Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Audience accordée aux panégyristes des Gens de la demeure Version imprimable
30/03/2016

Leader meets with PanegyristsLors d'une audience accordée, le mercredi 30 mars, aux panégyristes des Gens de la demeure (bénis soient-ils), et ce à l'occasion du bienheureux jour anniversaire de naissance de la vénérable Fatima Zahra (bénie soit-elle), l'honorable Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a rappelé que l'évocation des thèmes de mode de vie des Ahl-ul-Bayt (Gens de la demeure) fera approfondir davantage les panégyriques et les rendra plus marquantes. En allusion à l'utilisation constante de tous les instruments par les ennemis pour confronter le peuple iranien et l'Ordre islamique, il a souligné : « dans ce monde compliqué d'aujourd'hui et de demain, il nous faut employer tous les instruments politique, économique, social et défensif pour consolider la place de l'Iran ».

Le Leader de la Révolution islamique a qualifié de nécessaire l'évocation des questions d'ordre actuel dans leurs poèmes et chants panégyriques, et d'ajouter : « le système de l'Arrogance, qui repose sur la tyrannie politique, économique, culturelle et militaire, ne lésine sur rien pour porter préjudice à la République islamique et au peuple iranien ; il ne faut donc pas ignorer cette réalité ».

En rappelant comment les ennemis de la Révolution emploient tous les moyens aussi bien classiques que modernes pour confronter l'Iran, le Guide suprême de la Révolution islamique a dit : « Ils usent dialogue, échanges économiques, sanctions, menaces militaires ou tout autre moyen pour faire avancer leurs objectifs. Nous devons, nous aussi, être en mesure de confronter et de nous défendre sur tous ces plans. »

Pour le Guide suprême de la Révolution islamique, la compétence militaire est le plus vaste appui des arrogants pour imposer leurs diktats au peuple iranien ; il a ensuite posé une question fondamentale pour souligner : « dans cet état de jungle où se trouve le monde, si la République islamique se contentait uniquement du dialogue, des échanges économiques et même du savoir et de la technologie, sans compétence défensive, est-ce que même les États tout petits ne se permettraient-ils pas de menacer le peuple iranien ? »

En critiquant virulemment ceux qui considèrent le monde du demain, celui du pur dialogue, l'honorable Ayatollah Khamenei a précisé : « c'est l'époque de tout, sinon on bafouera facilement et ouvertement le droit du peuple ».

« Si de tels propos sont dits par ignorance, c'est un problème, mais si c'est dit sciemment, c'est de la trahison », a martelé le Guide suprême de la Révolution islamique, faisant remarquer que la présentation des missiles modernes et précis du Corps des Gardiens de la Révolution islamique a enchanté les peuples qui sont profondément mécontents des États-Unis et du régime sioniste mais qui ne peuvent rien. « Les ennemis sont, en permanence, en train de renforcer leur capacité militaire et balistique ; comment donc pourrait-on dire que dans un tel contexte, l'ère de missile est révolue ? », s'est interrogé le Guide suprême de la Révolution islamique.

Pour l'Ayatollah Khamenei, de tels propos rappellent ceux de certains membres du gouvernement par intérim qui, au début de l'avènement de la Révolution, disaient de rendre aux États-Unis, les chasseurs de type F-14 qu'on avait achetés, puisqu'ils ne nous servaient pas ! 

 « À cette époque, nous avons résisté et nous avons fait des révélations ; peu de temps après, Saddam a attaqué l'Iran et il est devenu clair dans quelle mesure nous avions besoin de ces instruments défensifs. », a souligné le Guide suprême de la Révolution islamique.

Il a de nouveau rappelé qu'il était pour l'appareil diplomatique et le dialogue politique, sauf dans le cas de quelques exceptions pour dire : « qu'on ne suggère pas que nous sommes contre le dialogue ; nous réitérons qu'il faut négocier avec force et vigilance afin de ne pas être leurrés ».

Quant à l'Économie de résistance qu'il a choisi comme devise de la nouvelle année iranienne, le Guide suprême de la Révolution islamique a souligné : « la répétition des propos et des slogans devient ennuyeuse ; par conséquent, c'est le moment de planifier et d'agir pour améliorer l'économique du pays et le quotidien du peuple ».

Ailleurs dans ces propos, en félicitant la fête de l'anniversaire de naissance de Seddiqah Kobra (bénie soit-elle), le Guide suprême de la Révolution islamique a rappelé que la célébration des Gens de la demeure était une source de fierté, et d'ajouter : « l'art et la composition panégyrique dans une telle perspective universelle et cette profondeur en sens, est propre à la société chiite et il revient aux étudiants et aux chercheurs de travailler sur les voies scientifiques censées élargir et sonder cet art ».

Pour l'honorable Ayatollah Khamenei, il est vraiment impossible de saisir et d'exprimer le rang immense et resplendissant de la vénérable Fatima Zahra (bénie soit-elle). « Nonobstant, il y a d'innombrables points à propos de sa conduite et de son attitude à évoquer et à en tirer des leçons », a-t-il ajouté.

Dans l'optique du Guide suprême de la Révolution islamique, être « fille du Grand prophète » et « épouse de l'Ami de Dieu » exprime la place élevée de la vénérable Seddiqah Kobra, ainsi que sa grandeur et sa magnificence. « La formation des deux seigneurs des jeunes du Paradis », la purification de « l'esprit de vie » et « la vertu et la chasteté du cœur » comptent parmi les traits saillants de la vénérable Fatima, des traits qui peuvent se concrétiser grâce à la vertu et une vigilance permanente dans la vie individuelle et collective de l'homme.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite recommandé aux panégyristes et aux poètes d'insérer ces points et vérités pratiques dans leurs poèmes, leurs chants panégyriques et leurs élégies. « Le rappel des vertus spirituelles illumine le cœur et le comble de ferveur ; mais cela n'est ni suffisant ni efficace ; il faut que du haut de chaque minbar soient évoquées des leçons pratiques de mode de vie des Gens de la demeure de façon artistique, préparant ainsi le terrain au wilayat et à l'obéissance aux Gens de la demeure ».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite recommandé aux panégyristes des Gens de la demeure de confronter les tentatives des ennemis visant à affaiblir les croyances et les convictions des jeunes. « On essaie d'affaiblir la foi des jeunes en l'Islam et en la compétence de l'Ordre islamique et on essaie même de suggérer que la pérennité de la République islamique est impossible », a fait remarquer l'honorable Ayatollah Khamenei, ajoutant : « il fait maintenant 37 ans que les ennemis, en parallèle des complots les plus divers, parlent de l'impossibilité de la pérennité de l'Ordre islamique, mais l'Ordre choisi du peuple iranien de la jeune pousse de la Révolution s'est transformé maintenant en un arbre robuste et vert ; cette réalité montre que la croissance, le dynamisme et la consolidation se trouvent dans la nature même de l'Ordre islamique ; ce qui se concrétise davantage au fil des jours ».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a vu l'horizon de l'avenir du pays prometteur et il a recommandé aux panégyristes des Gens de la demeure : « transformez vos auditeurs, au travers des poèmes riches en sens et une performance brillante, en des hommes pleins d'espoir, laborieux et dynamiques ; sachez qu'il relève de votre devoir de guider le peuple, de le rendre plus perspicace et plus vigilant ».

 
< Précédent   Suivant >

^