Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Audience accordée aux députés du parlement islamique Version imprimable
25/05/2014

Supreme Leader Meets with Members of MajlisLe Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que la seule façon de faire face au front inhumain de l'Arrogance, était la poursuite de la lutte contre ce front. « Sans esprit de lutte contre le front de l'Arrogance, nous ne pourrons pas parvenir aux hauts objectifs du régime islamique », a affirmé dimanche, l'Ayatollah Khamenei, lors d'une audience accordée au président et aux membres du Majlis.

« L'insistance sur la poursuite de la lutte ne signifie pas le bellicisme du régime islamique. Le bon sens exige que pour traverser une région infestée de pirates, on se dote d'armes pour se défendre. Le monde aujourd'hui est rempli de gens qui mettent en danger la dignité, l'honneur et la morale de l'humanité. Munis de la science, de la richesse et du pouvoir, ils commettent des crimes sans aucun souci, sous une apparence humaine, trahissent les idéaux humains, et déclenchent la guerre aux quatre coins du monde. Dans de telles circonstances, il n'existe aucun autre moyen que la poursuite de la lutte et la promotion de l'esprit de lutte dans tout le pays, dans les questions nationales et internationales. La République islamique est un régime qui respecte la dignité humaine et recherche la paix. Certains cherchent à théoriser l'esprit de compromis. Ceux qui veulent encourager les compromis et céder face aux hégémonistes, et accusent le régime islamique de bellicisme, commettent une grande trahison. Tous les responsables iraniens, dans les secteurs de l'économie, de la science, de la culture, de la politique, de la législation, ainsi que les responsables des négociations étrangères, doivent savoir qu'ils sont en train de lutter et qu'ils sont engagés dans la poursuite d'une lutte qui a engendré le régime islamique et qui est nécessaire pour sa survie. Les progrès du pays et ses réussites dans les moments importants qui ont marqué ces 35 années, sont dus à la lutte continue et sincère du peuple iranien », a déclaré l'Ayatollah Khamenei.

Le Leader de la Révolution islamique a appelé le Majlis et le gouvernement à accorder une attention spéciale au sixième plan quinquennal et au mouvement scientifique du pays, soulignant que la solution aux problèmes économiques et politiques du pays ne devait pas être recherchée en dehors des frontières du pays mais à l'intérieur du pays en s'appuyant sur les capacités et les ressources intérieures.

L'Ayatollah Khamenei a mentionné : « Sachez que la lutte et le djihad n'ont pas de fin car le diable sera toujours là avec ses armées, mais les méthodes peuvent différer. Ce combat se terminera lorsque la communauté humaine pourra se libérer de la malveillance du camp de l'arrogance dirigé par les États-Unis qui ont planté leurs griffes dans le corps, l'esprit et la pensée de l'humanité. Cette tâche nécessite une lutte acharnée et longue, et des mesures décisives ».

Dans une autre partie de son discours, le Leader de la Révolution a précisé que la formation du parlement et le choix des députés durant ces 35 années, étaient le signe de l'aspect démocratique du régime et le résultat d'une lutte dont il fallait connaître la valeur. Il a également remis l'accent sur le slogan de la gestion djihadiste en disant : « Le djihad dans la gestion ne concerne pas seulement le gouvernement mais aussi le parlement qui doit effectuer son rôle de contrôle dans l'intention de servir les gens, ce qui est le plus grand djihad ».

Son Éminence a déclaré que l'économie de résistance et l'autonomie étaient les seules façons de résoudre les problèmes du pays, en disant : « Je défends sincèrement et franchement tous ceux qui ont des initiatives dans les différents secteurs mais je crois que le remède aux problèmes du pays existe à l'intérieur ».

Attirant l'attention sur le soutien verbal que l'économie de résistance a reçu ces derniers mois, il a déclaré : « Pour mettre en œuvre les politiques de l'économie de résistance, il ne suffit pas d'en faire l'éloge verbale, il faut faire des efforts et prendre des mesures ».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que l'adoption de lois appropriées pour l'économie de résistance et l'abrogation des lois qui lui sont opposées étaient les principales responsabilités du Majlis : « Sur la question de l'adoption de lois pour l'économie de résistance, le Majlis ne peut pas seulement compter sur ses propres propositions. L'administration doit elle aussi, soumettre des projets appropriés au Majlis ».

L'Ayatollah Khamenei a évoqué la préparation du Majlis pour le sixième plan quinquennal et a ajouté : « Dans ce plan, l'économie de résistance, la culture et la science doivent être les trois grandes priorités. Ce que j'entends par culture, est la culture révolutionnaire et religieuse, et le lancement d'un mouvement culturel sur la base de l'Islam et des valeurs islamiques. Nous devons renforcer la culture, les croyances et les comportements islamiques dans la société. Nous ne devons pas penser que la culture a fait des progrès pour la simple raison qu'un outil culturel s'est développé dans la société. Le progrès culturel dans la société ne sera atteint que lorsque la culture religieuse et révolutionnaire se sera développée. Le progrès scientifique des 12 dernières années ne doit pas ralentir mais au contraire, s'accélérer. Notre fierté nationale, notre richesse nationale et notre grandeur dépendent de notre niveau scientifique.

Ailleurs dans ses déclarations, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que la lutte contre la corruption était une des principales responsabilités de supervision du Majlis, soulignant : « Au sujet de la lutte contre la corruption, nous n'aurions pas du permettre dès le début, que les réseaux de corruption se forment parce que dans ce cas, la confrontation devient impossible ou très difficile ».

Se référant aux politiques démographiques récemment communiquées, l'Ayatollah Khamenei a salué la proposition du Majlis pour encourager la natalité et prévenir le vieillissement de la population.

« Dans le domaine de la croissance démographique, nous devons prendre soin de ne pas faire les erreurs qui ont été commises ces dernières années, car la meilleure situation pour l'ennemi est un Iran peu peuplé avec une population majoritairement âgée. Il faut planifier de façon sage, raisonnable et bien fondée pour encourager la natalité », a conclu l'Ayatollah Khamenei.

Avant les déclarations du Guide suprême, le Dr. Larijani, président du Majlis, a souligné que le Majlis avait adopté une position ferme et claire sur des questions comme la Palestine et la Syrie, ou encore la question nucléaire ».

« 450 projets de loi ont été déposés et 80 lois ont été votées l'année dernière, dans les domaines de l'industrie, du budget et des poursuites judiciaires », a-t-il dit ajoutant que l'orientation générale du Majlis était de renforcer l'emploi et les investissements, d'assurer le suivi des politiques relatives à l'économie de résistance et de renforcer la surveillance du Majlis par le biais de plusieurs commissions ou d'enquêtes sur les activités des responsables et de la cour des comptes.

 
< Précédent   Suivant >

^