Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre du Guide suprême avec le Premier ministre du Pakistan Version imprimable
12/05/2014

Supreme Leader Meets with Prime Minister of PakistanLe développement de la coopération entre Téhéran et Islamabad dans tous les domaines notamment le domaine économique, a été prôné par le Guide suprême de la Révolution islamique qui l'a rappelé lundi lors d'une audience accordée au Premier ministre pakistanais, Nawaz Sharif et la délégation l'accompagnant.

Le Guide Suprême a évoqué les nombreuses affinités culturelles et religieuses qui unissent les deux nations iranienne et pakistanaise, et qui sont la raison des relations bonnes et amicales entre Téhéran et Islamabad.

«Il y a des mains hostiles qui complotent et cherchent à insécuriser nos frontières et à éloigner nos peuples et nos gouvernements qui ont des relations très amicales et très proches. Il ne faut pas permettre que ces bonnes opportunités pour la promotion des relations bilatérales soient perdues », a souligné l'Ayatollah Khamenei.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné la nécessité de renforcer les relations entre l'Iran et le Pakistan et la mise en œuvre de grands projets économiques comme l'achèvement du projet du gazoduc Iran/Pakistan, et a déclaré qu'il espérait que de bonnes mesures soient adoptées pour renforcer les relations entre les deux pays pendant le mandat de Nawaz Sharif.

L'Ayatollah Khamenei a indiqué que l'Iran et le Pakistan ne devaient pas attendre l'approbation des autres pays pour renforcer leurs relations ajoutant : « Les États-Unis dont la mauvaise foi a été prouvée à maintes reprises, au monde entier, est un des gouvernements qui tente de semer la discorde entre l'Iran et le Pakistan. Bien sûr, outre le gouvernement américain, il y a d'autres gouvernements qui sont actifs dans ce domaine ».

Regrettant les efforts tendancieux de certains groupes pour insécuriser et déstabiliser les zones frontalières ces derniers mois, Son Éminence a déclaré: « Certaines personnes tentent délibérément de provoquer l'insécurité au long des longues frontières entre les deux pays et nous ne pouvons pas croire que ces incidents soient naturels et involontaires. Nous avons des informations sur les activités de certains groupes dans la province du Baloutchistan au Pakistan, pour provoquer l'insécurité dans les zones frontalières entre les deux pays».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a qualifié les groupes takfiris de « grand danger » pour tous les musulmans tant chiites que sunnites et a précisé : « Si nous ne luttons pas contre les groupes takfiris, ils provoqueront encore plus de dégâts et de pertes dans le monde de l'Islam ».

Lors de cette réunion à laquelle était également présent Eshaq Jahangiri, vice-président de l'Iran, Nawaz Sharif a rappelé les bons souvenirs du voyage du Guide suprême au Pakistan et à Lahore, soulignant : « À cette époque, j'étais chef de la préfecture de Panjab avec pour capitale la ville de Lahore. L'accueil chaleureux que peuple du Pakistan a réservé au Guide suprême a montré la profondeur des relations culturelles, religieuses et historiques qui lient les deux peuples ».

Le Premier ministre du Pakistan a fait part de ses négociations à Téhéran et a déclaré : « Je vais faire de mon mieux pour améliorer les relations économiques entre les deux pays, élever le niveau des relations économiques au-delà du niveau que les deux pays ont connu il y a quelques années, lorsque les échanges entre l'Iran et le Pakistan atteignaient trois milliards de dollars, et donner un nouvel élan au projet du gazoduc ».

Nawaz Sharif a déploré l'insécurité récente aux zones frontalières et a confirmé les propos du Guide suprême concernant les manipulations étrangères qui cherchent à éloigner les deux pays. « Je vous assure que le gouvernement du Pakistan fera de son mieux pour lutter contre les responsables de ces insécurités et soutiendra les mesures que la République islamique adopte à cet égard », a-t-il assuré.

 
< Précédent   Suivant >

^