Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
L'Ayatollah Khamenei a reçu de hauts responsables iraniens à l'occasion du Nouvel an. Version imprimable
06/04/2016

LeaderLe Guide suprême de la Révolution islamique, l'Ayatollah Sayed Ali Khamenei, lors d'une réunion organisée à l'occasion du Nouvel An, avec des membres du Cabinet et de l'Assemblée consultative islamique (Majlis), des fonctionnaires et des magistrats de haut niveau, a exprimé sa gratitude aux responsables en particulier pour les activités et les efforts déployés par le gouvernement du Président Hassan Rouhani dans la poursuite de l'application des politiques de l'économie de résistance.

L'Ayatollah Khamenei a qualifié de très importantes la sympathie, la solidarité et l'unité qui règnent entre les responsables, pour la mise en œuvre de ces politiques et souligné : « Le Siège central de l'économie de résistance, sous la direction du gouvernement et du premier vice-président en personne, doit encourager la coopération et l'aide de tous les organes gouvernementaux, surveiller de près les performances et le dynamisme des différents secteurs, et soutenir sérieusement la production nationale. De cette façon, il pourra ouvrir la voie à des actions tous azimuts, pour la réalisation des objectifs du slogan «mesures et exécution», et l'application de l'économie de résistance».

L'Ayatollah Khamenei a qualifié aussi de très important le rôle du directeur du Siège de l'économie de résistance dans le contrôle des activités des différents secteurs, et a déclaré : « Ce contrôle renforcera les organismes chargés de ces politiques, ramènera les organismes indifférents dans la voie principale et empêchera l'action des organismes qui œuvreraient dans un sens contraire à celui de l'économie de résistance».

Le Leader de la Révolution islamique a ajouté que les mesures et les actions dans le cadre de l'économie de résistance, devaient permettre à la fin de l'année iranienne, de soumettre des rapports précis et concrets, sur les performances des différents secteurs, ajoutant: « Tous les organes exécutifs sont en mesure de concrétiser les politiques de l'économie de résistance, et il faut que l'Assemblée consultative islamique aide le gouvernement dans ce sens. Nous ne cherchons pas à augmenter les devoirs du gouvernement et sommes conscients des problèmes, du déficit du crédit et du manque de ressources, mais en réduisant les coûts dans certains secteurs, les vides et les lacunes dans d'autres secteurs pourront être comblés».

Le Leader de la Révolution islamique a déclaré que l'équipe de gestion du pays était composée de gens expérimentés et motivés, actifs et réfléchis, et ajouté : « Ce quartier général qui est à la fois un centre de décision et d'action, doit bénéficier des hautes capacités du système de gestion national ainsi que des capacités et des aptitudes des différents organismes dans les prises de décision et le contrôle des différentes étapes».

Soulignant que la gestion des affaires de l'État, qui revient au gouvernement et au Président, était très difficile, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré : « Compte tenu des fonctions abondantes et multiples du Président, le premier vice-président qui a un statut important, peut jouer un rôle efficace dans la direction de l'économie de résistance. Je soutiendrai sérieusement toute entreprise de l'administration, du Majlis et du pouvoir judiciaire qui serait dans l'intérêt du peuple et viserait à supprimer les obstacles et à résoudre les problèmes, mais la chose importante est qu'il faut sentir que ce qui est fait est utile et nécessaire pour la protection des intérêts nationaux. Dans la mise en œuvre des politiques de l'économie de résistance, nous devons nous appuyer sur les capacités et les abondantes possibilités nationales».

L'Ayatollah Khamenei a également qualifié les États-Unis de symbole de malhonnêteté et de malfaisance, et déclaré : « Nous ne pouvons pas faire confiance aux Américains ni à certains gouvernements occidentaux qui agissent comme eux. Nous devons compter sur nos propres possibilités comme le confirment les positions et les politiques des responsables américains».

Le Leader de la Révolution islamique a précisé que Dieu le Tout-Puissant, aidera la nation iranienne si elle reste sincère dans ses actes, notant: « Dans la vie individuelle et sociale, il y a toujours des hauts et des bas, des difficultés et des moments plus faciles, l'important est que dans toutes les circonstances, le parcours et l'orientation principale soient préservés».

Dans une autre partie de son discours, le Guide suprême a appelé les fonctionnaires à prendre au sérieux le soutien à la production nationale, et déclaré : « La production dans les deux secteurs de l'industrie et de l'agriculture, doit bénéficier d'une attention sérieuse ».

Le Leader de la Révolution islamique a déclaré que la solidarité et l'unité des responsables prépareraient le terrain pour la réalisation de l'économie de résistance. « Sans coopération entre les responsables, les affaires [du pays] n'avanceront pas. La République islamique d'Iran a toujours profité de l'unité nationale, mais à côté de cette unité, il faut qu'il existe une unité et une sympathie entre les responsables, qui n'est en aucun cas, en opposition avec les divergences de points de vue », a déclaré l'Ayatollah Khamenei qui a considéré la réunion du 8 avril 2016 comme une manifestation de cette sympathie, de cette solidarité et de cette amitié entre les responsables, et déclaré que les responsables du pays, quels que soient leurs goûts et leurs points de vue, devaient avancer dans le sens des objectifs fondamentaux de la révolution.

« Aujourd'hui, dans le pays, nous avons le sentiment que les chefs des [trois] branches [du gouvernement] et les principaux responsables [de la République islamique], en dépit de leurs différences de goûts, de méthodes et de points de vue, partagent des idées et des points de vue similaires dans la réalisation des principaux objectifs de la Révolution islamique [de 1979] », a déclaré l'Ayatollah Khamenei.

Dans une autre partie de son discours, le leader de la Révolution islamique a exprimé sa gratitude aux familles des responsables, en particulier leurs épouses, pour leur patience et leur tolérance, et déclaré : « De nombreux travaux et efforts des responsables qui attirent l'attention, sont souvent dus à leurs épouses, qui ne sont généralement pas vues».

Au cours de cette réunion, M. Isaq Jahangiri, Premier Vice-Président, a remercié le Guide suprême de la Révolution islamique pour ses conseils et son soutien au gouvernement, et déclaré : « Le gouvernement a élaboré un plan global pour l'application des politiques de l'économie de résistance, et considère cette politique comme le seul remède aux difficultés économiques du pays. Le gouvernement croit pleinement à l'économie de résistance et reconnait le bien fondé de cette politique du point de vue de la charia, de la loi et de l'expérience».

Le Premier Vice-président iranien a ajouté que le Siège de l'économie de résistance avait déterminé les priorités économiques pour l'année iranienne de 1395 (2016-2017, à partir du 21 Mars), dans ses deux dernières réunions, ajoutant: « La nuit dernière, une longue réunion a eu lieu avec [les responsables] des grandes entreprises économiques, et le gouvernement est déterminé à relancer la production, à promouvoir les exportations, à faciliter les affaires et à engager sérieusement le secteur privé ».

M. Jahangiri a ajouté que les conditions nécessaires du succès du gouvernement dans l'application des politiques de l'économie de résistance, étaient la coopération et l'assistance des autres branches du gouvernement et des différents organes, en particulier la Radiotélévision nationale (IRIB), et déclaré : « Je vous assure que le gouvernement fera tout ce qui est nécessaire, dans le domaine des connaissances, de l'expérience, de la gestion et des capacités, pour la mise en œuvre des politiques de l'économie de la Résistance».

 Avant cette réunion, les responsables ont accompli les prières de midi et de l'après-midi, sous l'imamat de l'Ayatollah Khamenei.

 
< Précédent   Suivant >

^