Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre des poètes et des littéraires avec le Guide suprême Version imprimable
12/07/2014

 L'Ayatollah Khamenei, Guide Suprême de la Révolution Islamique, a reçu dans la soirée du samedi 12 juillet 2014, un groupe de professeurs de langue et littérature persanes, des personnalités littéraires, des artistes iraniens et des poètes persanophones du Tadjikistan, de l'Inde, du Pakistan et de l'Afghanistan.

Lors de cette réunion amicale et chaleureuse, tenue à la veille de l'anniversaire de la bienheureuse naissance de l'Imam Hassan Mojtaba, (que le salut de Dieu soit sur lui), le deuxième Imam des chiites, l'Ayatollah Khamenei a évoqué les événements amers du monde actuel, la mainmise des puissances hégémoniques sur l'indépendance, la richesse, la religion, la spiritualité, la dignité, l'honneur et la morale des peuples, l'altération des vérités dans les médias et leur propagande, et les événements douloureux de la Bande de Gaza : « Pour la disparition d'un animal dans un coin perdu, ils mènent des campagnes de propagande mais pour la récente attaque du régime sioniste et la mort de plus de centaines d'innocents pour la plupart des enfants, non seulement ils ne manifestent aucun souci mais les États-Unis et la grande Bretagne en plus, soutiennent officiellement ces attaques », a-t-il dit.

Le Guide suprême a ajouté : « La vérité du monde aujourd'hui est le soutien tous azimuts et éhonté des puissances hégémoniques aux mauvaises actions, à la corruption et à la vilénie parce qui servent leurs intérêts, et leur opposition sauvage à toute pureté et sacralité quand elles ne servent pas leurs intérêts».

À ce propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a demandé quelle était en l'occurrence, la responsabilité d'un poète engagé et doué, face à ces faits et dans de telles conditions ?
En réponse à cette question, le leader de la Révolution islamique a noté que les poètes qui profitent de ces bénédictions divines, devaient aider les opprimés et défendre la justice et la vérité dans leur poésie.

L'Ayatollah Khamenei a aussi présenté ses félicitations à l'occasion de l'anniversaire de la naissance de l'Imam Hassan (AS), et a recommandé de profiter de la spiritualité des Nuits de Qadr.

Il a ensuite qualifié la fonction initiale et naturelle de la poésie de « manifestation des pensées et des sentiments du poète », ajoutant que la principale fonction de la poésie était sa présence et son influence sur les esprits et les cœurs.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a fait remarquer : « Certains ne sont pas conscients de l'invasion culturelle ouvertement menée par l'ennemi juré de la culture et de l'identité islamiques, en dépit de ses manifestations évidentes. Toutefois, le poète, par sa perception aiguë et son goût poétique, la détecte et se soulève pour protéger cette identité ».

Le leader de la Révolution islamique a souligné que le diable tentait de remplir les vides de la pensée et de développer les valeurs sataniques, et que le poète avait le devoir comme les grands poètes persans, de s'engager dans ce combat, de remplir l'esprit des lecteurs de spiritualité, et d'insuffler et de renforcer l'espoir, la joie, la motivation, le dynamisme et le progrès qui constituent la véritable identité de la nation.

Son Éminence a ensuite souligné que la principale condition de l'immortalité et de l'influence de la poésie, en plus d'un contenu et d'un sens appropriés, était une formulation et une structure artistique fortes.

Avant les propos du Guide suprême de la Révolution islamique, des poètes présents à cette réunion, ont présenté leurs poèmes.

 
< Précédent   Suivant >

^