Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec le Président de Guinée- Bissau Version imprimable
09/08/2010

 L'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a reçu lundi 9 août, M. Malam Bacai Sanha, Président de Guinée-Bissau, et s'est félicité du développement des relations entre l'Iran et tous les pays islamiques en précisant que la communauté islamique constitue une grande union aux immenses capacités et talents dont il faut profiter pour sa prospérité. Le Guide suprême de la Révolution a mis l'accent sur la nécessité du renforcement de la solidarité et de la coopération entre les pays islamiques.
L'Ayatollah Khamenei a évoqué l'importance du continent africain et a noté que les pouvoirs colonialistes, durant de longues années, avaient causé beaucoup de problèmes au peuple africain mais que, de nos jours, les nations étaient vigilantes et souhaitaient développer leurs relations.
Le Guide suprême a déclaré que la République islamique d'Iran accueillait favorablement le développement de ses relations avec les pays africains : " Contrairement aux pays colonisateurs, l'Iran en tant que pays ami, peut aider la Guinée-Bissau à défendre ses intérêts nationaux", a souligné l'Ayatollah Khamenei.
Faisant allusion aux progrès scientifiques et industriels de la République islamique après la Révolution, l'Ayatollah Khamenei a affirmé que ces progrès avaient été réalisés grâce à l'esprit islamique et la confiance nationale des Iraniens : "Toute nation qui a confiance en elle-même et fait des efforts pourra aussi faire de tels progrès", a-t-il conclu.
L'Ayatollah Khamenei a également insisté sur l'instauration de la paix, de la sécurité et de la prospérité en Afrique, en particulier dans sa partie occidentale.

Lors de cette réunion à laquelle assistait le Président Mahmoud Ahmadinejad, le Président guinéen a déclaré qu'il avait observé durant son séjour à Téhéran, les capacités scientifiques et industrielles de la République islamique qu'il a qualifiées de « merveilleuses ».
Il a ajouté que les nations musulmanes étaient fières des capacités de la nation iranienne et souhaitaient un développement des relations bilatérales.

 
< Précédent   Suivant >

^