Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Propos du Guide suprême sur la tragédie de Mina, au début du cours de jurisprudence supérieure Version imprimable
27/09/2015
Ce qui suit est le texte intégral des propos de l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, sur la tragédie de Mina, au début de son cours de jurisprudence supérieure le 27 septembre 2015. Au nom de Dieu, le Tout-miséricordieux, le Très-miséricordieux Après une longue pause, nous reprenons notre discussion, mais nos cœurs sont remplis de tristesse et de chagrin à cause de la tragédie survenue à Mina qui a transformé notre fête (Eid) en journée de deuil. Chaque année, les jours où le Pèlerinage du hadj se termine, le pays éprouve une joie publique. Les Hadjis (pèlerins) reviennent et les familles sont heureuses que les pères, les enfants et les conjoints soient de retour, et célèbrent le retour de leurs pèlerins du hadj et la réussite de leur pèlerinage. C'était le cas chaque année et un temps de joie, mais cette année, cette joie s'est transformée en deuil. Dans de nombreuses provinces du pays, le nombre des victimes est important et les corps des défunts doivent être rapatriés. Par conséquent, ces jours-ci, les cœurs sont vraiment tristes. Personne ne peut oublier même un seul instant, cette grande peine qui pèse de tout son poids sur notre cœur et celui de tous les musulmans. La conclusion que nous devons tirer est que la responsabilité de cette lourde et grave catastrophe revient aux dirigeants saoudiens qui doivent reconnaitre leurs responsabilités dans cette affaire. Le fait qu'ils imputent à autrui la responsabilité de cet accident et accusent constamment les autres en se félicitant de manière incessante, ne les mènera nulle part. Cela est inutile. Le monde de l'Islam a certaines questions. La mort de plus d'un millier de personnes de différents pays islamiques, dans un seul accident, est-elle une chose négligeable ? Dieu sait combien de centaines de personnes de notre pays ont perdu la vie et on ignore encore où se trouvent actuellement les disparus. Il est possible que beaucoup d'entre eux soient parmi les décédés. Est-ce que la mort de plusieurs centaines de personnes dans un événement - l'événement du hadj - est un incident mineur ou une plaisanterie ? Le monde de l'Islam doit réfléchir sur ce sujet. Le premier point est que les Saoudiens doivent assumer leurs responsabilités dans ce drame et faire le nécessaire. Le fait qu'ils s'acharnent à critiquer et à accuser les autres au lieu de présenter des excuses à l'Ummah islamique et aux familles, ne les mènera nulle part parce que les nations poursuivent avec sérieux cette question qui ne tombera pas dans l'oubli. Je souhaite que Dieu fasse arriver ce qui est le meilleur.
 
< Précédent   Suivant >

^