Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême lors d'une réunion avec les enseignants Version imprimable
07/05/2014

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 7 mai 2014 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec un groupe d'enseignants et de professeurs iraniens à l'occasion de la journée nationale des enseignants.

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Soyez les bienvenus chers enseignants et responsables du système éducatif, qui avez agrémenté notre ambiance de travail et de vie par votre présence chaleureuse.

Le mois de Rajab est l'occasion d'adorer Dieu. Notre vie entière peut être une opportunité pour adorer Dieu de manière appropriée et le vrai salut se trouve dans cette démarche mais certaines occasions accroissent nos possibilités et le mois de Rajab en est une. Nous devons nous préparer pendant ce mois. Nous devons prier afin qu'Allah le Très-Haut, nous aide à nous préparer pendant ce mois et les mois de Cha'ban et de Ramadan, à franchir un pas vers la transcendance.

Commémorer le souvenir d'un certain nombre de martyrs est aussi un des avantages de cette réunion et de cette journée. Plus particulièrement, je tiens à honorer la mémoire de notre cher martyr, l'Ayatollah Motahhari, qui fut un grand penseur, un professeur et un moudjahid sur le sentier de la pensée et de la croyance islamique. Par son martyre, il s'est procuré les bénédictions et l'approbation d'Allah le Très-Haut, pour son long djihad. Je tiens également à rappeler le souvenir de Rajaï et Bahonar qui ont passé leur vie au service de l'éducation. C'étaient deux combattants, pieux et sincères. Nous avons vu de près leurs efforts dans ces domaines pendant de nombreuses années et pendant une courte période après la Révolution.

Notre réunion annuelle avec les enseignants a un objectif majeur et plusieurs objectifs secondaires. L'objectif majeur est l'expression symbolique de notre respect au statut des enseignants. Dans ces réunions, nous voulons montrer notre respect pour le statut des enseignants. Ce geste symbolique est nécessaire. Respecter les enseignants et l'enseignement doit devenir une pratique courante dans notre société. Chacun doit se sentir fier d'être un enseignant. Tout le monde devrait être fier de saluer et de respecter les enseignants. Plus le statut des enseignants sera élevé, plus la qualité de l'éducation s'améliorera dans notre société. Un manque de respect envers les enseignants est nuisible pour la société. Cela doit être évité. Le regard porté aux enseignants doit être un regard respectueux. Il y a beaucoup de professions dans le pays qui sont apparemment très prestigieuses, mais ces professions sont beaucoup moins élevées que celle de l'enseignant. Nous devons tous le reconnaître et le comprendre. On cite du Saint Prophète (SAWA) qu'il a dit : « J'ai été envoyé en tant qu'éducateur » [Usul al-Kafi, tome 2, page 95].

Le fait que le Saint Prophète (SAWA) se considérait lui-même, comme un enseignant est le plus grand honneur. Bien sûr, l'enseignement existe à différents niveaux, mais la réalité de l'enseignement est unique et est un honneur. C'est la question principale. Dans ces réunions, nous voulons montrer que nous traitons les enseignants avec le plus grand respect et que nous leur sommes redevables de ce qu'ils ont fait pour nous, pour nos enfants et pour ceux dont l'avenir est important pour nous. C'est un sentiment que nous partageons tous. Nous sommes tous redevables aux enseignants. C'est la question principale.

Il y a également quelques questions secondaires qui concernent les enseignants eux-mêmes et les responsables du grand système éducatif. Celle qui concerne les enseignants est que les chers enseignants doivent savoir que leur travail ne se limite pas à l'enseignement. En d'autres termes, leur travail n'est pas seulement d'enseigner les manuels qui sont à leur disposition mais de promouvoir la connaissance, d'enseigner la façon de penser et d'apprendre le bon comportement et la morale. Si l'on considère l'enseignement dans son sens large, il doit respecter ces trois tâches.

La première tâche consiste à promouvoir la connaissance et à enseigner le contenu des manuels que nos enfants qui sont les futurs hommes et femmes du pays, doivent apprendre. Il s'agit de la première tâche.

La deuxième tâche qui est plus importante que la première, consiste à apprendre à penser. Nos enfants doivent apprendre à penser de manière appropriée et logique. Ils doivent être correctement guidés dans leur façon de penser. Des perspectives peu profondes et un apprentissage superficiel des questions vitales paralysent la société et à long terme, détruisent un peuple. La réflexion doit être fermement promue dans la société. C'est pourquoi quand on parle du martyr Motahhari, nous ne parlons pas seulement de ses connaissances mais aussi de sa pensée. Si quelqu'un sait comment penser, cela va l'aider à comprendre les questions scientifiques importantes. Si nos jeunes, nos chercheurs et nos scientifiques sont des penseurs, ils utiliseront leurs connaissances pour poser des dizaines et des centaines de nouvelles questions et obtenir des réponses. L'utilisation des connaissances n'est possible que par la pensée.

La troisième tâche est l'enseignement du comportement et de la morale que l'honorable ministre de l'éducation a mentionné dans ses déclarations, c'est à dire le mode de vie et le comportement. Nous sommes un peuple avec de nobles idéaux, de grands slogans et des sommets clairs et précis que nous voulons atteindre. Si nous avons le temps, je vais parler brièvement de cette question plus tard. Cela exige des individus patients, sages, croyants, innovants, compatissants, courageux, polis et pieux qui évitent la paresse et considèrent les douleurs des autres comme les leurs. Le moule, la trame et les caractéristiques d'une personne souhaités par l'Islam, se forment dans l'éducation. Tous les gens peuvent être éduqués. Certaines personnes apprennent plus lentement que les autres et d'autres plus vite. Certains apprennent mieux et certains apprennent moins bien. Cependant tous les individus sont capables d'évoluer et ce changement se fait par l'éducation. Principalement, cela repose sur les épaules de certains éléments principaux dont les enseignants. Bien entendu, les parents, les amis et d'autres personnes sont aussi influents, mais l'influence qu'un enseignant exerce est plus profonde et plus permanent. C'est une tâche que les enseignants doivent assumer.

Les enseignants apprennent à acquérir des connaissances, à penser et à se comporter moralement. Apprendre la morale et le comportement n'est pas comme l'acquisition des connaissances. On ne peut pas transmettre les réalités de la morale à travers des livres. La morale ne s'enseigne pas avec des livres mais par le comportement qui est plus influent que les livres et les discours. Votre comportement dans vos cours et auprès de vos élèves, est un enseignement. Bien sûr, vous enseignez aussi avec des mots. Vous devez fournir des conseils verbaux mais le comportement a une influence plus profonde et plus complète. C'est le comportement qui indique clairement si ces paroles sont sincères ou non. C'est ce que nous voulions dire aux enseignants. Les enseignants assument la responsabilité des enfants. Nous devons prêter attention à cette question. Si, par la grâce d'Allah, nos enseignants décident de former les enfants et les adolescents suivant cette méthode c'est-à-dire en prêtant attention à ces trois éléments, je crois que cette démarche aura une grande influence sur l'avenir de la société. Bien entendu, après la Révolution, certaines mesures ont été adoptées à cet égard. La société des enseignants a exercé une grande influence par son engagement et sa présence dans les activités révolutionnaires que ce soit à l'époque de la Défense sacrée ou après. Je lis parfois les livres sur ces enseignants. Un enseignant aux premières lignes de la Défense sacrée et qui est tombé en martyr, a certainement exercé une grande influence sur l'esprit de ses élèves dont on constate les résultats.

Une autre question qui concerne le système éducatif et sa gestion, est celle du plan d'évolution. Ce plan qui heureusement a été préparé et appliqué, n'est pas apparu tout d'un coup. Ce plan était un de nos souhaits depuis le début de la Révolution. Étant donné que le système éducatif dans notre pays, avait été créé par imitation des systèmes éducatifs occidentaux avec les mêmes formes et les mêmes contenus, il était nécessaire d'exercer un changement fondamental dans le système éducatif national, en termes de forme et de contenu. Beaucoup partageaient cette idée qui a été développée progressivement, et a conduit au plan d'évolution. Je ne dis pas que ce plan est parfait. Ce n'est pas le cas. Il y a toujours mieux à faire. Insha Allah, vous agirez, avancerez et gagnerez une expérience qui vous permettra de compléter le plan que nous avons aujourd'hui à notre disposition. Toutefois, ce plan d'évolution qui est disponible actuellement, doit être pris au sérieux. Mon conseil aux honorables fonctionnaires et aux gestionnaires du système éducatif, est de prendre le plan d'évolution au sérieux. Ce sérieux doit se manifester au-delà des déclarations officielles et être démontré dans la pratique.

Comme les amis l'ont mentionné au début de cette réunion et comme je l'ai dit auparavant, si nous voulons que ce plan soit mis en œuvre, nous avons besoin d'une feuille de route et d'une programmation. Si les pensées et les idées générales que les chers fonctionnaires et ces personnalités sympathiques ont à l'esprit, ne prennent pas la forme d'une programmation concrète, elles resteront de simples idées et disparaitront. Par conséquent, nous avons besoin d'une programmation que vous devez appliquer étape par étape, en collaboration avec le Conseil suprême de la Révolution culturelle qui est un grand centre culturel et une référence dans les prises de décisions, et auquel appartiennent également les responsables concernés. Vous devez sentir qu'une étape a été franchie pour aller à l'étape suivante. Bien entendu, certaines tâches doivent être effectuées simultanément.

Une autre question qui concerne la gestion du système éducatif est celle de ses employés. Comme nous l'avons souligné au début de cette réunion, le système éducatif est le plus grand organisme de décision de la République islamique. Plus d'un million de fonctionnaires travaillent dans ce grand ensemble et sont directement en relation avec plus de 12 millions d'élèves et indirectement, avec des dizaines de millions de personnes, c'est-à-dire les familles. Un réseau de cette taille est très important. Les individus qui travaillent dans ce grand réseau doivent avoir certaines caractéristiques. Ces caractéristiques sont la motivation et l'enthousiasme. Vous ne devez pas donner la place à des individus fatigués, vieux et sans innovation, qui ont dit tout ce qu'ils savaient et n'ont pas de nouvelles méthodes à présenter. La priorité doit être accordée aux jeunes, enthousiastes, motivés, croyants et révolutionnaires, et à ceux dont le souci principal est la formation des êtres humains. Vous devez profiter de ces forces. C'est une question importante. Par conséquent, à mon avis, la première question sur la gestion à grande échelle du système éducatif, est l'attention au cadre humain qui est utilisé. Il faut profiter des gens religieux, révolutionnaires, enthousiastes et zélés qui aiment leur travail et sont prêts à entrer dans les arènes difficiles pour la défense des objectifs du système éducatif. C'est la tâche la plus importante.

La deuxième question est celle du soutien. Toutes les organisations gouvernementales doivent soutenir le système éducatif, tant les organisations chargées du budget que les organisations formées en fonction des lois ratifiées par le Majlis (parlement). Cela doit être la perspective de toutes ces organisations qui ne doivent pas penser que le système éducatif est un pur consommateur. Parfois, une telle perspective existe. Certains disent que le système éducatif n'est qu'un consommateur mais ce n'est pas le cas. Plus vous dépenserez de l'argent, plus vous aurez de résultats. C'est ainsi que fonctionne le système éducatif. C'est un organisme qui crée les futurs générateurs de richesses, de savoir et de civilisation, et les futurs cadres du pays. Nous ne devons pas penser que le système éducatif est une organisation coûteuse. Il n'y a pas de réalisation plus grande que celle qui est accomplie par le système éducatif. Toute réussite et innovation que vous constatez dans le pays, est le résultat du système éducatif. Vous devez améliorer cette organisation pour que tout s'améliore. Par conséquent, dépenser de l'argent dans le système éducatif, et accroître les ressources financières de cette organisation sont des tâches auxquelles nous espérons que les représentants du gouvernement prêteront attention.

Une autre question comme je l'ai dit au milieu de mon discours, est celle du choix des gestionnaires dont l'objectif doit être en conformité avec l'objectif principal du système éducatif. Adopter des perspectives partielles, partisanes, politiques est un poison pour le système éducatif. Au cours de ces longues années, nous avons vu qu'à certaines époques, nous avons prêté plus d'attention à ces questions et le système éducatif en a subi certains dommages. Vous devez être prudents. Vous devez adopter des perspectives pour les différents problèmes du système éducatif de sorte que le principal objectif de chaque gestionnaire dans chaque secteur, soit l'éducation et la formation de jeunes révolutionnaires. Chers frères et sœurs, la raison pour laquelle nous insistons tellement sur la formation d'individus révolutionnaires et religieux, est que nous avons un long chemin devant nous. Les gens ont un long chemin devant eux.

L'objectif de la République islamique qui est d'ailleurs fondé sur les orientations générales de la Révolution est très noble. Quand je dis «nous avons un objectif», je ne parle pas de l'humble personne que je suis mais des gens en Iran, des responsables et des propriétaires de la Révolution dont l'objectif est de créer une société exemplaire. Vous voulez construire dans la limite du cher Iran qui est situé dans une zone géographique stratégique, une société qui soit un modèle grâce à l'Islam et sous le drapeau du Saint Coran. Ce modèle est à envisager à la fois dans les domaines matériels et dans les domaines spirituels et moraux.

Les Occidentaux ont connu un essor dans les domaines matériels à une certaine époque mais cet essor était séparé et à l'encontre du mouvement moral. C'était un essor 100% matérialiste. Au début, ils n'ont pas compris ce qui se passait mais maintenant, ils commencent à comprendre. Ils ressentent progressivement les dommages irréversibles de ce qu'ils ont fait. Personne ne devrait penser qu'une civilisation purement matérialiste et laïque, peut aider les gens à atteindre le bonheur. Ce n'est pas le cas. Les gens dans cette civilisation seront confrontés à un grand désastre. À l'heure actuelle, ils sont témoins de ce désastre qui dépasse le message des manifestations dans les rues européennes. Ce qui est indispensable pour l'humanité est d'ordre psychologique et moral. C'est la satisfaction de la conscience qui est nécessaire et qui n'existe pas dans les milieux occidentaux dont la situation va empirer. Si vous êtes familiers avec les œuvres des écrivains, des critiques et des penseurs occidentaux, vous verrez que depuis des années, ils avertissent du danger de cette situation et montrent du doigt certains aspects de la corruption croissante de leur société. Ce sont les inconvénients d'un mode de vie matérialiste. Bien qu'ils aient progressé dans le domaine de la science et des technologies où ils ont accompli de grands exploits, ils se sont effondrés dans le domaine de la morale et vont continuer à décliner. La société que l'islam veut construire est une société avancée en termes de richesse, de connaissances et de bien-être mais aussi une société supérieure en termes de moralité et de spiritualité. Ce sont les objectifs d'une société islamique. Vous devez construire cette société et vous avez un long chemin devant vous. Mais cela est possible. Personne ne peut dire que cela n'est pas possible. Beaucoup de choses qui étaient considérées comme impossibles, se sont réalisées.

Un peuple qui fait preuve de détermination, peut accomplir de grandes prouesses historiques. Nos sociétés ont montré qu'elles pouvaient être grandes, s'épanouir, évoluer et exercer une influence. L'homme est une créature dont les possibilités sont infinies et inépuisables. La connaissance a fait d'immenses progrès mais les principales parties du cerveau humain sont encore inconnues. C'est ce que disent les scientifiques qui travaillent sur ce sujet. Cet aspect physique de l'homme est encore inconnu que dire de ses aspects spirituels, psychologiques et intérieurs. L'homme a beaucoup de capacités. Nous pouvons effectuer de nombreuses tâches. Un individu peut évoluer dans le domaine matériel et spirituel. Nous voulons atteindre ces objectifs. Atteindre ces objectifs nécessite plus que tous un personnel qualifié. Le plus important est la personne qui prendra ce chemin. Sans cette personne, une route bien asphaltée sera inutile. Mais une personne déterminée pourra pallier au manque de route asphaltée. Vous avez vu comment les alpinistes grimpent alors qu'il n'y a pas de route. Ils ont de bonnes jambes et une grande volonté. Il est possible ainsi d'aller de l'avant et d'atteindre les sommets. Il est possible de connaître et d'utiliser les talents inconnus. Il est possible de résoudre les problèmes l'un après l'autre. Toutes ces activités exigent des ressources humaines qui doivent être formées dans et par le système éducatif. Les universités sont importantes à cet égard ainsi que la radiotélévision nationale. Mais aucune n'est aussi importante que l'école. Les enseignants et les responsables de cette grande organisation ont une telle responsabilité. C'est pourquoi nous insistons pour qu'ils soient religieux et révolutionnaires. C'est grâce à cet esprit religieux et révolutionnaire que nous pourrons prendre ce chemin et avancer même si le chemin est caillouteux. S'il y a certains obstacles, nous pourrons les franchir grâce à cet esprit révolutionnaire, cette piété et cet engagement religieux et révolutionnaire. C'est un point important.

Une autre question est celle des manuels scolaires. Nous devons être très prudents au sujet des manuels scolaires qui doivent être bien élaborés. S'ils sont pauvres en contenu, ce sera nocif. Non seulement ils ne seront pas bénéfiques mais ils seront également nuisibles. S'ils contiennent des propos déviants au niveau politique et religieux, ou par rapport aux réalités, ils seront nocifs. Ceux qui sont chargés de ce travail doivent s'acquitter de leurs responsabilités avec le plus de fiabilité et de précision possibles.

Une autre question est celle de l'université chargée de la formation des enseignants. Avant cette réunion, j'ai discuté avec le ministre à ce sujet. Cette université est différente des autres universités. En plus des avantages qu'ont les universités, cette université a l'avantage de produire des enseignants. Cela représente certaines exigences. Une grande importance doit être attachée à cette université.

Une autre question est celle de l'éducation morale et des responsables de l'éducation morale. Cette question a été négligée. Le bureau chargé de l'éducation morale a été fermé à un moment donné puis a été rouvert et encore refermé. Ce bureau est un organisme chargé de l'éducation morale et des aspects spirituels, révolutionnaires, comportementaux et éthiques de l'éducation. Ce bureau est important à la fois au niveau ministériel et à des niveaux inférieurs.

J'espère qu'Allah le Très-Haut vous accordera Ses bénédictions et Sa miséricorde. J'espère que si Dieu le veut, l'âme de notre cher Imam Khomeiny qui nous a ouvert cette voie, sera contente de vous tous et que les âmes pures de nos chers martyrs en particulier les martyrs qui étaient des enseignants et des étudiants, jouiront des bénédictions divines.

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^