Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec les participants à la 6ème Assemblée mondiale des Ahl-ul-Bayt (as) Version imprimable
17/08/2015

 Supreme Leader's Speech to Members of Ahlul Bayt World Assembly and Islamic Radio and Television UniL'Ayatollah Khamenei a reçu le lundi 17 août 2015, les ulémas, les experts et les invités de la 6ème session de l'Assemblée mondiale des Ahl-ul-Bayt [des Gens de la demeure] (bénis soient-ils) et de la réunion de l'Association des Radiotélévisions islamiques. « Lutter contre les plans de l'Arrogance dans la région, est l'exemple par excellence du djihad sur le sentier d'Allah», a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique, qui, prônant un combat ferme contre les tentatives des États-Unis pour tirer profit des résultats des négociations nucléaires et s'ingérer dans les affaires économiques, politiques et culturelles de Iran, a ajouté : « Le projet du système de domination dans la région, consiste à diviser et à s'infiltrer dans les affaires intérieures. Tout le monde doit mener un combat vigilant et permanent, aussi bien offensif que défensif ».

Faisant référence à la 6ème session générale de l'Assemblée des Gens de la demeure (bénis soient-ils), le Guide suprême de la Révolution islamique a rappelé que la propagation des sciences islamiques, l'application des préceptes divins et le combat corps et âme dans le sentier de Dieu contre les injustes et l'injustice, étaient les conditions de l'obéissance aux Gens de la demeure du Prophète (paix et bénédictions divines à tous).

«Le combat dans le sentier divin ne signifie pas uniquement l'action militaire mais comprend également la lutte aux niveaux culturel, économique et politique. Aujourd'hui, l'exemple concert de la lutte dans le sentier de Dieu consiste à connaître les plans de l'Arrogance dans le monde islamique notamment dans la région hautement stratégique et névralgique de l'Asie de l'ouest, et à programmer un combat contre les arrogants tant au niveau défensif qu'offensif», a fait remarquer l'Ayatollah Khamenei.

En allusion aux complots ourdis par l'Arrogance ces 100 dernières années dans la région, le Guide suprême de la Révolution islamique a indiqué que les complots de l'Arrogance dans la zone islamique n'étaient pas nouveaux mais que les pressions et les complots avaient monté d'un cran avec la victoire de la Révolution islamique en Iran pour que cette expérience ne se reproduise pas dans d'autres pays.
«La République islamique a été en permanence, durant ces 35 dernières années, exposée aux menaces, aux sanctions, aux pressions sécuritaires et à divers complots politiques. La nation iranienne s'est habituée à ces pressions», a rappelé le Guide suprême de la Révolution islamique, ajoutant : « Les complots des ennemis dans la région de l'Asie de l'ouest, se sont aussi accrus avec l'éveil islamique déclenché il y a quelques années en Afrique du nord, qui a fortement inquiété l'ennemi. Ils s'imaginent qu'ils sont parvenus à réprimer le mouvement de l'éveil islamique mais il est impossible de réprimer ce mouvement qui se poursuit et tôt ou tard, se manifestera dans tout son éclat», a précisé l'Ayatollah Khamenei, qualifiant le système de l'hégémonie avec à sa tête les États-Unis, d'exemple manifeste et d'incarnation parfaite du concept de l'ennemi.

« Les États-Unis n'ont aucun sens des valeurs morales et n'hésitent pas à trahir et à porter préjudice derrière de belles paroles et des sourires », a fait remarquer le Guide suprême de la Révolution islamique qui a ensuite expliqué que le plan de l'ennemi dans le contexte actuel, reposait sur la création de divisions et les ingérences.

« Semer la discorde entre les gouvernements et plus dangereux encore, entre les peuples, sont les projets de l'ennemi. Dans le contexte actuel, ils se servent de la question chiite et sunnite pour semer la discorde parmi les peuples. Les Anglais sont maîtres en la matière et les Américains sont leurs apprentis. Les groupes barbares, cruels et takfiris dont les Américains ont reconnu leur responsabilité dans leur formation, sont les meilleurs instruments pour semer des divergences confessionnelles. Malheureusement, des musulmans naïfs et dépourvus de perspicacité, ont été dupés par ce complot et jouent le jeu de l'ennemi. La Syrie en est un exemple manifeste. Lorsqu'en Tunisie et en Égypte, les dictatures ont été renversées avec des slogans islamiques, les Américains et les sionistes ont décidé de se servir de cette formule pour anéantir les pays de la Résistance et se sont tournés vers la Syrie. Avec l'apparition de la crise syrienne, des musulmans dépourvus de perspicacité se sont trouvés impliqués dans ce plan et ont plongé la Syrie dans la situation que nous connaissons. Ce qui se passe aujourd'hui en Irak, en Syrie, au Yémen et dans d'autres régions, n'est pas une guerre religieuse comme on cherche à le faire croire mais une guerre purement politique», a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique ajoutant qu'aujourd'hui, la tâche la plus importante était de dissiper les différends.

«Nous avons explicitement et ouvertement dit que la République islamique d'Iran tendait la main à tous les États islamiques de la région et qu'elle n'avait aucun problème avec les gouvernements musulmans», a précisé le Guide suprême de la Révolution islamique, ajoutant : « La République islamique d'Iran entretient des relations amicales avec la plupart de ses voisins, il y a évidemment des pays qui ont des divergences avec nous et se conduisent mal mais la diplomatie de l'Iran consiste à avoir de bonnes relations avec ses voisins et surtout avec les peuples de la région. La politique de la République islamique s'appuie sur les principes grâce auxquels le vénérable Imam - que Dieu bénisse son âme - a mené la Révolution islamique à la victoire», c'est à dire le verset coranique : « Ceux qui sont avec lui, sont durs envers les mécréants et doux entre eux »[Coran 48 :29]. Il s'agit d'un principe irréfutable et d'une des bases du régime islamique. Conformément aux leçons du vénérable Imam et à la ligne incontestable de la République islamique, nous ne nous réconcilierons pas avec l'Arrogance mais souhaitons l'amitié avec nos frères musulmans. Lorsqu'il s'agit de soutenir l'opprimé nous n'avons pas de considérations religieuses, nous soutenons nos frères chiites au Liban aussi bien que nous soutenons nos frères sunnites à Gaza, et nous considérons la Palestine comme la priorité du monde de l'Islam».

Au sujet du complot de division de l'ennemi dans la zone islamique de l'Asie de l'ouest, son excellence a précisé : « Il est interdit d'intensifier les divergences dans le monde de l'Islam. Nous condamnons tout geste et toute conduite qui mèneraient à la discorde, et même les groupes chiites qui font outrage aux valeurs sacrées des sunnites. S'infiltrer dans les pays de la région est le second pilier du plan néfaste des États-Unis qui envisagent exercer une influence pendant des dizaines d'années dans la région et redorer leur blason ».

L'Ayatollah Khamenei a ensuite évoqué les tentatives de Washington pour exploiter à ses fins les résultats des négociations nucléaires et déclaré : « Les Américains cherchent à profiter de cet accord qui n'a pas encore été ratifié ni en Iran ni aux États-Unis et dont le sort n'est pas évident, pour s'infiltrer en Iran mais nous leur avons fermé la voie et à grâce à notre haute capacité, nous ne leur permettrons aucune infiltration économique ni politique ni culturelle ni même la moindre présence politique en Iran. Les politiques régionales de la République islamique sont aux antipodes de celles des États-Unis qui cherchent à démembrer les pays de la région et à former de petits pays vassaux mais grâce à la puissance divine, cela ne se produira pas».

Le Guide suprême de la Révolution islamique, rappelant ses précédents avertissements à propos des tentatives des États-Unis de démembrer l'Irak a ajouté : «Certains ont été surpris à l'époque, par ces paroles mais aujourd'hui, les Américains parlent ouvertement de partition de l'Irak et si possible de la Syrie. C'est l'objectif des Américains mais l'intégrité territoriale des pays de la région, de l'Irak et de la Syrie, est pour nous très importante ».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite évoqué la différence entre les politiques régionales de la République islamique et celles du régime sioniste et des États-Unis et ajouté : « L'Iran défend entièrement la Résistance dans la région notamment la Résistance en Palestine, et tous ceux qui combattent Israël et le régime sioniste ».

Il a mentionné que la lutte contre les politiques divisionnistes des États-Unis et des centres qui sèment la discorde, était un des axes de la politique de l'Iran, soulignant : «A nos yeux, ce chiisme dont le siège se trouve à Londres, qui se fait le haut parleur du front de l'arrogance et prépare le terrain à ses complots n'a rien de chiite.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a rappelé que la République islamique d'Iran défendait tous les opprimés, le peuple du Bahreïn et du Yémen, et ajouté : «Contrairement à ce que certains prétendent, nous ne nous ingérons dans aucun pays mais nous continuerons à défendre les peuples opprimés ».

Critiquant sévèrement le massacre des opprimés au Yémen et la destruction de ce pays, l'Ayatollah Khamenei a déclaré : « Des objectifs politiques personnels et le choix de méthodes stupides sont à l'origine des crimes commis à l'encontre du peuple yéménite. Des événements tragiques se produisent aussi dans d'autres régions du monde comme au Pakistan et en Afghanistan, et il incombe aux musulmans de régler ces problèmes avec vigilance et perspicacité ».

Plus loin dans ses propos, au sujet de l'Association des Radiotélévisions islamiques, l'Ayatollah Khamenei a qualifié cette association de centre très important pour faire face à l'empire dangereux et à la mafia des médias américano-sionistes. «Ce mouvement doit être renforcé et élargi », a renchéri le Guide suprême de la Révolution islamique, qui a rappelé l'écart entre les médias de la majorité des pays islamiques avec les désirs des populations musulmanes, et le suivisme de ces médias dans la présentation des politiques dangereuses de l'Arrogance et déclaré : « L'empire médiatique des oppresseurs, alors qu'il se dit impartial, sert en fait les objectifs des arrogants avec ses falsifications, ses mensonges et ses différentes méthodes ».

Au terme de ses propos, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré qu'en dépit des fanfaronnades de l'Arrogance et de ses vassaux, la grandeur et la puissance de l'Islam, grâce aux hommes, aux jeunes et aux femmes moujahids, seront garanties et que l'avenir de la région appartient aux peuples musulmans.
À l'issue de cette audience, le Guide suprême s'est entretenu avec plusieurs invités.

Avant le discours du Guide suprême de la Révolution islamique, l'Hodjat-ul-islam Mohamad-Hassan Akhtari, secrétaire général de l'Assemblée mondiale des Gens de la demeure - bénis soient-ils -, a présenté un rapport sur la 6ème réunion de l'Assemblée des Ahl-ul-Bayt (as) qui rassemblait des oulémas et des personnalités de plus de trente pays. L'Hodjat-ul-islam Karimian, secrétaire général de l'Association des Radiotélévisions des pays islamiques, a souligné les efforts de cette association pour former un nouveau lexique médiatique sur la base des critères islamiques, obtenir la confiance des auditeurs, former des experts et créer des mécanismes de production, de distribution et de diffusion des informations.

 
< Précédent   Suivant >

^