Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux familles des martyrs de Mina Version imprimable
07/09/2016

Ce qui suit est le texte intégral d'un discours prononcé le 7 septembre 2016 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une rencontre avec les familles des martyrs de Mina et de la mosquée al-Harâm, à l'occasion de l'anniversaire de ces deux tragédies qui ont eu lieu pendant le grand Pèlerinage de l'an dernier, en Arabie Saoudite.

Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux

Louange à Allah, Seigneur des Univers, et paix et salutations sur notre maître Mohamad et ses Descendants immaculés.

Tout d'abord, Soyez les bienvenues, chères familles de ces innocents tombés en martyrs l'an dernier à Mina et à la mosquée al-Harâm. Chaque année, avant le commencement de la période du hadj, nous avons eu une réunion publique comme celle-ci, avec les responsables, les organisateurs du Hadj et quelques honorables pèlerins. Ces réunions étaient des réunions agréables et douces. Certains de nos compatriotes, nos croyants, jeunes et vieux, de tout le pays se rendaient au grand Pèlerinage et nous étions joyeux. Nous étions heureux de les voir rejoindre les musulmans des autres pays et accomplir les obligations du hadj. Mais cette année, cette réunion malheureusement ne se déroule pas dans une ambiance heureuse mais dans une ambiance de tristesse et de chagrin, et dans le souvenir de la tragédie douloureuse de l'année dernière, à Mina. Le fait que certains de nos chers compatriotes aient perdu la vie et soient tombés en martyrs à Mina, est une question très importante. Le fait que nous ayons recommandé que cet événement ne soit pas oublié, ne vient pas seulement de la perte de ces êtres chers mais plutôt de l'importance en soi, de cet événement.

Cet événement a plusieurs dimensions politiques, sociales, morales et religieuses. Pour nous en Iran, et peut-être aussi pour les familles des martyrs des autres pays, cet événement a été un événement très triste. Cette tristesse est naturelle et inévitable. Nos cœurs sont remplis de tristesse et de chagrin, et le passage du temps n'a pas effacé de nos esprits et de nos cœurs la douleur qu'il nous a infligée. Nous sommes tristes depuis cet événement. Certains de nos chers compatriotes ont perdu la vie à Mina et dans l'enceinte de la mosquée al-Harâm alors qu'ils étaient en prière. Ils ont quitté ce monde et passé les dernières heures de leur vie assoiffés sous un soleil de plomb. Tous ces évènements sont douloureux. Ce sont des choses qui pèsent sur nos cœurs. Nous ne pouvons pas oublier ces événements. Cependant, cette question a d'autres dimensions beaucoup plus larges.

Une de ces dimensions est liée aux familles et aux parents. La perte de vos proches, de vos pères et mères, de vos enfants, de votre conjoint, de vos sœurs et frères, est naturellement très lourde et très difficile à supporter. Je comprends la grandeur et la lourdeur de votre douleur. Je comprends combien cet événement est lourd pour les cœurs de ces gens qui ont envoyé leur pèlerin au Hadj, à la Mecque, avec tant d'espoir, et la joie et le bonheur de ceux qui avaient l'occasion d'accomplir le hadj et de ceux qui attendaient leur retour. Normalement, ce retour se fait dans la gaieté et la joie, mais voilà qu'ils ont appris tout à coup, que ce sont leurs cadavres qui reviendront. C'est une chose très lourde et très difficile à supporter. Cela est très difficile pour vous, pour toute la nation et pour ceux qui peuvent vraiment comprendre et saisir cet événement. Mais ce qui peut calmer vos cœurs est de savoir que vos chers disparus dont la perte est si difficile pour vous, profitent maintenant des bénédictions divines, in-cha-Allah, et ont eu une mort enviable. La mort et le départ de l'homme déterminent son destin. Nous allons tous partir [de ce monde], jeunes ou vieux, homme ou femme. Tout le monde va partir un jour. Cependant, certains départs se font d'une manière qui nous satisfait, si nous les regardons avec clairvoyance. Un exemple est le martyre. Vos chers pèlerins ont quitté ce monde alors qu'ils adoraient Dieu et L'invoquaient vêtus de l'habit d'Ihram. Ils ont quitté ce monde le cœur tourné vers Allah, le Très-Haut, alors qu'ils effectuaient leurs obligations religieuses. Tous ces éléments sont un moyen pour obtenir la clémence et la miséricorde divines, et atteindre une position transcendante auprès de Dieu. Ils ont beaucoup souffert. Certains d'entre eux étaient peut-être en vie pendant plusieurs heures, sous pression, assoiffés et exposés au soleil ou amassés dans ces containers brûlants. Tous ces éléments attirent la miséricorde divine. Vous êtes tristes et endeuillés. Vous avez perdu vos enfants, votre conjoint, vos parents, vos frères ou vos sœurs. Cela est difficile, mais vous devez penser à l'état dans lequel ils sont à présent alors que nous, nous sommes encore aux prises avec les difficultés. Nous avançons et parcourons notre chemin avec difficulté, à travers des épreuves d'un monde souillé par toutes sortes de facteurs déviants, épuisants et humiliants. C'est nous qui sommes aux prises avec les difficultés de ce monde. Nous devons être tristes pour nous-mêmes plus que nous le sommes pour ceux qui jouissent maintenant de la miséricorde, des bénédictions et des grâces divines, in-cha-Allah. Cela est une source d'apaisement pour vous. Nous partirons aussi un jour et j'espère que Dieu fera preuve de pitié envers nous qui sommes confrontés à tous ces problèmes et à toutes ces difficultés ! Allah le Très-Haut, les a sauvés de ce monde corrompu alors qu'ils étaient dans le meilleur endroit et dans les meilleures conditions, et en prières. Certains meurent subitement, certains meurent au milieu d'une vie ordinaire et certains meurent ingrats envers Dieu. Ces décès sont vraiment une catastrophe pour leurs proches. Cependant, certains meurent dans l'invocation divine et quittent ce monde le cœur tourné vers Dieu. Ceci doit être une source d'apaisement pour les personnes en deuil et les familles des défunts. Ceci est une des dimensions de la question.

Une autre dimension de la question concerne l'Ummah islamique que cette catastrophe a endeuillée sur une grande échelle. Le nombre de nos martyrs - les martyrs de Mina et de la mosquée al-Harâm - a atteint les 470 ou 480 personnes mais les statistiques ont montré que le nombre total des martyrs des différents pays était d'environ 7.000 pèlerins. Ceci est un nombre très élevé ! Pourquoi les gouvernements, les familles et les nations des autres pays n'ont-ils pas réagi ? Quel est ce grand fléau qui a englouti l'Ummah islamique ? C'est un grand fléau ! Les gouvernements souffrent de considérations politiques. Les gouvernements de ces différents pays sont probablement prisonniers de l'argent, du pouvoir, de leurs relations politiques ou autres. Mais pourquoi leurs religieux sont-ils restés silencieux ? Pourquoi leurs érudits n'ont rien dit à ce propos ? Pourquoi leurs militants politiques n'en ont pas parlé ? Pourquoi leurs intellectuels n'ont rien écrit, n'ont rien dit ou ne se sont pas plaint ? Bien sûr, les autres pays n'ont pas eu autant de martyrs que nous, mais 100 ou 200 pèlerins d'Égypte, du Mali, du Nigeria et d'autres pays, sont tombés en martyrs. Les chefs des pays impliqués dans des équations politiques et de pouvoir, naturellement, ne protestent pas et nous n'attendons pas non plus, de réactions consistantes de leur part compte tenu des conditions déplorables de ces gouvernements. Nous ne pouvons pas attendre grand chose de leur part mais pourquoi leurs intellectuels se sont-ils tu ? Pourquoi ont-ils gardé le silence ? Pour le monde de l'Islam, c'est un fléau et une catastrophe. Le manque de sensibilité face à un événement d'une si grande importance - qui a eu lieu dans la Maison de Dieu dans l'enceinte des lieux sacrés - est une catastrophe pour le monde de l'Islam.
Avec la plus grande et infâme impudence, certains ont pris à la légère cette catastrophe, s'abstenant même de présenter des excuses au monde de l'Islam ! Les dirigeants saoudiens, effrontés et infâmes, n'ont pas présenté la moindre excuse verbale au monde de l'Islam ! La négligence, l'incompétence et l'incapacité dont ils ont fait preuve - et certains ont même parlé de préméditation même si ce n'est pas le cas -, sont des crimes de la part d'un système gouvernemental et politique ! Comment n'avez-vous pas pu gérer cela ? Comment n'avez-vous pas pu garantir la sécurité de ces personnes qui étaient les invités de Dieu, le Bienfaisant, alors que vous remplissez vos poches avec l'argent du pèlerinage et vous vantez de cette charge ? Quelle garantie avons-nous que de tels événements ne se produisent plus à des moments similaires ? C'est une question importante. Le monde de l'Islam doit leur demander des réponses ! Il faut les interroger à ce sujet. Pourquoi ne pas les interroger ? Ces catastrophes concernent le monde de l'Islam.

Le fait que la République islamique se soulève seule, face à cette ignorance, ces déviations, cette attitude matérialiste, ces négligences et peut-être ce manque d'honneur dont d'autres font preuve, et qu'elle annonce ses positions coraniques, islamiques et légitimes de manière publique et franche, sont des choses dont le peuple d'Iran, peut et doit être fier. Le peuple d'Iran a eu le pouvoir et le courage de dire la vérité et de présenter les faits dans un monde d'obscurantisme et d'ignorance. La vérité est que ceux qui ont fait preuve d'une telle incompétence et ont infligé cette insécurité aux pèlerins du monde de l'Islam qui se réunissent en ce lieu une fois par an, ne méritent pas de gérer les deux saintes mosquées. Ils n'ont pas les compétences ni le droit de prétendre être les serviteurs des deux saintes mosquées ! C'est la réalité de la question. Cela devrait être profondément compris et propagé dans le monde de l'Islam. C'est une autre dimension de la question.

Une autre dimension de la question concerne ceux qui dans le monde, se considèrent comme les avocats des Droits de l'homme. Si quelqu'un est tué, pendu ou emprisonné dans un pays, sur la base de certaines accusations, ces organisations chargées de la défense des Droits de l'homme font tout un tapage à ce sujet. Bien entendu, cela se produit dans le cas où elles ont envers ces pays, des motivations hostiles. Elles créent un grand tollé à ce sujet mais quand plusieurs milliers de personnes perdent la vie à cause de l'incompétence, de la négligence et de l'incapacité d'un gouvernement, ces soi-disant « organisations de défense des Droits de l'homme » et les gouvernements qui prétendent les défendre, s'enfoncent dans un silence macabre et ne disent rien ! Ils ne prononcent pas un seul mot ! Ceci est un point important. Ceux qui placent leurs espoirs dans les organisations et les associations internationales devraient le comprendre et être conscients de cette réalité ! Ils devraient savoir combien le mensonge et la tromperie sont dans la nature des organisations et des institutions qui sont restées silencieuses sur cette question et n'ont pas fait la moindre critique. Parfois, les droits des animaux sont plus importants pour elles et l'occasion de grandes campagnes de propagande. Mais elles restent silencieuses quand plusieurs milliers de personnes roulent dans leur sang lors d'un tel accident ! Au lieu de prendre position, ces associations tombent dans un silence absolu ! La catastrophe de Mina n'était pas un accident dû au hasard ni un accident d'avion, mais un accident dont certaines personnes chargées de la gestion appropriée de cet événement, étaient responsables. Ils étaient les hôtes et les gardiens (des lieux saints), comme ils le prétendent, et responsables d'assurer la sécurité (des cérémonies).

L'une des tâches nécessaires et urgentes des responsables de l'Ummah islamique et de ceux qui défendent les Droits de l'homme, est de désigner un comité de recherche pour établir la vérité des faits. Bien qu'une année se soit écoulée depuis cette catastrophe, certaines interviews ont été faites, des photos ont été prises et il existe des documents qui peuvent établir la vérité dans une grande mesure. Un comité doit enquêter pour savoir si le régime des Ale-Saoud est à blâmer sur cette question ou non. Ils disent que ce n'était pas de leur faute. Cela doit être éclairci afin que les gens sachent si ces déclarations sont vraies ou non. Cette dynastie malveillante et maudite fait taire les gens avec l'argent ! Ces serviteurs de l'argent et ces serviteurs du monde matérialiste ne permettent à personne de parler ni de porter plainte contre eux ! Une commission d'enquête islamique internationale s'avère donc nécessaire qui devrait aller voir les choses de près et mener des enquêtes sur la question, peu importe le temps que cela prendra. C'est une des tâches que nos honorables responsables doivent poursuivre et à laquelle ils doivent attacher une grande importance. C'était une autre dimension de la question.

Une autre dimension de la question est que dans la catastrophe de Mina et des accidents similaires, les pouvoirs qui soutiennent le régime des Ale-Saoud sont les complices de ces derniers. Les Américains n'étaient pas localement impliqués dans l'affaire de Mina mais leurs mains sont tachées du sang de nos martyrs. C'est grâce à la puissance et au soutien américains que ces dirigeants injustes peuvent se tenir contre le monde de l'Islam d'une manière tellement éhontée et commettre ce grand péché sans prononcer un mot d'excuse. C'est grâce à leur soutien qu'ils peuvent le faire [le public scande "Mort à l'Amérique"]. Par conséquent, ils ont aussi une part de responsabilité dans cette affaire. Les Américains sont complices des blessures infligées au monde de l'Islam, au Yémen en Syrie et en Irak. C'est grâce à leur soutien que ces individus effrontés et éhontés, ont pu se rendre coupable de cette trahison et poignarder le cœur de l'Ummah islamique de cette façon perfide. C'est grâce à leur soutien qu'ils font de telles choses.

Un autre point important est que les machines de propagande - en fait, les appareils d'espionnage des pays occidentaux et autres-, tentent de présenter cette question comme une querelle entre les nations islamiques, entre chiites et sunnites, et entre Arabes et non-Arabes. Ceci est un mensonge flagrant. Ce n'est pas une querelle entre chiites et sunnites. La plupart des martyrs de Mina étaient sunnites. Dans notre pays, un grand nombre de familles sunnites ont perdu des pèlerins à Mina. Donc, cette question n'est pas celle d'un conflit entre Arabes et non-Arabes. Ces gens-là n'ont aucun souci pour les Arabes ni pour les non-Arabes. Vous êtes témoins des crimes qu'ils commettent au Yémen qui est un pays arabe. La Syrie aussi, est un pays arabe ainsi que l'Irak. Leurs agents - ces groupes terroristes, meurtriers et cruels qui sont à l'origine de toutes ces catastrophes dans le monde de l'Islam, avec leur argent et leurs armes - sont tous arabes. Par conséquent, la question n'est pas d'être arabe ou non. C'est la propagande perfide des Occidentaux qui décrit cela comme une querelle entre chiites et sunnites, ou entre Arabes et non-Arabes. C'est une de leurs astuces de propagande et c'est complètement faux. La question est qu'un groupe à l'intérieur de l'islam, est l'ennemi de l'Ummah islamique et travaille contre elle. Certains le font sciemment et d'autres, sans le savoir.

Le monde de l'Islam doit se soulever contre eux. Le monde de l'Islam doit exprimer sa haine envers eux et leurs maîtres, à savoir les États-Unis, la méchante Angleterre et les puissances occidentales perfides et immorales. Le monde de l'Islam doit savoir ce qu'il fait. Le peuple d'Iran a hissé le drapeau de l'indépendance. Il a ressuscité la dignité de l'Islam. Aujourd'hui, vos slogans, vos positions, les conditions que vous avez créées et les tâches menées à l'intérieur du pays - ces réalisations, ces grands mouvements populaires, cette indépendance face la vague de fitna et la corruption commune dans le monde occidental - sont une source de fierté et de dignité pour l'Islam. Ce sont les gens d'Iran qui ont restauré cette dignité et continueront à la défendre, si Dieu le veut.

J'espère qu'Allah le Très-Haut, augmentera de jour en jour, la dignité et l'honneur du peuple d'Iran, et les capacités, la puissance et la force de l'Ummah islamique. J'espère qu'Il éliminera ces maux du monde de l'Islam. Je souhaite que les honorables responsables de notre pays qui ont eu et continuent d'avoir certains devoirs par rapport à ce triste événement, poursuivront ces tâches. L'honorable Fondation des Martyrs et les organismes chargés des affaires du Hadj, le QG de la Mecque et l'Organisation du Hadj doivent remplir leurs devoirs dans cette importante question et travailler de manière sérieuse, comme elles l'ont fait dans bien des cas jusqu'à présent. Les représentants du gouvernement et du ministère des Affaires étrangères et d'autres organismes, ont chacun des devoirs à remplir. Cette question est une question importante qui ne se limite pas à un groupe ou à une nation mais qui concerne la nation islamique, la population d'Iran et à une plus grande échelle, l'Ummah islamique. Nous sommes tous responsables. Je souhaite que Dieu nous aide tous à remplir nos devoirs, in-cha-Allah.

Avec mes salutations et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^