Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre du Guide suprême avec Xi Jinping, Président chinois Version imprimable
23/01/2016

China « Le gouvernement et le peuple iraniens ont toujours souhaité développer leurs relations avec les pays indépendants et fiables, comme la Chine. Dans ce contexte, l'accord de 25 ans conclu entre les Présidents iranien et chinois, pour l'établissement de relations stratégiques, est une initiative appropriée et sage », a fait remarquer le Guide suprême de la Révolution islamique, le 24 janvier 2016, lors d'une rencontre avec Xi Jinping, Président chinois, et la délégation l'accompagnant à Téhéran, après avoir rappelé les relations commerciales et culturelles de longue date qu'entretiennent les deux nations, iranienne et chinoise.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que l'idée du Président chinois de relancer la Route de la Soie et de renforcer les relations entre les pays situés sur cette route, était une idée tout à fait raisonnable et acceptable, et ajouté : «La République islamique d'Iran n'oubliera jamais la coopération de la Chine à l'époque des sanctions imposées à l'Iran ».

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que l'énergie était une des questions les plus importantes du monde contemporain et précisé : « L'Iran est le seul pays indépendant de la région à qui on peut faire confiance dans le domaine de l'énergie, car contrairement à de nombreux pays de la région, la politique énergétique de l'Iran n'est pas influencée par des facteurs étrangers ».

Faisant allusion aux politiques arrogantes et hégémoniques de certains pays, notamment les États-Unis, le Guide suprême de la Révolution a souligné que cela avait eu pour conséquence, un renforcement des relations entre les pays indépendants, et que l'accord de 25 ans conclu entre l'Iran et la Chine, s'inscrivait dans ce cadre et devait être suivi avec sérieux et appliqué par les deux parties.

Se référant aux tendances orientales de la culture iranienne, il a précisé que les Occidentaux n'avaient jamais pu gagner la confiance de la nation iranienne. Le Leader de la Révolution islamique a déclaré que la politique américaine envers l'Iran était encore pire et plus hostile que celle des autres pays occidentaux et a ajouté : « Ces politiques hostiles ont poussé le peuple d'Iran et les responsables de notre pays à rechercher un développement de leurs relations avec les pays indépendants».

L'Ayatollah Khamenei a souligné que la question d'une « Chine unie » faisait partie de la politique fondamentale et définitive de la République islamique d'Iran, et réitéré : « Malheureusement, l'insécurité dans notre région à cause des mauvaises politiques des Occidentaux et d'une interprétation déviée et erronée de l'Islam, risque de s'étendre et de se développer, et cela exige une coopération intelligente».

Son Éminence a accusé certains pays de la région d'être principalement à l'origine de cette idéologie déviante et a affirmé : « Au lieu d'affronter l'origine principale de cette pensée et les groupes terroristes, les Occidentaux ont attaqué et font pression sur les musulmans en Europe et aux États-Unis, alors que ces orientations terroristes n'ont rien à voir avec la pensée islamique correcte ».

Il a souligné que les Américains et les Occidentaux insistaient sur l'utilisation du terme "État islamique" pour se référer à certains groupes terroristes et ajouté : « Cette vision est une insulte aux musulmans et prépare indirectement le terrain pour renforcer ces groupes au lieu de résoudre le problème ». Qualifiant de duperie, les allégations américaines sur une coalition anti-terroriste, le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné que l'approche adoptée par les Américains sur ce genre de questions, n'avait jamais été sincère.

L'Ayatollah Khamenei a exprimé l'espoir que les résultats des négociations et des accords signés à Téhéran seront à l'avantage des deux parties.

Lors de cette rencontre à laquelle assistait le Président Rohani, le Président chinois s'est réjoui de sa visite en Iran et a remercié le peuple et le gouvernement iraniens, pour leurs sentiments sincères et authentiques. Il a déclaré que ce comportement cordial résultait de la coopération et des échanges amicaux et de longue date, entre les deux pays, indiquant : « La coopération entre l'Iran et la Chine doit s'accroître, sur la base des intérêts réciproques ».

Attirant l'attention sur l'Histoire des relations entre l'Iran et la Chine et l'ancienne Route de la Soie, qu'il a qualifiée de symbole de paix, de progrès et d' échanges amicaux, il a ajouté : « En augmentant leur coopération, les pays qui se trouvent sur cette route pourront défendre leurs intérêts et atteindre leurs objectifs, face au modèle américain qui vise à perturber l'équilibre économique de la région ».

Le Président chinois a ajouté : « Certaines superpuissances cherchent à imposer un monopole dans les relations internationales, et la politique du "vous êtes avec nous ou contre nous", mais les puissances économiques émergentes leur ont enlevé ce monopole et ont favorisé le terrain aux idées et aux politiques des pays indépendants ».

Le Président de la République populaire de Chine a mentionné que le soutien de son pays à la question nucléaire de l'Iran, et le soutien de l'Iran à une Chine unie, étaient des exemples de confiance mutuelle, et émanaient des politiques indépendantes des deux pays. « Après la levée des sanctions, nous devons renforcer encore notre coopération dans tous les domaines », a-t-il ajouté.

Xi Jinping a souligné les nombreux atouts de l'Iran en termes de géographie, de main-d'œuvre et d'énergie, avant de préciser que l'économie de l'Iran et de la Chine étaient complémentaires. « Lors de ce voyage, nous avons conclu un accord pour une coopération stratégique de 25 ans que nous sommes prêts à augmenter et à approfondir dans les domaines culturels, éducatifs, technologiques, sécuritaires et militaires en tant que partenaires stratégiques. Pour faire face au terrorisme et aux questions complexes de la région, il est nécessaire de trouver un moyen d'accroître la coopération entre les deux pays, dans le domaine de la sécurité », a déclaré le Président de la République populaire de Chine qui a qualifié de sages et perspicaces les déclarations du Guide suprême, ajoutant : « Le gouvernement et le peuple chinois ont une grande amitié et affection pour vous, et nous espérons que vous aiderez les deux pays à développer leurs relations comme vous l'avez fait dans le passé ».

 
< Précédent   Suivant >

^