Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Points de vue sur la politique Version imprimable
02/08/2008

 La politique selon le Guide suprême de la Révolution

Une partie des efforts accomplis par les gens concerne leurs affaires personnelles et ne représente qu'une petite partie de leurs efforts, comme les activités de subsistance, les questions spirituelles ou sentimentales et leurs relations, tandis que la majeure partie des activités humaines s'effectue collectivement sous le nom de " politique", qui comprend les activités économiques, sociales, militaires, culturelles, civiles et internationales. Ces activités constituent la majeure partie des efforts humains.

Pourquoi la majeure partie ? Parce que ces politiques orientent la société vers des directions particulières. La majorité des efforts humains concerne les travaux de grande envergure qui orientent toutes les activités individuelles même les plus insignifiantes.
La religion est engagée dans les deux domaines. Elle est présente à la fois dans les activités privées et dans le vaste domaine social.

Après son émigration (Hijrat) à Médine, la première mesure prise par le Prophète (SWA) fut la constitution du gouvernement et la gestion politique de la société. Il existe de nombreux autres arguments et preuves qui justifient l'alliance de la religion et de la politique.
L'avis de l'Islam pur du saint Prophète (SWA) opte pour une politique, partie intégrante et indissociable de la religion, et invite tous les musulmans à la compréhension et à l'action politique.
Toutes les religions divines, y compris l'Islam, contiennent en elles-mêmes la politique, la science et les questions sociales. La religion gère la vie humaine dans tous les domaines, y compris le domaine politique.
Le Colonialisme qui a plongé des dizaines de pays et des millions d'êtres humains dans la souffrance pendant de nombreuses années, est un des résultats de la séparation de la science, de la politique, de la spiritualité et de la morale politique, dans les pays européens. Les deux guerres mondiales, le communisme, l'abolition de la famille, la décadence morale, le capitalisme effréné sont tous des conséquences de cette séparation.

Notre slogan "Notre politique est notre religion et notre religion est notre politique" qui a été, à juste titre, proclamé par le l'Ayatollah Modarres et approuvé par l'Imam Khomeiny, est clair, mais implique que notre politique soit fondée sur la foi et la piété. Toutes les activités politiques ne sont pas forcément appropriées. Certains considèrent l'activité politique comme un travail purement politique, sans rapport avec la religion. Leur objectif est de faire progresser leurs activités dans un cadre politique. C'est une erreur, l'activité politique doit être fondée sur la religiosité. Tous les interdits de la religion doivent être respectés également et encore plus strictement, dans l'activité politique.

Il existe deux dangers qui menacent constamment la politique. La première menace apparaît lorsque la politique s'écarte de la morale et perd sa spiritualité et sa vertu. En d'autres termes, lorsque la méchanceté et les désirs envahissent le domaine politique et que les intérêts des classes dominantes déterminent les directions politiques. Si la politique est affectée par ce fléau, toutes les activités sociales en seront infectées.L'autre danger se manifeste lorsque des hommes à courte vue et faibles dirigent la politique et que des gens inaptes succèdent aux êtres forts et compétents.

 
< Précédent   Suivant >

^