Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Audience accordée aux responsables de divers appareils administratifs et militaires Version imprimable
07/07/2014

Audience accordée aux responsables de divers appareils administratifs et militaires« Les appareils et les organisations de la République islamique d'Iran sont les principales cibles des complots de l'Arrogance mondiale et surtout des États-Unis», a souligné l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, le 7 juillet 2014, lors d'une audience accordée aux responsables du gouvernement et de divers appareils administratifs et militaires du pays.

Relevant certains points importants sur les plans intérieur et extérieur, le Guide suprême a évoqué les tentatives complexes et multilatérales pour torpiller le processus d'activités des responsables et des organismes de la République islamique d'Iran, qui représentent le plus important objectif actuel de l'Arrogance notamment des États-Unis.

« Pour les États-Unis, la vie, la paix et la sécurité des peuples n'ont aucune importance. S'ils sentent que leurs intérêts sont en danger, ils n'hésitent pas un instant », a fait remarquer le Guide suprême de la Révolution islamique en allusion au soutien américain à Saddam le criminel, à l'attaque contre un avion de ligne iranien, au meurtre de centaines de femmes, d'enfants et d'hommes innocents, au massacre de centaines de milliers de personnes en Irak et en Afghanistan, et à l'implication des États-Unis dans l'apparition des crises sanglantes dans différents pays dans le cadre des révolutions colorées.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que le comportement des puissances hégémoniques, en particulier des États-Unis, était satanique et qu'ils essayaient de dominer les pays par l'intimidation et la corruption, et par des promesses qu'ils ne tiennent jamais. « Satan fait la même chose et par les menaces et la corruption, tente de détruire les capacités d'évaluation de l'être humain pour l'induire en erreur », a-t-il dit.

Attirant l'attention sur les versets du Saint Coran, le Leader a dit que l'aide divine était certaine si les gens avançaient dans le chemin de Dieu, le Tout-Puissant, et que la victoire de la Révolution islamique en était un des meilleurs exemples dans l'Histoire mondiale.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que depuis que les deux principaux outils des ennemis à savoir la menace militaire et les sanctions, se sont avérés inefficaces, ils avaient opté pour une nouvelle stratégie qui consiste à induire en erreur les hauts responsables iraniens et les centres de décision, dans leurs calculs. L'Ayatollah Khamenei a encouragé les responsables à faire face aux sanctions avec l'économie de résistance et a souligné que les menaces militaires ne se réaliseront pas car elles ne sont dans l'intérêt de personne.

L'Ayatollah Khamenei a ensuite évoqué l'affaire nucléaire et les déclarations des responsables américains qui ont parlé d'un maintien des sanctions même après un éventuel accord nucléaire, ajoutant que la question nucléaire n'était qu'un prétexte comme les droits de l'Homme, les droits des femmes et d'autres questions qu'ils ont soulevées.

Au sujet des informations sur une éventuelle attaque israélienne contre l'Iran que les États-Unis auraient empêchée, le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné : « Si cela est vrai, la raison de l'opposition des États-Unis est qu'ils ne jugent pas bénéfique une telle agression. La République islamique d'Iran avertit fermement que toute attaque militaire contre l'Iran ne sera dans l'intérêt de personne ! L'ennemi ne peut rien ni dans le domaine des sanctions ni dans celui des menaces ».

Son Éminence a déclaré que les puissances hégémoniques essayaient de provoquer des erreurs de calcul chez les responsables de la République islamique pour qu'ils ne prennent pas des décisions contraires à leurs intérêts, mais que l'Iran poursuivra son chemin glorieux fondé sur la confiance en Dieu et aux traditions divines, la connaissance de ses ennemis et le doute sur leurs motivations.

Le Guide suprême a ensuite donné quelques conseils au gouvernement et souligné qu'il soutenait l'administration du Président Rouhani, demandant à ceux qui critiquent le gouvernement d'être justes dans leurs jugements. Le Guide suprême de la Révolution islamique a mis l'accent sur l'économie de résistance qu'il a présentée comme la voie la plus importante et la plus efficace pour contrer les sanctions.

L'Ayatollah Khamenei a également évoqué les pourparlers entre l'Iran et les six puissances mondiales sur le programme nucléaire de la République islamique, et déclaré que l'enrichissement de l'uranium était un des points de divergence entre les deux parties. « Leur objectif dans le domaine de l'enrichissement de l'uranium, est d'obliger l'Iran à limiter ses capacités d'enrichissement à 10000 unités de travail de séparation (UTS) qui correspondent aux 10000 centrifugeuses que nous possédons, alors que selon les responsables nucléaires, l'Iran a besoin d'une capacité d'enrichissement d'au moins 190 000 UTS ».

Son excellence a également abordé la question du nombre des centrifugeuses, de la recherche et du développement nucléaire, sur lesquelles l'autre partie est très sensible et a déclaré : « les allégations irrationnelles à ce propos, notamment sur les installations de Fordow qui doivent être fermées car elles ne sont « ni accessibles, ni vulnérables » sont vraiment ridicules. Nous faisons confiance à l'équipe nucléaire iranienne et sommes certains que ses membres ne permettront pas que les droits du pays et la dignité du peuple soient l'objet d'un marchandage ».

Selon le Guide suprême, l'important dans la conjoncture actuelle, est de connaître la nature des allégations américaines qui sous prétexte d'inquiétudes au sujet de la prolifération de ces armes, s'opposent au savoir-faire nucléaire et à la technologie nucléaire locale.

« Cela est injuste et irrationnel car pour empêcher de manière sûre, l'acquisition de l'arme nucléaire, il y a des voies précises et des appareils responsables qui ne posent aucun problème pour la République islamique d'Iran. Les États-Unis qui en ont fait usage (de ces armes) et qui en détiennent par milliers, n'ont pas le droit de se prononcer sur l'éventualité de l'acquisition par les autres pays, des armes nucléaires », a-t-il dit.

Plus loin dans son discours, le Guide suprême de la Révolution islamique a émis l'espoir que le peuple croyant irakien, grâce à Dieu, viendra à bout de la sédition qui a enflammé le pays et que les peuples de la région progresseront de jour en jour, sur les plans matériels et spirituels.

Au début de cette réunion, le président Hassan Rouhani a présenté un rapport sur les efforts de son gouvernement dans les domaines économiques et culturels, et a souligné que son gouvernement avait un programme précis pour sortir de la récession économique et lancer un essor économique fondé sur les principes de l'économie de résistance.

Il a déclaré que le pays avait été confronté à une inflation ces dernières années, mais que le gouvernement avec l'aide du Majlis (parlement) et du pouvoir judiciaire, et le soutien des forces armées et de tous les responsables et organismes gouvernementaux, prendra de très bonnes mesures pour réduire l'inflation.

Il a ajouté que son gouvernement avait l'intention de réduire le taux d'inflation l'année prochaine, à moins de 25% et à moins de 10%, l'année suivante. Selon Monsieur Rouhani, le gouvernement, dans les questions importantes comme les ressources d'eau, avec l'appui et les directives du Guide suprême, avait pris d'importantes mesures dans différentes régions du pays. « Dans le domaine de la santé, le gouvernement a également pris d'importantes mesures dont 1 200 000 personnes profitent dans les hôpitaux », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne la politique étrangère, Rouhani a dit que le gouvernement avançait dans le sens des politiques déclarées du Guide suprême et avait pu restaurer l'image de l'Iran, ajoutant que l'opinion internationale savait très bien que l'Iran dans ses activités nucléaires, agissait de façon pacifique et transparente.

« Personne ne peut imposer des sanctions contre l'Iran sous prétexte d'une lutte contre les armes de destruction massive », a précisé monsieur Rouhani qui a ajouté que le mur des sanctions était brisé et que le gouvernement était très sérieux dans la poursuite des négociations.

Il a ajouté que dans les discussions, il ne renoncerait jamais aux droits inaliénables des Iraniens et qu'il fera en sorte que l'Iran puisse accéder aux marchés internationaux et avoir des liens internationaux sains avec les autres pays.

« Notre stratégie est une stratégie de « gagnant-gagnant » mais si l'autre côté fait preuve de cupidité, le monde comprendra que les grandes puissances sont responsables de l'échec possible des négociations »,
a-t-il noté.

Le Président Rouhani a qualifié la situation régionale de « difficile ». Il a déclaré que le message de la Révolution islamique était un message de fraternité, d'amitié et d'unité entre les musulmans du monde mais que des gens malveillants ne voulaient pas qu'un tel mouvement se produise dans les pays islamiques.

« L'utilisation de termes sacrés comme le djihad islamique par des groupes qui ont engendré la désunion dans le monde islamique, qui sont sur le plan politique, pris en charge par le sionisme international et financièrement, sont soutenus par certains pays, n'empêchera pas l'Iran de poursuivre sa lutte contre la violence et la barbarie», a dit le Président.

 
< Précédent   Suivant >

^