Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Le Guide suprême a reçu le président de Turquie Version imprimable
08/04/2015

Supreme Leader Meets with Turkish PresidentL'Ayatollah Sayed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a reçu le 7 avril 2015, le président Recep Tayyip Erdogan. L'Ayatollah Khamenei a décrit « l'Éveil populaire islamique » comme la principale raison des préoccupations des ennemis de l'islam et souligné : « Aujourd'hui, Les États-Unis et les sionistes sont heureux des discordes intérieures qui existent dans certains pays islamiques. La solution de ces problèmes est la coopération entre les pays islamiques et l'adoption de mesures appropriées et constructives».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : « Nous avons toujours souligné que les pays islamiques n'ont confiance ni en l'Occident ni aux États-Unis. Aujourd'hui encore, tout le monde peut voir clairement les conséquences des politiques des Occidentaux dans la région, qui sont au détriment de l'Islam et de la région».

Son Éminence a évoqué les développements dans certains pays de la région et les activités des groupes terroristes en Irak et en Syrie, et ajouté : « C'est une grande erreur de ne pas voir les mains des ennemis dans ces questions».

Il a déclaré que les États-Unis et les sionistes étaient heureux de la situation qui prévaut dans la région. « Les sionistes, de nombreux gouvernements occidentaux et les États-Unis plus que tout autre, sont contents de ces événements et ne cherchent pas à résoudre la question de Daesh. Sans aucun doute, les étrangers ne veulent pas que ces questions soient résolues. Par conséquent, ce sont les pays islamiques qui doivent décider eux-mêmes comment résoudre ces problèmes. Toutefois, aucune décision collective, appropriée et constructive, n'a été prise jusqu'à présent», a-t-il précisé.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a qualifié les événements récents au Yémen, de « nouveau problème pour le monde de l'Islam » et déclaré : « La position de la République islamique envers tous les pays, y compris le Yémen, est l'opposition à toute intervention étrangère. À notre avis, la solution de la crise du Yémen consiste à empêcher les attaques et les interventions étrangères dans ce pays. C'est le peuple du Yémen qui doit décider de son avenir».

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que l'Éveil populaire islamique et la soif des peuples pour l'islam étaient les principales raisons de la sensibilité des ennemis.

« Les ennemis de l'Islam ont depuis longtemps, lancé une contre-attaque contre l'Éveil Islamique. La vérité regrettable est que certains pays islamiques se comportent de manière perfide en offrant leur argent et leurs ressources à l'ennemi », a-t-il précisé.

À la fin de ses déclarations, Son Éminence a abordé la situation en Irak et a déclaré que l'Iran avait aidé le peuple irakien pour empêcher que les terroristes dominent ce pays ajoutant : « L'Iran n'a pas de présence militaire en Irak, mais il existe des relations historiques profondes et très étroites entre le peuple d'Iran et le peuple irakien ».

Monsieur Erdogan a souligné la nécessité de résoudre les problèmes du monde de l'Islam sans intervention occidentale, disant que beaucoup de problèmes régionaux devaient être résolus par les pays de la région sans attendre que l'Occident vienne résoudre ces problèmes pour eux.

Le Président turc a condamné les crimes de Daesh et déclaré : « Je ne considère pas le groupe de Daesh comme un groupe musulman et j'ai déjà exprimé mon opposition à leur égard ».

 
< Précédent   Suivant >

^