Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Le Guide suprême a reçu le Président sud-africain, Jacob Zuma Version imprimable
24/04/2016
Leader met with S.African president L'Ayatollah Khamenei a reçu le 24 avril 2016, le Président sud-africain Jacob Zuma et mis l'accent sur la nécessité de développer la coopération économique et politique entre l'Iran et l'Afrique du Sud, soulignant : « Les pays indépendants doivent se rapprocher de plus en plus et développer leur coopération en dépit des obstacles que les puissances arrogantes dressent devant eux ». Il a rappelé qu'après la victoire de la Révolution islamique en 1979, l'Iran avait rompu toutes ses relations avec le régime d'apartheid d'Afrique du Sud et le régime sioniste. Il a rendu hommage aussi à la mémoire de Nelson Mandela et à son rôle dans le renversement du régime raciste sud-africain, ainsi que ses relations amicales de longue date avec la République islamique, ajoutant : « Grâce à la lutte de Mandela et du peuple sud-africain, ce régime oppressif et inhumain s'est effondré et Mandela a redonné une nouvelle vie aux combats semblables dans toute l'Afrique ». Son Éminence a évoqué ensuite les relations amicales qu'entretiennent l'Iran et l'Afrique du Sud, et leur coopération au sein des organisations internationales, soulignant que les deux pays devaient utiliser leur potentiel pour augmenter le niveau de leurs échanges commerciaux. « Le développement de la coopération entre ces deux pays membres du Mouvement des Non-Alignés (MNA), sera sans aucun doute, dans l'intérêt des pays non-alignés. Les États indépendants ont intérêt à développer leur coopération. Pour cela, il faut surmonter tous les obstacles que l'Arrogance dresse devant la coopération des Etats indépendants », a déclaré l'Ayatollah Khamenei. Au cours de cette rencontre à laquelle assistait le Président iranien, Hassan Rouhani, le Président sud-africain, M. Jacob Zuma, a exprimé sa gratitude à la République islamique d'Iran pour son soutien au peuple Sud-Africain dans sa lutte contre le régime d'apartheid, et déclaré : « Le peuple d'Afrique du Sud n'oubliera jamais ce soutien et le voyage de Mandela en Iran a été un geste de reconnaissance pour ce soutien». Le Président sud-africain a déclaré que son pays avait toujours été opposé au régime de sanctions que l'Occident avait imposées à la République islamique d'Iran et ajouté : « L'Iran et l'Afrique du Sud ont un grand potentiel pour rehausser le niveau de leur coopération dans tous les domaines, et nous nous efforcerons de relancer nos coopérations économiques et commerciales ». Confirmant les points de vue du Guide suprême de la Révolution islamique, le Président Zuma a déclaré que les pays indépendants comme l'Iran et l'Afrique du Sud, pouvaient être de plus en plus unis et solidaires, pour contribuer au règlement des crises et des problèmes internationaux. M. Zuma a déclaré qu'un des domaines de coopération concernait les efforts pour restructurer l'Organisation des Nations Unies et son Conseil de sécurité, ajoutant : « Les Etats membres du Conseil de sécurité [de l'ONU] profitent des règlements injustes de ce Conseil pour nuire aux autres pays au mépris de l'opinion mondiale et des décisions de l'Assemblée générale». Le Président sud-africain a loué l'attitude claire et la résistance du Guide suprême et de la nation iranienne, et déclaré : « La République islamique d'Iran a montré qu'elle pouvait résoudre ses problèmes en s'appuyant sur ses propres possibilités malgré l'environnement hostile du monde, et servir d'exemple pour tous [les autres pays]».
 
< Précédent   Suivant >

^