Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre du Guide suprême avec le Premier ministre algérien Version imprimable
24/11/2015
 Lors d'une rencontre le mardi 24 novembre 2015, avec M. Abdelmalek Sellal, Premier ministre algérien, et la délégation l'accompagnant à Téhéran, l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a rappelé les visions et les positions politiques similaires que partagent la République islamique d'Iran et l'Algérie vis-à-vis d'un grand nombre d'affaires régionales et internationales, avant de souhaiter un développement des relations économiques bilatérales dans un proche avenir, grâce à la commission conjointe irano-algérienne. « Outre la similitude de nos points de vue politiques, le peuple d'Iran a toujours eu une image positive du pays et du peuple algérien en raison des efforts de la nation algérienne contre le colonialisme au cours de la révolution algérienne », a rappelé l'Ayatollah Khamenei. Le Leader de la Révolution islamique a considéré les relations spirituelles entre les nations comme une bonne opportunité pour renforcer la coopération notamment dans le domaine économique, soulignant : « La coopération entre l'Iran et l'Algérie est insuffisante et j'espère qu'avec ce voyage et la formation de la commission mixte dans un proche avenir, et le voyage de M. Jahangiri (premier vice-président iranien) en Algérie, les relations économiques entre les deux pays se développeront davantage». Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite rappelé les propos du Premier ministre algérien au sujet de Daech, et la nécessité d'une lutte sérieuse des pays de la région contre les terroristes qui détruisent l'image de l'Islam. « L'affaire de Daech et des autres terroristes qui se sont répandus au nom de l'Islam, partout dans la région, n'est ni ordinaire ni naturelle. Ces groupes terroristes ont été créés et soutenus», a-t-il dit. L'Ayatollah Khamenei a regretté le soutien qu'apportent certains pays islamiques de la région, les États-Unis et les autres ennemis de l'Islam aux terroristes de Daech, et déclaré que les pays islamiques qui se sentent solidaires et s'entendent davantage, peuvent procéder à un dialogue et une coopération pour parvenir à une solution pratique et censée, et lutter contre les terroristes. Le Guide suprême de la Révolution islamique a parlé ensuite, du Front de la résistance regroupant l'Algérie, l'Iran, la Syrie et quelques autres pays, qui a pris forme avec la Révolution islamique, et dont des pays inféodés aux États-Unis ont empêché les activités. Il semble pourtant que le terrain ait été aplani pour la formation de tels ensembles regroupant les pays islamiques ayant des visions identiques», a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique. « Si un tel groupe est formé, ces pays islamiques pourront influencer les questions importantes du monde de l'Islam et prendre des mesures pratiques pour résoudre les problèmes régionaux et lutter contre les terroristes », a-t-il dit. À la fin de ses déclarations, le Leader de la Révolution islamique a exprimé l'espoir que M. Abdelaziz Bouteflika, Président de l'Algérie, recouvre au plus vite sa santé. Pour sa part, M. Abdelmalek Sellal, Premier ministre algérien, a qualifié de « réussi » le Sommet des pays exportateurs de Gaz, tenu à Téhéran, qualifiant de considérable le rapprochement des visions et des points de vue de l'Iran et de l'Algérie au sujet des affaires politiques et surtout sur la lutte contre Daech et les terroristes dans la région. « Je souhaite qu'après les négociations de Téhéran, les relations économiques se développent et atteignent un niveau acceptable », a-t-il souligné. Le Premier ministre algérien était à Téhéran pour participer au Sommet des pays exportateurs de gaz auquel assistaient huit autres Présidents et chefs de gouvernement.
 
< Précédent   Suivant >

^