Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre du Guide suprême avec le Président irakien en visite à Téhéran Version imprimable
13/05/2015

 «Grâce à sa position privilégiée, l'Irak est en mesure d'exercer une influence sur les évolutions du Moyen-Orient», a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique lors de sa rencontre avec le Président irakien et la délégation l'accompagnant à Téhéran.

L'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a reçu le mercredi 13 mai 2015, le Président irakien, Fouad Massoum, et a qualifié l'Irak de pays « important parmi les pays arabo-musulmans ». Il a ensuite évoqué les conditions déplorables dans lesquelles se trouve actuellement le Moyen-Orient, affirmant que l'Irak, en raison de sa position privilégiée, est capable d'exercer une influence sur les évolutions de la région.

« Il revient à l'Irak d'exploiter ses capacités pour exercer son influence dans les questions régionales», a déclaré l'Ayatollah Khamenei avant d'ajouter : « L'Irak est dirigé par un gouvernement élu et stable, ce qui est un grand privilège par rapport aux autres pays arabes, privilège que les responsables et les différents groupes irakiens doivent défendre avec acharnement, sans permettre que les divergences mettent en danger cet acquis historique du peuple irakien».

Le Leader de la Révolution islamique a également déclaré que les relations entre l'Iran et l'Irak, étaient "sans précédent" et a appelé à des relations plus étroites entre les deux pays voisins. « Cette situation est le signe de la sagesse des frères irakiens et doit se poursuivre de la même façon », a-t-il ajouté.

Dans une autre partie de ses propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a qualifié de "dangereux" le plan des ennemis de l'Islam pour la Syrie, soulignant que l'ennemi cherchait à instaurer l'instabilité et l'insécurité en Syrie, afin de déstabiliser de cette manière, le Moyen-Orient dans son ensemble.

L'Ayatollah Khamenei a jouté que le rétablissement de la stabilité en Syrie devait être l'objectif le plus important de tous les peuples de la région.
« La présence des groupes terroristes takfiris en Syrie, sert en réalité, les intérêts du régime sioniste et de tous ceux qui aspirent à déstabiliser la région », a-t-il ajouté.

L'Ayatollah Khamenei s'est ensuite attardé sur les événements déplorables qui se produisent au Yémen, soulignant que les Saoudiens avaient commis une grande erreur en agressant le Yémen. « Les conséquences des crimes des Saoudiens au Yémen seront pénibles pour le royaume d'Arabie Saoudite. Il faut mettre un terme au plus tôt, au massacre du peuple opprimé du Yémen. L'agression militaire contre le Yémen montre qu'un groupe d'ignorants manquant de sagesse au sein du gouvernement saoudien, prend des décisions au sujet du Yémen », a-t-il dit.

Son Excellence a en outre qualifié de "stupides" les raisons de l'Arabie saoudite pour attaquer le Yémen, précisant : « Ils [les Saoudiens] ont attaqué le Yémen sur la demande d'un Président démissionnaire et en fuite, Abd Rabbuh Mansur Hadi, qui a trahi son pays dans les conditions les plus sensibles ».

Le Président irakien pour sa part, a salué le rôle de l'Ayatollah Khamenei en tant que Guide suprême de la Révolution islamique d'Iran et de grand leader religieux, dans le renforcement des relations entre Téhéran et Bagdad, et dans la résolution des problèmes de l'Irak.

Monsieur Massoum a déclaré que la nation et le gouvernement irakiens n'oublieront jamais l'assistance fournie par la République islamique d'Iran à leur pays dans les conditions les plus difficiles, en particulier lors de l'offensive du groupe terroriste de Daech. « Les groupes de Daech en Irak ne sont pas différents de ceux qui sévissent en Syrie, et Daech est une menace pour toute la région », a-t-il souligné.

 
< Précédent   Suivant >

^