Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec les hauts Commandants du Corps des Gardiens de la Révolution Version imprimable
14/07/2010

 A l'approche du troisième jour du mois de Chaban, anniversaire de la naissance de l'Imam Hossein (s), l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a reçu des milliers de commandants et de membres du Corps des Gardiens de la Révolution.
Lors de cette rencontre, l'Ayatollah Khamenei a considéré la spiritualité des Forces révolutionnaires de Sepah comme la principale cause de leurs remarquables réussites aux différentes étapes de cette organisation populaire et révolutionnaire. Le Guide suprême de la Révolution a ensuite analysé les grandes questions internationales et intérieures, déclaré que tous les responsables devaient accomplir au mieux leur devoir et être prêts en toute circonstance, et que sans aucun doute, la grande nation iranienne et la République islamique sortiront victorieuses comme avant, des difficultés.
Le Commandant en chef des forces armées iraniennes a fait allusion à la constitution du Corps des Gardiens de la Révolution qu'il a décrite comme une organisation issue du « cœur des mosquées, des écoles islamiques et des universités » et du fond des cœurs croyants du peuple.
« Le Corps des Gardiens de la Révolution n'a pas été créé par une personne particulière, cet organe s'est constitué en raison des besoins de l'époque et est intervenu partout où les besoins du pays et de la Révolution l'exigeaient », a-t-il dit.
Le Guide suprême de la Révolution a considéré la défense de l'identité et de son statut ainsi que l'adaptation de ses activités aux exigences du temps, comme des particularités du Corps des Gardiens de la Révolution. Il a ajouté « Les premières années après la Révolution, les Gardiens de la Révolution ont combattu les groupes antirévolutionnaires, l'insécurité dans les provinces de l'ouest et pendant les huit ans de la Défense sacrée, ils étaient présents sur le champ de bataille tout en préservant leur identité ».
Rappelant la participation des Forces révolutionnaires de Sépah dans la reconstruction du pays sur la demande du gouvernement de l'époque, le Commandant en chef des forces armées iraniennes a souligné : « Dans ce domaine également, partout où cette organisation s'est engagée, les meilleurs résultats ont été atteints »
Le Guide suprême a déclaré que l'art de la Révolution était d'avoir mis en place différentes organisations comme les Forces révolutionnaires de Sépah et le Djihad-e-Sazandegi (Mobilisation pour la reconstruction).
L'Ayatollah Khamenei a souligné que la connaissance des réalités actuelles et la prévoyance étaient les premières étapes d'une programmation correcte pour atteindre les objectifs.
Son Eminence a ensuite abordé la situation actuelle dans le pays et au niveau international, et la stabilité de la République islamique.
Comparant la Révolution islamique et la Révolution française, il a expliqué les différentes phases et contradictions que celle-ci avait connues dans les premières décennies, pour conclure que « contrairement aux autres mouvements sociaux contemporains, la Révolution islamique après trente années tourmentées, marchait toujours dans la voie définie par l'Islam et tracée par le défunt Imam Khomeiny, et que cette réalité importante était la preuve du soutien de Dieu à notre Révolution »
Faisant allusion aux déclarations de l'administration américaines sur ses efforts pour changer la situation en Iran, l'Ayatollah Khamenei a déclaré que ce genre de déclarations signifiait qu'ils voulaient faire dérailler la Révolution de sa trajectoire»
Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que les cœurs fidèles du peuple iranien étaient la manifestation de la puissance divine et a souligné : «L'amour de la nation iranienne pour l'Islam a permis à la Révolution de poursuivre sa trajectoire et a édifié une forteresse impénétrable pour la République islamique et le pays. En cas de changement ou de disparition de l'islam, cette forteresse disparaitra et la voie sera alors ouverte aux occupants et aux agresseurs»
L'Ayatollah Khamenei a qualifié les progrès accomplis dans le pays, de réalité indéniable et a ajouté : «Selon les statistiques mondiales, le taux de progrès scientifique et de croissance du pays est plusieurs fois plus élevé que la moyenne globale. Bien sûr, il reste un long chemin à parcourir pour rattraper les pays développés mais nous ne devons pas négliger ces progrès »
Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que la maturité politique de la nation iranienne était une autre réalité et a ajouté : «Notre peuple, les jeunes et les adolescents ont acquis une bonne expérience politique dans les nombreux événements qui ont eu lieu jusqu'ici et heureusement, ils peuvent distinguer les enjeux dans une large mesure, de sorte que, même s'ils sont séduits par certaines questions, ils peuvent réajuster rapidement leur orientation et comprendre les réalités, comme cela a été la cas lors des incidents postélectoraux, l'année dernière»
L'Ayatollah Khamenei a déclaré que l'exportation de la Révolution signifiait l'exportation de l'idéologie et des idéaux de la Révolution islamique.
L'Ayatollah Khamenei a déclaré que le camp des opposants à la Révolution poursuivrait ses efforts contre la Révolution islamique.
Son Éminence a également fait allusion aux efforts continus mais inutiles du régime sioniste et des Etats-Unis pour s'opposer au grand mouvement de la nation musulmane iranienne, et ajouté : « La Révolution islamique a libéré l'Iran, qui jouit d'une position stratégique importante et de nombreuses ressources, de l'emprise des Etats-Unis et a mis fin à l'humiliation du peuple iranien par les puissances mondiales. C'est la raison de leur hostilité contre la nation iranienne ces dernières années »
Le Commandant en Chef des forces armées iraniennes a déclaré que certains pays se soumettaient totalement aux Etats-Unis pour « préserver leurs intérêts », que certains autres pays dotés d'une certaine puissance, évitaient toute confrontation et devenaient des alliés au service des États-Unis, mais qu'il existait un autre groupe de pays qui résistent à cet ordre injuste et que la République islamique en était la figure de proue, grâce à la résistance de son peuple et de ses responsables "
L'Ayatollah Khamenei a déclaré que suite à l'effondrement de l'Union soviétique, le gouvernement américain avait projeté « un nouvel ordre mondial » sous son leadership mais qu'aujourd'hui, les responsables américains étaient confrontés à une opposition et une haine grandissante dans le monde, malgré tous leurs efforts pour l'enrayer "
Le Guide suprême de la République islamique a rappelé l'échec des États-Unis en Irak, en Afghanistan, au Liban et en Palestine et a ajouté : «Malgré toutes leurs prétentions, les États-Unis et le régime sioniste n'ont pas réussi à vaincre le Hamas dans la Bande de Gaza. Cela est le signe de la faiblesse, réelle et croissante, des États-Unis"
L'Ayatollah Khamenei a fait allusion à la récente résolution de l'ONU contre l'Iran et aux déclarations alternées sur les négociations et la menace militaire, et a ajouté : «Ils parlent comme s'il y avait un grand danger derrière ces menaces. Bien sûr, que ces menaces soient imaginaires ou réelles, nous devons être prêts à protéger la Révolution, la chère nation iranienne et notre glorieux pays qu'est l'Iran.
L'Ayatollah Khamenei a déclaré que les plans du gouvernement étasunien étaient pour la plupart politiques et a ajouté : «Au cours des événements qui se sont déroulés l'année dernière, les Américains sont immédiatement entrés en scène pour soutenir officiellement les chefs et les responsables de cette fitna (dissension) mais, grâce à l'aide de Dieu, la vigilance et la résistance de la nation iranienne, ils ont une fois de plus échoué»
Son Eminence a ajouté que tous les fonctionnaires en poste dans les domaines culturels, politiques, économiques et sociaux devaient accorder une attention continue aux réalités nationales et internationales, et réfléchir sur les répercussions de la politique de l'ennemi à l'intérieur du pays.
« Sans aucun doute, la nation iranienne, la République islamique et la Révolution islamique continueront à gagner car Allah a promis que la victoire finale reviendrait aux pieux et la promesse d'Allah est incontournable », a noté le Guide suprême.
À la fin de son allocution, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que la propagande des ennemis et de leurs alliés dans le pays, contre les Gardiens de la Révolution, démontraient le rôle influent de cet organisme dans la poursuite du mouvement révolutionnaire de la nation iranienne. Il a également recommandé aux Gardiens de la Révolution islamique de développer leur piété et leur sens des responsabilités.

 
< Précédent   Suivant >

^