Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux habitants et aux pèlerins de la ville de Machhad Version imprimable
21/03/2010

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 21 Mars 2010 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, aux habitants et aux pèlerins de la ville de Machhad.

Au nom de Dieu le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

Je suis profondément reconnaissant à Allah, l'Exalté, qui, une fois de plus, m'a donné la possibilité de passer le premier jour de l'année parmi vous, chers frères et sœurs, pèlerins et habitants de cette terre sacrée, près du sanctuaire de l'Imam Reza (AS). Je suis reconnaissant à Dieu qui m'a donné l'opportunité de bénéficier des bienfaits de ce pèlerinage et l'occasion d'une rencontre avec vous, chers frères et sœurs.

Tout d'abord, je tiens à présenter toutes mes félicitations à la nation iranienne et à vous, chers frères et sœurs, pour l'arrivée de la nouvelle année et je dirai quelques mots à ce sujet.

Trente et un ans se sont écoulés depuis l'instauration de la République islamique en Iran et le premier point que je voudrais aborder est la définition coranique du régime et du gouvernement islamique. Les bases de ce régime sont la foi religieuse, la foi en Dieu, la foi dans les enseignements des Prophètes et la foi au chemin tracé par les Prophètes de Dieu. Le principe de base est la foi qui a été l'objectif tout au long de l'Histoire, des Prophètes envoyés par Dieu pour guider les êtres humains et instaurer une société religieuse. Le Coran dit:

« انّا ارسلناك شاهدا و مبشّرا و نذيرا. لتؤمنوا باللَّه و رسوله و تعزّروه و توقّروه و تسبّحوه بكرة و اصيلا »
« Certes, Nous t'avons envoyé comme témoin et comme un porteur de bonnes nouvelles et avertisseur pour que vous (les hommes) croyiez en Dieu et en Son messager, L'aidiez, L'honoriez et L'exaltiez matin et soir »
(le Coran, 48 : 8-9)

Les objectifs de l'envoi des Prophètes étaient donc la foi, le respect de Dieu, de Sa voie et des enseignements prophétiques. La même chose existe dans la sourate «انّا فتحنا» et dans la sourate "Al-Ahzab" (les fractions), où Dieu dit :

« انّا ارسلناك شاهدا و مبشّرا و نذيرا. و داعيا الى اللَّه »
«O Prophète ! Nous t'avons sûrement envoyé comme témoin, et en tant que porteur de bonnes nouvelles et avertisseur, et comme un inviteur vers Allah »
(le Coran, 33 :45-46)

Le Prophète (AS) avait pour mission d'appeler les gens à Dieu. C'est le point essentiel et le critère le plus important qui distingue le gouvernement et les sociétés islamiques des autres communautés humaines. Tout est une question de foi en Dieu, au monde de l'invisible, au chemin d'Allah l'Exalté présenté pour le salut de l'être humain dans ce monde et dans l'au-delà. La foi religieuse est le critère principal dans la République islamique et c'est pourquoi aujourd'hui, la République islamique a quelque chose de nouveau à présenter aux autres gouvernements dans le monde. C'est la raison pour laquelle la République islamique peut concurrencer aujourd'hui les pouvoirs matérialistes car le manque de foi religieuse a conduit l'humanité dans un bourbier. Par conséquent, la foi religieuse est le critère principal.

Le but de la foi en Dieu, à Son chemin et aux enseignements de Ses prophètes n'est pas une simple transcendance spirituelle. Bien que les objectifs principaux de cette foi soient la transcendance spirituelle et la perfection morale, la foi religieuse a aussi d'autres buts. Dans l'au-delà, nous ne récolterons que ce nous aurons semé en ce monde. C'est notre vie matérielle qui nous permettra de franchir les étapes de la transcendance spirituelle. Ainsi, notre vie matérielle dépend elle aussi de notre foi en Dieu. Non seulement la foi en Allah l'Exalté, fournit à l'homme le salut spirituel, mais elle lui procure également la prospérité matérielle. La foi en Allah l'Exalté, permet d'obtenir tout ce dont nous avons besoin.

« و لو انّهم اقاموا التّورية و الانجيل و ما انزل اليهم من ربّهم لأكلوا من فوقهم و من تحت ارجلهم »
« Et si on avait gardé la Torah et l'Evangile et ce qui a été révélé de la part de leur Seigneur, ils auraient certainement joui de tout ce qui est en haut et sous leurs pieds»
(le Coran, 5 :66)

Le respect de la religion et des enseignements islamiques dans la société, permet à l'être humain de parvenir à un niveau de prospérité où tous ses besoins seront satisfaits. La foi religieuse joue un rôle de premier plan dans la santé psychologique et spirituelle, et donne un sentiment de paix et de sécurité. Le Coran dit :

« قد جائكم من اللَّه نور و كتاب مبين. يهدى به اللَّه من اتّبع رضوانه سبل السّلام »
« En effet, il est venu pour vous de la part d'Allah une Lumière et un Livre explicite, Avec lequel, Allah guide celui qui cherchera Sa satisfaction dans les voies de paix»
(le Coran, 5: 15-16)

Le Coran nous a montré le chemin pour parvenir à une santé psychologique et à la paix dont l'absence aujourd'hui rempli le monde moderne d'agitation et d'inquiétudes. Le monde a fait des progrès matériels, scientifiques et technologiques, et acquis d'énormes richesses, mais la paix spirituelle n'existe pas. Cela est dû à l'absence d'un élément essentiel dans la vie de l'homme qui est la foi religieuse. Il s'agit d'un concept essentiel du Coran et chacun d'entre nous, nos jeunes et toutes les générations qui veulent se préparer un avenir prospère pour eux-mêmes, leur pays et leurs enfants, ont besoin de prêter attention à ce concept.
Dans la République islamique, la foi religieuse est le fondement de tout et nous avons besoin d'atteindre cette foi religieuse non seulement dans nos cœurs, mais aussi dans nos actes, dans les planifications et dans toutes les affaires.
Cette année est la 32ème année de la République islamique. Cette année est la deuxième année de «La décennie de progrès et de justice » qui est un slogan central et répond à un besoin essentiel et nécessaire. A ce stade de la Révolution, le progrès et la justice doivent être les objectifs principaux de notre chère nation et du gouvernement. Le progrès et la justice sont deux revendications principales chez l'homme. Le progrès signifie arriver à un niveau acceptable au niveau scientifique et pratique, et satisfaire les besoins matériels de la société. La justice signifie l'absence de discrimination et d'oppression entre les humains. Ces deux exigences sont les exigences les plus anciennes de l'Humanité et comptent parmi ses principales revendications. Il est facile de lancer de tels slogans, la question est de savoir quand nous pourrons les mettre en pratique. Nous avons conclu quant à nous, que la quatrième décennie de la Révolution était un moment propice pour mettre en pratique ces slogans. Il est possible de réaliser de véritables progrès. Etant donné les progrès que notre société a faits dans la sensibilisation et la mobilisation, la connaissance des obstacles et des objectifs, et la capacité à distinguer entre nos amis et nos ennemis, un gouvernement qui cherche à appliquer la justice, peut préparer le terrain à une justice parfaite. Bien sûr, ce n'est pas un objectif accessible à court terme. Il faudra du temps. Par conséquent nous envisageons cette décennie comme celle du progrès et de la justice. La justice et le progrès doivent être pris en considération dans chaque mesure et dans chaque plan.

Notre pays a de grandes capacités. Notre pays et notre nation ont fait de grands progrès dans tous les domaines. Le terrain est maintenant propice pour un grand mouvement dont les effets seront tangibles dans la vie quotidienne du peuple. Nous avons fait beaucoup de progrès dans les infrastructures économiques. D'excellents résultats ont été réalisés dans les moyens de transport. Dans les domaines scientifiques et technologiques, nous avons fait des progrès accélérés. Comme vous le savez, dans les domaines scientifiques, nos jeunes, nos universitaires et nos élites scientifiques peuvent désormais réaliser des choses extraordinaires pour un pays qui a été tenu éloigné pendant longtemps, de la connaissance, de la recherche, de la technologie et des innovations scientifiques.

Chers jeunes, aujourd'hui, les domaines dans lesquelles l'Iran est parmi les huit ou dix premiers pays dans le monde, sont nombreux. Dans divers domaines comme la biologie, la nanotechnologie et les sciences spatiales, nos jeunes scientifiques ont aidé le pays à atteindre un tel niveau de progrès et à se placer parmi les huit ou dix premiers pays du monde. C'est un grand progrès et une position importante pour le pays.

Dans le domaine de l'influence régionale et internationale, le régime islamique a acquis une telle importance et puissance que même nos ennemis reconnaissent que la République islamique jouit du plus grand prestige international parmi les pays du même niveau et les pays qui peuvent jouer un rôle important dans le monde. Nous pouvons dire qu'en termes de prestige international et politique, la République islamique est à la première place dans la région. Parfois, on entend certaines personnes qui comprennent peu ou mal, dire que le prestige de la République islamique est en chute parce qu'un Président du monde de l'arrogance occidentale, un ministre des Affaires étrangères ou un représentant international a critiqué l'Iran. C'est une erreur.

Aujourd'hui, la République islamique jouit d'une grande puissance dans les différentes nations et gouvernements, et chez ses ennemis, et d'une grande influence. La République islamique joue un rôle sensible dans les questions internationales et son rôle n'est pas comparable avec celui d'autres pays du même niveau économique ou possédant les mêmes richesses nationales. Son rôle dans les politiques régionales est en avance sur tous les pays qui ont le même niveau économique ou même un niveau supérieur.

Ce sont des domaines à exploiter. Aujourd'hui, les responsables de la République islamique ont trente ans d'expérience dans le service et la gestion du pays. La poursuite du mouvement du régime islamique et la stabilité de l'Etat ont abouti à ce grand résultat, et une riche expérience a été acquise dans les affaires intérieures et régionales, et dans les questions internationales. Il s'agit de domaines et de bases très importantes.

De brillantes perspectives ont été définies dans le Plan stratégique de vingt ans de la République islamique, qui est un plan de grande valeur. Les différents gouvernements élus par le peuple, l'un après l'autre, ont pu déterminer leurs objectifs en se basant sur ce plan stratégique. Chaque administration doit faire sa part du travail et laisser le reste à l'administration suivante. Ce Plan stratégique est un des précieux avantages de la République islamique.

Un des avantages de ce gouvernement est la présence d'une génération jeune, motivée, dynamique, et compétente. Nos jeunes sont bien formés et motivés, font des efforts dans divers domaines pour acquérir les connaissances nécessaires, et sont sûrs d'eux. Je pense que l'assurance que nos jeunes ont aujourd'hui, n'existait pas dans le passé, et que cette assurance existe dans très peu de pays. Chaque fois que vous discutez avec les jeunes de divers secteurs économiques, techniques, politiques ou sociaux, et que vous dîtes que pour résoudre les problèmes, il faut la science et la connaissance, vous les entendez dire avec confiance: «Nous pouvons le faire». Ils ne ressentent aucune faiblesse et pensent qu'ils peuvent tout faire. Cette confiance en soi est un atout précieux pour une nation, parce que pendant de nombreuses années, on a essayé de nous faire croire que nous ne pouvions rien faire. Les responsables disaient aux gens qu'ils n'avaient pas ce qu'il fallait pour cela. Les politiciens et les dirigeants qui dominaient le pays et qui, le plus souvent, travaillaient main dans la main, avec les ennemis de la nation, faisaient croire aux jeunes qu'ils étaient des incapables et que ce n'était même pas la peine d'essayer. Il valait mieux rester à l'écart et laisser les autres faire des recherches et des progrès, puis aller mendier auprès d'eux. Ils nous disaient que nous ne pouvions rien faire nous-mêmes. C'est ce qu'ils tentaient d'inculquer à nos jeunes et les gens le croyaient.

Quand j'étais jeune, cette idée était courante dans la société, que les Iraniens étaient incapables de faire quoi que ce soit, que seuls les étrangers, les Européens et les Américains étaient capables de progresser et que nous devions suivre leurs traces et apprendre auprès d'eux. Notre nation ne pouvait même pas imaginer qu'il était possible d'ouvrir une voie nouvelle, de lancer un nouveau mouvement, et d'exceller dans d'importants domaines de la vie. Aujourd'hui, tout a été inversé. Il n'y a pas de domaines importants dans lesquels la jeunesse iranienne se sente incompétente. Comme je l'ai dit, dans les domaines scientifiques, techniques, politiques et tous les problèmes qui préoccupent les chercheurs qui sont surtout des jeunes, ils sentent qu'ils peuvent et proposent divers projets de pointe. Cette confiance en soi est très importante. Cette confiance dans les milieux scientifiques vient de notre confiance nationale, il y a plusieurs années que je la remarque. Notre pays doit atteindre un niveau élevé de confiance nationale et sentir qu'il est possible de faire de grandes réalisations en prenant des mesures et en s'appuyant sur notre volonté. Il n'y a rien que nous ne puissions pas faire. Ce sont les facteurs qui peuvent nous aider à faire des progrès.

J'ai nommé cette année «L'année d'un redoublement d'efforts et de travail». Ce redoublement qui signifie la multiplication de nos efforts, est un idéal. Nous ne devons pas nous satisfaire de nos efforts même s'ils augmentent dix fois. Si nous n'avons pas réussi à redoubler nos efforts dans certains domaines, nous devons encore essayer, l'important est que nous fassions plus d'efforts par rapport au passé et que nous travaillions plus dur qu'avant. C'est le slogan de cette année. Ce slogan n'est pas symbolique et ne signifie pas non plus que tous les problèmes vont être résolus cette année. Ce slogan n'est ni symbolique ni protocolaire mais nous montre le chemin à parcourir.

Nous avions intitulé l'année dernière "L'année de la révision des modèles de consommation". L'année dernière, j'ai dit ici-même que la révision des modèles de consommation n'était pas une chose qui se réaliserait en un an. Par conséquent, j'ai dit que l'année 2009 s'ouvrait à la révision des modèles de consommation. Un mouvement a été lancé dans ce sens. Je ne peux pas dire que les modèles de consommation ont été totalement réformés car nous sommes encore très loin de cet objectif. Tant que nous ne changerons pas nos modèles de consommation et que nous ne saurons pas comment utiliser l'eau, l'électricité, le pain et l'argent de manière appropriée, nous serons confrontés aux mêmes problèmes. Il faut poursuivre la réformer les modèles de consommation. Pendant l'année 2009, des représentants du gouvernement ont pris certaines mesures, ont programmé des plans et des recherches, mais ils ne doivent pas arrêter leurs efforts. Le slogan de l'année nous a montré le chemin. Il est devenu évident pendant cette année, que la réforme des normes de consommation était essentielle et devait être poursuivie. C'est encore le cas cette année. J'ai dis que cette année, il fallait intensification nos efforts. L'intensification des travaux n'est ni limitée à cette année ni à l'année prochaine.

Nous devons suivre ce slogan comme une flèche qui nous montre le chemin à suivre. Nous ne devons épargner aucun effort. Nous avons besoin de grandes réalisations. Il y a des grands objectifs qui nous attendent. Nous devons intensifier nos efforts pour atteindre ces objectifs. Nous devons travailler plus dur et faire des efforts concertés afin de les réaliser.

Certes, l'année dernière a été une année importante pour notre pays. Comme je l'ai dit à la nation iranienne dans mon message du Nouvel an, je crois que cette année a été l'année de la nation iranienne et une année de succès pour notre nation. Elle a été l'année de la présence évidente de la nation iranienne dans les grands évènements. Le 22 Khordad [12 juin, jour des élections présidentielles], 40 millions de personnes sont allées aux urnes, autrement dit 85% des électeurs ont participé à cette élection, c'est une question très importante. Sans aucun doute, la participation de la population prouve la légitimité du gouvernement. Nous n'avons nulle part un tel taux de participation aux élections, même dans les pays occidentaux qui basent leur légitimité sur la participation du peuple et rien d'autre. En même temps que nos élections présidentielles, une élection a eu lieu en Angleterre où seulement 30% des électeurs ont voté. Il y a une grande différence entre 85 et 30%. Ce mouvement et cette présence nationale sont très importants. Les analystes politiques internationaux le remarqueront à coup sûr même si la presse n'en tient pas compte et si les politiciens n'en parlent pas ou cachent ces vérités, biens qu'ils soient conscients de cette réalité.

Cette nation est fidèle à ses principes. Ce fut un grand mouvement pour notre nation. Après trente ans depuis l'instauration de la République islamique en Iran, le peuple iranien a montré qu'il croyait fortement aux fondements de ce régime en participant aux élections avec autant d'enthousiasme. La République islamique repose sur deux fondements, l'islam et la république, et ceux qui tentent de séparer ces deux aspects ne connaissent pas la République islamique. Ce fut un immense mouvement national. Les ennemis de la nation iranienne complotèrent pour l'écraser et se sont mis à l'œuvre. Si les gens n'avaient pas participé de façon si massive aux élections présidentielles et qu'au lieu de 40 millions, seulement 30 millions de personnes avaient voté, les ennemis auraient probablement réussi. Ils avaient préparé leurs plans avant les élections. Je n'accuse personne, mais je connais la stratégie des ennemis, je les vois et je sens leur présence. Je ne peux pas nier leur existence. Les ennemis ont agi de façon spécifique comme ils l'avaient fait dans d'autres pays. Lorsque les puissances arrogantes internationales ne sont pas satisfaites d'un gouvernement, ils attendent qu'une élection ait lieu et si les élus ne leur plaisent pas, ils lancent un mouvement apparemment populaire, pour renverser la situation, en attirant par des slogans les gens dans la rue et en utilisant ces manifestations comme un levier pour détruire par la violence, ce qui a été instauré par la loi. C'est un complot bien connu. C'est pourquoi le peuple et les analystes, honnêtes et perspicaces, attribuent les événements postélectoraux à des agents étrangers. Même sans savoir ce qui se passe en coulisse et sans avoir accès aux renseignements comme certains responsables, vous vous rendez compte que cette façon d'agir est programmée par les étrangers et les ennemis de la nation. Une élection a eu lieu en toute légalité, et a abouti à un résultat qu'ils ont essayé de transformer par la violence, en attirant certaines personnes qui, au cas nécessaire, sont prêtes à mettre le feu aux banques et aux autobus pour changer le résultat obtenu par voies légales. C'est illégal et religieusement interdit. Il est évident qu'un tel mouvement était orchestré par les étrangers. C'est ce qu'ils voulaient réaliser dans le pays. Cela a été une épreuve pour le pays mais qui nous a enseigné de grandes leçons et dont la nation iranienne est sortie victorieuse.

Ils voulaient diviser le peuple en une minorité et une majorité, en gagnants et en perdants, et les monter les uns contre les autres. Ils espéraient diviser la nation en deux groupes et qu'un groupe d'émeutiers provoque une guerre civile. Mais notre pays était vigilant. Vous avez vu que les élections ont divisé le peuple en un groupe de 13 ou 14 millions, et un autre groupe de 24 ou 25 millions, qui après un certain temps, se sont unis pour s'élever contre les émeutiers. Cela montre la vigilance de la nation.

Ils voulaient multiplier les émeutes dans le pays. Les malveillants qui ont tout fait pour nuire à cette révolution et à cette nation, ont également essayé de tirer le meilleur profit de cette occasion et sont entrés dans l'arène avec leur propagande. Ils ont tout fait pour nous nuire. Si les Américains, les Anglais et les Sionistes avaient pu emmener leurs troupes dans les rues de Téhéran, ils l'auraient fait. S'il leur était possible de prendre le contrôle de la situation, grâce à leurs agents et leurs mercenaires, ils l'auraient fait. Mais ils savaient que cela leur porterait préjudice. Soutenir les émeutiers et la rhétorique politique étaient les seules choses qu'ils pouvaient faire. Les Présidents des grandes puissances arrogantes ont qualifié ces émeutiers et ces vandales qui essayaient de se singulariser en brûlant les biens publics, de « représentants du peuple iranien ». Ils ont fait cela dans le vain espoir de discréditer notre pays aux yeux du monde, mais ils ont échoué.
Notre pays leur a porté un coup fatal le 30 Décembre 2009 et le 11 Février 2010. Ce que la nation iranienne a fait ces jours-là était exceptionnel. La nation a révélé son unanimité. Lorsque les gens qui avaient voté pour des candidats différents ont constaté la présence de l'ennemi et compris ses objectifs, ils ont opté pour le droit chemin de la Révolution. Le 22 Bahman, le peuple criait un seul slogan. Les ennemis ont fait beaucoup d'efforts pour diviser la nation mais ils n'ont pas réussi. La nation iranienne est restée solidaire. Ce fut une grande victoire. Du 22 Khordad au 22 Bahman, en huit mois, la nation iranienne a traversé une phase glorieuse et très sensible. Le peuple a atteint un niveau de perspicacité qui lui a ouvert une nouvelle page. Cela a été une occasion très importante dont nous devons nous servir pour continuer à avancer.

Il faut que l'intensification des efforts et du travail se fonde sur cette base. Il y a plusieurs domaines dans lesquels nous devons travailler. Nous ne devons pas perdre de temps. Chaque année, chaque mois et chaque jour en cette période révolutionnaire, sont précieux. Il est possible que les dissensions aient préoccupé les esprits pendant les huit mois (qui ont suivi les élections) l'année dernière, et que certains travaux aient été laissés en suspend. Il est donc nécessaire d'agir rapidement dans divers domaines, tout d'abord dans nos universités et nos centres de recherche qui doivent intensifier leurs efforts scientifiques et de recherches dans les sciences humaines et les sciences expérimentales, et dans tous les domaines nécessaires. Il faut viser des objectifs plus élevés et faire des efforts plus sérieux. Comme je l'ai dit, c'est notre jeunesse qui doit faire du pays, en quelques décennies, une référence scientifique pour le monde entier. C'est l'objectif de l'intensification des efforts et du travail dans le domaine de la science et de la recherche.

Il faut aussi intensifier nos efforts pour un usage optimal des ressources et des possibilités nationales. Nous devons tirer le meilleur profit de tout ce qui peut être utilisé, pour l'avenir du pays ou pour améliorer le niveau de vie. Un de ces domaines est la réforme des modèles de consommation. Nous devons utiliser au mieux nos ressources en eau. Aujourd'hui, nous ne les utilisons pas de manière correcte. L'année dernière, lorsque j'ai proposé la réforme des modèles de consommation, nos chercheurs ont réalisé une étude qui a montré que 90% de nos ressources en eau étaient utilisées par le secteur agricole de manière abusive et inutile. Seulement 10% sont utilisés à d'autres fins, y compris les usages domestiques et industriels. C'est-à-dire que si nous économisons 10% d'eau dans le secteur agricole, nous aurons deux fois plus d'eau pour les usages domestique et industriel. Cela montre l'importance de la question. Il est également important de faire attention à la consommation d'électricité et des autres sources d'énergie comme le gaz et l'essence. Le projet de loi de redistribution des subventions gouvernementales proposé par le gouvernement, entre dans ce cadre et est un projet très important.

Je voudrais profiter de cette occasion pour conseiller aux deux pouvoirs, législatif et exécutif, de coopérer dans ce projet. Le gouvernement doit prendre des mesures et assumer les travaux, et le Parlement doit voter des lois qui vont dans ce sens et qui doivent être respectées par les responsables gouvernementaux. Par conséquent, tous les organes du pays et les trois pouvoirs doivent coopérer. Ils doivent rester unis et s'entraider. «يد اللَّه مع الجماعة» Si les gens travaillent ensemble, Dieu les aidera. Par conséquent, il est important d'utiliser de manière optimale les possibilités et les ressources du pays. Nous avons besoin d'accroître notre production. Malheureusement, beaucoup de nos ressources sont gaspillées ou mal utilisées.

Nous devons également intensifier nos efforts pour améliorer la qualité des produits nationaux. C'est une des choses essentielles qui doit être réalisée. Aujourd'hui, nous avons de nombreux produits nationaux, industriels et agricoles. Il faut faire attention à la qualité de ces produits et améliorer leur qualité, et que les consommateurs soient convaincus que ce qu'ils ont acheté est meilleur ou au moins aussi bon que le même produit étranger.

Nous devons intensifier nos efforts dans le secteur de la santé qui doit jouir d'une attention particulière dans le cinquième plan de développement et dans les différents organismes. Une partie des questions de santé est en relation avec les activités sportives. J'ai insisté sur ce point à maintes reprises et je tiens à souligner de nouveau que les activités sportives sont nécessaires pour tout le monde. Elles assurent la vitalité et l'énergie dans le travail.

Nous devons intensifier nos efforts dans les investissements et les offres d'emploi. Beaucoup de gens qui gagnent des sommes d'argent gigantesques ne savent pas comment les dépenser. D'où la nécessité de la réforme des modèles de consommation. Au lieu de dépenser leur argent dans le secteur de la production, ils achètent des produits de luxe et des articles ménagers, font des voyages inutiles et parfois à l'origine de corruption morale, à l'étranger, et agissent en consommateurs. Il est possible d'investir les revenus, tout est prêt aujourd'hui pour cela, les bourses sont actives dans le pays et il est possible d'y investir. Tout les gens peuvent mettre leurs capitaux au service des projets d'investissement.

Que les salutations soient sur vous et que la Miséricorde d'Allah et Sa Bénédiction vous accompagnent

 
< Précédent   Suivant >

^