Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre du Guide suprême avec Haïdar al-Abadi, Premier ministre irakien Version imprimable
21/10/2014

 « La sécurité, le bonheur, la puissance et la dignité de l'Irak comptent beaucoup pour la République islamique d'Iran », a rappelé le Guide suprême de la Révolution islamique d'Iran, l'Ayatollah Khamenei, lors d'une rencontre le 21 octobre 2014 à Téhéran, avec le Premier ministre irakien, Haïdar al-Abadi.

Jugeant nécessaire le renforcement des relations irano-irakiennes, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que l'Iran ne reculera devant aucune aide au nouveau gouvernement de l'Irak et que la situation actuelle de la région, notamment en Irak, était le résultat des politiques irresponsables des puissances étrangères et de certains pays de la région en Syrie. Il a souligné que le peuple et le gouvernement irakiens, surtout les jeunes, étaient en mesure de faire face aux terroristes et d'assurer eux-mêmes la sécurité sans l'aide des étrangers.

L'Ayatollah Khamenei a également salué la formation du nouveau gouvernement irakien, qualifiant de « totalement correcte », la politique de ce nouveau cabinet qui consiste à défendre l'union nationale, tribale et ethnique. « L'Irak est une unité géographique, il est donc absurde de le partager en chiite, sunnite, arabe ou kurde », a fait remarquer le Guide suprême, ajoutant qu'en tant que voisin et surtout à cause des vastes relations bilatérales entre les deux pays, l'Irak avait une grande importance pour la République islamique d'Iran. Selon le Guide suprême, l'union en Irak garantira la sécurité et la stabilité de ce pays, et aura un impact direct et positif sur l'Iran. « L'établissement d'une sécurité durable en Irak est une garantie de la sécurité en Iran », a-t-il dit.

« Nous n'oublierons pas les grands services rendus par Nouri al-Maliki à l'Irak et à la région. La République islamique d'Iran est à vos côtés et défendra, avec sérieux, votre gouvernement, comme ce fut le cas avec le gouvernement précédent », a-t-il déclaré au Premier ministre irakien, Haïdar al-Abadi. 

Le Guide suprême a qualifié de juste et sage, la politique suivie ces dernières années, de ne pas autoriser l'usage du territoire irakien contre la Syrie. « La situation actuelle de la région est la conséquence des attitudes irresponsables des puissances étrangères et de certains pays de la région envers la Syrie, auxquelles il faut résister avec une détermination résolue », a-t-il précisé.

Faisant allusion aux allégations avancées, pour combattre Daech, il a souligné : « Nous n'avons pas confiance en la sincérité de ceux qui tiennent ces discours et croyons que la question de Daech et du terrorisme doit être réglée par les pays de la région ».
L'Ayatollah Khamenei a également insisté sur le rôle important des jeunes Irakiens dans les événements récents et la protection de leur patrie, soulignant que le gouvernement irakien devait apprécier la valeur de cette grande richesse qu'est le soutien des jeunes qui sont ceux qui viendront au secours du gouvernement irakien quand il en aura besoin.

Pour sa part, le Premier ministre irakien, Haïdar al-Abadi, a remercié au cours de cette rencontre, l'Iran pour son aide dans la lutte contre Daech. « Nous repousserons les terroristes grâce à la perspicacité des deux peuples, iranien et irakien, le soutien des oulémas et votre guidance », a-t-il souligné.

Al-Abadi a également exprimé le désir de l'Irak de développer ses relations avec l'Iran dans différents domaines.

 
< Précédent   Suivant >

^