Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec le Président syrien Version imprimable
18/02/2007


 

L’Iran et la Syrie ont souligné dimanche la nécessité d'un arrangement diplomatique au moyen  de dialogues, sans pré condition et avec la garantie et la préservation du droit de l'Iran à accéder à la technologie nucléaire civile, de l'affaire nucléaire iranienne.Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et son homologue syrien Bachar Asad ont publié un communiqué commun, avant que la partie syrienne ne termine sa visite officielle de deux jours à Téhéran.Ils ont également souligné la nécessité du contrôle des activités nucléaires pacifiques de l’Iran par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA).
Ils ont dit que toute approche discriminatoire envers les droits nucléaires des pays dans le cadre du Traité de Non-prolifération est inacceptable.
Les deux pays ont appelé de leurs vœux un Moyen-Orient affranchi des armes de destruction massive et ont appelé les organisations internationales responsables à adopter des mesures immédiates pour combattre la menace que représente l’arsenal nucléaire du régime sioniste pour la paix et la sécurité régionales et internationales.
A Téhéran, Asad a tenu des rencontres séparées avec le Guide suprême l’ayatollah Sayed Ali Khamenei, le président du Conseil du Discernement Akbar Hachemi Rafsandjani, le secrétaire du Conseil Suprême de Sécurité Nationale Ali Laridjani et le ministre des affaires étrangères Manouchehr Mottaki en plus du président Ahmadinejad.
Au cours des rencontres, tenues dans une atmosphère amicale et constructive, les deux parties ont échangé leurs points de vue sur les domaines politiques, économiques et commerciaux et un renforcement des liens bilatéraux a été décidé.
Les deux pays ont également condamné la continuation de la politique d'occupation et d'agression qui caractérise le régime sioniste.
L’Iran a souligné la préservation du droit de la nation syrienne à reprendre ses territoires occupés.
Téhéran et Damas ont mis en relief l'importance de l’union nationale au Liban et ont précisé que c'est le choix du peuple libanais qui garantirait la sécurité, la stabilité et l’intégrité du pays.

 
< Précédent   Suivant >

^