Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux responsables du Congrès «Sukhtegan-e Vasl» Version imprimable
25/02/2013

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 25 février 2013, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec les responsables du 12ème Congrès « Sukhtegan-e Vasl » [littéralement « Les Enflammés de l'Amour céleste »] organisée par les représentations du Guide suprême dans les universités. Ce congrès était organisé à l'Université de Téhéran avec pour objectif, la commémoration du souvenir des artistes révolutionnaires et des personnalités littéraires tombés en martyrs pendant la Défense sacrée.

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Messieurs « les Enflammés », j'espère que vous réussirez dans cette entreprise. Que Dieu vous purifie [parlant en arabe]. Si nous avions assez de temps, nous aurions pu écouter des poèmes de M. Qazve et de M. Amiri mais malheureusement, nous n'avons pas assez de temps. Je me contenterai de quelques mots.

J'exprime ma profonde gratitude aux amis qui nous ont expliqué ce qui a été fait dans le domaine de la littérature de la Défense sacrée et ce qui se passe dans les universités. L'atmosphère que vous avez décrite messieurs, est une bénédiction divine. Nous n'avons pas créé cette atmosphère. C'est est Allah le Très-Haut, qui l'a créée. Les cœurs sont dans Ses mains. L'orientation est dans Ses mains. Si les choses suivaient leur cours naturel, c'est l'inverse qui devrait arriver car nous avons fait preuve de paresse et de faiblesse dans nos responsabilités. Cependant, Allah le Très-Haut, nous a aidés et la miséricorde divine a béni chaque mouvement mené dans différents domaines. Cette atmosphère a été créée et est une bénédiction divine. Si vous voulez qu'elle soit préservée et renforcée, vous devez remercier Dieu. Bien profiter de cette bénédiction divine est un moyen d'exprimer notre gratitude envers Dieu. Une des exigences de la gratitude envers Dieu consiste à ne pas négliger Ses bénédictions. Nous devons les identifier, comprendre qu'elles sont venues de Dieu et bien les employer. C'est un moyen facile et pratique pour remercier Dieu. Insha Allah, cette atmosphère se développera encore davantage. Si nous faisons attention, nous nous rendrons compte de la miséricorde divine : «Regarde donc les effets de la miséricorde d'Allah » [Coran, 30: 50]. Nous pouvons voir les signes de la miséricorde d'Allah dans notre société et dans les événements qui se déroulent à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

In-cha-Allah, vous bénéficierez de ces talents. Comme vous l'avez dit, les jeunes qui un jour, recevaient des prix, aujourd'hui, offrent des prix. Un jour, ils étaient des auditeurs et aujourd'hui, ils ont un grand nombre d'auditeurs. C'est très bien et c'est en soi, un progrès que nous pouvons ressentir. Depuis plusieurs années, je suis en contact avec la littérature, l'art et la poésie révolutionnaire. La croissance [dans ce domaine] est tout à fait tangible mais vous ne devez pas être satisfaits ou trop fiers de ce qui a été fait, ni penser que vous avez atteint les sommets. Ce n'est pas le cas. Nous avons de très bons poètes. Les messieurs présents à cette réunion et d'autres sont tous de très bons poètes mais il y en a eu de meilleurs et il y en aura peut-être encore de meilleurs dans l'avenir. Nous voulons que ces poètes atteignent les sommets. Insha Allah, ils feront des efforts. Tout le monde doit faire des efforts. Un bon poème ne doit pas nous faire penser que nous avons atteint les sommets et qu'il n'y a rien au-delà. Nous devons améliorer nos poèmes tout comme nous devons améliorer la littérature. Nous devons écrire de meilleurs récits. Nous avons beaucoup de lacunes dans le domaine du roman qui, In-cha-Allah, doivent être comblées et j'espère que vous réussirez dans ce domaine.

 
< Précédent   Suivant >

^