Azerbaïdjan et de Tabriz. Après cet événement, le même esprit, le même sens des responsabilités, le même engagement et la même motivation ont continué à exister dans le peuple d'Azerbaïdjan jusqu'à aujourd'hui. Les habitants de Tabriz ont brillé dans différents événements. Ces leçons doivent être préservées et mémorisées.

Comme je l'ai dit, nous devons d'abord connaître nos caractéristiques nationales et ensuite, prêter attention aux relations et à la coopération entre les différents secteurs du pays. Ceci est une question sur laquelle les ennemis ont concentré leurs efforts. Ils veulent opposer les ethnies iraniennes qui se sont donné la main de manière fraternelle dans tous les événements. Nous avons des Turcs, des Arabes, des Fars, des Lors, des Baloutches, des Kurdes, des Turkmènes et d'autres groupes ethniques en Iran. Leur caractéristique est leur fidélité au gouvernement de l'Iran islamique qui les a rassemblées sous le drapeau de l'Islam, de la gloire islamique et du beau nom de l'Iran.

Aujourd'hui, il y a des gens qui font des efforts pour séparer ces ethnies les unes des autres. Tout le monde doit être vigilant et comprendre que certains complotent pour diviser les ethnies iraniennes. Nous ne devons pas oublier le message d'unité, de solidarité, de fraternité et de coopération que le 22 Bahman nous a livré. C'est le deuxième point. Le troisième point concerne le miracle qui résulte de la volonté du peuple.

Revenons maintenant à la question du 22 Bahman et de la Révolution qui concerne notre passé et notre présent, et qui restera toujours notre principale question. Le 22 Bahman chaque année, est plus enthousiaste que l'année précédente. Certaines personnes font des analyses différentes et pensent de la manière qui leur plait dans leur bureau fermé, mais la réalité est différente sur le terrain. Ceux qui ont compté attentivement le nombre de participants aux rassemblements du 22 Bahman et un certain nombre d'entre eux le font avec des caméras spéciales, nous ont livré de nombreux rapports sur ce sujet. Ils ont dit que l'année dernière - en 1391 - le nombre de personnes était remarquablement plus grand que l'année précédente. Les mêmes personnes qui effectuent ces calculs exacts ou presque exacts, ont indiqué que cette année, le nombre de personnes était encore plus grand que l'an dernier. Certain pourrait penser qu'il s'agit d'une façon de parler lorsqu'on dit que « chaque année est meilleure que l'année précédente » mais ce n'est pas le cas. C'est la vérité. Qu'est-ce que cette vérité nous montre ? L'humble personne que je pense que la commémoration publique de la victoire de la Révolution est un phénomène unique, comme la Révolution elle-même. Qu'est-ce que cela signifie ? Cela signifie que notre Révolution est unique dans l'Histoire des révolutions et les ennemis l'ont reconnu. C'est aussi le cas des cérémonies de commémoration de l'anniversaire de cette Révolution dans le monde.

Les cérémonies d'anniversaire des différentes révolutions dans le monde que nous voyons normalement à la télévision et dont nous entendons parler, sont sans âme et protocolaires deux, trois ou quatre ans après ces révolutions. Ce n'est pas le cas dans notre pays. Les gens célèbrent la victoire de la Révolution non seulement à Téhéran mais aussi dans toutes les villes du pays. Ils la fêtent non seulement dans les préfectures de nos provinces mais aussi dans toutes les petites villes de chaque province. Ils ont célébré non seulement le premier, le deuxième, le cinquième et le dixième anniversaire, mais aussi le 35ème anniversaire. N'est-ce pas un phénomène étonnant ? 35 ans se sont écoulés depuis la Révolution. Ceux qui sont nés la première année de la Révolution, sont aujourd'hui des hommes et des femmes de 35 ans. Cependant chaque année, l'anniversaire de la Révolution est célébré avec la même motivation, la même ferveur et le même éclat, avec la volonté de résister et de rester fidèle aux idéaux de la Révolution. N'est-ce pas étonnant ? Laissez les réseaux médiatiques de l'ennemi dire ce qu'ils veulent, leurs laboratoires d'idées (think tanks) savent ce qui se passe véritablement dans notre pays. Ceux qui étudient ces événements, savent qu'il n'est pas possible de s'opposer à ces gens, à cette Révolution, à cette motivation et à cette foi.

Quels sont les slogans des gens ? Ils scandent le slogan de la fermeté dans la ligne et le droit chemin de la Révolution. Ils scandent ce slogan partout. Dans tout le pays, leurs slogans encouragent la résistance. Dans les rassemblements du 22 Bahman, les gens montrent que Dieu le Très-Haut, a rempli Sa promesse : « Si vous aidez la cause d'Allah, Il vous aidera et raffermira vos pas » [Coran 47 : 7]. Allah le Très-Haut, raffermira vos pas. Il ne permettra pas que vous soyez obligés de battre en retraite. C'est une promesse divine qui s'est réalisée pour le peuple d'Iran. Vous avez aidé Sa religion et Allah le Très-Haut, a raffermi vos pas. Cette célébration du 35ème anniversaire de la Révolution montre votre fermeté.

Quel est le message de cette célébration ? Vous devez jeter un coup d'œil sur les slogans du peuple pour comprendre le message de cette célébration. À mon avis, il y avait deux messages dans les rassemblements du 22 Bahman cette année, un message de résistance et un message d'unité.

Qu'est-ce que signifie la résistance ? Cela signifie que le peuple d'Iran se bat pour les idéaux de la Révolution. Nous avons des slogans affirmatifs et des slogans de rejet. Nos slogans affirmatifs sont la recherche de la justice sociale, de la présence du peuple dans les différents événements du pays, l'application de l'Islam car nous pensons que le bonheur du pays réside dans l'observation des enseignements islamiques, la recherche d'une économie indépendante, d'un modèle culturel indépendant des étrangers et d'une culture vraiment islamique et iranienne. Nous voulons donner refuge à l'opprimé et faire face à l'oppresseur, nous sommes à la recherche du progrès et de la grandeur scientifique de notre pays, et nous voulons que notre pays joue un rôle de premier plan et d'avant-garde dans l'économie, la culture, les questions sociales, la morale et la spiritualité. Ce sont les slogans positifs de notre Révolution.

Notre Révolution a également des slogans de rejet de l'intimidation et du chantage. Nous ne nous résignerons pas devant le front de domination [l'Arrogance]. Le front de domination est constitué par ces quelques puissances qui ont acquis des capacités matérielles, des armes et de l'argent, et veulent régner sur le monde. Aujourd'hui, ce système d'oligarchie mondiale est dirigé par les États-Unis. Pendant la Révolution, au cours des événements ultérieurs et pendant la guerre imposée, le peuple d'Iran a déclaré qu'il ne céderait pas à l'intimidation et au chantage des États-Unis.

Certains devraient éviter de maquiller le visage des États-Unis et d'effacer la laideur, la férocité et la violence de ce visage. Ils ne devraient pas présenter le gouvernement américain comme un gouvernement sympathique et philanthropique à l'égard de notre peuple. Ces efforts seront vains. Voyez ce que les États-Unis ont fait dans le monde au cours des 70 et 80 dernières années sans compter les autres choses qui existent dans l'Histoire des États-Unis avant cette époque, et dont je ne veux pas discuter maintenant. Regardez ces guerres que les États-Unis ont déclenchées, ces gens innocents et les civils qu'ils ont cruellement tués dans ces guerres et dans d'autres événements, et ces dictateurs que les États-Unis soutiennent à l'Est et à l'Ouest du monde. L'un de ces dictateurs était Mohammad Réza Pahlavi en Iran, en plus des dizaines d'autres dictateurs, militaires et non-militaires, dans les pays asiatiques, africains et latino-américains. Ces dictateurs ont opprimés leur peuple pendant de nombreuses années. Ils ont réprimés les gens, pillé leurs biens et sont responsables de nombreuses catastrophes. Ce soutien aux dictateurs existe dans le bilan américain. Un autre exemple est leur soutien au terrorisme international et gouvernemental. Le régime sioniste illégal et criminel, qui a usurpé la Palestine, profite du soutien des États-Unis depuis des dizaines d'années.

Ce régime tue les gens, détruit leurs maisons, opprime et emprisonne les jeunes, les femmes, les hommes et les enfants. Les sionistes ont attaqué Beyrouth, anéanti Sabra et Chatila et ont commis de nombreux autres crimes. Cela fait partie du bilan des États-Unis. Ils ont attaqué l'Irak et tué des dizaines de milliers de personnes. Nous ne connaissons pas le chiffre exact. On estime qu'au cours de ces dernières années, les Américains ont directement ou indirectement, tué près d'un million d'Irakiens. Je ne connais pas le chiffre exact mais des dizaines de milliers de personnes au moins, ont été tuées alors que tuer une seule personne est suffisant et condamnable. En Afghanistan, ils commettent des crimes d'une manière différente. Ils ont mis en place certaines organisations terroristes pour tuer les gens. Dans une réunion, j'ai mentionné le nom de la société Blackwater bien connue, dont le métier est de tuer les gens et de semer la terreur. Ce sont les Américains qui ont les premiers, formé les groupes extrémistes, meurtriers et takfiristes. Bien entendu, actuellement ces balles que les Américains ont tirées les ont frappés en retour. Le gouvernement des États-Unis est un gouvernement de ce genre. Je ne parle pas des citoyens des États-Unis qui sont comme les autres. Nous parlons du régime et du gouvernement des États-Unis. Comment ce visage peut-il être embelli avec un maquillage alors que ces actes sont devant les yeux du peuple de l'Iran ?

Nous-mêmes, les gens d'Iran, nous avons souffert de ces crimes. Depuis le coup d'État lancé le 19 août 1953 jusqu'en 1979, le peuple d'Iran a été opprimé par le régime de Mohamad Réza Pahlavi et après la victoire de la Révolution islamique, les Iraniens ont été confrontés à de nombreux actes d'oppression, de malveillance et de méchanceté. Les gens ne voient que les récentes sanctions, mais ils [les Américains] ont commencé à imposer des sanctions dès le début de la Révolution. Au début de la Révolution, les Américains ont soutenu ceux qui étaient contre la Révolution sans se soucier si ces gens étaient de gauche ou de droite, des militaires ou des civils. Ils ont fait de leur mieux pour aider ceux qui étaient contre la Révolution islamique et qui ont pris la forme de groupes ethniques et d'autres formes.

Le dernier complot que le peuple d'Iran a vu de leurs propres yeux a été la fitna postélectorale de 2009. Le président des États-Unis sans vergogne, a soutenu les provocateurs de la fitna à Téhéran. À l'heure actuelle, ils les soutiennent encore.

Voilà la liste des actes malveillants qu'ils ont commis. Aujourd'hui, bon nombre de leurs mauvaises intentions qu'ils tentaient de voiler, sont progressivement en train de se dévoiler. Cette année, j'ai dit le premier jour de l'année 1392 (du calendrier iranien) à Machhad, dans l'enceinte du sanctuaire de l'Imam Réza (AS), que je n'avais rien contre les négociations. J'ai dit qu'un certain nombre de responsables et de cadres des deux administrations, l'administration précédente et l'administration actuelle, pensaient que nous devions négocier avec les Américains sur la question nucléaire pour trouver une solution. J'ai dit que puisque vous insistez, allez négocier avec eux sur cette question mais dans le même discours au début de l'année, j'ai également signalé que je n'étais pas optimiste. Je ne me suis pas opposé mais je ne suis pas optimiste.

Les Américains font constamment des déclarations ridicules. Un sénateur américain éhonté obtient de l'argent des sionistes pour aller au Sénat des États-Unis et y proférer ouvertement des injures contre le peuple d'Iran. Il ne se contente pas d'offenser le peuple d'Iran, il se permet de prononcer des injures. C'est aussi le cas des chefs de leur pays. Ils insultent le peuple d'Iran à différents niveaux. Bien entendu, le peuple iranien a riposté le 22 Bahman.

Une des raisons des rassemblements chaleureux de cette année est que les gens ont vu que les responsables américains se comportaient de manière grossière et impolie. Le zèle religieux des gens les a attirés dans l'arène pour dire aux Américains de ne pas faire une erreur et que c'est à eux qu'ils étaient confrontés. Le 22 Bahman, le peuple d'Iran voulait dire à nous tous y compris à cette humble personne que je suis, aux différents responsables et aux fonctionnaires diligents qui font vraiment de grands efforts dans les domaines liés à la gestion du pays, tant en politique étrangère que dans les affaires intérieures, que nous ne devions pas nous inquiéter et que le peuple d'Iran tenait bon et était présent sur la scène. Les gens ont dit que nous ne devions pas nous sentir faibles face à l'ennemi. Ce fut l'un des grands messages du peuple d'Iran. C'est ce que j'ai dit au début de l'année avant et après ma réunion à Machhad. Après cette réunion, j'ai dit à plusieurs reprises, que la question nucléaire n'était qu'un prétexte. Si un jour la question nucléaire est résolue comme les États-Unis le souhaitent, bien que ce soit complètement improbable, une autre question émergera. À l'heure actuelle, les porte-paroles du gouvernement américain soulèvent la question des droits de l'homme, des missiles, des armes et d'autres questions. Je suis vraiment étonné d'entendre les Américains parler des droits de l'homme. Si quelqu'un dans le monde peut prétendre défendre les droits de l'homme, ce n'est pas le cas des responsables américains, compte tenu de tous les actes honteux qui existent dans leur bilan sur cette question. Il se peut que les gens dans le monde ne sachent pas grand-chose à propos des 80 ou 90% des transgressions des Américains sur la question des droits de l'homme mais les 10 ou 20% des cas dont ils sont informés, peuvent constituer un dossier volumineux et sombre. Tout le monde connaît la prison de Guantanamo. Tout le monde a vu la prison d'Abou Ghraib en Irak. Tout le monde connait les Blackwater et leurs attaques des convois de mariage en Afghanistan. Tout le monde a vu leur soutien à ces terroristes bien connus qui sont fiers d'être des terroristes. Tout le monde a vu que les Américains ont rompu leurs promesses et qu'ils ont menti. Le monde entier a vu ces choses. Néanmoins, ils continuent à parler des droits de l'homme sans aucune honte. Cette audace dans leur comportement est vraiment étrange.

Je dois vous faire remarquer que les travaux que notre ministère des Affaires étrangères et nos responsables de l'exécutif ont commencés se poursuivront dans l'avenir. L'Iran ne violera pas ses promesses. Bien entendu, les responsables peuvent faire leurs efforts et assumer leurs responsabilités, mais les Américains sont les ennemis de la Révolution et de la République islamiques. Ils sont les ennemis du drapeau que les gens ont hissé et cette inimitié ne prendra pas fin avec ces négociations. Le seul remède pour faire face à cette hostilité, est de s'appuyer sur la puissance et les capacités nationales, et de renforcer le pays de l'intérieur autant que possible. Peu importe comment nous travaillons dans ce domaine, cela ne sera jamais suffisant.

Comme je l'ai dit l'autre jour, Incha-Allah, les politiques sur l'économie de résistance seront bientôt annoncées. Le remède pour résoudre les problèmes du pays, réside dans l'économie de résistance qui signifie le renforcement de la confiance à l'intérieur. Nous ne devons pas attendre quelque chose des étrangers. Nous sommes compétents et riches. Nous avons des ressources humaines sans égales si je puis dire, dans le monde, et des ressources naturelles. Nos ressources sont extraordinaires. Le monde a besoin de nous et nous n'avons pas besoin du monde autant qu'il a besoin de nous. Aujourd'hui, le monde tourne autour du pétrole et du gaz, et nous sommes à la première place dans ce domaine. Récemment, les honorables responsables de l'exécutif m'ont livré un rapport qui montre qu'aujourd'hui, nous avons la première place dans le domaine du gaz, alors qu'avant, nous étions les deuxièmes au classement mondial. Récemment peut-être, il y a un an ou un an et demi, nous étions les deuxièmes dans le domaine du gaz. Mais aujourd'hui, nous sommes arrivés au premier rang. Ce sont nos ressources. Le monde a besoin de nos ressources. Comme vous l'avez vu, il a suffi d'un léger sourire de notre part pour que les entreprises étrangères se précipitent vers notre pays. Ils veulent venir dans notre pays. Combien de temps les Américains peuvent-ils persister dans leur obstination ? Ils doivent savoir que si nous nous appuyons sur nos propres capacités, leur résistance se brisera. Tant que nous attendrons l'aide des autres, que nous suivrons les sanctions pour voir lesquelles d'entre elles sont levées ou allégées, que nous écouterons ce que tel ou tel fonctionnaire américain a dit ou n'a pas dit, nous n'arriverons nulle part. Nous sommes un grand pays et nous sommes un peuple fort, civilisé et doué. En outre, nous disposons de nombreuses sources de richesse données par Dieu. Nos responsables sont sympathiques et veulent travailler et nous, à notre tour, les aidons et prions pour eux. Mais nous insistons aussi sur le fait qu'ils doivent compter sur les forces nationales. Nous demandons aux responsables de faire confiance aux gens et aux forces nationales, et de faire jaillir cette source infinie et profonde. Si cela se produit, toutes les portes fermées s'ouvriront. Il faut aller de l'avant et agir dans ce sens.

Notre intention est une intention divine. Nous remercions Dieu que notre objectif est de gagner la satisfaction divine et de savoir que la satisfaction divine consiste à aider notre pays à progresser et à aider les gens à atteindre la dignité qu'ils méritent. Nous suivons ce chemin et Allah le Très-Haut, nous aidera aussi. Comme je l'ai dit, ce verset sacré du Saint Coran dit : « Si vous aidez la cause d'Allah, Il vous aidera ». Si vous aidez Dieu c'est-à- dire, si vous aidez la religion de Dieu cela aura deux résultats : « Il vous aidera » et « raffermira vos pas ». Il ne permettra pas que vous soyez obligés de battre en retraite. Vous devez savoir qu'Incha Allah, les Américains et l'arrogance mondiale échoueront tôt ou tard dans leurs objectifs contre l'Iran, la République islamique et le peuple d'Iran. Vous devez savoir que si Dieu le veut, le peuple d'Iran célébrera sa victoire dans tous les domaines, aux yeux des malveillants et des jaloux. J'espère qu'Allah le Très-Haut, accordera Ses bénédictions, Ses conseils et Son assistance à vous tous, chers habitants de Tabriz, aux citoyens d'autres villes d'Azerbaïdjan et à tous les braves gens d'Iran.

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous ‎‎accompagnent !‎

 
< Précédent   Suivant >

^