Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême lors d'une réunion avec des habitants d'Ispahan Version imprimable
16/11/2016

Ce qui suit est le texte intégral d'un discours prononcé le 16 novembre 2016 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une rencontre avec les habitants d'Ispahan. Cette réunion était organisée à l'occasion de l'anniversaire de l'enterrement de 370 martyrs de l'Opération « Muharram » en 1982 (durant la guerre Irak-Iran). Au début de cette rencontre, l'Ayatollah Tabatabaï, imam de la prière du vendredi d'Ispahan, a pris la parole pour évoquer le souvenir de ces martyrs et la dignité du peuple d'Ispahan.

Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux

Louanges à Allah, Seigneur des Mondes, et paix et salutations sur notre Maître Mohamad et ses Descendants immaculés, en particulier celui qui représente le trésor d'Allah sur terre, et que Dieu maudisse tous leurs ennemis.

Je suis très heureux d'avoir une nouvelle fois l'occasion de rencontrer des citoyens honorables et remarquables d'Ispahan dans ce Hosseyniyah. Il y a beaucoup de choses à dire à propos d'Ispahan et de ses habitants, mais cette réunion a été organisée à l'occasion du 25 Aban [16 novembre], par conséquent, je commencerai mes déclarations avec un mot à ce sujet.

Le 25 Aban et les derniers jours du mois d'Aban sont des jours qui doivent rester dans les mémoires non seulement à Ispahan mais dans tout le pays, dans notre histoire et notre enseignement. Le 25 Aban de l'année 1361 [16 novembre 1982], les habitants d'Ispahan ont enterré environ 360 martyrs en une seule journée. Ce n'est pas un événement mineur. Environ 360 martyrs ont été amenés à Ispahan en une seule journée et enterrés par le peuple. Vous n'étiez pas nés à cette époque et n'avez pas connu ces jours-là. Vous n'avez pas vu cette épopée et cet enthousiasme. Quelques jours après, je parle des derniers jours du mois d'Aban, avant le 30 Aban, on a encore amené 250 autres martyrs à Ispahan que le peuple a aussi enterrés. Les gens portaient les cercueils à bout de bras et ont fait preuve d'un grand courage. Cela demande du courage et une grande capacité. La force morale est plus importante que la force physique et sociale. Que les gens d'une ville enterrent leurs enfants et leurs jeunes - les meilleurs jeunes - de leurs propres mains sans faiblir, est très important. Si ces choses avaient été écrites dans l'Histoire et si on nous les avait racontées, nous ne l'aurions pas cru facilement, mais nous avons été témoins et vu cela de nos propres yeux ! Comment ont-ils fait preuve d'une telle endurance ? Le jour où les 360 martyrs ont été enterrés et le lendemain, les jeunes ont fait la queue pour aller au front. Les deux brigades de Qadr situées à Ispahan et dans les villes de la province d'Ispahan - la brigade de l'Imam Hussein (AS) et la brigade de Najaf - étaient remplies de jeunes gens, pieux et altruistes. Les parents n'ont pas empêchés leurs jeunes, et les jeunes n'ont montré aucune faiblesse. Ces deux brigades qui avaient subi de lourdes pertes, furent de nouveau constituées en entier. Pendant l'opération « Muharram », la plupart des martyrs venaient d'Ispahan. Vous ne devez pas laisser cet événement tomber dans l'oubli.

Chers habitants d'Ispahan, vous devez savoir qu'un des principaux objectifs des attaques des ennemis contre notre pays et notre Révolution, est d'affaiblir la portée de ces évènements. Ils insistent pour que ces évènements soient oubliés. Ils veulent qu'ils soient oubliés. Alors que vous êtes témoins dans tel pays occidental et européen, qu'ils ne laissent jamais le nom d'un martyr être effacé des livres, quelles que soient la manière dont cette personne a disparu ou ses motivations. Pourquoi devrions-nous permettre que ce grand mouvement de la population d'Ispahan tombe dans l'oubli ? C'est une des particularités de la ville d'Ispahan.

Cette année, ces événements coïncident avec la journée d'Arbaïn [Quarantième jour après le martyre de l'Imam Hossein (AS) à Karbala]. Avez-vous vu ce rassemblement ? Avez-vous vu ces millions de personnes en mouvement entre Najaf et Karbala ? Avez-vous vu ce mouvement entre Najaf et (le sanctuaire de) l'Imam Hossein (AS) ? Avez-vous vu cette ferveur et cet enthousiasme ? Avez-vous vu ce mouvement ? Dans ces mouvements remplis de dangers, notre nation, notre peuple et notre jeunesse font preuve de la même ferveur et du même enthousiasme. Cela doit être préservé. C'est ce qui garantit la survie du pays.

M. Tabatabaï a dit que j'avais certaines choses à dire sur les caractéristiques d'Ispahan et les gens d'Ispahan. Il a dit que j'avais des opinions sur Ispahan. C'est vrai. Ispahan est la ville de la connaissance, de la religion, de la Wilayat, du travail, de l'innovation, de l'art, de la culture et du martyre. C'est la province du martyre. Quand je dis «la ville d'Ispahan», je parle de toute la province d'Ispahan autour de cette ville, ancienne, antique et glorieuse. Khomeiny Shahr est une ville de la province d'Ispahan qui a eu plus de martyrs que certaines provinces du pays. Récemment, une cérémonie en souvenir de plus de 2000 martyrs de cette ville a été organisée. Cette ville de la province d'Ispahan a plus de martyrs que certaines provinces ! Ce sont des événements significatifs. Pourquoi sont-ils tombés en martyrs ? Pourquoi sont-ils allés au front ? Quels étaient leurs motivations et leur état d'esprit ? Ispahan est donc une ville d'avant-garde et de pionniers.

M. Tabatabaï a également abordé les mesures prises par les habitants d'Ispahan dans le domaine de l'économie de résistance. Je suis d'accord avec lui. Les gens d'Ispahan sont si généreux en infaq (argent donné sur le chemin de Dieu) qu'ils devancent les autres dans ce domaine, mais par contre, ils sont économes dans leur vie ordinaire. Dans ce domaine également, ils sont en avance sur les autres. Ces sont deux bonnes habitudes. Lorsque nous économisons de l'argent dans notre vie personnelle et ordinaire, c'est une caractéristique d'Ispahan, et quand nous sommes généreux dans les dépenses sur le chemin divin et public, c'est aussi une caractéristique d'Ispahan. Ce sont les caractéristiques des bienfaiteurs d'Ispahan. Ispahan est aussi la ville du raffinement, de l'art et de grands martyrs réputés comme l'Ayatollah Behechti d'une part, et Shahid Kharrazi, Shahid Hemmat, Shahid Kazemi et Shahid Raddanipour, d'autre part, et la ville de personnalités importantes et bien connues qui peuvent éclairer le chemin d'un peuple. Ce sont les caractéristiques d'Ispahan. Voilà ce qui constitue notre identité nationale et l'identité des habitants d'Ispahan. Une autre caractéristique d'Ispahan est sa résistance sur le chemin correct. Ispahan est aussi la ville de la Révolution. Avant la victoire de la Révolution - pendant la période prérévolutionnaire - le régime avait institué la loi martiale dans 10 et 15 villes et plusieurs mois avant, à Ispahan. À Ispahan, la loi martiale avait été instituée avant les autres villes ! Voilà Ispahan. Voilà l'identité d'Ispahan, la ville de la Révolution, la ville de la religion, la ville de la Wilayat, la ville du service, la ville du travail, la ville du savoir et la ville de la formation de ressources humaines. Dans l'autre pièce, j'ai dit à des amis que la présence de la main-d'œuvre formée à Ispahan dans les autres régions, était une présence exceptionnelle et brillante. Vous devez préserver et sauvegarder ces caractéristiques.

Nos chers jeunes doivent savoir que les ennemis ne resteront pas les bras croisés. Ils élaborent des plans. Notre habileté consiste à identifier les plans et les complots de l'ennemi, et les zones qu'il cible. Nous devons élaborer des plans et trouver des idées, et avoir les motivations nécessaires pour affronter l'ennemi, lui résister et déjouer ses complots. Plier devant l'ennemi ouvre la porte à tous les préjudices que peut subir un pays. Nous voulons aider notre pays à atteindre les sommets à l'ombre de l'Islam. Nous voulons aider la nation iranienne à atteindre un point où elle pourra être le modèle qu'elle mérite. Nous voulons qu'elle soit un modèle non seulement pour le monde de l'Islam et les nations musulmanes, mais aussi pour l'humanité toute entière. C'est une grande tâche. Le chemin est difficile et long. L'ennemi de l'Islam ne veut pas que le nom de l'Islam soit si magnifique et si glorieux. L'ennemi des chiites ne le veut pas non plus. C'est pourquoi ils fomentent des complots, poursuivent leurs activités et élaborent des plans que nous ne devons pas ignorer.
Ce que je considère comme un besoin aujourd'hui, est l'insistance sur les principes de la Révolution. Les principes de la Révolution sont ceux qui se trouvent dans le Testament et les déclarations de l'Imam Khomeiny et constituent les fondements et les piliers de la Révolution. Je conseille aux jeunes de lire le Testament de l'Imam. Vous n'avez pas vu l'Imam mais il s'est manifesté dans ce Testament, dans ces déclarations et ces paroles. Les idées de l'imam qui a réussi à secouer le monde entier, sont celles qui existent dans son Testament et ses déclarations. L'idéologie de l'imam ne doit pas être déformée ni définie contrairement à ce qu'elle était. Ses déclarations sont disponibles. L'insistance sur les principes de la Révolution est donc nécessaire.

J'ai une fois dit à un groupe de jeunes élites [allusion au discours du Guide suprême le 19 octobre 2016, lors d'une rencontre avec des jeunes élites], qui avaient une réunion avec moi ici même, que nous n'agissons pas par entêtement, préjugés ou ignorance. Si notre pays veut se débarrasser du retard qui lui a été imposé pendant des siècles, il doit prendre ce chemin. Si nous voulons que les problèmes de notre pays soient résolus, si nous voulons la dignité et le bien-être, si nous voulons que notre pays devienne un modèle en termes de progrès matériel, spirituel, moral et culturel, il doit poursuivre le chemin de la Révolution. La Révolution a été et sera toujours le seul remède aux problèmes de notre pays et il en sera de même dans l'avenir.

Aujourd'hui, la question importante dans les domaines pratiques, est l'économie. L'ennemi s'est concentré sur l'économie de notre pays. Dans l'optique de l'ennemi, l'économie du pays est un point faible qui lui permet de réaliser ses objectifs maléfiques dans notre cher pays et la République islamique. Nous devons nous occuper de l'économie. J'ai dit que l'économie de résistance était une économie qui jaillissait de l'intérieur, qui diminue notre dépendance et augmente la résistance du pays aux fluctuations extérieures. C'est le sens de l'économie de résistance et du slogan de cette année : « Économie de résistance, actions et mises en œuvre ». Ces actions doivent être mises à la portée du peuple. En d'autres termes, les gens doivent les voir. C'est notre attente et notre demande aux responsables. J'en parle aussi aux responsables. Je discute constamment de ces questions avec eux et leur fais des recommandations. Il faut montrer ce qui a été fait dans ce domaine.

Une des autres nécessités aujourd'hui, est la perspicacité politique. Perspicacité politique ! La perspicacité nous permet de comprendre ce qui se passe autour de nous et les évènements proches et loin de nous. C'est le sens de la perspicacité. Sans perspicacité, nous serons attirés par des choses sans valeur. Certains sont attirés par les États-Unis, c'est une erreur car les États-Unis n'ont aucun intérêt. Nous avons à maintes reprises, parlé de ces questions mais vous avez vu que lors des récentes élections (aux Usa ndt), les personnalités les plus importantes de ce pays ont dit plus que ce que nous avions dit. Les choses qu'ils disaient étaient deux ou plusieurs fois plus graves que celles dont nous avions parlé ! Le Président élu (Donald Trump) a dit que s'ils avaient consacré l'argent qu'ils ont dépensé dans les guerres ces dernières années, à la construction des États-Unis, ils auraient pu reconstruire l'Amérique et n'auraient pas autant de routes, de ponts, de barrages et de villes qui ont besoin de réparations et tant de pauvres ! Est-ce que ceux qui sont attirés par ce lieu fantastique sont prêts à comprendre ces choses ? Le pays (usa) a besoin d'être reconstruit mais son argent est dépensé dans des affaires déshonorantes. Les guerres qui ont coûté plusieurs milliards de dollars selon lui, étaient-elles des guerres honorables ? Il y a deux sortes de guerre. L'une d'entre elles est une guerre honorable où on respecte les lois humaines. Imaginez qu'un ennemi vous attaque, vous devez vous défendre contre lui. Cette guerre est une guerre honorable. Mais la guerre que les États-Unis ont menée dans la région ces dernières années, n'était pas une guerre honorable. Ils ont détruit les maisons. Ils ont tué des dizaines de milliers de civils. Ils ont tué des femmes et des enfants. Ils ont largué des bombes sur des cérémonies de funérailles et de noce, et détruit les infrastructures de plusieurs pays. Voyez ce qu'ils ont fait en Libye, en Syrie, en Irak, au Yémen et en Afghanistan ! Ces milliards de dollars ont été dépensés pour de telles choses et ce sont des choses que nous avons constamment répétées. La perspicacité signifie savoir à qui vous êtes confrontés, savoir ce qu'il pense de vous, savoir que si vous fermez les yeux et cessez de penser, vous allez recevoir des coups ! C'est ce qu'on appelle la perspicacité. Nous attendons des personnalités politiques et non politiques du pays qu'elles aient cette vision. Les gens partagent heureusement cette idée et il est étonnant, quand les individus ordinaires et le peuple ont cette perspicacité politique, que certaines de nos personnalités ne l'aient pas et poursuivent leurs illusions !

Je n'ai aucune opinion sur l'élection qui a eu lieu aux États-Unis qui sont ce qu'ils sont. Aucun des deux partis aux États-Unis, n'a fait quelque chose de bon pour nous quand il était à ce poste. Au contraire, ils ne nous ont fait que du mal. L'un a imposé des sanctions et l'autre a abattu notre avion de ligne. L'un a attaqué nos plates-formes pétrolières et l'autre a aidé nos ennemis. Nous n'avons aucune inquiétude. Avec l'aide d'Allah, nous sommes prêts à affronter tout incident possible. Certains dans le monde, à cause des résultats des élections sont en deuil et d'autres ont célébré cet évènement avec joie. Nous, au contraire, nous ne faisons ni deuil ni fête, car cela ne fait aucune différence pour nous ! Nous ne pensons qu'à aider le pays à surmonter ses problèmes. Les gens devraient y réfléchir. La façon de vaincre tous les problèmes auxquels le pays pourrait être confronté - que ce soit aujourd'hui ou dans 10 ou 50 ans - est de renforcer le pays de l'intérieur. Vous devez voir comment la stabilité peut être atteinte. La stabilité intérieure du pays - y compris la stabilité politique, économique et culturelle, et surtout la stabilité morale des gens, en particulier celle des intellectuels et des hauts fonctionnaires du pays - est à la base du travail. Si cette stabilité existe, rien ne menacera le pays qui sera prêt à affronter tous les dangers. Notre chère jeunesse doit poursuivre cette croissance et développer l'esprit révolutionnaire. Certaines discussions, rumeurs, questions marginales et affaires insignifiantes et partisanes, ne sont pas les priorités du pays. La question principale du pays est l'esprit révolutionnaire. La question principale du pays est d'adopter une orientation révolutionnaire. Dans le domaine de la science et de la planification, la question principale du pays est l'économie. Nous avons discuté de cette question à maintes reprises. La question principale du pays est le progrès scientifique. Nous en avons discuté à maintes reprises. La question principale du pays est l'unité et la solidarité de toute la nation. Nous en avons également parlé à maintes reprises. Ce sont là, les principaux enjeux du pays.

Heureusement, les habitants d'Ispahan ont réussi et ils sont sortis victorieux de différentes épreuves dans un passé récent et lointain, qui ont été des épreuves constructives. Épreuve signifie exercice. Une épreuve divine est aussi un exercice et une manœuvre qui nous montre nos points faibles et nous permet de transformer ces points faibles en points forts. C'est le cas pour le peuple iranien. Heureusement, Ispahan a également joué un rôle de premier plan dans ce domaine. J'espère que ce sera toujours le cas. Chers habitants d'Ispahan, vous devez savoir que l'avenir de ce pays sera meilleur. Par la grâce et avec l'aide d'Allah, grâce à la Révolution, aux signes divins et notre foi au Saint Coran, à l'Islam et aux enseignements des Imams (salut soient sur eux), ce pays réussira à surmonter tous les problèmes et ira de l'avant. J'espère que ce sera le cas, in-cha-Allah. Je suis très heureux de vous avoir rencontrés, chers frères et sœurs. Envoyez nos salutations à tous les frères et sœurs d'Ispahan.

Avec mes salutations et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^