Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Points de vue sur le développement et la reconstruction économique Version imprimable
10/12/2009

le développement et la reconstruction économique

Les Conditions de progrès dans le domaine économique
L’Islam et le développement économique
Un modèle de développement autochtone
La programmation du développement culturel pour le progrès économique
La propagande contre la République islamique
Désireux de construire mais craignant la construction
Le devoir de toutes les classes sociales
L'importance de la confiance en soi dans la reconstruction
Les problèmes économiques de la reconstruction
Les dangers de la période de reconstruction

Les facteurs de développement économique

Le travail

La qualité du travail
La valeur du travail dans la culture islamique
Le rôle de travail dans le développement économique

Le travailleur

Le respect dû au travailleur
La responsabilité de l’Etat face aux travailleurs
La Valeur des travailleurs dans la communauté
Le statut de travailleur dans la logique des systèmes capitalistes, socialistes et islamiques

Les femmes

Le rôle des femmes pendant la reconstruction
Les efforts économiques des femmes
L'activité économique des femmes dans la doctrine islamique

l'économie

Le Rejet du gaspillage dans le développement économique

Spiritualité

La nécessité de la spiritualité parallèlement au développement économique

Discipline

La discipline économique et financière

Pétrole

Fermer les puits de pétrole
La nécessaire de séparer des revenus pétroliers de l'économie nationale

Planification

L'attention aux couches sociales défavorisées, dans les programmes économiques

Diriger

Le rôle de la gestion dans le développement économique

Confiance en soi

L’importance de la confiance dans la reconstruction

Réforme

La réforme dans le développement économique

Industrie

Le rôle de l'industrie dans le développement économique

Unité nationale

L'unité nationale, la condition du développement économique

Développement et Reconstruction économique

le développement et la reconstruction économique

Les Conditions de progrès dans le domaine économique

La République islamique estime avoir reconstruit le pays et sauvé l’Iran du sous développement de la période des tyrans. Aujourd'hui, chaque étape dans la voie du progrès scientifique, industriel, économique, et dans la reconstruction du pays, prouve la légitimité de la République islamique. Mais toute action pour le développement économique et la remise en état du pays, ne réussira que si elle se réfère aux pensées et aux principes islamiques, en défendant les valeurs, les idéaux et les slogans de la Révolution islamique. Dans ce cas, ce sera un mouvement de reconstruction réel et garanti, qui évitera au pays une illusion de construction, une chute et une corruption politique, morale et financière.

Haut

L’Islam et le développement économique

L’Islam offre l'indépendance et la liberté aux nations, la liberté dans leur propre vie, la libération des pouvoirs dictatoriaux, de la superstition, de l'ignorance, du fanatisme et des déviations idéologiques, et la libération de l'oppression économique et des pressions politiques de l’Arrogance. L’Islam offre également aux nations, la prospérité, le progrès économique et la justice sociale. Cependant l’Islam n’accepte pas un progrès économique qui établisse une distance entre les différentes couches de la société. L’Islam rejette le système économique des pays occidentaux qui enrichit une certaine classe sociale et qui développe l’économie à tout prix, même au prix de l’appauvrissement des autres couches sociales. La prospérité économique doit être accompagnée de la justice, dans un esprit de fraternité et d’égalité, et doit être accessible en toute justice, et à l’ombre des règles de l'Islam.

Haut

Un modèle de développement autochtone

Le modèle de développement dans la République islamique, dépend des conditions culturelles et historiques, de l'héritage et des croyances religieuses de sa population, et est un modèle tout à fait spécial et conforme à la nation iranienne. Pour construire ce modèle, nous n'avons pas eu besoin d'imiter qui que ce soit, ni la Banque mondiale ni le FMI, ni les pays de gauche ou de droite. Il y a bien sur, une différence entre l'utilisation de l'expérience des autres et un suivi aveugle de modèles imposés et souvent dépassés.

Haut

La programmation du développement culturel pour le progrès économique

Le développement économique à vrai dire, a besoin des efforts de la communauté dans le domaine culturel. Si un chercheur ne possède pas le niveau nécessaire, le sens du travail, la conscience professionnelle et l'amour du travail, comme on l'attend de lui dans une société saine, ses travaux seront inutiles. La «conscience professionnelle» et «la discipline sociale» peuvent résoudre les problèmes. La "discipline sociale" signifie une discipline dans toutes les affaires. Ceux dont les travaux concernent le peuple doivent faire respecter une certaine discipline et ceux qui ont des responsabilités doivent avoir de l'ordre et de la discipline dans leurs travaux. Tout cela sera profitable pour le pays et l'avenir de la nation.

Haut

La propagande contre la République islamique

L’Arrogance mondiale s'attaque à la République islamique. Environ chaque semaine, une dizaine d'émissions de radio et de télévision sont diffusées contre la République islamique. Ils prétendent que l'économie de la République islamique est en crise et en chute. Si la crise économique existe c'est plutôt chez eux. L’économie de l'Iran, pour les Iraniens, est actuellement en plein essor. Mais bien sûr, pour les agresseurs et ceux qui souhaitent profiter des richesses de l'Iran, elle est en crise. De quelle crise s'agit-il pour le peuple iranien qui est simplement en train de construire son pays, un pays qui, au cours de la monarchie, que ce soit la monarchie des Pahlavi ou celle des Qadjar, n’osait jamais contrarier les autres pays et dire au monde : «Moi aussi j'existe, je construis et je passe à l'action». Ce n'était qu'un pays de troisième ou de quatrième degré, dont les gouverneurs étaient fiers d’être de simples subordonnés aux grandes puissance de cette époque, un jour l’Angleterre, un jour les Etats-Unis et un jour la Russie !

Haut

Désireux de construire mais craignant la construction

A mesure que le peuple iranien manifestait son désir de construire son pays, les ennemis devenaient plus furieux et plus anxieux. Ils savaient bien que le succès dans la construction nationale et la réalisation d’une société tirant des bénéfices matériels et spirituels, encourageraient les autres pays à prendre la même voie, et que cela signifierait la fin du colonialisme et de la dictature des puissances mondiales et des arrogants, d’où la longue et aventureuse série de complots de l’Arrogance contre la République islamique, la guerre, le blocus économique, les mensonges permanents des médias arrogants dépendant d’Israël, la protection des antirévolutionnaires, d'extrême gauche, d'extrême droite ou des hypocrites déshonorés. Tout cela devait faire obstacle et empêcher la nation révolutionnaire iranienne d'accéder à un avenir plus ouvert et plus heureux.

Haut

Le devoir de toutes les classes sociales

Si nous voulons un pays avec une économie prospère, un progrès continuel, une dignité politique, la sécurité sociale et de l'emploi, la connaissance et le progrès de la recherche d'un côté, et la spiritualité de l'autre, il faut tenir compte de deux choses qui sont un devoir pour toutes les classes sociales, en particulier, celles qui sont plus informées. Entrepreneurs, agriculteurs, industriels, ouvriers, étudiants, professeur et religieux, tous doivent également tenir compte de ces deux choses:

Premièrement : il faut que tous participent à la construction du pays. Deuxièmement : que tous travaillent à la construction d'eux-mêmes.

 " و توبوا الى‌اللَّه جميعاً ايّها المؤمنون لعلّكم تفلحون "

« Ô croyants, repentez-vous tous auprès de Dieu, peut-être que vous trouverez le salut » (le Coran, 24 :31)

Le salut réside dans le parcours du chemin de Dieu, celui de la supplication et de l’invocation du Seigneur, qui sont une voie vers la grâce. Ces deux choses sont complémentaires.

Hautt

L'importance de la confiance en soi dans la reconstruction

La confiance en soi des dirigeants et des fonctionnaires du pays, est une valeur fondamentale de la Révolution iranienne, sans cela, les bases du pays seraient ébranlées. Il faut développer dans le cœur de tous les fonctionnaires qui travaillent dans différents secteurs, cette confiance en soi et l'idée que la nation islamique et les gens de ce pays sont capables de faire accéder le pays au plus haut niveau. Certains fonctionnaires ou des gens qui travaillent dans des secteurs différents - que ce soit dans le domaine économique, culturel ou autre- s’appuient sur des commentaires et des analyses d'autres personnes ou d’un écrivain ou intellectuel étranger, publiés dans une revue scientifique. Il se peut que cette analyse soit si attirante qu’elle dissipe la confiance en soi et distraie les esprits des programmes réalistes et raisonnables du pays, alors que chaque pays a des besoins et des réalités qui lui sont propres. Il faut que les élèves et les étudiants qui sont entrés récemment dans un nouveau domaine, gardent et développent leur confiance en eux-mêmes et sachent qu’il nous est possible de régler nos problèmes selon nos propres analyses, notre propre compréhension et nos propres motivations. Il ne faut pas accepter aveuglement ce qu'écrit un journaliste ou accepter les solutions d'un commentateur étranger. Bien entendu les avis sont toujours les bienvenus mais il faut qu'ils soient examinés et appliqués en fonction du contexte national.

Haut

Les problèmes économiques de la reconstruction

Certains manques et problèmes économiques sont normaux pendant une période de reconstruction, cela existe partout dans le monde. Parfois, une forte inflation peut apparaître et faire baisser le pouvoir d'achat. Pour résoudre ce problème, il faut que le gouvernement redouble d'efforts. Il faut que le problème de l'inflation soit résolu et tenter à tout prix, de maintenir le taux de la monnaie nationale.

Bien sûr, les questions d'infrastructure ne donnent des résultats qu'à long terme, mais il ne faut pas attendre sans rien faire et renoncer aux possibilités envisageables à court ou moyen terme. Le maintien de la valeur de la monnaie nationale est en réalité, le moyen de résoudre de nombreux problèmes du pays qui sont responsables de la faiblesse du pouvoir d’achat des classes inférieures de la société et de leur incapacité à répondre à leurs besoins.

Haut

Les dangers de la période de reconstruction

Pendant la reconstruction, la recherche des biens est toujours plus élevée. Pendant cette période, les richesses s'accumulent à cause de la densité des travaux, du goût du luxe, de l'accroissement des activités économiques et des nombreuses possibilités qui sont offertes à ceux qui peuvent se lancer dans des activités économique. Pendant ce délai, les amoureux du monde qui se sont laissé prendre au piège des bienfaits terrestres, ceux qui préfèrent leurs intérêts à ceux du pays, de la nation et de la Révolution, trouvent l'occasion de satisfaire leur convoitise. La période de reconstruction est celle du développement florissant de la nation et de la construction du pays, mais elle représente aussi des dangers pour les gens faibles, les dangers de l'accumulation des richesses, du goût du luxe et de la corruption économique. Par conséquent, tout le monde doit être très prudent, les responsables ainsi que la population.

Haut

Les facteurs de développement économique

Le travail

La qualité du travail

Il faut que les travailleurs trouvent un domaine convenable, au service de l’Etat et de la prospérité économique, pour produire des biens de meilleure qualité. Le grand Prophète (SAWA) a dit:

 « رحم‌الله امرء عمل عملا فأتقنا »

« Que Dieu bénisse celui qui fait des efforts et ils le fait de manière parfaite »

Les travailleurs doivent mieux travailler. Qu’ils sachent que Dieu connaît la valeur de leurs efforts, que leur patron, dépendant ou indépendant, apprécie ou non leurs efforts, les récompense ou non. Bien entendu, le travail des ouvriers doit être évalué et payé à sa juste valeur, cela est agréé par Dieu.

Haut

La valeur du travail dans la culture islamique

L'effort et le travail ont une place appréciée et respectée dans la pensée islamique et coranique. Le travail ne signifie pas seulement le travail agricole, celui de l'usine ou d'autres secteurs, mais concerne aussi les bonnes actions, ces bienfait sur lesquels insiste tellement le Coran. Autrement dit, un travail accompagné d'une conscience professionnelles, d'un sens des responsabilités, d'efforts sérieux et encore mieux, d'innovation, pour une vie meilleure, est ce bienfait dont parle le Coran dans le verset :

 «الّا الّذين امنوا و عملوا الصّالحات »

"Ceux qui croient en Dieu et font des bienfaits » (le Coran, 11 : 23)

Agir bien correspond à toutes ces choses, quoi de mieux ?

Quoi de mieux que de travailler pour gagner sa vie ?

C’est une œuvre considérée dans le Coran comme un des principes de la foi.

Haut

Le rôle de travail dans le développement économique

Pour le développement économique, il faut améliorer le travail. Sans travail, il n’y aura aucun progrès et sans investissements il n’y aura pas de travail. L'investissement est une des bases du travail et la base fondamentale est le travail de l'ouvrier. Un travail sans efforts, sans qualifications et sans affronter les difficultés n'est pas acceptable et ne sauvera pas le pays. Sans un tel travail, le pays ne pourra jamais arriver à ses buts.

Aujourd'hui, la nation iranienne est à la recherche d'une indépendance économique, libérée de la dépendance pétrolière. Il vaut mieux que l'économie nationale ne soit pas affectée par la baisse du prix du pétrole. Mais comment réaliser cela ? Si la nation iranienne veut elle-même, se libérer de cette dépendance au pétrole, cela n'est possible qu'avec l’amélioration du travail et un changement de vision sur le travail.

Haut

Le travailleur

Le respect dû au travailleur

Dans les concepts sociaux et religieux, il faut respecter le « travailleur » et le travail qui est sacré. Le travailleur est celui qui travaille pour que sa nation et son pays soient indépendants et honorés. Que tout le monde reconnaisse l'importance du travail. Il joue un rôle important dans le pays. La production essentielle du pays est faite par les travailleurs. Le terme « travailleur » inclut tous ceux qui travaillent au développement de la production, au progrès et à l'amélioration de la situation des travailleurs dans le pays.

Le fait que, dans une société islamique, les responsables et le gouvernement louent le travail et respectent les travailleurs, n'est pas une politesse ni un compliment. Il y a des gens qui ne font que flatter les travailleurs, mais il y a une grande différence entre celui qui se cache derrière des slogans pour attirer la population, et celui qui considère vraiment le travail comme un bienfait et une valeur spirituelle et divine. La logique de l'Islam est pour la deuxième approche et considère que le travailleur est en train de prier, et son travail comme une dévotion.

Haut

La responsabilité de l’Etat face aux travailleurs

L'une des principales fonctions de la République islamique est assurément le respect des droits légitimes islamiques et humanitaires du prolétariat qui dirige en fait, l'économie du pays, et joue un rôle considérable dans la production. Il faut améliorer la situation de vie des travailleurs au niveau matériel et spirituel. Des lois appropriées et le développement de l'emploi doivent faire disparaître toute forme de pauvreté. Les ouvriers qui font partie des couches défavorisées de la société, doivent être la priorité dans la planification du développement économique. Si la situation des travailleurs est satisfaisante, le travail se fera mieux.

Haut

La Valeur des travailleurs dans la communauté

L’indépendance d'un pays dépend du travail. Aucun pays, aucune nation n’arrivera à ses buts dans la paresse et l'indolence. Il se peut qu’un pays ait des revenus dans un secteur, semble avoir une vie aisée et que les produits étrangers remplissent ses magasins, mais il ne sera jamais indépendant. La dignité d'une nation indépendante passe par le travail. C'est cela la valeur du travail. Le gouvernement islamique a cette opinion sur les travailleurs et, pour lui, embrasser la main des travailleurs est un bienfait. Celui qui embrasse la main du travailleur agit bien car en fait il remercie celui qui garantit l'indépendance du pays et de la nation. Le travail est vraiment très précieux.

Haut

Le statut de travailleur dans la logique des systèmes capitalistes, socialistes et islamiques

L'idéologie des pays capitalistes considère le travailleur comme un outil et un moyen de production au service du patron. La doctrine principale des ces courants démodés et dépassés qui prétendent défendre les travailleurs, exige une situation de conflits entre l'employeur et le travailleurs. Ces systèmes tirent profit de ce conflit en prétendant pendre la défense des travailleurs. Le soi-disant système socialiste de l'ex-Union soviétique a encouragé les mêmes attitudes capitalistes, le même gaspillage et la même corruption financière, au nom de la défense des travailleurs. Leur logique était une logique de conflits et d'opposition.

L'Islam, le régime islamique et la République islamique n'acceptent aucun de ces principes. Pour la République islamique, le créateur d'emplois et l'employé sont deux leviers qu'il faut associer et organiser. Le rôle du gouvernement est d'organiser cette coopération afin que tous deux respectent les droits de l’autre. Si on atteint cet idéal, la société jouira alors d'une sécurité et d'une progression, et ni le gaspillage ni les excès ne deviendront des habitudes de la classe dominante de la société, ni la privation et la pauvreté le destin inévitable de l'autre classe. C’est la logique de la République islamique.

Haut

Les femmes

Le rôle des femmes pendant la reconstruction

Dans la construction du pays islamique où le peuple et les responsables tentent de réaliser une construction réelle, au niveau matériel, social et spirituel, il est nécessaire d'utiliser au maximum, toutes les ressources humaines. Si un pays envisage une véritable reconstruction, il doit s'appuyer sur les forces et les ressources humaines. Quand on parle de la population et des ressources humaines, il faut noter que les femmes représentent la moitié de la population et la moitié de la population active. Si le rôle de la femme est perçu de manière incorrecte et inconvenable, la reconstruction à grande échelle, ne sera pas réellement possible. D’un côté, les femmes doivent connaître la vision de l’Islam et avoir les connaissances suffisantes pour défendre leurs droits en s’appuyant sur les positions de l’Islam, et de l’autre, les hommes des pays islamiques doivent connaître les principes idéologiques de l'Islam sur les femmes, la qualité de la présence des femmes dans les divers domaines de la vie, des activités sociales, de l'éducation, dans le monde du travail, les efforts sociaux politiques, économiques et scientifiques, le rôle des femmes dans la famille et en dehors du cadre familial.

Comme l’homme musulman, la femme musulmane a le droit de faire ce que la situation exige et qu’elle ressent comme nécessaire. Par exemple, si une jeune fille veut être médecin ou entrer dans la vie active, poursuivre des études, enseigner à l'université, avoir des activités politiques ou journalistiques, les voies sont ouvertes. La voie est ouverte aux hommes et aux femmes, dans une société islamique, à condition de respecter la morale sexuelle et d'éviter des contextes de mixité inutiles. Tous les livres et œuvres islamiques dans ce domaine, et tous les principes islamiques, reconnaissent l'égalité des sexes et l'existence de responsabilités sociales pour chacun.

Les femmes doivent être attentives à ce qui se passe dans la communauté islamique et aux problèmes qui existent dans le monde. C'est un devoir islamique qui concerne tout le monde.

Haut

Les efforts économiques des femmes

En Islam, les activités et les efforts économiques, politiques et scientifiques des femmes, sont totalement autorisés. Si quelqu'un veut, en se référant à la vision islamique, interdire aux femmes les activités économiques politiques et sociales, il est en contradiction avec le verdict de Dieu. Les femmes peuvent participer aux activités tant que leur physique, leurs besoins et leurs capacités le leur permettent et la charia ne leur interdit aucune activité économique, politique ou sociale. Mais, étant physiquement plus fragiles que les hommes, elles ont certaines limites dans leurs activités. Imposer aux femmes de lourds et de difficiles travaux, est une oppression envers la femme mais l'islam ni le recommande, ni ne l'interdit. L'Imam Ali Ibn Abi Talib (AS), a dit:

«المرأة ريحانة و ليست بقهرمانة»

« La femme est une fleur et non pas une servante. »

Le terme قهرمان en arabe signifie employé de maison, l'Imam Ali (AS) dans cette phrase, dit aux hommes que leurs femmes sont comme des fleurs qu’il faut traiter avec délicatesse. La femme n’est pas une servante à laquelle il est autorisé de confier de lourds travaux. Cette un aspect très important.

Haut

L'activité économique des femmes dans la doctrine islamique

Dans le domaine des activités sociales, commerciales et politiques, les activités scientifiques, les études, l’enseignement et le combat dans la voie de Dieu, il n'y a aucune différence en Islam, entre les femmes et les hommes. Pour l'Islam, la femme et l'homme ont des droits communs et identiques dans toutes les activités de la société humaine et les activités de la vie. Bien sûr, certains travaux ne conviennent pas aux femmes, parce qu’ils ne correspondent pas à leurs physiques, de même certaines activités ne conviennent pas aux hommes, ni physiquement ni psychologiquement. Cela n'a rien à voir avec le fait de pouvoir ou non, exercer des activités sociales. La division du travail dépend des capacités, de l'enthousiasme et des besoins. Si une femme a envie d'exercer des activités sociales ou en relation avec la société, elle peut le faire sans problème.

En Islam, interdire aux femmes les activités économiques et sociales, est totalement rejeté. L'islam n'a jamais rien dit de pareil. Mais l'islam interdit aussi d'imposer aux femmes des travaux difficiles ou de lourdes responsabilités économiques et sociales. Certains hommes disent que les femmes doivent travailler et avoir des revenus, ce n’est pas juste, bien que ce ne soit pas illégal du point de vue islamique. L’Islam propose un juste milieu où la femme, si elle en a le temps et la possibilité, si la garde les enfants ne la gêne pas, si elle en ressent l'intérêt et a l’énergie nécessaire, d'entrer dans les activités sociales, politiques ou économiques. Il n’y a aucun obstacle à l'exercice de ces activités. Mais si on l'oblige à accepter un emploi pour avoir un salaire qui lui permettra de participer aux dépenses de la famille, l’Islam ne l’accepte pas et considère cela comme une oppression. Dans les activités économiques, sociales et politiques, l'Islam exige que rien ne soit imposé aux femmes et, d'un autre coté, qu'aucun obstacle ne s'oppose à leurs activités. Si les femmes veulent entrer dans les activités sociales et politiques, rien ne le leur interdit. Bien sûr, l'activité scientifique est préférable aux autres activités.

Haut

l'économie

Le Rejet du gaspillage dans le développement économique

L'économie ne signifie pas peu consommer ou ne pas consommer, mais signifie bien consommer, consommer proprement, ne pas gaspiller et rendre la consommation productive. La dilapidation des richesses est une consommation inutile, vaine et en fait, une perte de richesse.

Il faut qu'il y ait dans la société une relation entre la production et la consommation. La production doit toujours être supérieure à la consommation. Il faut utiliser les produits nationaux et le surplus doit servir à promouvoir le pays. A plusieurs reprises, le Coran invite les gens à éviter le gaspillage dans les affaires économiques, car le gaspillage cause des dommages économiques et aussi des dommages culturels. Lorsqu’une société est prise par la maladie de la surconsommation, culturellement elle en subit aussi les effets négatifs. Par conséquent, l'économie et le rejet du gaspillage ne sont pas seulement des questions économiques, mais sont aussi des questions d'ordre social et culturel, qui peuvent menacer l'avenir du pays si on n'en tient pas compte.

Haut

Spiritualité

La nécessité de la spiritualité parallèlement au développement économique

La Révolution islamique a pour objectif d'offrir une vie pure à la nation iranienne. Cette vie pure est celle dont le Coran parle dans le verset :

«فلنحيينه حياة" طيبه»

« Quiconque, homme ou femme, qui, tout en étant croyant fait œuvre pie, nous lui ferons vivre une vie pure et agréable » (le Coran, 16 :97)

et qui est le but ultime de notre Révolution. align="justify">Cette vie pure signifie celle d'une nation, en terme matériel et de vie quotidienne, qui possède la sécurité, la connaissance, la science, la dignité, l'indépendance politique et économique et la prospérité financière, et en terme spirituel, celle de croyants et de gens pieux qui ont un comportement divin et louable. C'est cela que signifie une vie pure. Certains pays du monde profitent d'une relative prospérité économique et matérielle, mais manquent de spiritualité. Quand une société manque de spiritualité, la prospérité économique ne sert à rien car elle ne déracine pas les injustices, ne contribue pas à la justice sociale et ne fait disparaître ni la faim ni la corruption. La prospérité économique n'est pas le critère primordial pour un pays. Par exemple, voyez le peuple américain ! Du point économique, ce pays a une production élevée, leurs progrès scientifiques sont bons, leurs usines produisent et livrent partout leurs productions et leurs revenus sont bons, mais cette nation ne peut pas en profiter réellement. Pourquoi ? Parce que ce pays manque de sécurité et de spiritualité, c'est la raison pour laquelle le taux de suicides et la criminalité sont très élevés chez les jeunes, dans ce pays où les enfants de douze treize ans apprennent comment commettre des meurtres, où les familles sont démantelées, où ni le mari ni la femme n'ont confiance au soutien de l'autre. Les femmes n'ont pas le sentiment d'avoir un mari et les maris n’ont pas le sentiment d’avoir une femme ! La famille a disparu. Aujourd’hui, les Américains eux-mêmes le disent, leurs journaux l'écrivent et les intellectuels et les politiciens aussi disent que la société américaine n'a plus aucune spiritualité. Pourquoi? Parce qu’il n’y pas de religion ni de foi. Oui, il existe une relative prospérité économique mais qui n’est pas pour tous. Les revenus considérables appartiennent à certaines couches de la société et les autres n’en profitent absolument pas. L'Islam ne veut pas d'une telle société. L'islam veut à la fois, le fond et la forme, l'argent et la prospérité, la foi et la spiritualité, le progrès économique et psychologique, et que la morale existe dans la société. C’est cela, la vie pure suggérée par l'Islam.

Haut

Discipline

La discipline économique et financière

La discipline économique et financière consiste au rejet des extravagances et du gaspillage. Les dépenses exagérées et la surconsommation sont inacceptables. Ce n'est pas de la générosité mais un désordre économique et financier de ceux qui dépensent sans programme, qui dépensent beaucoup pour eux-mêmes, ne tiennent pas compte des possibilités de leur société et sont des indisciplinés en terme économique et financier. Cela concerne aussi les richesses personnelles obtenues légitimement, le gaspillage dans tous les cas, est une erreur et est critiquable. Ceux qui utilisent les biens du gouvernement doivent faire encore plus attention. L’utilisation des biens publics pour des questions non urgentes même si elles semblent nécessaires, est à éviter. Il faut distinguer les cas nécessaires et les cas indispensables et quand ce n'est pas nécessaire, il ne faut absolument pas les utiliser. Quand il faut choisir entre deux choses, choisissez la plus importante et la plus pressée.

Haut

Pétrole

Fermer les puits de pétrole

Mon souhait réel qui n'est pas actuellement réalisable, est que l’Iran ferme un jour ses puits de pétrole et construise son économie sur d’autres productions. C’est-à-dire un Iran sans pétrole. Toutefois, cela ne pourra pas se réaliser dans les prochaines années parce que les ennemis de l'Iran, à l’abri du régime dépendant et corrompu des Pahlavi, ont contribué à une dépendance de la nation iranienne au pétrole, et ce souhait ne se réalisera pas de façon aussi simple. Mais cela arrivera un jour et ce jour-là, la nation iranienne s’appuiera sur ses propres capacités sans donner gratuitement ses richesses à ceux qui profitent honteusement des ressources nationales des autres pays.

Malheureusement, cela n'est pas possible aujourd'hui à cause de la trahison de certains pays producteurs de pétrole et de leur complicité avec les pilleurs internationaux. Le pétrole dans les pays producteurs, n’est plus un moyen pour obtenir des avantages politiques et économiques, mais au contraire, un moyen de pression pour les consommateurs !

Exactement comme une marchandise vendue gratuitement alors que le pétrole garantit la lumière, la chaleur et l'énergie à la civilisation industrielle actuelle qui est basée sur la machine. Sans le pétrole, cette machine et cette technologie s’arrêteront. Le pétrole est très important.

Haut

La nécessaire de séparer des revenus pétroliers de l'économie nationale

Il faut que l'économie et la nation iranienne se libèrent du pétrole parce que malheureusement aujourd'hui, le pétrole est aux mains des politiques pétrolières internationales, des grandes compagnies, des pilleurs internationaux et des arrogants. En fait, le pétrole est sous leur contrôle. A chaque instant, ils en baissent le prix, en augmentent ou en diminuent la production. Le pétrole appartient aux pays producteurs de pétrole, mais ce sont d'autres pays qui décident de la politique à suivre !

Une économie sans pétrole, ne se réalisera pas en un, deux ou cinq ans, cela doit se faire graduellement, pour que les responsables pour diriger le pays, dans leurs activité gouvernementales, pour les importations et les services, l'éducation et le budget, pour importer du blé ou du lait en poudre, ne soient plus obligés de vendre le pétrole qui est la richesses de la nation iranienne ! C'est une erreur qui a été instituée à l'époque du régime des Pahlavi. C’est une des dizaines de trahisons de la dynastie Pahlavi qui a créé une économie dépendante du pétrole qui n'est pas facilement réformable.

Haut

Planification

L'attention aux couches sociales défavorisées, dans les programmes économiques

Dans les programmes économiques, l’un des points faibles très évident est que les classes faibles de la société, entre le lancement des projets jusqu'à ce que le gouvernement obtienne les résultats souhaités, connaissent des difficultés. Cela se fait souvent sentir. Pour que la politique économique du gouvernement atteigne les objectifs désirés, que la production et la demande s'équilibrent et que tous puissent utiliser correctement les produits, il y a des distances à parcourir et dans cette voie, ces classes sociales connaissent des difficultés.

Haut

Diriger

Le rôle de la gestion dans le développement économique

L'Iran islamique peut accéder à une économie florissante et convenable. Ceux qui pensent que travailler, faire des progrès et résoudre les problèmes sont des choses impossibles, dévoilent en réalité leur faiblesse et leur manque de confiance en eux-mêmes. Avec une gestion efficace, engagée et pertinente qui profite des capacités et des talents humains, nous pouvons franchir tous les obstacles. Chaque fois que nous avons eu des dirigeants pieux, sages, engagés et fidèles au peuple et au régime islamique, nous avons connu beaucoup de succès. L’Iran dans certains domaines technologiques auxquels les travailleurs du pays ne pensaient jamais arriver, grâce à des dirigeants pertinents et habiles, est aujourd’hui parmi les meilleurs. Beaucoup d'étrangers, d’ennemis et de rivaux même ne veulent pas reconnaître cette réalité, mais ils la reconnaîtront un jour quand ils en constateront les signes ici et là. Regardez les progrès de l’Iran dans l'industrie de la défense. Où étions-nous à l'époque et où en sommes-nous aujourd'hui ? Pendant la guerre, la production des plus simples munitions était un problème, alors qu'aujourd’hui, grâce à ces jeunes et ces responsables pertinents et engagés, des instruments très sophistiqués dont certains pays plus expérimentés que l’Iran, ne possèdent pas la technologie, sont fabriqués dans nos secteurs de la défense. Le pouvoir industriel n’est pas un monopole. S'il y a quelque part des talents et des capacités, l'industrie toute entière en profite. Il en est de même dans les autres secteurs de production. Une dizaine de barrages ont été construits dans le pays. Au début de la Révolution, une fuite d’eau est apparue dans un de ces barrages. Certaines personnes se sont rassemblées ce jour-là, et ont dit qu'il fallait demander aux ingénieurs européens qui avaient construit ce barrage, de le réparer. Mais ces dernières années, les jeunes, fidèles et engagés, ont eux-mêmes construit une dizaine de barrages. Il faut qu’un responsable engagé et habile, contrôle les secteurs du commerce, de l'industrie minière et de l’agriculture. L’effort, l'engagement, la foi, la croyance en l'Islam et enfin, la peur du Jugement dernier, sont les critères les plus indispensables pour un responsable.

Haut

Confiance en soi

L’importance de la confiance dans la reconstruction

L'assurance des dirigeants et des fonctionnaires est une valeur fondamentale de la Révolution iranienne, et sans elle, les bases de la reconstruction du pays seraient ébranlées. Il faut développer la confiance chez les dirigeants qui s’occupent des différentes parties du pays, et inspirer cette idée que la nation islamique et les éléments nationaux sont capables de faire accéder le pays au niveau désiré. Aujourd’hui, le plus grand barrage de la région, celui de Karkheh, a été construit par l’équipe des Gardiens de la Révolution islamique. Il y a quelques années, j’ai visité le chantier de ce barrage et j’ai vu que sur la montagne en face, on avait gravé en grands caractères lisibles même à quelques kilomètres, cette parole de l'imam Khomeiny : « Nous pouvons ». Oui, vraiment nous pouvons.

Haut

Réforme

La réforme dans le développement économique

La réforme est une chose nécessaire et obligatoire, elle doit être faite en Iran. La réforme s'inspire des principes et de l'essence de la Révolution religieuse d'Iran. Si la réforme n'est pas continue le régime deviendra corrompu et déviant. La réforme est une responsabilité. Elle est en réalité, une obligation. Sans réforme nous aurons une distribution injuste des richesses. Les nouveaux riches contrôleront l'économie de la société et la pauvreté se répandra. La vie deviendra dure, les ressources ne seront pas utilisées judicieusement, les élites intellectuelles et les cerveaux quitteront le pays et on ne profitera pas des talents de ceux qui y restent. Alors que la réforme préviendra ces dégâts, ces préjudices et des dizaines de problèmes de ce genre.

Haut

Industrie

Le rôle de l'industrie dans le développement économique

L’industrie est l’avant-garde du développement économique. L'industrie doit être bien gérée et programmée, et il faut que ceux qui ont les possibilités d'investir puisent le faire. La corruption économique des fonctionnaires affecte l'économie nationale, il faut donc l'éviter à l'avance. Cette lutte (contre la corruption) doit être prise au sérieux. C’est un motif de confiance et de sécurité pour les investisseurs qui n'ont pas l'intention d'abuser. Bien sûr, chacun fait des investissements pour en profiter, il n’y a aucun problème car le profit est légitime mais il faut faire une distinction entre les bénéfices légitimes et les revenus illégitimes qu'il faut supprimer. Cela vient principalement d'un manque d'engagement et de souci, et aussi d'erreurs de fonctionnaires et de responsables. Il faut mettre un terme à cela et lutter aussi contre la contrebande.

Haut

Unité nationale

L'unité nationale, la condition du développement économique

Si une nation s'engage dans le domaine économique en croyant à l’unité de ton, elle progressera et même s'il arrive une guerre, elle en sortira en faisant encore des progrès. Grâce à l'unité nationale, nous pouvons préserver la dignité du pays. Une nation atteint tous ses idéaux, grâce à l'unité nationale. Les divergences, les paroles discordantes, la désunion et l'opposition des personnalités, des groupes et des partis ne rendent aucun service.

Haut

 
< Précédent   Suivant >

^