Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Le Guide suprême a reçu Gurbanguly Berdimuhamedov, Président du Turkménistan Version imprimable
23/11/2015

 Le dimanche 23 novembre 2015, lors d'une rencontre à Téhéran, avec le Président du Turkménistan Gurbanguly Berdimuhamedov, le Guide suprême de la Révolution islamique, l'Ayatollah Khamenei a évoqué les relations étroites et amicales entre les deux pays et leurs nombreuses capacités pour un développement de la coopération bilatérale et la résolution des crises dans la région, et a souligné : « La voie permettant de lutter contre les courants terroristes et d'empêcher leur infiltration, est de favoriser la participation du peuple aux activités islamiques et de renforcer les mouvements intellectuels islamiques, modérés et rationnels.

Lors de cette rencontre, l'Ayatollah Khamenei a qualifié les deux peuples, iranien et turkmène, de voisins et de parents, et a insisté sur la nécessité d'employer les nombreuses capacités des deux pays, pour développer la coopération. « Il est nécessaire de franchir avec sérieux, des pas efficaces et concrets pour l'application des accords qui ont été conclus», a souligné l'Ayatollah Khamenei qui a rappelé que la sécurité, le bien-être et le progrès des pays voisins et des pays islamiques étaient dans l'intérêt de la République islamique.

« Les frontières entre l'Iran et le Turkménistan sont des frontières de paix et rassurantes pour les deux parties. La possibilité de passer par l'Iran pour avoir accès au Golfe Persique et aux eaux libres, représente une occasion précieuse pour le Turkménistan», a fait remarquer le Guide suprême de la Révolution islamique.

En allusion à la sécurité dont bénéficient l'Iran et le Turkménistan dans le contexte tendu de la région, l'Ayatollah Khamenei a jugé nécessaire la promotion de la coopération pour assurer la poursuite de cette situation. « Face à la barbarie et au terrorisme brutal de Daech et des groupes takfiris qui commettent au nom de l'Islam, les pires crimes, il faut donner au peuple l'opportunité de participer à des activités islamiques appropriées. La meilleure voie pour empêcher l'infiltration de ces courants est de renforcer les mouvements intellectuels islamiques modérés et rationnels», a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique.

L'Ayatollah Khamenei a estimé que les crimes barbares commis par les terroristes qui décapitent les gens et les brûlent vifs, montraient que ces courants sont totalement étrangers à l'Islam. « L'Islam est la religion de la fraternité, de l'affection et de l'altruisme. Ces crimes n'ont rien à voir avec l'Islam», a réitéré le Guide suprême de la Révolution islamique.

Lors de cette rencontre où était également présent le premier vice-président iranien, M. Jahanguiri, le Président turkmène Gurbanguly Berdimuhamedov se félicitant de sa visite à Téhéran, a souligné que sa rencontre avec le Guide suprême de la Révolution islamique était pour lui, une fierté et un honneur.

« L'Iran et le Turkménistan ont toujours eu de bonnes relations et des relations historiques, et ont partagé leur joie et leurs peines. Votre parole, assurant que l'Iran et le Turkménistan ne sont pas seulement deux voisins mais des parents, encourage le peuple et le gouvernement turkmènes et renforce leurs espoirs», a fait remarquer le Président turkmène qui a ensuite rappelé les recommandations du Guide suprême de la Révolution islamique, lors de ses précédents déplacements en Iran, et affirmé : « Vos paroles en tant que leader sage et réfléchi, nous sont très précieuses et l'application de vos conseils a eu pour nous, de très bons résultats ».
En allusion aux nombreuses capacités des deux pays pour développer des relations notamment dans les secteurs du gaz, du transport et de la construction des routes, le Président turkmène a déclaré : « La progression des projets irano-turkmènes de construction et économiques sont dans l'intérêt de toute la région.

Le Président turkmène a rappelé les antécédents historiques et l'importance de la Route de la soie, et souligné qu'un certain nombre de pays souhaitent rejoindre la mer par l'Iran et le Turkménistan.

Il a aussi jugé défavorable la situation politique de la région et en allusion aux crimes commis par le groupe terroriste de Daech, le Président turkmène a déclaré que Daech et les groupes de ce genre n'avaient rien à voir avec l'Islam et que malheureusement, certains gouvernements les alimentaient et les soutenaient.

 
< Précédent   Suivant >

^