Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Points de vue sur les Droits de l’homme Version imprimable
13/01/2010

Chapitre 1 : Les Droits de l’homme en Islam

Les critères des Droits de l’homme en Islam
Les bases des droits dans la pensée islamique
L'Islam, la garantie du respect des droits de l’homme

Le statut de la femme dans le Droit islamique

   Les droits politiques des femmes en Islam
   Le rôle des femmes dans la société
   Les violences envers la femme dans le milieu familial
   La question fondamentale de la femme
   L'équilibre entre les droits de la femme et de l’homme

L'arrogance et son opposition à l'Islam, sous le prétexte de défense des Droits de l’homme
La non-violence et la violence

Chapitre II: Les Droits de l’homme en Occident

Le sombre dossier des Droits de l’homme, en Occident
La recherche des intérêts personnels sous le prétexte de défense des Droits de l’homme
La femme dans la vision occidentale
Les valeurs de la société américaine
Le mensonge des "avocats" des Droits de l’homme
L’Europe et la violation des droits de l’homme
Les Droits de l’homme à l’anglaise

Chapitre III: L'Iran et les droits de l’homme

Les Droits de l’homme dans la République islamique

La liberté de la presse dans la République islamique

   La nécessité de l'information dans un régime populaire
   La presse dans la République islamique d'Iran
   La liberté de la presse dans les régimes capitalistes
   Les conditions du pluralisme et de la liberté médiatique
   Le devoir le plus important de la presse dans le régime islamique
   La nécessité d'une surveillance de la presse

Le rejet de la passivité politique dans les questions des Droits de l’homme
La surveillance du respect des Droits de l’homme en Iran et en Europe

Les Droits de l’homme dans l’optique du Guide suprême de la Révolution Islamique

Chapitre 1 : Les Droits de l’homme en Islam

Les critères des Droits de l’homme en Islam

L'Islam est l’école du soutien à l'Humanité et aux valeurs humaines, celle du développement de la bonté, de la compassion, et de la fraternité. C’est une école où les droits sociaux se résument dans cette phrase :

«لن تقدس امة لايؤخذ للضعيف فيها حقه من القوى غير متعتع »

 « Ne sera pas sacrée toute communauté qui ne restitue pas les droits de son peuple faible violés par sa population forte. »

Une société où un individu manquant de force et d’argent, peut sans aucun problème, réclamer son droit à celui qui est fort et riche, est une vraie société islamique qui a bien compris le message de l'Islam qui aujourd'hui, attire les nations. Dans le monde actuel, où ce message est-il appliqué ? Quelle démocratie, quel libéralisme et quel Droits de l’homme aujourd'hui, peuvent prétendre quelque chose de semblable et l’appliquer ? Aujourd’hui, c’est le contraire qui se passe.

Haut

Les bases des droits dans la pensée islamique

La pensée présentée au monde d'aujourd'hui par la République islamique, est très nouvelle et fondée sur la religion. Le monde, les commentateurs et les approches matérialistes ont pris l’habitude de séparer le modernisme des réflexions spirituelles et divines, et de les considérer comme opposés.

Pour eux, tout ce qui est du domaine religieux et spirituel - islamique ou non islamique – est démodé et dépassé. Tout ce qui est nouveau et moderne doit nécessairement être anti religieux et profane. C’est une vision erronée de la religion.

Mais aujourd'hui, la justice sociale proposée par la République islamique et les Droits de l’homme exigés par l’islam, sont beaucoup plus précis que ce que la démocratie présente au monde. La justice sociale de la République islamique d'Iran est plus avancée que dans les pays soi-disant socialistes. Les Droits de l’homme et les libertés individuelles en Iran, sont plus avancés que celles du monde soi-disant démocratique, et tout le monde le reconnaît.

Haut

L'Islam, la garantie du respect des droits de l’homme

Le monde musulman dans le domaine de la démocratie et des Droits de l’homme, n’a pas du tout besoin de la version souvent erronée et maintes fois transgressée de l’Occident. La démocratie et les Droits de l’homme sont les principes les plus importants des enseignements islamiques. L’islam protège les droits et la dignité humaine, défend une haute moralité, et est une annonce de paix et de sécurité.

Le plus grand mensonge et les pires calomnies sont le fait de ceux qui s’opposent à l'Islam, aux Droits de l’homme, à la sécurité et à la civilisation, pour justifier leur goût du pouvoir et dominer les nations musulmanes.

Dans une des plus fameuses lettres (331) du Nahj-ul-balaqa, l'Imam Ali (AS) rappelle à Malek Ashtar les meilleurs comportements d’un gouverneur et lui demande de ne pas être cruel, puis il poursuit :

«فانهم صنفان »

C’est-à-dire : "le peuple se divise en deux groupes" :

«اما اخ لك فى الدين و اما نظير لك فى الخلق »

 « Soit ils sont tes frères en religion soit tes frères en humanité, autrement dit, ils sont des hommes comme toi. »

Donc, pour l'Imam Ali (AS), dans la défense des opprimés et des droits de l’homme, l'Islam ne compte pas, musulmans et non musulmans ont les mêmes droits.

Comme cette logique est sublime et comme ce drapeau soulevé par l'Imam Ali (AS), est glorieux dans l'Histoire alors que certains crient dans le monde, des slogans mensongers et hypocrites sur les droits de l’homme qu'ils ne respectent même pas dans leur propre pays. Comment pourraient-ils les réaliser dans le monde entier !

Les Droits de l’homme ont été justement décrits et appliqués par l'Imam Ali (AS). L'Islam, associe même aux contrevenants certains droits. Personne n’a le droit d’insulter un condamné à mort. Son châtiment est la mort. L’insulte est une peine supplémentaire qu'il faut éviter. C’est le plus juste comportement face à un condamné à mort, que dire quand il s'agit d'un prisonnier, d'un coupable en fuite et ou de celui dont les délits n'ont pas encore été prouvés ? Il faut respecter tous les gens et dans tous les cas, et respecter les droits que Dieu le Tout-puissant, a donnés à chaque être humain.

Haut

Le statut de la femme dans le Droit islamique

Les droits politiques des femmes en Islam

Dans l'Islam la participation politique des femmes, leur propriété et leur présence dans les domaines politiques et sociaux, sont clairement définies :

«اذا جائك المؤمنات يبايعنك على ان لا يشركن بالله »

« Ô prophète, quand les croyantes viennent prêter serment d’allégeance qu’elles n’associent rien à Dieu, … » (Coran : 60/12)

Les femmes prêtaient serment de fidélité au Prophète de l'Islam qui n’a pas précisé que seuls les hommes devaient proclamer leur fidélité à l'Islam, et que les femmes étaient forcées d'accepter ce que les hommes avaient décidé. Non, le Prophète a exigé un serment de fidélité des femmes, à Islam, leur accord et leur participation aux activités sociales et politiques du gouvernement islamique, et dans ce domaine, les Occidentaux sont plus de 1300 ans en retard sur l'islam.

Haut

Le rôle des femmes dans la société

Si le pays peut, en s'appuyant sur les enseignements islamiques, informer les femmes sur ces enseignements, les progrès du pays seront doublés. Si les femmes s'engagent dans un domaine avec le désir de remplir leurs responsabilités, les progrès dans ces domaines seront doubles. L’une des particularités de la présence des femmes dans les différents domaines est que leur famille, avec elles, est aussi impliquée. Ce n'est pas le cas pour les hommes.

Haut

Les violences envers la femme dans le milieu familial

C'est une oppression d'empêcher aux femmes l'accès à l'éducation et la science. Il ne faut pas non plus que les responsabilités professionnelles empêchent la femme de s'occuper des questions qui concernent sa morale, sa religion et son épanouissement. C'est une oppression d'empêcher la femme de jouir de la totalité de ses biens, indépendamment et à son gré.

C'est une oppression de lui imposer un mariage sans qu'elle ait choisi ou voulu ce mari, et sans tenir compte de sa volonté et de ses désirs. C'est une oppression d'empêcher une femme, qu'elle vive à l'intérieur du foyer avec la famille ou qu’elle soit séparée du mari, de bénéficier de la présence et de l'affection de ses enfants. Si une femme a des aptitudes, scientifiques, politiques ou sociales, c’est une oppression de l'empêcher d'exercer ses talents.

Haut

La question fondamentale de la femme

La principale question n'est pas de savoir si la femme a un emploi ou non. Le principal est ce qui est malheureusement aujourd'hui oublié en Occident, c'est-à-dire le sentiment de sécurité et de calme, et la possibilité développer ses aptitudes sans être opprimée dans la société ni dans sa famille, par son mari ou son père.

Haut

L'équilibre entre les droits de la femme et de l’homme

L'Islam est pour le développement humain. En Islam, il n'y a pas de différence entre les femmes et les hommes. La femme et l'homme sont des êtres humains. Du point de vue humain et divin, il n'y a pas de différence entre eux. L'Islam défend les droits de la femme pour qu’elle ne soit pas opprimée et que l’homme ne se considère pas comme un propriétaire. Dans la famille, il existe des droits et des limites. L'homme a ses propres droits ainsi que la femme, et ces droits sont justes et équilibrés.

Pour l’Islam c'est la morale, l'épanouissement des aptitudes et le respect des responsabilités respectives qui comptent, et pour cela il faut connaître la nature humaine. L’Islam connaît en profondeur la nature féminine et masculine. Ce qui compte en Islam, est l'équilibre et le respect de la justice, y compris dans les rapports entre les deux sexes. L'islam pense aussi à l'égalité des droits, mais il se peut que les lois pour les femmes soient différentes, dans certains cas, de celles des hommes, car la nature des femmes est différente de celle des hommes. La plupart des réalités humaines qui existent chez l’homme et la femme sont prises en considération dans les règles islamiques.

Haut

L'arrogance et son opposition à l'Islam, sous le prétexte de défense des Droits de l’homme

L’objectif des ennemis de la Révolution Islamique d'Iran, dans le monde, l’Arrogance avec les États-Unis en tête, et les autres ennemis moins importants, est de lutter contre l'Islam. Ils sont opposés à l'Islam parce qu’il met des limites et des obstacles aux intérêts des voleurs, parce que l'Islam chasse ces chiens errants qui convoitent les richesses de ce pays. Ils s'opposent à l'Islam qu'ils présentent comme l'ennemi des droits de l’homme. Leur objectif est de ternir l'image de l’Islam dans le monde, alors que l’Islam est le premier à défendre les Droits de l’homme. Que signifient les droits de l’homme ?

Est-ce que les Palestiniens, chassés de leur foyer par les sionistes, dans le froid, ne sont pas des êtres humains? Ne sont-ils pas concernés eux aussi, par ces Droits de l’homme ? La plus importante partie de la Déclaration générale des Droits de l’homme, dont ces messieurs parlent sans cesse, n'est-elle pas la liberté de choisir son lieu de vie ? Pourquoi sont-ils entrés dans les maisons et chassé les propriétaires !? La Palestine n’est-elle pas la terre des Palestiniens ? Ne sont-ils pas des êtres humains ? Aujourd’hui, qui ne comprend pas la ruse et le mensonge des sionistes quand ils prétendent défendre les Droits de l’homme ?

Haut

La non-violence et la violence

La non-violence et la violence sont complémentaires. Parfois il faut riposter par la violence et parfois par la non-violence. Certains dans le monde, qui prétendent défendre les Droits de l’homme et être partisans de la non-violence, commettent les pires violences et les crimes les plus honteux, tout en préconisant la douceur et la lutte contre la violence !

Parler de violence ou de non-violence de façon absolue est un débat artificiel. La vérité est qu'il faut parfois, quand cela est nécessaire, réagir sans indulgence et avec force, mais dans d'autres cas, il faut faire preuve de douceur et de tolérance, les deux méthodes doivent être respectées.

Haut

Chapitre II: Les Droits de l’homme en Occident

Le sombre dossier des Droits de l’homme, en Occident

Les Occidentaux, qui possèdent un lourd dossier de violations des Droits de l’homme, veulent les enseigner au monde de l'islam et l’inviter à la paix !

Ceux qui, en vingt ans, ont lancé deux guerres mondiales, ont construit des bombes atomiques et causé la mort de milliers d'innocents en Afrique, en Amérique latine et en Asie, dont les crimes sont inoubliables, personne ne les a oubliés en Inde avec les Britanniques ou en Algérie avec les Français, et les fabricants d'armes chimiques qu'ils ont fournies à Saddam Hussein, aujourd'hui prétendent contrôler l’utilisation des armes chimiques dans le monde ! Comme si le plus grand trafiquant de drogue devenait le chef de la lutte contre la drogue !

Haut

La recherche des intérêts personnels sous le prétexte de défense des Droits de l’homme

Aujourd'hui, les services de propagande et les administrations dépendant d'Israël et des Etats-Unis et, en fait des pouvoirs capitalistes et des pilleurs internationaux qui contrôlent souvent les médias, trompent l'humanité, prétendent défendre la démocratie et mentent à 100% quand ils prétendent être les défenseurs des Droits de l’homme. Ces entreprises et ces cartels internationaux n’ont pas le moindre respect pour les droits des pays et les droits de l'Humanité.

Haut

La femme dans la vision occidentale

En Europe et dans les pays occidentaux, il y a peu de temps que les femmes possèdent des droits économiques indépendants. Au début du XXe siècle, malgré toutes leurs prétentions, avec l'imposition d'une nudité et d'une mixité croissante et sans limite, présentées comme un honneur fait aux femmes et un signe de respect, les femmes occidentales n’avaient même pas le droit de profiter librement de leurs richesses personnelles ! Une fois mariée, elle perdait la propriétaire de ses revenus. La richesse et les revenus d’une femme mariée appartenant à son mari, elle n'avait aucun droit à sa propre possession jusqu'à ce que progressivement le droit de propriété et le droit au travail leur furent attribués au début du XXe siècle. Avant cela, les femmes étaient privées de ces droits élémentaires. Nous en voulons à l'Occident qui a tellement méprisé les femmes jusqu’à aujourd'hui.

Haut

Les valeurs de la société américaine

A votre avis, quelles sont ce qu'on appelle les valeurs américaines ? Les Américains présentent des principes qui selon eux sont universels. Ces principes parlent de liberté humaine, de liberté de pensée, de dignité humaine, des Droits de l’homme et de choses semblables, mais est-ce que ce sont les caractéristiques de la société et du gouvernement américain aujourd'hui ? N'est-ce pas ce même gouvernement qui a chassé et massacré les gens de ce continent ? N’est-ce pas ce gouvernement et ses responsables qui ont traité en esclaves des milliers d'Africains, et ont volé les jeunes Africains, garçons et filles, pour s'en servir comme esclaves pendant plusieurs années, et qui ont été à l'origine d'une véritable tragédie humaine ? Aujourd'hui, une des œuvres artistiques sur ce thème est «La case de l’oncle Tom» qui dépeint la vie des esclaves aux États-Unis et depuis près de deux siècles, cette œuvre est toujours d'actualité. Ce sont les réalités de l'Amérique et de son gouvernement, et les particularités du système américain. Cela n'a rien à voir avec la liberté ou l'égalité. De quelle égalité parlez-vous ? Vous n’avez pas encore réalisé cette égalité entre les noirs et les blancs. Même aujourd’hui, dans votre système de sélection, avoir des origines indiennes est un point négatif pour un candidat. Les Américains disent que leurs principes sont universels. Qui êtes-vous pour vous donner le droit de définir des principes universels à l'Humanité ? En fonction de quelle logique sommes obligés d'accepter vos principes, soi-disant universels, et avez-vous de droit de bombarder ceux qui ne les acceptent pas, avec des bombes atomiques ? Cette logique est-elle celle d'une nation libre et d’un gouvernement qui croit vraiment à la dignité humaine ?! Vous ne faites que mentir à l'humanité ?!

Haut

Le mensonge des "avocats" des Droits de l’homme

Qui ignore que le slogan de défense des Droits de l’homme et de Démocratie, répété à maintes reprises par la Maison blanche, n’est qu’une tromperie et un honteux mensonge ? Le régime américain qui a causé tant d’assassinats, a organisé la plupart des mouvements contre les Etats indépendants d'Asie, d'Afrique et d'Amérique du Sud, et protège des dictatures imposées par coups d’état.

C'est lui qui a envoyé le plus d'armes meurtrières dans le monde, qui a formé les plus dangereux terroristes et leur a donné des missions, qui a assassiné le plus de civils, qui a privé la plus opprimée des nations du monde, la Palestine, de ses droits les plus légitimes et soutient un des régimes les plus féroces dans le monde, Israël, depuis des décennies. C’est encore ce régime qui a protégé le régime corrompu et tyrannique des Pahlavi et organisé dans les domaines économiques, militaires et politiques les plus grands complots et les pires trahisons contre la nation iranienne, et qui accuse aujourd’hui le système démocratique, indépendant et tolérant de l’Iran, de soutenir le terrorisme, de violer les Droits de l’homme et de produire et de vendre des armes !

Depuis 1945, le gouvernement américain a participé à des coups d'état pour renverser quarante gouvernements indépendants qui n'étaient pas liés aux Etats-Unis et, dans vingt cas, avec des interventions militaires ! Sans exception, ces interventions étaient accompagnées d'assassinats, de massacres et de grandes catastrophes. Parfois ils ont réussi et parfois ils ont échoué. Ce fut le bombardement atomique au Japon à la fin de la Seconde Guerre mondiale, puis le Vietnam, avec ces combats sanglants et ces catastrophes humaines inoubliables, qui a finalement abouti à un échec des Etats-Unis, puis le Chili et l’Iran le 28 Mordad, où un officier américain était venu à Téhéran pour réaliser un plan qu'ils ont eux-mêmes dévoilé, et dont les documents ont été publiés et sont actuellement disponibles, et d'autres complots dans plusieurs autres endroits.

Ce sont les grandes entreprises financières, les grands capitalistes américains, les pouvoirs hégémoniques, les groupes sionistes influents, les figures politiques manquant de moralité et de réflexion, qui dirigent ce courant et causent de tels problèmes. C’est un dossier très lourd et un passé honteux. Ce n’est pas une chose sans importance.

Pour eux, ni les massacres, ni la destruction des richesses, ni la violation de la justice ni d'autres catastrophes humaines ne sont importants, et aucun de ces problèmes ne les arrête. Mais, pour sauver les apparences, ils ont recours à l’arsenal médiatique et à la propagande pour faire entendre "la voix la plus forte" (c'est une interprétation correcte), pour contrôler l'opinion publique et dissimuler ces catastrophes humaines, et pour se faire passer pour des « partisans de la paix, de la démocratie et des Droits de l’homme ».

Pendant le mandat présidentiel de Bush père, l'oppression contre des Noirs a été si forte qu’elle a causé des émeutes énormes dans plusieurs États américains, et quand la police n'en sortait plus c'est l'armée qui est entrée en scène.

Le Président suivant a fait bruler vifs plus de quatre-vingts personnes de la secte de David, un groupe de chrétiens opposés à la politique du gouvernement américain, qui s’étaient rassemblées dans une maison qui fut encerclée par la police et brulée brûlée aux yeux de tous, hommes, femmes et enfants, mais ils n’ont fait aucune attention à cela ! Voilà leur conception des Droits de l’homme !

A l'époque de Bush fils, au Nord de l’Afghanistan - occupé par les Américains – en plus des bombardements des villes, plusieurs prisonniers ont été mitraillés et tout le monde en a entendu parler. Mais l’impérialisme médiatique interdit que de telles nouvelles soient diffusées et que le monde en soit informé.

La violation des Droits de l’homme aux Etats-Unis, par les Américains, est la pire dans le monde toutefois ils accusent le monde entier, la nation, le gouvernement et le régime iraniens de violations des Droits de l’homme ! Le drapeau des Droits de l’homme est aux mains de leurs violeurs

Haut

L’Europe et la violation des droits de l’homme

Le siècle précédent, les gouvernements européens ont commis le plus grand nombre de violations des Droits de l’homme. Si quelqu’un regarde ce qui s'est passé, ces centaines dernières années, il verra que les Européens ont causé au moins deux guerres mondiales qui ont causé des désastres. Les conséquences néfastes de ces deux guerres mondiales appartiennent au passé mais plus récemment, qui a construit des usines d'armes atomiques en Irak et a fait de ce pays une menace pour la région? Qui a créé des usines d'armements chimiques qui ont été à l'origine de toutes ces catastrophes ? Les pays européens ! Qui justifie et planifie les crimes d'Israël sinon les pays occidentaux ?

Haut

Les Droits de l’homme à l’anglaise

Les Britanniques se présentent dans le monde comme les partisans de la tolérance et de la paix. L’opinion publique a bien constaté la tolérance anglaise en Irak ! Ils sont entrés avec des fusils dans les maisons des Irakiens, ont anéanti la sécurité de ce pays, ont fait pleurer des petits enfants, ont répondu par les armes aux protestations du peuple, à Bagdad, à Mossoul et dans d'autres villes que nous ignorons. C’est ce qu’ils nomment la Démocratie, les Droits de l’homme et la philanthropie ! Il faut tirer des leçons de ces évènements.

Haut

Chapitre III: L'Iran et les droits de l’homme

Les Droits de l’homme dans la République islamique

Les Droits de l’homme ne sont respectés qu'à l'ombre de l'Islam et du gouvernement islamique. L'Islam dit :

«ان الحكم الا لله امر الا تعبدوا الا اياه»

« L’Autorité appartient à Dieu, et Il a ordonné de n’adorer que Lui seul ». (Coran : 12/40)

Cette règle rejette tout gouvernement oppresseur. Personne n'a le droit d'exercer une souveraineté, sans critères et sans le consentement des gens. L'Islam est pour les Droits de l’homme. Aucune école, comme l’Islam, ne respecte autant la valeur et la dignité humaine. Un des principes qui a toujours défini et introduit l'islam, est le «respect de l'être humain». Les Droits de l'homme sont défendables et reconnus à l'ombre de l’Islam. C’est l'Islam qui, avec ses règles de Droit pénal, civile, publique et politique, défend les Droits de l'homme, et non les possédants qui prétendent les défendre par la tromperie. Les pays occidentaux calomnient la République islamique et disent qu’elle ne respecte pas les droits de l’homme. En réalité, ils visent l'application des lois islamiques, car la République islamique d'Iran applique les lois islamiques. Le Coran dit :

« و تلك حدود الله و من يتعد حدود الله»

« Telles sont les limites normatives de Dieu. Quiconque transgresse les limites de Dieu, se fait tort à lui-même.». (Coran : 65/1)

Celui qui viole les limites divines sera menacé par Dieu. La République islamique défend les Droits de l’homme et n'a pas besoin que les Occidentaux lui apprennent comment les respecter ! La République islamique défend les droits de l’homme car c’est un principe de l'Islam. Mais, ce qu’ils prétendent n’est qu’une tromperie et un mensonge comme leur défense des droits de la femme et des droits de l’homme !

Des voleurs, des arrogants, des oppresseurs, des gens indifférents aux droits des nations, des pilleurs des ressources des nations faibles et des envahisseurs des pays faibles, brandissent aujourd’hui le drapeau de la défense des droits humains et des droits de la femme ! Il est évident que les nations musulmanes ne peuvent pas leur faire confiance. Cet un honneur pour l'islam qu’à l'époque où circulent toutes sortes d'idéologies, la femme musulmane puisse s'exprimer avec courage et en toute liberté. Ce sont les bénéfices de l'Islam. L'éducation islamique et révolutionnaire des femmes musulmanes est une chose dont la République islamique est très fière.

Haut

La liberté de la presse dans la République islamique

La nécessité de l'information dans un régime populaire

Un régime démocratique issu du peuple, n'est pas dispensé de l'obligation d'informer. Il faut informer le peuple, lui donner les moyens d’analyser et les connaissances nécessaires et utiles. Le savoir et l’information, pour ce genre de régime, sont aussi nécessaires que l'eau et l'air. C'est aussi le cas pour la République islamique. Plus les gens sont informés, plus le régime en profite. Par conséquent, ce régime a besoin que le peuple soit informé.

Haut

La presse dans la République islamique d'Iran

Pour la République islamique d’Iran, la presse n'est pas une affaire de protocole. Par conséquent, le développement des titrages, la diversité et la qualité de la presse sont les principaux soucis de cet Etat. La presse est nécessaire et inévitable pour la société iranienne et toute société qui veut vivre convenablement. La presse a trois tâches fondamentales : la critique et la surveillance, l'information honnête et transparente, et les échanges d'opinion dans la société.

Sans liberté de la presse et écrivains libres et intelligents, une société perdra beaucoup de choses. La liberté de la presse est le signe d'une nation en progrès et en même temps, une source de progrès. C'est la presse qui encourage et développe en même temps, la liberté et la croissance du peuple.

La liberté d'expression et d'information est le droit inaliénable du peuple et de la presse. Il n’y a aucun doute sur cela et c'est aussi un des principes de la Constitution, mais à côté de cette valeur, il y a d’autres valeurs et réalités qu’il ne faut pas sacrifier à la liberté de la presse et d'expression. L’essentiel est de respecter la vérité et la liberté, d'avoir une presse libre tout en évitant les inconvénients éventuels. Il faut travailler dans ce sens.

Haut

La liberté de la presse dans les régimes capitalistes

En Europe et aux Etats-Unis, il n’y a aucun journal qui n'appartienne pas aux capitalistes ! Quel journal appartient aux couches moyennes et inférieures, pour qu’on puisse parler d’une liberté de la presse et des classes inférieures ? Qui sont les propriétaires des journaux sinon les cartels et les grands capitalistes ? Cela est la liberté du «capitalisme» qui parle de ce qu’il veut, honnit ou honore celui qu’il veut, et qui contrôle l'opinion publique ! Ce n’est pas la liberté.

Haut

Les conditions du pluralisme et de la liberté médiatique

Le capital d'un média est la confiance qui s'obtient par le respect des valeurs et des croyances de la majorité, le respect du régime et l'honnêteté intellectuelle. Si les écrivains et la presse, comme l'exige la Constitution, travaillent en faveur de l'information, de la religion et du peuple, plus ils seront nombreux mieux ce sera.

Haut

Le devoir le plus important de la presse dans le régime islamique

Le devoir le plus important de la presse dans le régime islamique, est la présentation et la défense des valeurs et des objectifs poursuivis par le peuple révolutionnaire d’Iran et le développement du niveau intellectuel et de l'information. Actuellement et surtout après la défaite complète du Marxisme, l’arrogance occidentale, pour étendre son hégémonie et sa domination politique sur les nations révolutionnaires, utilise principalement des moyens et des méthodes culturels. Le premier souci des médias doit être une lutte correcte et multidimensionnelle contre l'invasion culturelle occidentale.

Haut

La nécessité d'une surveillance de la presse

Le but des conseils répétés à la presse et aux médias, est de leur faire prendre conscience de leurs responsabilités faces aux problèmes qui touchent le pays. Il ne faut pas être devenir le jouet de l'ennemi, lui faciliter la tâche, réaliser ce qu'il veut dans les domaines intellectuels et culturels, et imposer au peuple leur propagande par les médias et la presse. Ce serait une grande erreur, une grande trahison si cela est fait intentionnellement et une grande faute si cela est le résultat de notre négligence. Il faut être bien informé et faire attention.

Par conséquent, la surveillance de la presse est un devoir et une chose nécessaire. Cela est prévu dans la Constitution, les lois sur la presse et la loi en générale. Sans cette surveillance, la presse ne pourra pas répondre aux demandes et défendre les intérêts nationaux.

Certains pensent que l'opinion publique est une zone libre où ils peuvent faire ce qu'ils veulent ! L’opinion publique n’est pas une souris de laboratoire avec laquelle on fait ce qu’on veut, en répandant des calomnies, des mensonges, des rumeurs et de fausses analyses, et en portant préjudice à la foi, aux sentiments et aux croyances du peuple. Cela n'est pas juste. La surveillance de la presse est donc nécessaire pour éviter de telles choses. C'est un devoir.

Haut

Le rejet de la passivité politique dans les questions des Droits de l’homme

Aujourd'hui, en terme culturel et politique, les pays arrogants exigent une passivité totale face aux idéologies occidentales. Ils créent des discussions sur les droits de la femme, les Droits de l’homme, la Démocratie et les mouvements de libération pour rendre les autres pays passifs et les forcer à parler dans leur sens, c’est ce que j'appelle la passivité.

Ceux qui ne respectent pas les Droits de l’homme utilisent ce prétexte pour mépriser les autres ! Les Etats-Unis se prétendent les avocats des Droits de l’homme dans le monde ! Avant la guerre, les Etats-Unis considérait le gouvernement irakien comme un gouvernement au service du terrorisme. En 1980/81 les braves soldats iraniens ont fait reculer l’ennemi baasiste qui fut obligé de répondre par les bombardements chimiques et par des armes de destruction massive, c’est-à-dire de commettre des crimes de guerre. A cette époque, les Etats-Unis ont décidé de soutenir le front irakien pour qu'il puisse réaliser ses plans contre la République islamique. Ces mêmes années, alors que le gouvernement irakien utilisait des armes chimiques, ils supprimèrent le nom de l’Irak de la liste des pays terroristes !

Voilà comment ils défendent les Droits de l’homme !

Les Etats-Unis et les pays arrogants sont ceux qui encouragent les violations des Droits de l’homme partout dans le monde. Cependant, ils prétendent être les avocats des Droits de l’homme et en font un prétexte pour écraser les nations et les gouvernements qui veulent s'opposer à eux ! Parler de façon à les satisfaire est une erreur et un signe de passivité face à l'ennemi.

C’est la même chose pour le cas des femmes. Après l'instauration du gouvernement islamique, grâce à Dieu, les femmes iraniennes ont pu retrouver en grande partie leur identité, participer à différentes activités et montrer la grandeur des femmes musulmanes. Toutefois, ils (les ennemis) continuent de parler de violation des droits des femmes dans la République islamique et font couler beaucoup d’encre.

C'est l'Occident qui doit rapprocher ses opinions de celles de la République islamique. Dans le cas des droits de la femme, des Droits de l’homme, de la liberté et de la démocratie, ils doivent corriger leurs idées et leurs erreurs, et s'aligner sur les enseignements islamiques. La nation iranienne a prouvé qu’elle ne reculera devant aucune des exigences de l'ennemi ni n'abandonnera ses principes islamiques pour le satisfaire. Ceci est une bonne façon d'agir.

Haut

La surveillance du respect des Droits de l’homme en Iran et en Europe

Quant aux droits de l’homme, s’il y a des soucis à se faire dans ce domaine, c’est bien dans les pays européens, et nous souhaitons que des représentants des deux parties surveillent ce qui se passe et viennent en Iran, et nous aussi, nous enverrons nos surveillants dans ces pays pour voir et analyser la situation des Droits de l’homme dans leurs prisons et leurs tribunaux, et les comportements gouvernementaux, sociaux et civiques. Cette une suggestion raisonnable et il vaut mieux que les Européens l’acceptent. Cela facilitera les relations entre la République islamique d'Iran et l'Occident, résoudra les problèmes et fera disparaître les soucis.

Haut

 
< Précédent   Suivant >

^