Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux membres de l'éducation nationale Version imprimable
05/05/2010

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 5 mai 2010, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une audience accordée à un grand nombre d'enseignants réunis à l'occasion de la Journée nationale des enseignants


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Chers frères et sœurs, soyez les bienvenus ! Je tiens à présenter mes félicitations à l'occasion de la Journée des enseignants, à vous tous et à tous les enseignants du pays, ainsi qu'à la nation iranienne. Le fait que la Journée des enseignants ait été choisie à la date du martyre d'un grand enseignant est porteur d'un message. Cette décision est symbolique et montre l'importance de l'enseignement, de ce travail louable et grand qui requiert un effort intellectuel et scientifique, et un engagement, comme cela était le cas dans la vie du martyr Motahhari.

Un point essentiel que les enseignants de notre pays doivent toujours avoir à l'esprit est la grandeur du travail qu'ils assument. Si vous saviez combien votre tache est importante, vos motivations, vos efforts et votre foi redoubleraient, comme un soldat courageux qui combat au front et dont les efforts et l'abnégation sont si grands qu'ils peuvent exercer une influence sur l'ensemble des combats. Si le soldat est conscient de cela, il ne sera jamais fatigué ou découragé, et rien ne pourra affaiblir l'espoir qu'il a au cœur. Les enseignants jouent un rôle vital dans la société qui n'est comparable à aucun autre rôle même très important, dans la société. C'est un point que nos enseignants doivent toujours garder à l'esprit.

Les élèves sont comme une pâte sans forme qui sera façonnée par plusieurs facteurs qui lui donneront une identité. Les parents, les facteurs sociaux et plus particulièrement, de nos jours, la propagande des médias et d'autres choses similaires, jouent un rôle à cet égard. Mais le rôle des enseignants se distingue des autres. Les enseignants peuvent libérer leurs élèves de leurs particularités génétiques. Cela a été prouvé scientifiquement. De même que les facteurs génétiques dans certains troubles, peuvent être compensés par un traitement médical ou une prévention, il est également possible d'influer sur les facteurs héréditaires dans le comportement et la spiritualité. L'enseignant peut faire de son jeune élève un intellectuel sérieux et intéressé par la recherche ou par contre, faire de lui un être superficiel sans aucun intérêt pour la science. Il peut enseigner à son élève comment être honorable, noble, bienveillant, de bon caractère et véridique, et inversement, il peut faire de lui une personne désagréable et malveillante. Il peut encourager son élève à être optimiste, confiant, sérieux et actif, ou inversement pessimiste, découragé et isolé. Il peut aider son élève à devenir pieux et fidèle ou inversement, le tourner vers des idéologies qui n'ont aucun respect pour les valeurs morales et sont indifférentes aux enseignements religieux. L'enseignant peut même neutraliser les effets extérieurs des médias ou autres choses semblables. Il peut même neutraliser les effets de l'éducation parentale dans des années de travail continu. Cela montre l'importance du rôle des enseignants.

La société a besoin de gens fidèles, motivés, patients, pleins d'espoir, optimistes, novateurs, réfléchis et de chercheurs prêts à défendre les intérêts de la nation et à atteindre les sommets de la perfection individuelle et sociale. Qui peut éduquer ces gens-là ? C'est là que le rôle des enseignants devient évident. L'éducation assume ce rôle important et sensible.

Bien sûr, beaucoup de choses différentes ont été dites au sujet de l'éducation et du rôle des enseignants. Aujourd'hui, nous ne devons pas nous contenter de mots. Nous avons besoin d'action. Le système éducatif peut déterminer l'avenir de ce pays. Il est vrai que des changements fondamentaux dans ce système sont nécessaires et je l'ai recommandé à maintes reprises, aux responsables. Heureusement, le ministre a déclaré que de bonnes mesures avaient été prises à cet égard et qu'il fallait engager un changement fondamental dans le système éducatif, en fonction de nos besoins, de nos objectifs, des grandes capacités nationales et des ressources humaines. C'est tout à fait à vrai et je tiens à insister sur les mêmes points. N'arrêtez pas ces efforts. Poursuivez les objectifs jusqu'au bout, avec enthousiasme, une motivation inépuisable et des efforts redoublés. Je sais qu'il est difficile d'atteindre ces objectifs mais les enseignants ne doivent pas négliger leurs motivations et leur sens des responsabilités et attendre que les conditions deviennent favorables. Je vous conseille à tous, chers enseignants, de développer la conscience de la grandeur de votre rôle. Vous devez savoir que vous jouez un rôle clé pour l'avenir de ce pays.

Pendant plusieurs siècles, notre pays a subi de lourdes pertes et souffert de retards et de négligences dont les effets négatifs se font encore sentir. C'est la situation dont nous avons héritée. Après la Révolution islamique et avec ce nouveau mouvement, le pays doit suivre la voie que mérite notre nation. Le pays doit s'engager dans la voie qui est celle que mérite notre héritage historique et notre espoir d'une société islamique. Cela demande un travail énorme.

Les enseignants doivent identifier les personnes dont nous avons besoin pour l'avenir de ce pays et définir les caractéristiques que nos hommes et nos femmes doivent avoir pour une construction appropriée du pays. Tout est entre vos mains. Vous avez le contrôle des enfants et des adolescents dans vos classes. Vous pouvez les remplir de confiance par vos paroles et votre comportement. Vous pouvez les remplir d'espoir. Vous pouvez les encourager à prendre des décisions. Vous pouvez insuffler en eux la foi religieuse. Vous pouvez leur apprendre à être ingénieux, actifs, sociables et soucieux de leur société. Vous pouvez faire naître chez eux l'esprit d'innovation. Un enseignant sage peut faire tout cela dans les limites de son cours. C'est un devoir que doivent remplir tous les enseignants dans le pays.

Bien sûr, pour remplir ce devoir, les enseignants ont besoin des conseils des intellectuels et des experts en éducation, qui existent dans notre société. Ce besoin, permettra lui-même une production. Lorsque ce besoin d'orientation est ressenti par les enseignants, les autres parties du pays en seront informés et essayeront de produire ce qui est nécessaire. Nos besoins ne seront pas remplis tant que nous ne les aurons pas tout d'abord, ressentis et exprimés. C'est le rôle de l'éducation nationale.

Je voudrais aussi parler brièvement de notre cher martyr l'Ayatollah Motahhari. Ce grand homme était en effet, un exemple parfait d'enseignant et avait un sens aigu de ses responsabilités. Il n'a pas jamais refusé de s'engager là où la présence d'un intellectuel islamique était nécessaire. Ni les considérations personnelles ni les intérêts n'ont pu l'empêcher de s'engager sur les fronts politiques et intellectuels. Dans ses différentes réponses aux questions qui préoccupaient les jeunes de cette époque, Motahhari n'agissait pas comme certains « intellectuels religieux » qui essayaient de cacher des concepts non-religieux ou dépourvu de tout contenu religieux, sous des apparences religieuses, au contraire, il tentait de présenter les véritables concepts religieux de manière appropriée et convenable, pour répondre aux questions, aux besoins et aux interrogations de ses interlocuteurs. Il ne recherchait pas les éloges d'un groupe particulier ou d'un groupe d'intellectuels. Il combattait les attitudes rétrogrades et le dogmatisme aussi vigoureusement que les hérétiques et les déviations religieuses. C'était les particularités de cet homme infatigable qui n'a jamais interrompu ses efforts. Il n'était pas à la recherche de la renommée, d'un titre ou d'un poste à l'université ou dans un centre islamique. Il est entré dans l'arène idéologique comme un véritable soldat et a travaillé avec sincérité, et Allah l'Exalté, a béni son travail. Aujourd'hui, ses idées sont encore vivantes et d'actualité, même après trente ans et depuis son martyre. On a parfois l'impression que ses idées ont été formulées pour notre époque. A son époque, ses pensées et ses idées ont fourni des réponses à des gens de différents niveaux intellectuels. Aujourd'hui, de nombreux progrès ont été faits dans le domaine intellectuel et de nombreuses questions idéologiques ont été résolues, mais les pensées et les idées du martyr Motahhari apportent encore des réponses aux nouvelles questions qui se posent de nos jours. C'est la caractéristique d'une pensée profonde et sincère.

La sincérité fait des miracles. Lorsque quelqu'un travaille pour l'amour de Dieu, Il bénit ses efforts. C'est pourquoi les quelques décennies de travail de ce martyr continuent à être une source inépuisable de connaissances pour notre société. Nous devrons poursuivre cette voie, dans tous les domaines.

Trois décennies se sont écoulées depuis le deuxième plus grand événement de notre pays après l'avènement de l'islam, et l'instauration de la République islamique. Notre Révolution a réveillé le monde de l'Islam. Elle a non seulement bouleversé les équations politiques régionales mais aussi le contexte international. Heureusement, notre nation a fait de nombreux progrès dans différents domaines au cours de ces trente dernières années. Aujourd'hui, c'est à nos intellectuels d'examiner les perspectives d'avenir et de voir ce qu'il faut faire.

Le monde de l'Islam est divisé. Malgré l'accès au Coran et aux enseignements religieux, les musulmans souffrent de retards pour diverses raisons. Quelles sont ces raisons ?
Nous avons besoin de les identifier.
La nation iranienne doit parvenir à un statut où toutes ses actions et ses productions intellectuelles deviennent des références absolues et sûres pour le monde de l'Islam et les nations musulmanes. Il faut que les intellectuels et les penseurs trouvent les solutions. C'est une responsabilité historique pour la nation iranienne et c'est le chemin qui est naturellement devant nous et que nous devons parcourir de manière appropriée. Nous devons avancer avec confiance. Nous devons utiliser toutes nos forces, nos capacités humaines et intellectuelles, et les talents que Dieu l'Exalté, a donnés à la nation iranienne. Dans ce cas, le sort du monde de l'islam changera et aussi le monde entier.

Le monde moderne a pris une mauvaise direction et est dans une mauvaise situation. Les valeurs morales ont été foulées aux pieds. Les gens souffrent des conséquences de cette dégénérescence morale, et les intellectuels sont conscients de cette grande tragédie. Ils en souffrent et expriment leurs inquiétudes. Nous pouvons choisir une voie qui contribuera au salut de l'humanité. Il est possible de changer le sort dangereux vers lequel se dirige l'Humanité. La première étape consiste à évoluer nous-mêmes et cela commence par l'éducation. Heureusement, des infrastructures ont été créées dans différents domaines au cours des trente dernières années. Nous pouvons avancer en nous appuyant sur ces infrastructures. La responsabilité que nous avons à assumer est lourde. Le chemin que nous avons à parcourir est long. Le travail que nous avons à faire est difficile. Mais il y a de belles perspectives offertes par Allah l'Exalté. L'être humain le voit et l'avenir est lumineux. Nous pouvons suivre correctement cette route.

Nous serons confrontés à des hostilités dans cette voie. Chaque progrès qu'accomplit la nation iranienne décevra certaines personnes dans le monde. Les superpuissances déploient naturellement leurs forces contre les mouvements qui ne sont pas conformes à leurs intérêts. Ces choses ne sont pas surprenantes et toute la nation s'y attend quand elle entre dans les grands combats de la vie. Nous nous attendons à cette hostilité. Depuis la Révolution, notre pays a poursuivi son chemin malgré tous ces obstacles. Ces problèmes ne comptent pas. L'expérience de la nation iranienne a montré que les menaces, la propagande et ces oppositions ne peuvent pas ralentir le rythme des progrès de notre nation. Notre pays continuera sa route. Le point important est que chacun connaisse son rôle. Tout le monde doit être en mesure d'identifier et de remplir son rôle de manière appropriée. Heureusement Allah l'Exalté, nous aidera dans cette voie.

J'espère que les responsables du ministère de l'Education accorderont une attention spéciale à ces réalités et à leurs responsabilités, et qu'ils poursuivront cet objectif grâce à un travail intensifié et des efforts sérieux. J'espère que vous, chers enseignants, vous atteindrez cet objectif avec optimisme et en vous appuyant sur Allah le Très-Haut, sur Sa récompense, Sa grâce et Son orientation. J'espère que Dieu vous récompensera tous et que les âmes des martyrs qui ont aidé la nation à s'engager dans cette voie importante, seront satisfaites.
Qu'Allah l'Exalté, associe l'âme pure de l'imam Khomeiny (ra) qui a ouvert cette voie à notre pays, aux saintes âmes de Ses vénérés adorateurs. J'espère que vous profiterez tous des prières de l'Imam du Temps (que notre âme lui soit sacrifiée).

 
< Précédent   Suivant >

^