Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Les participants au congrès sur «les groupes extrémistes dans la vision des ulémas» ont rencontré Version imprimable
26/11/2014
 Les participants au congrès sur « les groupes extrémistes dans la vision des ulémas » ont rencontré l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique.
L'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a rencontré dans la matinée du 25 novembre 2014, les ulémas et les intellectuels participant au congrès sur « les groupes extrémistes dans la vision des ulémas », et a déclaré que l'apparition des groupes takfiris ces dernières années, était un problème qui avait été imposé au monde de l'islam par le front de l'arrogance.
Faisant allusion aux actions des groupes takfiris, il a déclaré qu'elles servaient les États-Unis et le régime sioniste, et servaient à faire oublier la question de la Palestine et de la mosquée Al Aqsa.
« Dans la situation actuelle, les religieux du monde de l'islam doivent lancer un mouvement scientifique, général et rationnel, pour déraciner ce courant takfiri, dénoncer les plans et les politiques du front de l'arrogance, et relancer la question de la Palestine qui est la priorité du monde de l'islam », a-t-il déclaré.
Au début de la réunion, l'Ayatollah Khamenei a remercié l'Ayatollah Makarem Shirazi, l'Ayatollah Sobhani et les autres religieux de Qom pour l'organisation de ce congrès et le lancement d'un mouvement pour déraciner ce courant takfiri, et a déclaré que dans l'étude de ce courant dangereux, il fallait avoir à l'esprit la lutte contre le takfirisme en général, qui dépasse le groupe Daesh « qui n'est qu'une branche de cet arbre impur ».
L'Ayatollah Khamenei ensuite, a fait allusion au fait que les groupes takfiris et les gouvernements qui les soutiennent, travaillent sous des apparences islamiques, dans l'intérêt du front de l'arrogance, c'est-à-dire les États-Unis, les gouvernements européens et le régime sioniste.
« Un exemple qui appuie cette idée est le détournement des mouvements d'éveil islamique qui étaient des mouvements anti américains et anti dictatoriaux. Les mouvements takfiris ont transformé cette grande lutte anti impérialiste en guerres intestines et en fratricides. Le front de la résistance des musulmans dans notre région, se trouvaient en Palestine occupée, mais ces groupes l'ont transportée dans les rues et les villes d'Irak, de Syrie, du Pakistan et de Libye. Le détournement des mouvements d'éveil islamique a été un service rendu aux États-Unis, à l'Angleterre, au régime sioniste et à leurs services d'espionnage », a-t-il déclaré.
« Un autre signe est que ceux qui soutiennent ces groupes terroristes ne froncent jamais les sourcils face au régime sioniste et coopèrent même avec ce régime pour lutter contre les musulmans. Ces groupes sont actifs pour nuire aux musulmans et aux pays islamiques.
Une autre preuve est la destruction des infrastructures des pays islamiques et de l'image de l'islam qui est la religion de la raison et de la bonté, en montrant des innocents sous des épées ou en arrachant et en mordant leur cœur en face des caméras et au nom de l'islam.
Un autre service des groupes takfiris aux ennemis de l'islam a été de faire oublier l'attaque sauvage du régime sioniste pendant 50 jours, contre Gaza, d'étouffer l'enthousiasme des jeunes pour les mouvements d'éveil islamique et de s'en servir malheureusement, pour tuer les autres musulmans.
Une autre preuve est le largage récent et répété de matériel militaire par les avions américains, aux terroristes de Daesh en Irak alors que les États-Unis prétendent constituer une coalition pour lutter contre le groupe Daesh. Cela n'est qu'un mensonge et l'objectif principal de cette coalition est de maintenir le pays en état de guerre et de renforcer les divisions entre les musulmans. Ce qu'ils ont réussi d'ailleurs.
Dans la situation actuelle, les religieux du monde de l'islam doivent lancer un mouvement scientifique, général et rationnel pour déraciner ce courant takfiri, dénoncer les plans et les politiques du front de l'arrogance, et relancer la question de la Palestine qui est la priorité du monde de l'islam », a déclaré l'Ayatollah Khamenei qui a ajouté que ce courant et les slogans salafis avaient été importés et qu'il fallait que les vrais salafis dans le langage de la religion et de la raison, manifestent leur désapprobation.
« Il faut sauver dans un mouvement scientifique et rationnel, les jeunes qui se sont laissés emporter par ce courant et cette responsabilité revient avant tout, aux ulémas. La troisième responsabilité des ulémas est d'éviter que la question de la Palestine et de la mosquée Al Aqsa soit mise aux oubliettes et négligée dans le monde de l'islam. La décision du cabinet du régime sioniste de considérer les territoires occupés comme des territoires juifs, a pour objectif d'affaiblir les Palestiniens et de contrôler la ville de Qods et sa mosquée. Les peuples musulmans et les ulémas doivent exiger de leur gouvernement des mesures dans ce domaine», a-t-il dit.
Faisant allusion aux déclarations de l'imam Khomeiny sur la politique de soutien à la Palestine et de lutte contre le régime sioniste, l'Ayatollah Khamenei a déclaré que nous devions être reconnaissants que la République islamique, son gouvernement et le peuple iranien aient toujours et ensemble, soutenu la Palestine et lutté contre le régime sioniste sans jamais dévier depuis 35 ans, du chemin tracé par l'imam.
« Le peuple et les jeunes en Iran, soutiennent le peuple de Palestine et souhaitent de tout cœur pouvoir lutter contre le régime sioniste. La république islamique d'Iran grâce à Dieu, n'a pas été touchée par les conflits religieux et aide et continuera à aider en même temps, le Hezbollah chiite libanais, le Hamas et le Djihad islamique et les autres groupes sunnites palestiniens. Le renforcement des frères palestiniens de Gaza est un exemple de ce soutien de la République islamique d'Iran et comme nous l'avons annoncé précédemment, il faut armer la Cisjordanie pour qu'elle puisse se défendre, et cela sera fait », a-t-il dit.
Le guide suprême a déclaré que les ennemis de l'islam étaient plus faibles que dans le passé et que les problèmes politiques, économiques et sécuritaires des pays européens, les problèmes des États-Unis dans le domaine de la morale et le domaine politique, et spécialement dans les domaines financiers et économiques, avaient terni la réputation de ces pays.
« Le régime sioniste aussi, qui scandait le slogan du Nil à l'Euphrate, s'est beaucoup affaibli et pendant la guerre de 50 jours contre Gaza, n'a pas réussi à détruire les tunnels du Hamas et du Djihad islamique. Un autre exemple de la faiblesse des ennemis de l'islam dans la région, spécialement en Irak, en Syrie et au Liban, est l'évolution de la question nucléaire iranienne. Les États-Unis et les pays arrogants européens se sont réunis pour mettre la République islamique à genoux, dans le domaine nucléaire, mais ils n'ont pas réussi et ne réussiront pas non plus dans l'avenir », a conclu le Guide suprême.
Avant le discours du Guide suprême, l'Hodjat-ol-islam Ali Reza Mousavi, secrétaire du congrès, a présenté un rapport sur les activités de ce congrès et a déclaré que les comités avaient travaillé sur différents sujets comme les origines du takirisme, les questions politiques et les solutions à ce problème, ajoutant que plus de 700 articles avaient été envoyés au secrétariat du congrès qui rassemblait 315 ulémas de différents pays et que 144 articles avaient été publiés en huit volumes en persan et en arabe.
 
< Précédent   Suivant >

^