Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Points de vue sur la Palestine Version imprimable
06/01/2010

Première partie : L’Histoire de la Palestine et de son occupation

Le procès de l’occupation de la Palestine
Une réalité inversée
Les particularités de l’occupation de la Palestine

Deuxième partie : L'importance de la Palestine

L'importance de la question palestinienne
L'importance de Jérusalem
Point de vue de la République islamique sur la Palestine
L’Imam Khomeiny et la question de la Palestine

Troisième partie : Le soutien à la Palestine

Les résultats des discordes dans l’Oummah islamique
Le devoir de soutenir la nation palestinienne

Le monde de l'Islam et la question de la Palestine

   Le soutien du monde de l'Islam à la Palestine
   Le Soutien des gouvernements islamiques à la Palestine
   Le soutien de la nation iranienne au peuple de la Palestine
   La défense médiatique de la Palestine

Quatrième partie : Une solution à la question palestinienne

La solution diplomatique
Exercer des pressions sur le régime sioniste
L'arme du pétrole
L'aide financière au peuple de Palestine

La solution pour sauver la Palestine

La solution pour sauver la Palestine
   La résistance est la clé du salut de la nation palestinienne
   Le réveil de la nation palestinienne
Le nationalisme arabe et la question de la Palestine

Cinquième partie : La paix et la négociation

L'intrigue de la paix
L'intrigue du processus de paix
Pourquoi les pays arabes sont-ils entrés en négociation avec Israël
La raison de l'échec de la première Intifada
L'issue des Accords d'Oslo
Trahison à l'idéal palestinien
Trahison des gouvernements arabes à la Palestine

Sixième partie : La lutte contre la résistance

La puissance des nations
Le combat du peuple héroïque de la Palestine
L’axe principal de lutte contre le régime sioniste
Le modèle des militants palestiniens
Le djihad est le devoir de l’Oummah islamique
L'Intifada de la Mosquée d’al-Aqsa
Le moteur du soulèvement palestinien (l’Intifada de la mosquée d’Al-Aqsa)
La Palestine : Le pivot de la Renaissance islamique
La Résistance est la condition de la libération

Septième partie : Le sort de la Palestine

La survie de la Palestine et l'anéantissement d'Israël
Un avenir certain
La victoire du sang sur l'épée

La Palestine dans l’optique du Guide suprême

Première partie : L’Histoire de la Palestine et de son occupation

Le procès de l’occupation de la Palestine

C’est suite à un processus historique constitué de dizaines d'initiatives prises par l'ennemi, que la Palestine est devenue une propriété sioniste. C’est un certain nombre de juifs influents au niveau international qui ont décidé de créer un pays autonome pour les juifs. Au début, ces juifs avaient décidé de s’établir en Ouganda, puis ils ont pensé à Tripoli, capitale de la Libye, et ont négocié avec les Italiens qui s'étaient alors emparés de Tripoli, et qui ont refusé. Ils se sont finalement mis d’accord avec les Anglais. Les Anglais qui avaient à l’époque, d’importants intérêts coloniaux au Proche-Orient, ont réalisé que l’installation des Juifs au Moyen-Orient, était dans leurs intérêts et pourrait résoudre leurs propres problèmes. Le projet d'occupation des terres palestiniennes était un plan complexe, à plusieurs dimensions, conçu pour empêcher l'Union islamique et le rétablissement de la puissance des gouvernements musulmans. Il existe certaines preuves attestant que les sionistes avaient des relations étroites avec les nazis, et le chiffre exagéré du nombre de juifs massacrés a été utilisé comme prétexte pour leur attirer la pitié des gens dans le monde, préparer le terrain à l'occupation de la Palestine et justifier les crimes commis par les sionistes. Il existe même des documents qui montrent que certains voyous non-juifs de l’est de l'Europe, ont été envoyés en Palestine en tant que Juifs, pour établir un gouvernement anti-islamique, au cœur du monde de l'Islam, sous prétexte d'aider les survivants des victimes du racisme et, après treize siècles, créer un fossé entre la partie occidentale et orientale du monde musulman. Au début, les musulmans ont été pris de court car ils n'étaient pas au courant du plan des sionistes et de leurs partisans occidentaux. L'Empire ottoman a connu un échec. Les vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale ont signé en secret «l'Accord Sykes-Picot » pour se partager les pays musulmans du Moyen-Orient. La communauté internationale a confié aux Anglais la tutelle de la Palestine, et qui ont promis aux sionistes de les aider. Les Anglais ont commencé à envoyer des juifs en Palestine et, conformément au plan qu'ils avaient conçu, ont expulsé les musulmans de leurs territoires.

Au début, le plan consistait à envoyer les Juifs [au Moyen-Orient] qui constitueraient tout d’abord un groupe minoritaire qui se développeraient, prendraient progressivement le contrôle de la région stratégique de Palestine et établiraient un gouvernement qui serait l'allié de l'Angleterre et empêcherait que le monde de l'islam s'unisse, en particulier les pays arabes. Un ennemi qui reçoit une si grande aide extérieure peut facilement provoquer des discordes par des activités d'espionnage et d'autres moyens. C'est exactement ce qu'ils ont fait. Ils ont constitué une alliance avec certains États et ont attaqué les autres. En premier lieu, ils ont bénéficié de l'appui de l'Angleterre et de certains pays occidentaux, puis se sont progressivement coupés de l'Angleterre et pour se rapprocher des Etats-Unis qui ont pris les sionistes sous leurs ailes jusqu'à aujourd’hui. Voilà comment ils ont occupé la Palestine et ont créé leur soi-disant pays. Le processus de cette occupation était particulier, ils n’ont pas commencé leur occupation par la guerre mais par la ruse. Ils ont tout d'abord acheté les grands terrains agricoles fertiles et verdoyants sur lesquels travaillaient les ouvriers arabes. Ils les ont achetés à leurs propriétaires qui se trouvaient en Europe ou aux Etats-Unis, à des prix quelques fois plus élevés que leur prix réel. Ces propriétaires ont donc volontiers vendu leurs propriétés à ces juifs ou à leurs commissionnaires, parmi lesquels nous pouvons citer le fameux Seyed Ziâ, complice de Reza Khân lors du coup d’Etat de 1920. Ce commissionnaire se rendit en Palestine et devint un intermédiaire pour la vente des terrains des musulmans aux juifs et aux Israéliens. Ils ont acheté les terres et ont commencé petit à petit, à renvoyer, sauvagement et cruellement, les ouvriers agricoles palestiniens. Ces juifs battaient et tuaient les ouvriers palestiniens, et par des mensonges et des tromperies, s’attiraient la sympathie et une compassion mondiale.

Haut

Une réalité inversée

La propagande mondiale déclarait que les juifs qui occupaient la Palestine était un peuple opprimé dont les droits avaient été violés, et que les Arabes qui tentaient de récupérer leurs maisons et leurs terres, étaient des oppresseurs et des gens violents qui ne respectaient aucune règle. Quand les sionistes et les juifs russes immigraient en Palestine, ils ne disaient pas [dans leurs médias] qu'il s'agissait d'usurpateurs. Ils ne disaient pas que les immigrants n'étaient pas des citoyens de Palestine. Ils ne disaient pas que ces immigrants étaient originaires de Russie, d'Ukraine, des pays d’Europe et des Etats-Unis, et qu'ils possédaient là-bas, une maison, des terres et des richesses. Ils ne disaient pas que ces immigrants allaient en Palestine pour violer les droits des Palestiniens, pour occuper leurs maisons, usurper leur richesses, leur prendre leur patrie et pour les priver de la possibilité de fonder une famille. Ils n'ont jamais déclaré ces vérités. De plus, les agents sionistes et américains diffusaient des images de femmes et d'enfants juifs accablés, pour que les gens se demandent pourquoi « ces Arabes traitent ainsi ces pauvres opprimés juifs ».

Haut

Les particularités de l’occupation de la Palestine

La domination des occupants sionistes sur la Palestine a trois particularités : la première est la cruauté dont ils ont fait preuve envers les Arabes. Leur comportement avec les véritables propriétaires de ce territoire a été cruel, dur et violent, et sans aucun ménagement.

La deuxième particularité est le mensonge qu'ils ont dit à l’opinion internationale. C'est une des choses les plus étranges. Les juifs n’ont cessé de mentir par l’intermédiaire des médias sionistes qui étaient à leur disposition. C’est même pour ces mensonges que quelques capitalistes juifs ont été arrêtés ! Beaucoup ont cru en leurs mensonges. Ils ont même trompé l'écrivain et philosophe français, Jean-Paul Sartre, qui a écrit un livre que j’ai lu il y a trente ans où il parle d'un peuple sans territoire et d'un territoire sans peuple ! C’est-à-dire que les juifs étaient un peuple sans territoire, et c'est pour cette raison qu'ils ont occupé la Palestine qui était un territoire sans peuple. Qu’est ce qu’il entendait par un territoire sans peuple ?

Un peuple vivait en Palestine et y travaillait. Les témoignages et les documents le prouvent. Un auteur étranger écrit à ce sujet, que la Palestine était un immense champ de blé qui ressemblait à une mer verte et s’étendait à perte de vue. Certains ont cherché à faire croire au monde que la Palestine était une terre abandonnée et désertique, et que ce sont les émigrés juifs qui l’ont mise en valeur ! C'est un mensonge qu'on a fait à l’opinion internationale !

Ils ont toujours tenté de faire pitié et ils continuent à le faire ! Il suffit de jeter un coup d’œil dans des journaux américains, comme le Times ou Newsweek. Le moindre incident survenu dans une famille juive est décrit dans les plus petits détails, amplifié au possible avec des commentaires infinis et des images déchirantes. Mais rien n'est dit sur ces centaines et milliers de cas d’agressions et de violences que subissent les jeunes, les familles, les enfants et les femmes de Palestine et ou du Liban.

La troisième particularité est la constitution de ces ententes secrètes qu’ils appellent les lobbies et l'organisation de rencontres avec tel gouvernement, telle personnalité, tel politicien, tel intellectuel, tel écrivain ou tel poète ! C’est sur ces trois piliers que reposait jusqu'ici leur projet et à l’aide desquels ils ont pu occuper la Palestine avec tant de ruses et de tromperies et le soutien de puissances étrangères, principalement l’Angleterre, ainsi que l’Organisation des Nations Unis (ONU) et avant elle, la Société des Nations (SDN) qui s'était constituée après la première guerre mondiale, pour soi disant, encourager la paix, alors qu’ils ont toujours soutenu les sionistes. En 1948, la SDN a adopté une résolution permettant la division de la Palestine sans apporter aucune justification, et il fut décrété que 57% du territoire palestinien appartenait dorénavant aux Juifs. Alors qu'avant cette date, ils ne possédaient que 5% des terres de Palestine. Ils ont constitué un gouvernement et depuis, les attaques contre les villages, les villes et les maisons, et les violences contre les innocents se poursuivent. Il est vrai que les gouvernements arabes ont fait preuve de faiblesse. Des guerres ont éclaté, en 1967, où les Israéliens ont réussi, avec l’aide des Etats-Unis et d’autres pays, à occuper une partie des territoires égyptiens, syriens et jordaniens. Plus tard, en 1973, dans une nouvelle attaque, ils ont réussi avec l'aide de ces grandes puissances, à occuper encore d'autres territoires.

Haut

Deuxième partie : L'importance de la Palestine

L'importance de la question palestinienne

Certes, dans la vie des musulmans et le monde de l'Islam, rien n'est actuellement plus important et plus sérieux que la question palestinienne. Au fil des années, ils (les sionistes) ont progressivement habitué les musulmans à l'occupation. Il ne s'agit pas seulement de l’usurpation des maisons des musulmans, le problème est beaucoup plus grave. Le problème est que les ennemis de l'islam se sont retranchés dans les maisons des musulmans pour les attaquer et s'opposer à leurs volontés et à leurs activités.

Dans la question palestinienne, l'objectif est la libération, c'est-à-dire l'anéantissement du gouvernement israélien. Il n'y a aucune différence entre les territoires occupés avant ou après 1967. Chaque pan de terre palestinien est la patrie de tous les musulmans. Tout gouvernement en dehors du gouvernement du peuple palestinien et du gouvernement islamique, est illégitime. Comme l'a dit l'imam Khomeiny : "Israël doit disparaître". Si les juifs palestiniens reconnaissent le gouvernement islamique, ils peuvent vivre en Palestine. Ce n'est pas une question d'antisémitisme, le problème est que la patrie musulmane est occupée. Si les responsables des pays musulmans avaient rejeté les ingérences des grandes puissances, ils y seraient parvenus. Malheureusement, ils ne l'ont pas fait.

Haut

L'importance de Jérusalem

A coté de la question palestinienne, il y a la question de Jérusalem « Al Qods » qui est d'une importance particulière. Aujourd'hui, des complots sont fomentés par les sionistes pour occuper, s'emparer de cette ville sainte et détruire ses caractéristiques islamiques. Mais cette ville appartient à tous les musulmans et Jérusalem « Al Qods » tout entier, est la capitale de la Palestine. Les Musulmans déjoueront les complots maléfiques des ennemis et leurs conspirations.

Haut

Point de vue de la République islamique sur la Palestine

Du point de vue islamique, la question de la Palestine est une question cruciale pour tous les musulmans. Tous les savants chiites et sunnites, ont explicitement déclaré que, si une partie des territoires musulmans est occupée par les ennemis de l'Islam, il est du devoir de chaque musulman de lutter pour reprendre les territoires perdus. Dans le cas de la Palestine, tout le monde doit ressentir cette responsabilité car premièrement, tout le monde est considéré comme responsable du point de vue islamique. Les territoires palestiniens occupés font partie du monde de l’islam. Ces terres ont été occupées par les ennemis de l'Islam et doivent être récupérés. Deuxièmement, nous avons huit millions de musulmans dont une partie est expatriée et dont l’autre partie vit en Palestine, dans des conditions encore pires. Ils ne sont pas libres de se déplacer ou de s'exprimer. Ils ne sont pas autorisés à avoir des représentants dans la gestion de leur propre pays. En de nombreuses occasions, on les empêche même de prier. Les sionistes menacent Masdjid ul-Aqsa (la mosquée Al Aqsa) qui était la Qibla (la direction des prières) des musulmans. Il y a quelques années, ils y ont même mis le feu puis ont commencé des excavations et toutes sortes d’actions illégitimes pour lui enlever ses particularités islamiques.

D’un point de vue humanitaire, face à l'oppression subie par les familles palestiniennes et la façon dont elles sont traitées, chacun doit se sentir responsable. Il est surprenant que les organisations de défense des Droits humains soient aussi indifférentes. Les Etats-Unis et certains autres pays occidentaux, qui prétendent être chargés de promouvoir la démocratie dans le monde, se sont déshonorés dans la question de la Palestine. Nous sommes face actuellement, à une nation qui n'a aucun rôle dans la gestion de son pays et qui ne peut pas se faire entendre. C’est la nation palestinienne. Les Palestiniens sont d’une part, une nation opprimée, d'un point de vue humanitaire, et d’autre part confrontés à un régime raciste. Les Etats-Unis, les organisations internationales et les intellectuels occidentaux, nous font un gros mensonge quand ils prétendent défendre la démocratie.

Du point de vue sécuritaire, Israël est une menace pour son propre peuple et toute la région. Bien qu’ayant déjà un arsenal nucléaire, ils continuent à multiplier leurs armes atomiques. L’Organisation des Nations Unies les a mis en garde, plusieurs fois, mais les Israéliens ignorent ces avertissements. Bien sûr, leur mépris pour les avertissements de l'ONU vient principalement du soutien des Etats-Unis. Le régime américain est responsable d'une grande partie des crimes perpétrés par les sionistes. Depuis qu'ils sont au pouvoir en Palestine, plus de trente résolutions ont été adoptées par le Conseil de sécurité de l’ONU contre Israël, mais les Etats-Unis ont opposé leur veto à l'ensemble de ces résolutions.

Du point de vue économique, Israël est une menace pour la région. Les sionistes qui dominent la Palestine programment la création du "Nouveau Moyen-Orient». Qu'est-ce que cela signifie?

Cela signifie qu'un nouveau Moyen-Orient doit être formé autour d'Israël qui imposera progressivement une domination économique sur les pays arabes et les autres pays de la région, ainsi que sur les zones riches en pétrole du Golfe Persique. C'est l’objectif des sionistes. Certains gouvernements n’en sont pas conscients. Lorsque ces gouvernements sont l’objet de critiques, ils disent qu'ils n’ont pas de relations avec Israël et qu'ils ont simplement laissé les hommes d'affaires israéliens entrer dans le pays. C'est exactement ce que veulent les sionistes. Ils veulent qu’Israël - soutenu par les Etats-Unis et leurs dangereux arsenaux- profite de l'ignorance et de la faiblesse de certains gouvernements. Les Israéliens veulent entrer dans ces pays pour y prendre le contrôle des centres économiques et des ressources financières. C'est une grande menace pour la région, supérieure à toutes les autres menaces. Dieu ne permettra jamais que cela se produise. Les nations musulmanes ne laisseront jamais cela se produire mais leur plan est de prendre le contrôle de tous les centres de pouvoir dans différents pays, en s'appuyant sur leur puissance économique. C'est pourquoi, d’un point de vue islamique, humanitaire, économique, sécuritaire et politique, l'existence d'Israël est une grande menace pour les nations et les pays de la région.

Haut

L’Imam Khomeiny et la question de la Palestine

Dès le début du mouvement islamique en Iran, en 1962, alors que la question de la Palestine n'était abordée que par quelques intellectuels, l'imam Khomeiny a souligné que tout le monde devait être vigilant vis-à-vis de l’occupation israélienne et s’y opposer. Il a toujours poursuivi cette démarche et la question de la Palestine a toujours été un des principaux slogans de cette personnalité divine. La question de la Palestine a retrouvé un nouvel élan avec le mouvement de l'imam Khomeiny (ra) qui a rappelé le soutien de la foi et la nécessité des sacrifices et du Djihad. L’imam Khomeiny n'a jamais arrêté de soutenir les peuples opprimés dans le monde et n’a jamais tenu compte des oppresseurs. Il a toujours décrit la question de la Palestine comme une question de premier ordre. Dans ses discours et son testament, l'Imam Khomeiny a explicitement déclaré l'importance qu'il accorde aux appels des musulmans opprimés. Il a clairement défendu les droits des opprimés, de la nation palestinienne et de tous les autres peuples opprimés. Voilà le message de l'imam, dans son mode de vie et dans son testament.

Un jeune Palestinien disait que ceux qui sont emprisonnés dans les territoires occupés palestiniens, composent et récitent des poèmes en l’honneur de l’Imam Khomeiny et du Guide suprême de la Révolution islamique. La mémoire de l'Imam, de la Révolution et le dévouement de la nation iranienne sont vivants à l'intérieur même de ces cellules.

Haut

Troisième partie : Le soutien à la Palestine

Les résultats des discordes dans l’Oummah islamique

Si les musulmans étaient unis et s'appuyaient sur la spiritualité de l'islam, l'ennemi ne pourrait pas persécuter, torturer et opprimer de façon aussi honteuse la nation palestinienne, dans sa propre patrie. Les événements de Palestine attristent profondément tout être humain même s’il n’est pas religieux, et lui enlèvent toute tranquillité.

Haut

Le devoir de soutenir la nation palestinienne

Soutenir le peuple opprimé palestinien et son courageux mouvement fait partie de notre devoir religieux. Aujourd'hui, un pays musulman, au milieu d’un champ de bataille et d’un bain de sang, demande le secours de la communauté islamique. Je n'oublierai jamais cette Palestinienne qui criait « Au secours, au secours, musulmans ! » devant la caméra d’un journaliste.

Tous les musulmans et les Arabes doivent exprimer leur reconnaissance de la légitimité du combat du peuple palestinien. Dans les réunions internationales, il faut souligner que le peuple sans défense de Palestine et dont les droits ont été violés, a le droit de se battre pour récupérer ses droits perdus. Par conséquent, la poursuite de l'Intifada et la Résistance sont les droits absolus et légitimes du peuple palestinien, et les lois internationales doivent respecter ce fait. Malheureusement, les lois sont généralement interprétées en faveur des puissances de l’arrogance mondiale.

Les Musulmans ne doivent plus supporter la répression impitoyable imposée à la nation palestinienne. Ils ne doivent plus rester silencieux. Le régime sioniste doit comprendre que s'il continue à opprimer la nation palestinienne, il devra faire face à une réaction forte, sérieuse et efficace de tous les Arabes et de tous les musulmans.

Haut

Le monde de l'Islam et la question de la Palestine

Le soutien du monde de l'Islam à la Palestine

La question de la Palestine est la question internationale la plus importante dans le monde de l'islam. Au fil des années, les sionistes ont habitué les musulmans à l'occupation. La question n'est pas seulement l’occupation des maisons des musulmans. Le problème est beaucoup plus grave. Le problème est que les ennemis de l'islam dans le monde entier, utilisent ce territoire musulman comme bouclier pour attaquer les musulmans. Il s'agit d'une nation qui souffre de boycotts, d’exil et d'oppression. Il s'agit d'un territoire occupé au sein des pays islamiques où se développe une tumeur cancéreuse, à la frontière de la partie occidentale et orientale du monde de l'Islam. Il s’agit d’une oppression impitoyable imposée à deux générations consécutives du peuple palestinien. Maintenant que le soulèvement islamique, dirigé par le peuple de Palestine, a tiré la sonnette d'alarme pour ces occupants impitoyables, inhumains et cruels, les méthodes de l’ennemi sont devenues plus complexes et plus dangereuses que jamais. Les musulmans dans le monde, doivent prendre cette question au sérieux et prendre des mesures pour y faire face.

Initialement l'idée de constituer un gouvernement juif ou plus précisément, un gouvernement sioniste, dans cette région du monde de l'Islam, a été proposée avec des objectifs à long terme. L'idée de créer un gouvernement dans cette région stratégique, qui peut être appelée « le cœur du monde de l'islam », car c’est une région qui lie l'Afrique et la partie occidentale du monde musulman, au Moyen-Orient et à la partie orientale du monde musulman. Cette région qui est le point de rencontre entre l'Asie, l'Afrique et l'Europe, a été choisie dans l'intention de reprendre à long terme, l’ancienne politique colonialiste et plus particulièrement celle de l'Angleterre, dans le monde de l'Islam.

Le seul moyen pour combattre ce régime usurpateur est l'engagement infaillible des Palestiniens et il incombe à tous les musulmans de les soutenir dans ce combat sacré. Aujourd'hui, aucun prétexte n'est acceptable de la part des gouvernements musulmans ni ne peut justifier leur indifférence à la question de la Palestine. Le régime des occupants est déterminé à traiter les Palestiniens avec brutalité et une cruauté extrême, et a déjà prouvé qu'il était prêt à commettre toutes sortes de crimes pour réaliser ses objectifs expansionnistes et dangereux. Le soulèvement islamique du peuple de Palestine a mis fin à tous les doutes et montre que, malgré les pressions de l'ennemi et la trahison des soi-disant amis, la résistance est bien vivante et est devenue plus forte et plus fructueuse. Par conséquent, il est religieusement obligatoire que toutes les nations et tous les gouvernements considèrent la question de la Palestine comme une priorité et lui portent le maximum de secours.

Il n'y a aucun désaccord entre des grandes écoles et les juristes islamiques, sur le fait que la plus infime partie des territoires musulmans qui tombe sous le pouvoir des ennemis de l'islam, doit être récupérée par les musulmans. Que le peuple palestinien qui attire aujourd'hui l'attention du monde de l'islam, sache que l’Oummah islamique l’admire et prie pour lui. Et que si elle en avait la possibilité, elle lui enverrait des aides, sans tenir compte de l'avis des gouvernements. L’Oummah islamique n’oubliera pas la Palestine. L’Oummah islamique n'oubliera pas la jeunesse et le peuple palestiniens.

Haut

Le Soutien des gouvernements islamiques à la Palestine

Les gouvernements islamiques sont censés fournir à la nation palestinienne les moyens de se défendre. Ils doivent également faire politiquement pression sur ceux qui défendent les intérêts des sionistes dans le monde. Ils peuvent prendre ces mesures par le biais de leurs relations bilatérales, par des rassemblements internationaux, des discours publics ou des négociations privées.

Haut

Le soutien de la nation iranienne au peuple de la Palestine

La nation iranienne a toujours appuyé et appuiera toujours tous les peuples opprimés et toutes les nations qui sont sous le joug des puissances arrogantes. La nation iranienne sera toujours du côté du peuple, vaillant et fidèle, de Palestine dans son opposition au régime sioniste criminel, et conseille à ses frères palestiniens de continuer à parcourir le chemin divin - c'est-à-dire celui du combat contre l'ennemi usurpateur et ses alliés - en se confiant à Allah, jusqu'à la disparition totale du régime des occupants sionistes. La grande nation iranienne et les membres fidèles et dévoués du Bassidj en Iran, considèrent la défense la Palestine comme leur devoir religieux et estiment que rien n'est impossible tant qu'ils avancent sur le chemin d'Allah.

Haut

La défense médiatique de la Palestine

Après la Seconde Guerre mondiale, les Juifs à travers le monde, ont réalisé des centaines, voire des milliers de films pour se présenter comme des opprimés. Ils se sont servis du cinéma pour montrer qu'ils étaient opprimés et que leurs adversaires étaient des méchants oppresseurs. L'oppression que connaît le peuple de Palestine n'a été imposée à aucune autre nation. Cependant, l’opinion internationale est malheureusement maintenue dans l'ignorance de cette réalité qui doit être présentée de manière appropriée. Des films doivent être tournés dans ce sens et des œuvres artistiques doivent être produites pour montrer au monde ce qui se passe vraiment en Palestine.

Haut

Quatrième partie : Une solution à la question palestinienne

La solution diplomatique

Deux solutions ont été proposées pour résoudre la question complexe de la Palestine : Il y a une bonne solution et une mauvaise solution. La mauvaise solution est de négocier et de conclure des accords avec les occupants qui ne respectent aucune valeur humaine, aucun règlement international ni aucune résolution de l'ONU. Cette solution ne convient pas, quelles qu’en soient les formes. Israël a prouvé qu'il ne respectait aucun de ses accords même ceux qu’il avait signés. Ce n'est pas une bonne solution de nourrir cet agresseur et de le renforcer pour l'étape suivante. Ce n'est pas une solution. C'est l’expérience que la Palestine a acquise au cours de ces soixante années. Plusieurs résolutions ont été adoptées par l'Organisation des Nations Unies, et bien que même les Etats-Unis qui sont les patrons des sionistes, dans un « geste politique » figurent parmi les signataires, le régime sioniste usurpateur ne les a pas respectées. La solution logique est celle que partagent tous les justes dans le monde et tous ceux qui croient aux principes contemporains.

La solution logique est d'organiser un référendum parmi le peuple de Palestine et ceux qui ont été expatriés et qui, bien entendu, sont prêts à regagner leur patrie. C'est une solution logique. Ceux qui ont été déplacés au Liban, en Jordanie, au Koweït, en Égypte et dans d'autres pays arabes, doivent retourner en Palestine. Un référendum doit être organisé pour tous ceux qui vivaient en Palestine avant 1948 - l'année où a été créé le gouvernement illégal des sionistes- y compris les musulmans, les chrétiens et les juifs. Ces gens doivent être autorisés à choisir leur gouvernement par référendum. C'est cela la démocratie. Pourquoi la démocratie serai-elle bonne pour tous les peuples du monde et pas pour le peuple palestinien ? Pourquoi tous les peuples du monde ont-ils le droit de décider de leur destin alors que le peuple de Palestine en est privé ?

Personne ne doute du fait que le régime qui détient actuellement le pouvoir en Palestine, est arrivé au pouvoir par la contrainte, la tromperie, des machinations et par la force. Personne n'a le moindre doute à ce sujet. Les sionistes ne sont pas venus au pouvoir par des méthodes pacifiques. Ils ont pris le pouvoir par des complots et la force militaire. Par conséquent, ce régime est un régime qui a été imposé en Palestine. Le peuple de Palestine doit se réunir et organiser des élections pour choisir son gouvernement. Une fois que le gouvernement sera établi, il pourra décider du sort de ceux qui se sont installés en Palestine après 1948. Si ce gouvernement élu, le décide, les nouveaux venus pourront y rester et s'il décide qu'ils doivent partir, il leur faudra quitter la Palestine. Cette solution prouvera le respect du scrutin, de la démocratie et des droits de l'homme, et sera compatible avec la logique actuelle du monde.

Haut

Exercer des pressions sur le régime sioniste

Un usurpateur n'acceptera jamais une solution logique à moins d'y être forcé. C'est là que tous les gens impliqués de façon ou d'une autre, dans cette question, doivent se sentir responsables. Les gouvernements arabes, les gouvernements islamiques, les nations musulmanes dans le monde, les associations internationales et en particulier, la nation palestinienne, doivent assumer leurs responsabilités à cet égard. Tous ont le devoir d'exiger la réalisation de cette solution logique et sa mise en pratique. Personne ne doit dire qu'il s'agit d'un rêve irréalisable. Non, cela est réalisable. Les États baltes sont devenus indépendants après avoir fait partie de l'URSS pendant plus de quarante ans. Une centaine d'années avant la formation de l'Union soviétique, la région du Caucase était sous la domination des tsars russes mais ils sont devenus indépendants. Aujourd'hui, le Kazakhstan, l'Azerbaïdjan, la Géorgie et d'autres pays de cette région sont autonomes. C'est donc une solution réalisable mais il faut du courage et de la détermination. Les nations sont courageuses et prêtes à agir, ce sont les gouvernements, surtout les gouvernements arabes, qui doivent s'acquitter de leur devoir. Aujourd'hui, les gouvernements arabes peuvent prendre des mesures et faire des efforts en faveur de leur nation et accroître leur prestige dans la gestion de la question palestinienne. Si un gouvernement est soutenu par son peuple, les Etats-Unis ne pourront pas lui nuire. Un tel gouvernement n’aura pas peur des Etats-Unis et n'aura pas besoin de les ménager.

Haut

L'arme du pétrole

L'une des mesures les plus importantes que les gouvernements arabes peuvent prendre est d'utiliser le pétrole et les exportations comme moyens de pression. Ce que les Occidentaux pensent de l'utilisation du pétrole comme arme n'est pas important. Le pétrole appartient aux nations et elles doivent s'en servir pour défendre leurs intérêts. Dans le passé, les Américains ont eux-mêmes utilisé le blé et les denrées alimentaires comme armes, et ils le font encore dans de nombreuses régions du monde. Pourquoi les pays arabes et islamiques seraient-ils privés de ce droit ? De façon symbolique et en signe de soutien au peuple palestinien, ils devraient cesser d'exporter leur pétrole aux pays qui ont des bonnes relations avec Israël. Aujourd'hui, le monde doit au pétrole des pays islamiques son dynamisme, la bonne marche de ses usines, son éclairage, son électricité et l’énergie thermique qui sont des éléments essentiels. Sans pétrole, il n'y aurait plus d'usines, d'éclairage et de chauffage.

Haut

L'aide financière au peuple de Palestine

L’aide financière au peuple de Palestine ne se limite pas aux gouvernements. Aujourd'hui, le peuple de Palestine a besoin de nourriture et de médicaments. Les Palestiniens ne sont pas des mendiants, ce sont des gens honorables qui sont opprimés et dominés par l'ennemi. Tout le monde doit les aider. Imaginez ce qui se passerait si chaque membre de la communauté islamique, en Iran et ailleurs, offrait seulement mille tomans (1 euro) pour le peuple de Palestine. Cela ferait des milliards de tomans qui changeraient la vie du peuple de Palestine. Les pays musulmans doivent fournir aux Palestiniens des denrées alimentaires, des médicaments et tout ce dont ils ont besoin pour poursuivre leur résistance.

Haut

La solution pour sauver la Palestine

La solution pour sauver la Palestine

Ce qui a été imposé à la nation palestinienne par le régime des occupants sionistes au cours de ces dernières décennies, est suffisant pour comprendre qu'il serait futile de compter sur l'aide des grandes puissances dominantes et de leurs alliés dans la région, pour sauver la Palestine.

La grande Révolution islamique d’Iran a montré que ce sont les nations qui détiennent la solution de leurs problèmes. Elle a montré que la détermination des gens permettra de vaincre les complots et d'empêcher la réalisation des caprices des grandes puissances, à condition qu'ils comptent sur Dieu et aient confiance en Ses promesses. Tout ce qui se passe dans différentes parties du monde, à notre époque, prouve le rôle important et décisif des nations. Ce n'est que la détermination et le courage du peuple palestinien qui permettront de résister au régime sioniste et de l'obliger à reculer et à reconnaître sa défaite. Le peuple palestinien ne doit pas et ne peut pas chercher sa liberté et le respect de ses droits incontestables, dans les Sommets des Chefs d'Etats arabes. S’ils ne leur sont pas préjudiciables, ces sommets resteront toutefois inutiles et inefficaces.

Haut

La résistance est la clé du salut de la nation palestinienne

Il n'est pas possible de sauver la Palestine en mendiant auprès de l'Organisation des Nations Unies et des puissances dominantes, ou pire encore, auprès du régime sioniste. La seule façon de sauver la Palestine est de résister. La seule solution est l’union des Palestiniens et le Monothéisme qui est une force motrice infinie dans tout Djihad.

Les piliers de cette résistance sont d’une part, les groupes des moujahids de la résistance palestinienne et le peuple fidèle et déterminé vivant à l'intérieur et à l'extérieur de ce pays, et d’autre part, les nations musulmanes et les gouvernements dans le monde, en particulier les religieux, les intellectuels, les personnalités politiques et les universitaires. Si ces deux piliers sont solidement mis en place, les justes et les gens engagés qui n'ont pas été contaminés par la propagande des puissances arrogantes et des sionistes, se précipiteront au secours des opprimés, et le camp de l'arrogance se trouvera confronté à un flot de pensées, d'émotions et d'actions.

Grâce à la résistance et à la patience du peuple de Palestine et le soutien inconditionnel des pays islamiques, il sera possible de rompre ce cercle vicieux et satanique de l'occupation de la Palestine. Seule la grande puissance de l’Oummah islamique peut résoudre les problèmes du monde de l'islam, et en particulier la question urgente et grave de la Palestine.

Haut

Le réveil de la nation palestinienne

Heureusement l'éveil islamique de la nation palestinienne lui offre de belles perspectives. Aujourd'hui la jeune génération palestinienne s’appuie sur la foi islamique et mène sa résistance au nom de Dieu. Cette résistance est très prometteuse et il est évident que les ennemis, y compris les dirigeants sionistes, les Etats-Unis et d'autres partisans d'Israël, ainsi que les traîtres régionaux, sont stupéfaits et effrayés par ce nouveau mouvement. Ils ont eu recours à tout pour vaincre ce mouvement et dissimuler l’orientation de cette résistance. Mais la foi religieuse permettra de sauver la nation palestinienne. L'Islam libérera la Palestine du joug de ses agresseurs.

La nouvelle génération palestinienne a compris qu'il fallait se mettre en mouvement et se battre pour mettre fin à l'humiliation et aux pressions qui lui sont imposées. S’asseoir à la table des négociations ne permettra pas de régler cette question et ceux qui ont opté pour la négociation n'ont rien obtenu.

Haut

Le nationalisme arabe et la question de la Palestine

On dit parfois que la Palestine est un problème arabe. Qu'est-ce que cela veut dire ? Cela est vrai si l'on veut dire par là que les Arabes ressentent une plus grande émotion face à un problème « familial » et qu'ils sont plus disposés à faire des efforts et des sacrifices pour aider le peuple de Palestine. Mais cela ne doit pas signifier que les chefs de certains pays arabes ont le droit de rester sourds aux appels de la nation palestinienne, de coopérer avec les occupants, les ennemis et les oppresseurs lors des évènements de Gaza, et de critiquer ceux qui ressentent le devoir d'aider le peuple de Gaza. Aucun musulman et aucun Arabe ne peut accepter cela.

Haut

 Cinquième partie : La paix et la négociation

L'intrigue de la paix

Aujourd'hui, les complots des sionistes et de leurs partisans - dirigés par le gouvernement américain - consistent à tirer parti du discours séduisant de la "paix". Bien sûr, un traité de paix est très bon, mais où et avec qui ?

Imaginez que quelqu'un pénètre dans votre maison, vous frappe, insulte votre femme et vos enfants, et occupe la quasi-totalité de votre habitation. Imaginez en plus, que cette personne se plaigne du fait que vous alliez chercher secours auprès de tiers pour résoudre ce problème.

Puis elle vous suggère de faire la paix !

De quel genre de paix s’agit-il ?

La violence fait partie de la nature du régime sioniste. Fondamentalement, le régime sioniste est fondé sur l’oppression, la violence et la cruauté. Il ne peut et ne pourra jamais avancer sans cruauté et violence, et pourtant certains disent que les Palestiniens devraient faire la paix avec ce régime. Personne ne les combattra s'ils ne se montrent pas cupides et rendent la Palestine à ses vrais propriétaires et se retirent, ou s’ils demandent au gouvernement palestinien l’autorisation pour certains d'entre eux ou pour tous, de rester en Palestine. La guerre a commencé quand ils ont envahi la patrie des Palestiniens. Ils ont forcé les Palestiniens à quitter leur patrie et les ont opprimés. Ils ont aussi commencé à s’ingérer dans d'autres pays de la région et sont actuellement une menace pour toutes les nations. Par conséquent, la paix pour eux, n’est qu’un tremplin pour d'autres agressions. La paix ne sera qu’un prélude à d’autres agressions, par la suite.

Haut

L'intrigue du processus de paix

Les négociations ou le soi-disant « processus de paix » sont une des suggestions discutée par les Israéliens et un groupe de Palestiniens. Cette proposition qui consiste à négocier la mise en place d’une « Autorité nationale palestinienne » a été avancée afin de faire sombrer la question de la Palestine dans l'oubli et d’empêcher l'engagement des musulmans dans la question palestinienne. Ce fut l'un des pires complots ourdis par les Israéliens, un piège dans lequel sont malheureusement tombés certains musulmans et même certains Palestiniens, parce que même si les Israéliens respectent les dispositions des accords proposés lors de l'une des négociations, dans les conditions les plus optimistes, et cela est très peu probable, les Palestiniens ne gagneront qu’un peu plus de 4% des territoires palestiniens occupés. Seulement 4% des territoires palestiniens, qui appartiennent entièrement à la nation palestinienne, seront restitués aux Palestiniens. De plus ces 4% ne représentent pas un terrain unique mais des terres éparses. Ceux qui ont invité les Palestiniens à établir un gouvernement en Palestine, n’ont pas autorisé ce dernier à agir comme un véritable gouvernement. Les Israéliens ont demandé aux Palestiniens de constituer un gouvernement pour s'assurer que les résidents palestiniens ne feraient rien contre le gouvernement israélien. Ils leur ont donné comme pays, une petite région isolée et difficile à diriger ! En retour, ils étaient tenus de prendre, à côté des organisations de sécurité israéliennes, des mesures contre les Palestiniens qui combattaient dans les territoires occupés. La trahison commise par ce groupe de Palestiniens est la pire et la plus répugnante des trahisons commises contre la Palestine. Ces gens-là n'ont pu et ne pourront rien faire pour le peuple palestinien.

Haut

Pourquoi les pays arabes sont-ils entrés en négociation avec Israël

Les gouvernements arabes ont dit : «Ne soyons pas plus palestiniens que les Palestiniens eux-mêmes, c’est à eux de décider ce qui doit être fait». Premièrement, la question de la Palestine est une question qui concerne toute la communauté islamique et en dehors des considérations politiques, sécuritaires et économiques, c’est une obligation religieuse et islamique et plus important encore, une question divine. Mais si quelqu'un ne croit pas en Dieu et veut faire quelque chose seulement pour le bien du peuple palestinien, il faut d'abord voir ce que les Palestiniens souhaitent. Le véritable peuple palestinien est constitué de ceux qui sont détenus dans les prisons du régime sioniste et d'autres, dix fois plus nombreux que les premiers, qui continuent de crier des slogans et accomplissent des opérations à Masdjid al-Aqsa et dans les rues et les marchés des territoires palestiniens occupés. Le petit nombre d'entre eux qui ont été achetés et ont négocié avec les sionistes, ne représente pas tous les Palestiniens et cela ne doit pas nous pousser à dire que «nous ne devons pas être plus palestiniens que les Palestiniens».

Haut

La raison de l'échec de la première Intifada

Au cours de la première Intifada, une atmosphère favorable aux négociations s’était répandue dans la région. Certains avaient placé leur espoir dans les Etats-Unis et certains autres estimaient qu'il était impossible de résister aux pressions politiques et à la propagande internationale de l'époque, et qu'il n'y avait aucune solution sinon celle d’accepter les négociations dont les conditions avaient été fixées par les Etats-Unis et Israël. Les évolutions qui ont eu lieu dans la région, à cette époque, ont renforcé cette hypothèse.

À cette époque [au cours de la première Intifada], deux façons de traiter avec Israël ont été proposée :

Une confrontation militaire des armées arabes avec Israël ou des négociations.

L'option militaire, comme les essais précédents était vouée à l’échec.

La deuxième option aiderait Israël à réaliser ses objectifs par des moyens pacifiques. Des négociations permettraient à Israël d’empêcher le développement militaire des nations arabes, en échange du retrait de ses troupes d’une partie des territoires palestiniens occupés. Les accords de Camp David en sont un bon exemple. A cette époque, la résistance n'était pas considérée comme une option, et on prétendait qu’elle ne jouissait pas de l'approbation populaire.

Haut

L'issue des Accords d'Oslo

Au cours de la première Intifada, le peuple palestinien a subi de graves préjudices et beaucoup de Palestiniens sont tombés en martyrs pour la cause de l'islam et la libération des territoires islamiques. Mais les accords d'Oslo ont mis fin à leur résistance. Aujourd'hui, même les Palestiniens qui ont planifié et soutenu les accords d'Oslo, ne sont plus en faveur de cet accord, car ils ont vu qu’Israël ne cherchait par là qu’à résoudre ses propres problèmes. Israël voulait éviter une confrontation avec les combattants palestiniens et cacher sa vulnérabilité. Israël a fait certaines "concessions" juste pour éteindre le feu de l'Intifada et cacher sa vulnérabilité. Quand Israël s'est rendu compte que le problème était résolu et a estimé à tort, que le peuple palestinien n’était pas en mesure de reprendre l'Intifada et la résistance, il a abandonné ces concessions et a révélé sa véritable nature hégémonique. Le « processus de paix » et les Accords d'Oslo ont conduit le peuple de Palestine à se rendre compte qu'il n'y avait pas d’autre solution que le soulèvement.

Haut

Trahison à l'idéal palestinien

Ils tentent de faire disparaître l'expression «nation palestinienne » et de faire croire qu'il n'y a rien sous le nom de la Palestine et qu’aucune nation n’en était propriétaire. Voilà comment ils préparent le terrain. À notre grand chagrin et étonnement, nous voyons des gens qui acceptent passivement ceci et des gens dans le monde, qui acceptent ce cas d’oppression, incroyable et insensé. Ils ont juste rassemblé un groupe qu’ils nomment « les Palestiniens » et à qui ils ont permis de mettre en place un gouvernement fantoche, illusoire et superficiel, sur une superficie qui équivaut à 4% des territoires palestiniens. En échange, on leur a demandé d'oublier totalement la question de la Palestine et de la nation palestinienne. Ils attendent même de ceux qui ont conclu ce pacte nocif, qu’ils répriment les Palestiniens qui parlent de la Palestine et de son Histoire.

Haut

Trahison des gouvernements arabes à la Palestine

Les sionistes et leurs partisans, les Etats-Unis en tête, ont utilisé des slogans de paix pour renforcer leur occupation oppressive de la Palestine, et ont constamment forcé leurs détracteurs à les suivre. Dans le passé, certains gouvernements musulmans ont même poignardé les pays du front [de soutien à la Palestine] dans le dos. Le silence de la plupart des dirigeants arabes, qui a été dans certains cas, accompagné d’une trahison explicite et des positions, indignes et traîtresses, de ces soi-disant « dirigeants de la Palestine", ont constitué les maillons de la chaîne de l'oppression, de la transgression et de la trahison, destinée à vaincre les territoires islamiques de Palestine et à emprisonner ou expatrier le peuple blessé et opprimé de ce pays.

Le silence et la trahison des gouvernements arabes, et l'indifférence affichée par certains gouvernements arabes au sort de la Palestine, ont permis au régime des occupants sionistes de parler ouvertement d’un «Grand Israël» après des années de silence et de négation, et de répéter sans vergogne sa mauvaise intention d'occuper de nouvelles parties de la patrie islamique.

Haut

 Sixième partie : La lutte contre la résistance

La puissance des nations

Les puissances arrogantes ne savent pas qu'il existe une force beaucoup plus efficace que les armes, c'est-à-dire le pouvoir des peuples. Aucune puissance que ce soit la puissance atomique ou une puissance supérieure à cela, ne peut vaincre une nation qui croit en un ensemble de principes et de raisons logique, et qui est déterminée à résister et à rester sur ses idées. Les puissances arrogantes ont tendance à sous-estimer le pouvoir des nations et la puissance d'Allah le Très-Haut.

« Nous aidons chacun des groupes selon leurs mérites. » (Coran 17: 20)

Allah le Puissant aidera tout groupe qui travaille pour arriver aux objectifs auxquels il croit. Si un groupe croit en Dieu, alors il sera beaucoup plus difficile de les affronter et de les vaincre.

Haut

Le combat du peuple héroïque de la Palestine

La lutte que le peuple de Palestine a commencée aujourd’hui n'est pas une lutte entre deux armées dont nous pouvons estimer le pouvoir ou par exemple, compter le nombre de chars. Il s’agit d’une bataille à laquelle prennent part des cœurs et des âmes qui n'ont pas peur de la mort. Chaque jeune Palestinien qui affronte les occupants sionistes, est une menace aussi grande qu’une armée. Il n'est pas possible d’affronter ces gens-là avec des chars, des missiles, des avions ou des hélicoptères Apache. Un seul homme, qui ne craint pas la mort et qui est prêt à donner sa vie pour l'amour de Dieu et pour ses obligations religieuse, peut représenter la plus grande menace pour les matérialistes et les amoureux du pouvoir.

L'enthousiasme des Palestiniens pour le martyre n'est pas fondé sur des émotions mais sur la foi en l’Islam, au Jour du Jugement et à la vie après la mort. Les puissances arrogantes seront toujours confrontées à cette menace, partout où sera l'islam véritable. Les puissances arrogantes doivent combattre l'Islam pour dominer la Palestine. La lutte contre l'islam signifie la lutte contre le monde de l'Islam et cette bataille n’aboutira à rien.

La vérité est qu'ils ont expulsé un peuple de sa patrie et que ce peuple en exil, a le droit de réclamer sa patrie. Cette lutte est une lutte pour leurs droits. Les Etats-Unis qualifient cette lutte de terrorisme, et paradoxalement ne pensent pas que la brutalité des sionistes contre les Palestiniens soit un véritable terrorisme !

Aujourd'hui, la nation palestinienne est une nation opprimée, mais en même temps très courageuse, et il est juste de l’appeler « la nation héroïque de Palestine». Le peuple palestinien résiste à lui seul et se bat les mains vides, paralysant les pouvoirs matérialistes du monde qui disposent de toutes sortes de moyens de répression et d’armements.

Haut

L’axe principal de lutte contre le régime sioniste

La lutte contre le régime sioniste doit tourner autour des axes suivants :

A) Enfermer le régime usurpateur à l'intérieur des frontières des territoires occupés en exerçant sur lui une pression politique et économique pour l'isoler.

B) Que la nation palestinienne poursuive sa résistance à l'intérieur du pays et qu’on leur fournisse ce dont ils ont besoin jusqu'à la victoire finale.

Haut

Le modèle des militants palestiniens

La Palestine est occupée depuis plus de 50 ans. La Palestine avait des jeunes il y a 50 ans. Qui sont aujourd’hui les modèles de ces jeunes Palestiniens qui se précipitent dans la lutte ? Qui est-ce qu’ils suivent ? Leurs modèles sont les jeunes fidèles Libanais. Dans les manifestations dans la bande de Gaza et en Cisjordanie qui est une zone habitée par les Palestiniens, la jeunesse palestinienne brandit des photos du secrétaire libanais du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrollah. Ils ont même hissé le drapeau du Liban sur la coupole de la Mosquée d’al-Aqsa. Bien sûr, les sionistes n’ont pas laissé le drapeau en place. La jeunesse libanaise est devenue un modèle pour la jeunesse palestinienne. La plupart des gens qui regardent la chaîne télévisée d’Al-Manar du Hezbollah au Liban, vivent à l'intérieur des territoires palestiniens occupés. Ce n’est pas pour se détendre qu’ils regardent les programmes d’Al-Manar mais parce qu’ils ont soif de ces programmes.

Haut

Le djihad est le devoir de l’Oummah islamique

Tous les juristes islamiques sont unanimes : « Si un ennemi domine une terre musulmane et menace l'existence de l'islam dans un pays, il est du devoir de tout musulman de le combattre dans un Djihad unanime, de l’expulser des territoires islamiques et de le sanctionner. Si l’Oummah islamique prend conscience des réalités, elle se rendra compte qu'il s'agit de la plus grande tragédie qu’ont connue les musulmans ces derniers siècles. Le décret islamique sur cette question est sans aucune ambiguïté. Pas même un seul musulman ne doute du décret islamique concernant la question de la Palestine. La question est mentionnée dans tous les livres de Fiqh (jurisprudence) qui parlent de la question du Djihad. Aucun juriste islamique n'a jamais émis le moindre doute sur la nécessité du Djihad en cas d’occupation des terres musulmanes par les infidèles. Toutes les écoles islamiques sont unanimes à cet égard. Le Djihad n'est pas toujours obligatoire pour tous les musulmans mais dans ce cas précis, il l’est. Le Djihad de défense qui est l'exemple le plus important du Djihad, est obligatoire pour tous les musulmans.

Haut

L'Intifada de la Mosquée d’al-Aqsa

La première Intifada a été interrompue sous l’influence des sionistes et de leurs alliés qui ont tenté de faire croire aux Palestiniens qu'ils pouvaient obtenir des résultats par des moyens pacifiques, et sous l’influence de pressions exercées par les partisans des négociations, des Etats-Unis et de l'Occident. Mais après dix ans, nous avons vu que tous les efforts des partisans des sionistes dans le monde, étaient uniquement destinés à sauver le régime israélien de la pression de la résistance islamique, et que leurs promesses aux négociateurs palestiniens n’étaient qu'un mirage.

L'Intifada de la Mosquée d’al-Aqsa a été un nouveau départ dans la résistance du peuple palestinien. La résistance palestinienne a connu beaucoup de hauts et de bas, et beaucoup de complots et de défis, et a été confrontée à toutes sortes d'armements différents. Les avions de combat et les canons de l'ennemi ont attaqué la résistance, et les Palestiniens et les nations islamiques ont bien compris que le Djihad et la poursuite de la résistance étaient le seul moyen pour libérer la Palestine des griffes des criminels sionistes et de leurs partisans.

Les sionistes ont fondé leur pouvoir sur l'humiliation et le mépris du peuple palestinien, mais les Palestiniens se sont soulevés contre ces méthodes et ces accords honteux avec ce régime, et contre l'hégémonie américaine et les lâches négociateurs. Ils ont choisi la dignité et la défense de leur honneur, et ont jeté les sionistes dans une crise interne face à la Résistance et l’intifada palestinienne.

La mosquée de Qods est au centre de l’Intifada d’Al-Aqsa. Les outrages des sionistes à cette mosquée ont déclenché une explosion de colère chez les Palestiniens qui se sont engagés pour accomplir leur devoir de défendre l'un des sites les plus sacrés des musulmans. Grâce à ces efforts, ils ont allumé le feu sacré de la Résistance contre les occupants.

Le processus de paix et en particulier les accords d'Oslo, avaient provoqué des divergences entre les Palestiniens mais cette Intifada a réussi à restaurer l'union nationale en Palestine. Des gens de toutes tendances, ont pris part à ce combat, et les mouvements islamiques et nationalistes, ont collaboré harmonieusement.

Haut

Le moteur du soulèvement palestinien (l’Intifada de la mosquée d’Al-Aqsa)

Le soulèvement palestinien n'a pas été causé par la République islamique ou le peuple du Liban. Il a été déclenché par le peuple de Palestine. Le soulèvement palestinien s'enracine dans les douleurs et les souffrances des jeunes Palestiniens qui participent avec enthousiasme au combat aujourd'hui. Le peuple iranien les admire et a de nombreuses affinités avec eux. La Palestine est une partie du corps de l'Islam et le peuple iranien considère les jeunes Palestiniens comme des frères et comme des membres de leur famille. Mais ce sont les Palestiniens qui mènent l'Intifada.

Haut

La Palestine : Le pivot de la Renaissance islamique

Après la Révolution islamique en Iran et le mouvement de l'imam Khomeiny (ra), l’éveil islamique s’est propagé avec force en deux décennies, dans d'autres parties de la région et dans le monde entier. Aujourd'hui, la question de la Palestine est l'axe principal de ce mouvement. L'Intifada d’al-Aqsa a réussi à dépasser les frontières de la Palestine et à engager tous les musulmans et tous les pays arabes. Les manifestations massives des nations musulmanes dans le monde de l'islam, ont montré que le peuple de Palestine peut compter sur leur soutien et que les Palestiniens peuvent jouer un rôle important dans l'union des musulmans.

Le jour où la Résistance islamique s'est constituée au Liban sur les conseils de l’Imam Khomeiny et grâce aux efforts d'hommes valeureux libanais, Israël occupait déjà Beyrouth – c’est-à-dire la capitale du Liban - et exerçait un contrôle politique sur ce pays. A cette époque, lorsque les membres de la Résistance islamique ont lancé le slogan "Marche, Marche vers Al-Qods", un groupe d'ignorants les ont qualifiés de naïfs et ont ironiquement demandé s'il était possible d'aller vers Qods quand le peuple libanais ne pouvait même pas aller dans sa capitale. Il a fallu 18 ans à la résistance islamique, pour gagner cette victoire historique. Dix-huit ans n'est pas une longue période dans l'Histoire d'une nation.

Haut

La Résistance est la condition de la libération

L’Intifada d’Al-Aqsa a été un soulèvement organisé par le peuple, qui a montré que les Palestiniens étaient déçus de toutes ces solutions de compromis. L'Intifada d’al-Aqsa a montré que les Palestiniens avaient compris que la victoire ne pouvait être acquise que par la Résistance. Comme exemple de réussite pour l’Oummah islamique, la résistance a pu pour la première fois, libérer les territoires occupés, sans faire de concessions à Israël, et a empêché la réalisation du projet du régime sioniste qui espérait hisser son drapeau dans la capitale libanaise. Dans les accords de Camp David, Israël avait accepté de se retirer à condition que l'Egypte n’envoie pas d'armée dans le nord du Sinaï mais au sud du Liban, c'est Israël qui a sollicité l'envoi de l'armée libanaise aux frontières de la Palestine et du Liban, en raison de ses craintes face à la puissance de la Résistance islamique. C'est la Résistance islamique qui a pu restaurer l'autorité nationale du Liban, dans le sud et dans d'autres régions occupées du territoire libanais.

Haut

Septième partie : Le sort de la Palestine

La survie de la Palestine et l'anéantissement d'Israël

Aujourd'hui, les dirigeants du régime des occupants sionistes et leurs partisans américains qui lui accordent un soutien inconditionnel, tentent d'effacer le nom de la Palestine de l'Histoire et du souvenir des peuples du monde. Depuis 1947 et 1948, lorsque la Palestine a été entièrement occupée et que le régime sioniste est arrivé au pouvoir, ils ont échoué dans ce projet et ils échoueront encore dans les prochaines dizaines d'années. Ils ne seront jamais en mesure d’effacer le nom de la Palestine. Ce sont les sionistes qui vont disparaître de la surface de la terre et de l'Histoire. Mais la Palestine et la nation palestinienne elles, subsisteront. Ils pensent à tort, que la Palestine et le peuple palestinien sont condamnés à disparaître. La nation palestinienne survivra comme la Palestine. Par la grâce d'Allah, le drapeau de la Palestine sera hissé par les jeunes musulmans, palestiniens et libanais.

Le sionisme et le régime usurpateur et illégal des sionistes en Palestine, sont voués à disparaître. Le peuple de Palestine doit solliciter l’aide d’Allah le Très-Haut, et avoir confiance en Lui. La jeunesse palestinienne et libanaise, ainsi que tous les jeunes du monde de l'Islam, et tous les intellectuels, doivent poursuivre cette voie.

Les occupants sionistes doivent savoir que les jeunes générations de Palestine et du Liban sont invincibles. Les fidèles et la résistance de la nation palestinienne ne peuvent être arrêtés par des pressions politiques, militaires ou sécuritaires, ou les hauts parleurs des mercenaires de la propagande. De même, la résistance de l’honorable nation iranienne ne peut être vaincue par ces vieilles méthodes tombées en désuétude, que les sionistes ou leurs partisans ont fréquemment utilisées au cours des deux dernières décennies.

Haut

Un avenir certain

Les conditions actuelles de la Palestine indiquent cet avenir certain qu'Allah le Très-Haut, a promis aux Moujahids (combattants) sincères et déterminés. La réalisation de cette promesse divine est inévitable. Le régime oppressif et brutal des sioniste et derrière lui, les politiciens américains et le sionisme international, pensent à tort qu'ils réussiront à vaincre la nation palestinienne par la violence. Ils pensent qu'ils pourront forcer la nation palestinienne à se résigner. Ceci est une grave erreur et ceux qui font cette erreur seront sévèrement punis dans l'avenir.

La Palestine appartient à la nation palestinienne. Tôt ou tard, les usurpateurs devront se résigner à cette réalité. Aujourd'hui, les jeunes et fidèles combattants de Palestine assument une grande responsabilité historique et doivent compter sur l'aide divine et les promesses de Dieu. Grâce à leur espoir, leur foi et leurs efforts désintéressés, ils pourront assurer l’avenir de leur nation. Grâce à la poursuite de la résistance et le soutien du monde de l'Islam, la Palestine sera, par la grâce d'Allah, libérée et Al-Qods, la mosquée al-Aqsa et les autres parties des territoires occupés seront rendues au monde de l'Islam.

Haut

La victoire du sang sur l'épée

Le monde de l'islam doit également savoir que les Etats-Unis et les puissances arrogantes ne peuvent pas être des médiateurs bienveillants et compatissants dans les problèmes des pays musulmans. Leur rôle est celui d'un ennemi, d'un partisan des oppresseurs et des agresseurs. Le devoir des musulmans ne se termine pas ici. Cette obligation incombe à tous les musulmans. Le peuple fidèle de Palestine doit obtenir de ce dont il a besoin, et être assisté moralement pour poursuivre son Djihad courageux. Aujourd'hui, la nation palestinienne a prouvé, par sa résistance, son courage et ses efforts inlassables, que le sang peut tenir tête à l'épée. Et par la grâce d'Allah, la nation palestinienne prouvera la supériorité du sang (des martyrs) sur les armes.

Haut

 
< Précédent   Suivant >

^