Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec les responsables du Hadj et des pèlerinages aux lieux saints Version imprimable
22/08/2015

 Le Guide suprême de la Révolution islamique, l'Ayatollah Khamenei, a souligné le 21 aout 2015, lors d'une audience accordée aux responsables du Hadj et des pèlerinages aux lieux saints, que le Hadj garantissait la pérennité de l'Islam et était la manifestation de l'unité et de la grandeur de l'Ummah islamique. Insistant sur l'intérêt accordé aux dimensions sociales et individuelles de cette obligation religieuse majeure, il a estimé que le transfert des expériences d'union de la nation iranienne à cet immense congrès qu'est le Hadj, renforcera la solidarité, l'entente et l'autorité de l'Ummah islamique.

En référence aux spécificités du Hadj par rapport aux autres obligations religieuses islamiques, le Guide suprême de la Révolution islamique a affirmé : « le Hajj a deux aspects, un aspect individuel et un aspect social. Respecter ces deux aspects contribuera de manière exceptionnelle, au bonheur dans le monde et au salut dans l'Au-delà, pour les pèlerins et les nations musulmanes ».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a rappelé que le pèlerinage de la Maison de Dieu et les rituels du Hadj étaient une occasion unique pour purifier l'âme, se rapprocher du Seigneur et préparer la provision spirituelle de toute une vie.
« Soyez reconnaissants envers tous les rituels du Hadj, étanchez la soif de votre âme et votre esprit à la source de ce grand bienfait, et purifiez-les », a-t-il dit.

L'Ayatollah Khamenei a ensuite évoqué l'aspect social du Hadj rappelant comment les peuples avec leurs différences raciales, religieuses et culturelles, se réunissent à la même époque à la Mecque et à Médine, et a fait remarquer : « Le Hadj est la manifestation de l'unité et une véritable opportunité pour l'unité islamique».

Le Guide suprême a critiqué ceux qui par diverses méthodes en l'occurrence en insistant sur les nationalismes, cherchent à éclipser la vérité et l'importance de l'Ummah islamique, et déclaré : « Le Hadj est un aperçu significatif de la formation de l'Ummah islamique, une immense opportunité pour l'union, l'entente et l'expression de la solidarité de tous les musulmans du monde ».

La manifestation de la grandeur de l'Ummah islamique et la possibilité d'échanges d'expériences sont d'autres points importants de l'aspect social du Hadj que le Guide suprême a mentionnés. «Exprimer et échanger les expériences utiles des peuples musulmans contribueront au renforcement de l'Ummah islamique », a-t-il dit.

Sur ce même volet, le Guide suprême a évoqué les expériences efficaces et pratiques de la nation iranienne pour identifier l'ennemi, se méfier de lui et ne pas confondre ami et ennemi.  «Notre peuple, grâce à cette compréhension admirable, a compris que l'Arrogance mondiale et le sionisme étaient les ennemis jurés de la nation iranienne et de l'Ummah islamique, et c'est pour cette raison qu'il scande lors des rassemblements grandioses nationaux et islamiques, des slogans contre les États-Unis et le sionisme», a-t-il ajouté. 

 « Durant ces 36 années, l'Arrogance a parfois poursuivi son hostilité contre l'Iran à travers les discours et la conduite d'autres pays. L'Iran a toujours été conscient que ces pays avaient été dupés et n'étaient que des instruments aux mains des États-Unis et d'Israël qui sont les véritables ennemis », a affirmé le Guide suprême de la Révolution islamique.

L'Ayatollah Khamenei en allusion à l'échec de certains groupes islamiques dans certains pays, a souligné : « contrairement au peuple iranien, ils ont confondu ami et ennemi et en ont payé le prix ».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a considéré l'unité comme une des expériences de la nation iranienne qui peut être transmise aux autres peuples au moment du Grand pèlerinage, et déclaré : « En dépit de ses diversités idéologiques, intellectuelles, politiques et ethniques, le peuple iranien a su préserver son unité nationale et est largement reconnaissant de ce bienfait divin. Cette expérience précieuse doit être transmise aux autres peuples musulmans ».

Quant aux conflits internes dans certains pays, sous des prétextes confessionnels, politiques et partisans, le Guide suprême les a considérés comme le résultat de l'ingratitude envers le bienfait de l'unité. «Dieu ne fait preuve de favoritisme envers aucun peuple. Un peuple qui néglige l'union et l'entente, sera frappé par le Seigneur, par le fléau des divergences, des conflits et des effusions de sang», a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique.

L'Ayatollah Khamenei a ensuite rappelé les complots des oppresseurs mondiaux contre l'Islam, l'Iran et le régime islamique, et ajouté : « En vérité, ils ne combattent pas le chiisme ou l'Iran mais le Coran, et savent mieux que quiconque, que le Coran et l'Islam sont le foyer de l'éveil des peuples».

Le Guide suprême de la Révolution islamique, se référant aux tentatives continuelles des arrogants pour s'infiltrer et porter préjudice aux musulmans, a souligné : « Forts des soutiens financiers généreux de l'Arrogance, des dizaines de centres de réflexion politique aux États-Unis, en Europe, en Palestine occupée et dans les pays vassaux, étudient l'Islam et le chiisme pour identifier les moyens de détruire les éléments capables d'éveiller l'Ummah islamique et de lui assurer son autorité, et les rendre opérationnels. Le système de domination mondiale poursuit sérieusement le projet de susciter des violences et des discordes au nom de l'Islam. Ils ne lésinent devant aucun moyen pour déshonorer la sainte religion de l'Islam, monter les peuples les uns contre les autres et engendrer des conflits intérieurs afin d'affaiblir l'Ummah islamique. Ceci dit la transmission des expériences de la nation iranienne pour l'union et l'identification de l'ennemi, au moment des rituels du Hadj, pourra neutraliser ce complot. Bien entendu, la transmission des expériences utiles des peuples au moment du Grand pèlerinage ne plaît pas à tout le monde mais il faut en trouver le moyen». L'Ayatollah Khamenei dans la dernière partie de son discours, a tenu à nouveau à rappeler la nécessité de porter attention aux dimensions individuelles et sociales du Hajj.

«Les pèlerins ne doivent pas perdre l'occasion exceptionnelle de respirer dans la ville embaumée du Prophète (as) et de cette présence spirituelle dans la ville sainte de La Mecque et dans la Maison de Dieu, en se promenant dans les centres commerciaux pour acheter des marchandises, et regretter toute leur vie, de n'avoir pas profité entièrement de cette opportunité unique et vivifiante de la présence dans la Masjid-ul-Haram (mosquée de la Mecque) et la Masjid-un-Nabi (mosquée de Médine)», a recommandé le Guide suprême de la Révolution islamique.

L'Ayatollah Khamenei a aussi salué le travail effectué pour organiser le Hadj, qu'il a qualifié d'une des plus magnifiques responsabilités. Il a aussi remercié les responsables du Hadj pour leurs efforts et leur a recommandé de se consacrer entièrement à la bonne organisation du Hadj.

Avant le discours du Guide suprême de la Révolution islamique, l'hodjat-ul-islam Qazi Askar, représentant du Wali-e-Faqih et responsable des pèlerins iraniens, a présenté ses félicitations à l'occasion de la Décade de la générosité, et annoncé la devise du Grand pèlerinage de cette année qui est : «Hadj, spiritualité, perspicacité et solidarité islamique».

«Nos activités et nos approches dans la tenue des rituels du Hadj, sont l'application des dix stratégies et des projets sublimes du Hadj, la promotion du personnel, la présentation des enseignements religieux aux pèlerins et aux religieux des convois, et l'organisation d'assises scientifiques, en profitant des capacités des pèlerins et des responsables du Hadj. Le Hajj de cette année, tout en préservant la grandeur et la dignité du peuple iranien, doit être le foyer de l'unité de tous les musulmans du monde », a-t-il dit.

Le président de l'Organisation du Hadj et des pèlerinages, M. Ohadi, a pour sa part, présenté un compte-rendu sur les activités de cette organisation, et a mentionné les démarches et les programmes de l'Organisation du Hadj et des pèlerinages en l'occurrence l'accélération du processus d'enregistrement des pèlerins, l'envoi de 62% des pèlerins par vols directs à Médine, la variété des repas, l'approvisionnement dans le pays d'une grande partie des produits nécessaires aux pèlerins, la diminution des prix des services et une meilleure information grâce au système numérique.  «Les préparatifs nécessaires pour le Grand pèlerinage de 64000 Iraniens dans le cadre de 455 convois, sont terminés», a déclaré M. Ohadi.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a visité avant cette rencontre, une exposition de photos et de livres consacrés au Hadj.

 
< Précédent   Suivant >

^