Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
L’Ayatollah Khamenei a demandé la création d’un comité d’enquête sur le drame de Mina Version imprimable
30/09/2015
 Le Commandant en chef des Forces armées iraniennes, faisant allusion au drame de Mina, a déclaré que la disparition de milliers de pèlerins et en particulier de centaines de pèlerins iraniens était une véritable tragédie pour la nation iranienne.
L'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a assisté le 30 octobre 2015, à la cérémonie de remise des grades et des diplômes aux officiers de l'académie militaire de la marine dans la ville de Noshahr, au nord de l'Iran.
L'Ayatollah Khamenei a souligné la nécessité de créer un comité d'enquête avec la participation des pays islamiques y compris l'Iran, ajoutant : « Le gouvernement saoudien ne remplit pas ses devoirs dans le rapatriement des corps purifiés des disparus, et la République islamique d'Iran jusqu'à présent, a fait preuve de retenue et a respecté le devoir de fraternité et d'étique islamique, mais ils doivent savoir que le moindre manque de respect aux dizaines de milliers de pèlerins iraniens à la Mecque et à Médine, et leurs tergiversations dans le rapatriement des corps, déclencheront une réaction sévère et ferme de la part de l'Iran
Se référant à la mort déplorable de pèlerins dans la catastrophe de Mina qui a endeuillé des familles qui attendaient avec impatience le retour de leurs proches, l'Ayatollah Khamenei a ajouté : « Cet accident est une catastrophe pour la nation iranienne. »
Le leader de la Révolution islamique a cité certains rapports sur la mort de plus de cinq milles pèlerins dans la bousculade meurtrière de Mina et déclaré : « Le Noble Coran considère la Maison de Dieu comme un lieu sûr et de paix, est-ce la sécurité dont parle le Coran ?».
Soulignant la nécessité de la création d'un comité d'enquête composé de représentants des pays musulmans dont l'Iran, l'Ayatollah Khamenei a déclaré : « Pour le moment, nous ne faisons pas de jugement prématuré sur les causes de cet accident mais nous estimons que le gouvernement saoudien n'a pas rempli ses obligations vis-à-vis des blessés et les a laissés dans un état de non assistance et de soif intense qui a causé la mort de beaucoup d'entre eux»
Le Guide suprême a ajouté : « La République islamique d'Iran jusqu'ici, a fait preuve de retenue et de politesse islamique, et a respecté les devoirs de fraternité dans le monde musulman, mais ils doivent savoir que l'Iran et ses possibilités sont supérieurs et qu'une riposte de notre part, à ces éléments fauteurs de troubles et malhonnêtes, ne leur serait pas favorable et qu'ils n'égaleront dans aucune arène avec l'Iran»
Réaffirmant que la réaction de l'Iran sera dure et vigoureuse, l'Ayatollah Khamenei a déclaré : « Au cours des huit années de la Défense sacrée (1980-1988 invasion irakienne de l'Iran), les pouvoirs de l'Est et de l'Ouest, et les pays voisins ont soutenu cet homme malfaisant et corrompu (Saddam), mais ils ont finalement été frappés au visage et ont connu l'Iran. S'ils ne le connaissent pas encore aujourd'hui, ils vont le connaitre maintenant».
Faisant allusion à la présence de dizaines de milliers de pèlerins iraniens à la Mecque et à Médine, l'Ayatollah Khamenei a averti : « Le moindre manque de respect aux pèlerins iraniens et le refus du gouvernement saoudien de remplir ses obligations à l'égard des corps purifiés [des pèlerins iraniens décédés], entraineront une réaction de la part de l'Iran. La République islamique d'Iran n'est pas agressive mais ne pliera pas non plus, devant l'oppression et la tyrannie. En outre, l'Iran n'a violé les droits d'aucun être humain, musulman ou non-musulman, mais si quelqu'un essaie de violer les droits de la nation iranienne, il sera confronté à une réaction vigoureuse et Dieu merci, la nation puissante iranienne a la capacité d'une telle confrontation».

L'Ayatollah Khamenei a également considéré le bombardement des maisons, des rues, des marchés et même d'une cérémonie de mariage au Yémen, comme une volonté misérable d'intimidation et l'absence de courage des Forces armées (saoudiennes).
Le Commandant en chef des forces armées iraniennes a déclaré que la principale raison de l'hostilité des puissances dominatrices mondiales envers la République islamique et la nation courageuse et révolutionnaire d'Iran, était la résistance de la nation iranienne et sa défense de sa véritable identité et de sa nature, et son refus de s'intégrer dans le système arrogant.
L'Ayatollah Khamenei a ensuite ajouté : « La préparation de toutes les Forces armées y compris l'Armée (régulière), le Corps des Gardiens de la Révolution, les forces volontaires du Bassij et d'autres organismes, ne signifie pas seulement une préparation à la victoire sur l'ennemi mais doit représenter aussi, une force de dissuasion».

 
< Précédent   Suivant >

^