Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Audience accordée aux fonctionnaires de la diplomatie iranienne Version imprimable
14/08/2014

 Supreme Leader Meets with Officials of Ministry of Foreign Affairs and AmbassadorsLors d'une audience accordée, mercredi, au ministre des Affaires étrangères, aux hauts fonctionnaires de la diplomatie iranienne et aux chefs des représentations iraniennes, à l'étranger, le Guide suprême de la Révolution islamique a décrit les caractéristiques de la diplomatie iranienne. L'honorable Ayatollah Khamenei a qualifié le ministère des Affaires étrangères, de l'armée régulière de la diplomatie iranienne, qui se charge des fonctions qui sont les siennes, avec organisation et discipline. Le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné que l'un des devoirs du ministère des Affaires étrangères est de déterminer, pour le monde, les méthodes et les objectifs de la diplomatie iranienne.

Se référant à l'importance de la diplomatie, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré: « la diplomatie intelligente et active peut apporter de nombreuses réalisations politiques, économiques, humaines et sociales importantes Ces réalisations ne peuvent pas être faites avec n'importe quel autre mouvement y compris les guerres coûteuses et dangereuses. Cette vérité indique le poids et la position de la diplomatie dans la gestion d'un pays ».

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que les événements récents dans la région sont une manifestation de cette vérité, réitérant: « Certains pouvoirs ont tenté de préserver leurs intérêts avec l'intimidation et les armes, mais ils ont échoué. Contrairement à ces pouvoirs, certains gouvernement ont réussi à préserver leur intérêts avec subtilité, intelligence et dynamisme ».

Son Eminence a décrit la période actuelle comme une période de transition vers un nouvel ordre ‎mondial, en soulignant: «En plus des acteurs traditionnels, de nouveaux acteurs sont entrés sur la scène des enjeux en Asie, en Afrique et en Amérique latine, et ils essaient de renforcer leur position dans le ‎ce nouvel ordre ».
Il a ajouté: « Dans le temps présent, si notre diplomatie peut montrer sa présence d'une manière active, intelligente et puissante, la position et la puissance de la République islamique dans ce nouvel ordre sera établi comme une position exceptionnelle dans les quelques prochaines décennies. Dans le cas contraire, nous ne bénéficierons pas de la position nécessaire dans le nouveau monde ».
Exprimant son accord avec les déclarations que le Président avait faites il y a deux jours sur l'interaction avec le monde entier, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré: « Il y a deux exceptions à cet égard, à savoir le régime sioniste et les Etats-Unis ».

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que ce n'est pas à l'avantage de la République islamique d'établir des relations et de négocier avec l'Amérique. À ce propos, Il a souligné: « Non seulement l'établissement des relations et de la négociation avec l'Amérique ne sera pas à l'avantage de la République islamique - à l'exception de quelques cas particuliers - mais il sera également néfaste pour elle. Après tout, quelle personne sage poursuit-elle des offres non rentables ? Certains gens prétendaient que si nous nous asseyons à la table des négociations avec les Américains, beaucoup de nos problèmes seront résolus. Bien sûr, nous savions que ce n'était pas le cas, mais les événements de l'année dernière ont prouvé encore et encore cette vérité ».

Son Eminence a rappelé: « Dans le passé, il n'y avait pas de relations entre nos fonctionnaires et les responsables américains, mais l'année dernière, il a été décidé que les fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères établissent des contacts et négocient avec les autorités américaines en raison de la sensibilité de la question nucléaire et de l'expérience dont nous avons parlé précédemment. Cependant, non seulement ces contacts ne nous ont apporté aucun bénéfice, mais le ton des Américains est également devenu plus dur et plus insultant et ils ont exprimé plus d'attentes déraisonnables au cours des négociations et dans les podiums publiques. Bien sûr, dans ces négociations, nos représentants leur ont donné de nettes répliques en réponse à leurs attentes déraisonnables. Mais en général, il est devenu évident que, contrairement à ce que certains pensent, les négociations ne résolvent aucun problème ».

Il a également abordé la question de l'augmentation des sanctions contre l'Iran, en disant: « Non seulement les Américains n'ont pas diminué les inimitiés, mais ils ont également augmenté les sanctions. Bien sûr, ils disent que ces sanctions ne sont pas nouvelles, mais en fait, elles le sont. Par conséquent, les négociations n'ont été non plus utiles dans le domaine des sanctions ».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré: « Bien sûr, nous n'avons pas empêché les fonctionnaires de poursuivre les négociations sur la question de l'énergie nucléaire. La tâche que M. Zarif et ses amis ont commencée et dans laquelle ils ont un bon bilan, continue encore. Mais ce fut une autre expérience précieuse pour tout le monde afin que nous comprenions que l'établissement de relations et des négociations avec les Américains n'aura pas d'effet sur la réduction de leur inimitié ».

Attirant l'attention sur les inconvénients de la négociation avec l'Amérique, l'Ayatollah Khamenei a déclaré: « Les négociations avec les Etats-Unis font que d'autres gouvernements et l'opinion publique à travers le monde nous accusent d'hypocrisie. Elles aideront les Occidentaux pour décrire - avec leurs vastes efforts de propagande-, la République islamique comme inactive et dualiste ».

Son Eminence a souligné que l'interaction avec le régime sioniste était totalement dénuée de sens dans la pensée diplomatique iranienne. Se référant à la question des négociations avec les Américains, il a dit : « Tant que les conditions actuelles - c'est-à-dire, l'inimitié des Etats-Unis et les déclarations hostiles du Congrès et du gouvernement américain contre l'Iran - continuent, l'interaction avec eux n'a pas de sens. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a fait allusion aux événements de Gaza, ajoutant : « La logique des Palestiniens sur la question de la trêve est convaincante. Ils disent que l'acceptation de la trêve, permet au régime sioniste sanguinaire et sauvage de créer une catastrophe qu'il veut et de restaurer les conditions préalables à la journée de l'attaque - c'est-à-dire, la pose d'un siège prolongé et la poursuite des pressions. Tout comme les Palestiniens le disent, il devrait y avoir une punition pour tous ces crimes, qui est une fin au siège de Gaza et aucun individu impartial ne peut refuser cette demande légitime ».

A la fin de ses déclarations, l'Ayatollah Khamenei a également évoqué la question de l'Irak, rappelant : « Par la grâce d'Allah, quand le nouveau Premier ministre est élu, les problèmes seront résolus et le gouvernement sera formé afin qu'il puisse donner une bonne leçon à ceux qui ont décidé d'engager la fitna en Irak ».

 
< Précédent   Suivant >

^