Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
« L’Économie de résistance, Mesures et Exécution » : devise pour le Nouvel An iranien Version imprimable
20/03/2016
Norooz MessageLe Nouvel An iranien (1395 du calendrier persan) sera l'année de « l'Économie de résistance, Mesures et Exécution ».
L'Ayatollah Sayed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique d'Iran, s'est ‎adressé à la nation dans un message télévisé, à l'occasion du Norouz [Nouvel An iranien]. ‎Suit ci-dessous, le texte intégral du message du Guide suprême de la Révolution islamique, à ‎cette occasion :‎

‎"Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux
Ô Toi qui fais évoluer les cœurs et les regards,
Toi qui administres l'alternance du jour et de la nuit,
Toi qui transformes les circonstances et les états d'âme,
Change notre état en le meilleur des états !‎
Salutations à Seddiqah Tâherah, Fâtimâh Marziah, fille du Prophète (que les salutations et la paix de Dieu soient sur lui et sur ses Descendants), et salutations au Vali-Allah al-Azam (que notre âme soit sacrifiée pour sa cause et que Dieu hâte sa réapparition) !‎
J'adresse mes salutations à l'occasion du Norouz, à toutes les familles iraniennes et à tous les Iraniens partout dans le monde. Mes chers compatriotes, je vous souhaite une bonne année !
À cette occasion, je tiens surtout à féliciter les familles des martyrs, les invalides de guerre et leur famille, et tous les gens combattants et dévoués, et je saisis cette ‎occasion pour commémorer aussi la mémoire de nos chers martyrs et de notre magnanime Imam Khomeiny.
L'année qui vient de débuter (l'année 1395) est marquée à son début comme à sa fin, par le nom béni d'Hazrat Zahra ‎‎(que les salutations de Dieu soient sur elle).
Selon le calendrier lunaire, le début de l'année ainsi que sa fin, coïncident tous deux avec l'anniversaire de la naissance de cette vénérable Dame.
Nous espérons donc que grâce aux bénédictions d'Hazrat Zahra, l'année 1395 sera une année bénie pour la nation iranienne et que nous profiterons et tirerons des leçons de la spiritualité, de la guidance et de la vie de cette Vénérable Dame.
L'année ‎‎1394 qui vient juste de venir à son terme, a connu comme les autres années, des évènements agréables et amers, des hauts et des bas. C'est dans la nature de la vie. L'amertume de la tragédie de Mina à côté de la réussite de la marche du 22 Bahman (11 février) et des élections du 26 février, ainsi que l'expérience du Plan d'Action Conjointe (Barjam) qui a engendré à la fois des espoirs et des soucis, font partie des divers événements de cette année comme c'est le cas tous les ans. Ces années qui constituent la vie de l'homme, comportent certaines occasions propices mais aussi certaines menaces. Notre art est de savoir saisir les occasions et de transformer les menaces en occasions. Nous avons devant nous l'année 1395 qui comportera comme toujours, certaines occasions mais aussi certaines menaces. Nous devons tous, pendant toute l'année, déployer nos efforts afin de saisir les occasions, de façon à ce que leurs effets sur le pays soient perceptibles. Il y a des signes d'espoir pour l'année 1395. Tenant compte de l'ensemble des conditions, nous pouvons distinguer certains signes d'espoir. Bien entendu, il faut faire des efforts pour que ces espoirs se réalisent, il faut travailler jour et nuit, et déployer sans cesse nos efforts. La nation iranienne doit agir de façon à perdre sa vulnérabilité face aux menaces des ennemis et leurs hostilités. Nous devons agir de façon à ne plus être sensibles aux menaces des ennemis et réduire notre vulnérabilité au degré zéro.
À mon avis, la question de l'économie dans ce contexte, est notre priorité. Parmi les questions prioritaires, la question de l'économie est la plus urgente et la plus importante. Si, par la grâce de Dieu, le gouvernement, le peuple et les différents responsables du pays arrivent à accomplir leurs tâches dans le domaine de l'économie de façon appropriée, opportune et parfaite, nous pourrons espérer qu'elles auront également une influence dans le domaine des questions sociales, des problèmes sociaux, de la morale et des questions culturelles. La production intérieure, la création d'emploi, la lutte contre le chômage et la stagnation, la prospérité et l'élan économique sont les principales préoccupations des gens. Ce sont des questions dont les gens ressentent la nécessité et qu'ils revendiquent, d'autant plus que les responsables affirment eux aussi, selon les statistiques, que ces revendications sont légitimes et appropriées. Si nous voulons résoudre le problème de la stagnation, de la production intérieure, du chômage et de l'inflation, c'est dans la résistance économique et l'économie de résistance qu'il faut chercher le remède. L'économie de résistance répond à tout cela. Grâce à l'économie de résistance, nous pourrons faire face au chômage, à la stagnation et à l'inflation, résister aux menaces des ennemis et aussi créer des occasions pour le pays qu'il faudra saisir. Cela est possible à condition qu'on fasse des efforts et qu'on prenne les mesures nécessaires pour l'application de l'économie de résistance.
Les rapports que nos amis gouvernementaux m'ont donnés, montrent que de bons efforts ont été déployés à cet égard, mais ce ne sont que des mesures préliminaires. La transmission des communiqués et des décrets aux différents secteurs, fait partie des préliminaires. L'important par la suite, est de prendre des mesures et d'exécuter le programme, de sorte que les gens en voient concrètement le résultat. C'est le devoir que nous devons assumer et j'en parlerai en détail plus tard, dans mes propos à nos chers compatriotes.
Ainsi, comme devise pour cette année, j'ai choisi le slogan de « l'Économie de résistance, Mesures et Exécution » qui nous indique la direction, explicite et directe, vers ce dont nous avons besoin. Nous n'attendons pas bien entendu, que ces mesures et leur exécution résolvent tous nos problèmes en une seule année, mais nous sommes sûrs que si ces mesures et leur exécution sont bien programmées et appropriées, nous serons témoins de leurs effets et de leur impact, à la fin de cette même année. Je remercie tous ceux qui on fait et feront des efforts dans ce sens. Je tiens à saluer et à féliciter encore une fois, notre cher peuple, et je sollicite les salutations de Dieu pour Mohamad, ses Descendants et Vali-Allah al-Azam, l'Imam du Temps (que notre âme soit sacrifiée pour sa cause) !
Avec mes salutations et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !‎

 
< Précédent   Suivant >

^