Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux anciens combattants et aux mutilés Version imprimable
20/09/2015

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 20 Septembre 2015, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec des combattants de la guerre imposée et des handicapés à plus 70%.

Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux

Je suis très content d'avoir eu une autre occasion de vous rencontrer, mes chers amis, même si cela est insuffisant. Certains des chers anciens combattants handicapés m'ont dit qu'ils attendaient cette réunion depuis 20 ou 30 ans. Je leur ai dit que nous étions désolés de les avoir faits attendre 20 ans pour une chose si peu importante. Quoi qu'il en soit, c'est en partie à cause de notre incapacité et d'autres questions. Malheureusement, nous ne pouvions pas organiser davantage de réunions et si nous l'avions pu, nous aurions aimé vous rencontrer beaucoup plus souvent.

Premièrement, Allah le Très-Haut a enregistré vos efforts et Il vous récompensera pour cela. Par la grâce d'Allah, votre récompense augmentera même de jour en jour parce que contrairement aux martyrs, votre devoir est en cours et vous êtes encore victimes de douleurs et d'épreuves. Les martyrs ont été touchés par un obus ou une balle et sont partis pour le paradis, ils ont volé vers le paradis, mission accomplie. Mais ce n'est pas votre cas. Chaque jour et chaque heure sont pour vous des jours et des heures de douleurs et de difficultés que vous devez endurer. Allah le Très-Haut connait vos cœurs et sait ce que vous endurez. Vos récompenses augmentent à chaque minute, à chaque heure et chaque jour. Les récompenses des combattants et des invalides augmentent chaque jour. Chaque heure de votre vie, vos récompenses augmentent. Nous avons des narrations qui disent que parfois, lorsque nous donnons quelque chose, une pièce ou une petite quantité d'argent dans la voie de Dieu, Allah le Très-Haut nous rendra le Jour du Jugement, une récompense de la taille du mont Uhud. Cela vous concerne. Vous avez offert une partie de votre corps et vous avez enduré des privations, cela est évidemment très important et vous recevrez pour cela, de nombreuses récompenses, mais ces récompenses sont en constante augmentation et expansion. Par conséquent, vous devez être reconnaissants à Dieu pour cette augmentation constante de vos récompenses.

Deuxièmement, actuellement encore, vous, anciens combattants, menez un combat. Même dans le temps présent, vous menez un djihad avec votre handicap. Comment ? Je n'entends pas par là le djihad culturel. Il ne s'agit pas de discours et de déclarations, de faire un don ou d'enseignez quelque chose. Bien entendu, ces actes sont importants en eux-mêmes et sont des actes djihadistes, mais le fait que vous soyez assis dans un fauteuil roulant, couché sur votre lit ou que vous marchiez dans les rues et les marchés sans pouvoir voir ce qui vous entoure, est un combat de vos mains et de vos pieds. Pourquoi ? Parce que cela montre les souffrances de notre peuple au cours de cette période difficile. En fait, vous êtes une image et une photo de la guerre et de la Défense sacrée, pour tous ceux qui vous regardent. Vous êtes une image des moments difficiles que le peuple d'Iran a vécus et de la grande épreuve qu'il a traversée. Votre présence et votre existence sont un combat, une expression et une propagande. Vous regarder revient à regarder les crimes de ces pouvoirs qui ont soutenu et défendu le régime de Saddam. C'est voir la grandeur et la magnanimité de l'imam Khomeiny et de la Révolution qui ont réussi à vous instruire de cette façon et à vous envoyer ainsi au front. Vous êtes une partie de l'Histoire et de la vie du peuple d'Iran. Par conséquent, par leur existence et leur présence parmi les gens, les invalides de guerre montrent certaines réalités bien même s'ils ne parlent pas et ne participent pas à des cérémonies en tant que prêcheur ou orateur. L'essence même de votre existence rappelle certaines réalités historiques, idéologiques, politiques et internationales. Ceci est digne de récompenses auprès d'Allah le Très-Haut. C'est un autre point que je voulais souligner.

Le troisième point concerne les femmes qui en tant qu'épouses, prennent soin de vous et soulagent vos douleurs. Comme l'a dit ce monsieur dans son beau poème, ces femmes sont des combattantes dévouées dans le vrai sens du terme. C'est un dévouement et même un grand dévouement. Leur service a une grande valeur. Soigner un malade n'est pas moins douloureux que les souffrances du malade. Une infirmière qui soigne et écoute un vétéran handicapé de guerre, avec ses problèmes et ses faiblesses physiques, sans perdre patience, a de grandes récompenses auprès d'Allah le Très-Haut. Je peux vous dire mesdames - épouses des invalides de guerre - que Dieu le Très-Haut, vous a promis de bonnes nouvelles en raison de la grandeur de ce que vous faites. Ceci est vraiment un djihad et une épopée. C'est un autre point.

Le dernier point est que les chers anciens combattants handicapés, vos épouses, vos enfants, vos parents et toutes les personnes qui prennent soin de vous, doivent préserver cette grande richesse spirituelle. Vous devez savoir que parfois, par négligence, nous nous privons des grandes sources de richesse qui sont à notre disposition. Si nous faisons preuve de négligence, si nous ne prêtons pas attention et si nous ne réagissons pas en fonction de cette position spirituelle et divine, ce qui nous est disponible en tant que richesse spirituelle, disparaîtra. Par conséquent, nous devons être vigilants. J'espère et souhaite que Dieu nous donne à tous, la capacité de préserver ces bénédictions divines - dont certaines appartiennent à ce monde et d'autres à l'au-delà - et d'en être reconnaissants.

Une fois de plus, je tiens à vous souhaiter la bienvenue, chers frères et sœurs, à l'occasion de la réunion d'aujourd'hui et de votre présence à cette Hosseyniyah dont je vous remercie. Je demande à Allah le Très-Haut, de réjouir vos cœurs, de vous aider et d'exaucer vos besoins et vos souhaits. Je souhaite qu'Allah le Très-Haut, préserve vos enfants, qu'il adoucisse votre vie et qu'Il vous octroie une longue vie et une guérison totale, In-cha-Allah !

Avec mes salutations et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^