Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec le président et les députés du Parlement islamique Version imprimable
08/06/2010

 L'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a rencontré mardi 8 juin, les députés et le président du Parlement islamique. Lors de cette rencontre, le Guide suprême de la Révolution a présenté une analyse complète de la situation délicate et instable du monde, par rapport à la stabilité qui règne à l'intérieur du pays et qui est le résultat de la solidarité, de la vigilance de la nation iranienne et de l'attachement du peuple aux idéaux du défunt Imam (ra).

"Pour accélérer le rythme du progrès du pays, le Parlement islamique doit garder un regard idéaliste à coté de son réalisme, coopérer étroitement avec le gouvernement et contrôler les travaux grâce aux commissions parlementaires", a-t-il déclaré.

L'Ayatollah Khamenei a remercié le président et les députés pour leur rôle actif dans les questions importantes, internationales et intérieures, et a qualifié l'actuelle situation du monde de délicate et d'exceptionnelle, pour rappeler ensuite qu'étant donné l'influence de l'actuelle situation mondiale sur l'avenir du pays, la révolution et la jeune génération, la République islamique pouvait acquérir une place plus stable et se rapprocher de ses objectifs grâce à une connaissance et une observation précise de ce contexte, et une présence active dans ces évolutions.

Faisant allusion aux évolutions au Moyen-Orient, notamment en Palestine, l'Ayatollah Khamenei a souligné que tous ces changements étaient le signe d'une grande évolution, dans la région et au niveau international, dans la place et l'influence des Etats-Unis et de certains pays européens.

Parlant de la situation intérieure du pays, l'Ayatollah Khamenei a fait allusion à la participation sans précédent du peuple aux cérémonies du 21ème anniversaire du décès de l'Imam Khomeiny (ra) et a ajouté que, Dieu merci, la vigilance et les réactions du peuple avaient déçu les attentes des ennemis de la République islamique et que le peuple avait, à juste titre, montré son profond attachement à l'Imam et à ses idées.

L'Ayatollah Khamenei a fait allusion à la présence de millions de gens en pleine chaleur estivale aux cérémonies de commémoration de la disparition du leader de la Révolution, et a cordialement remercié le peuple iranien pour sa fidélité et sa patience. L'Ayatollah Khamenei a déclaré que la nation iranienne était une nation dynamique, croyante, islamique, autonome et confiante en Dieu le Tout-puissant, et qu'une telle nation n'arrêtera jamais sa marche vers le salut et la perfection.

L'Ayatollah Khamenei a mis l'accent sur la nécessité de la coopération et de l'entente entre le gouvernement et le Parlement, et a rappelé que les devoirs et les limites du gouvernement et du Parlement étaient déterminées par la loi, et que si ces limites n'étaient pas claires, il fallait réparer ces lacunes. Le Guide suprême a rappelé que le gouvernement ne devait pas transgresser les lois du Parlement et que le Parlement ne devait pas non plus être un frein pour le gouvernement.

Selon l'Ayatollah Khamenei, la coopération entre ces deux instances dépasse les prises de positions et les démarcations politiques : "Cette question est prioritaire pour le pays et la Révolution islamique, et les deux parties doivent adopter ce regard dans leur coopération"

Au sujet de l'importance de la surveillance du Parlement, l'Ayatollah Khamenei a évoqué la nécessité d'un programme de contrôle du travail des députés et du Parlement, spécialement dans le contrôle du cinquième plan de développement, et a déclaré qu'il s'agissait d'un programme très important et que les ratifications du parlement devaient compléter les faiblesses et combler les lacunes des propositions gouvernementales, sans les transformer du tout au tout.

A la fin de son discours, l'Ayatollah Khamenei a conseillé aux députés de profiter de l'occasion qui leur a été donnée de représenter et de servir le peuple.

Au début de cette séance, M. Larijani, président du Parlement islamique, a présenté un rapport sur les deux années de travail du huitième Parlement.

 
< Précédent   Suivant >

^