Discours du Guide suprême lors d'une visite à l'École militaire « Imam Hussein (as) »
20/05/2015

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 20 mai 2015 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion à l'École militaire « Imam Hussein (as) », à l'occasion de la remise des diplômes aux cadets de cette école, et de l'anniversaire de la libération de la ville de Khorramchahr le 24 mai 1983.

Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux

Louanges à Allah et paix et salut sur [son messager] Mohammad et ses descendants immaculés !

Je tiens à féliciter les chers jeunes, espoir du peuple d'Iran, qui sont aujourd'hui entrés dans la sainte profession militaire et ceux qui ont reçu leurs grades et sont parvenus à cette phase glorieuse. Je tiens à exprimer ma gratitude pour les beaux et originaux défilés effectués dans cette base militaire. Les défilés étaient à la fois beaux, significatifs et originaux. Dans tous les aspects de la vie, dans la connaissance, la gestion, le mode de vie, la préservation des valeurs révolutionnaires et les autres domaines importants, ces facteurs sont à la fois nécessaires et réalisables. Cela veut dire que dans toutes les tâches, nous devons prêter une attention sérieuse à l'innovation, la beauté, au sens et à la profondeur. Nous devons éviter la superficialité dans tous les domaines importants de la vie, et prêter attention aux actes bien-fondés, profonds et dotés de sens.

Je remercie Dieu pour le fait qu'aujourd'hui, ce bel arbre qu'est le Corps des Gardiens de la Révolution islamique, a atteint un niveau acceptable de capacités, de progrès et de croissance intellectuelle et pratique. Heureusement, vous avez réussi à progresser et à vous perfectionner chaque jour, à l'extérieur et à l'intérieur. Cette université est un des signes du mouvement en avant du Corps des Gardiens de la Révolution islamique.

Chers jeunes, mes chers enfants, sachez que les résultats durement gagnés de votre université dépendent de la libération de Khorramchahr et des opérations Fath-ul Mubin, Faw et Karbala-5. Vous devez garder à l'esprit le fait que vos réalisations sont le résultat des efforts et des sacrifices de vos prédécesseurs et des phares de lumière qu'ils ont allumés sur le front. Leurs efforts ont ébloui les yeux, fait avancer le pays et transformé l'ambiance générale de la République islamique d'Iran en une ambiance propice à la poursuite des objectifs et des idéaux.

Aujourd'hui, après le grand mouvement de la Révolution islamique, le drapeau est entre vos mains. De quel drapeau s'agit-il ? Il s'agit du drapeau du «nouveau discours islamique» qui est utile et précieux pour le bonheur des êtres humains. Tout le monde doit savoir que ce discours islamique est valable pour tous les êtres humains et pour l'humanité tout entière. Ce drapeau est dans les mains de la jeunesse. Ce discours, nouveau et attirant, de la Révolution islamique sous la direction de notre magnanime Imam Khomeiny, a été le résultat de la révolution et a été mis à la disposition du peuple intelligent, révolutionnaire et vigilant qui l'a défendu jusqu'à aujourd'hui. Les sacrifices du peuple d'Iran dont l'une des manifestations fut la Défense sacrée, ont permis de lever ce drapeau à notre époque.

Aujourd'hui, à ce drapeau et ce discours, s'oppose le discours de l'ignorance [Jahiliya] moderne. Le discours islamique encourage la justice, la liberté des êtres humains et la lutte contre l'arrogance et le colonialisme. Il prône la destruction de l'arrogance mondiale partout dans le monde. En d'autres termes, le discours islamique rejette le système fondé sur la relation oppresseurs/opprimés qui existe dans le monde. C'est aussi le discours du gouvernement islamique et le message du drapeau que vous tenez en main.

À l'opposé, nous avons le discours de l'oppression, de l'intimidation, de l'arrogance et de l'égoïsme, préconisé par les puissances totalitaires et impérialistes dans le monde, qui dépendent des grands cartels économiques. Ces puissances ont toujours existé et existent également à notre époque. Dans le passé, elles ont révélé leur nature avec une impudeur explicite et une impudence visible et verbale, mais aujourd'hui, elles poursuivent leurs objectifs de manière hypocrite et se cachent derrière les beaux slogans des droits de l'homme et de la haine de la violence. Néanmoins, les yeux perçants des peuples peuvent les reconnaître et faire la différence entre ces deux discours inconciliables qui ne se rapprocheront jamais l'un de l'autre ni ne pourront cohabiter.
L'un est le discours de l'oppression et de l'hostilité envers les opprimés et les nations en général, l'autre discours est le discours de soutien à l'opprimé contre l'oppresseur. Comment ces deux discours pourraient-ils se réconcilier et se rapprocher l'un de l'autre ? Aujourd'hui, le monde le sait et le comprend.

Dans leur propagande, nos ennemis tentent de faire croire que la République islamique est isolée or la République islamique n'est pas isolée. Dès ses débuts et jusqu'à aujourd'hui, la République islamique a eu une place dans les cœurs des peuples du monde entier. Bien sûr, la propagande internationale et une présentation sombre et fausse des événements peuvent cacher provisoirement les vérités. Depuis la Révolution jusqu'à aujourd'hui, chaque fois qu'un Président de la République islamique d'Iran a voyagé dans d'autres pays, les gens ont manifesté leur sympathie dans leur comportement et leurs paroles. Ce phénomène n'est pas particulier à une époque. Cela était le cas au début de la Révolution et c'est encore le cas aujourd'hui, en Afrique du Nord, en Afrique centrale, en Asie de l'Ouest que les Occidentaux aiment appeler "le Moyen-Orient", en Asie de l'Est, dans le sous-continent indien et même dans des pays situés près des pays européens. Partout où nos Présidents sont allés quand ils ont été autorisés à rencontrer les citoyens, ils ont vu les peuples de ces pays exprimer leur sympathie. Aujourd'hui, c'est le cas partout dans le monde.

Aujourd'hui, votre nom et le nom de la nation iranienne sont des noms nobles et glorieux dans l'optique des nations et des gens libres dans le monde. Qu'en est-il des gouvernements ? Cela est aussi vrai pour les gouvernements qui sont composés des gens. Ceux qui ne sont pas trop malveillants, méchants et malicieux, ceux qui ne sont pas noyés dans la recherche du luxe, ceux qui ne souhaitent pas être les serviteurs de l'arrogance, reconnaissent et avouent la grandeur du peuple d'Iran et du régime islamique qui a réussi à le faire avancer de cette manière exceptionnelle.

Dans les congrès qui ont eu lieu dans notre pays que ce soit les sommets de l'Organisation de la Conférence islamique [l'OCI dont le huitième sommet s'est tenu à Téhéran du 9 à 11 novembre 1997 avec la participation de 55 chefs d'états des pays membres, ndt] ou le sommet du Mouvement des pays non-alignés [le MNA dont le seizième sommet s'est tenu à Téhéran, du 26 au 28 août 2012, avec la participation de plus de 100 chefs d'états des pays membres, ndt], la plupart des chefs d'État et des responsables renommés qui se sont réunis ici, nous ont exprimé leur respect et leur sympathie. Ils prétendent que l'Iran est isolé. Les vrais isolés sont ceux qui n'arrivent à attirer que quelques cœurs par l'intimidation, l'argent et les dollars. Leurs messages, leurs déclarations et leurs actions n'ont aucun intérêt pour les gens dans le monde. Chère jeunesse, cher peuple d'Iran, c'est vous qui tenez ce drapeau glorieux. Nos jeunes dans cette université et dans toutes les régions du pays, avancent dans cette voie, avec piété.

Nous ne perdrons pas la dignité que nous ont donnée l'Islam, le gouvernement islamique, le mouvement révolutionnaire, les perspectives et les idéaux révolutionnaires. Aujourd'hui, les ennemis cherchent à nous imposer des défis. Chaque jour, ils lancent un nouveau défi à la République islamique d'Iran, mais nous n'avons pas peur. Si nous étions un cadavre inactif, nous ne rencontrions aucun défi, mais nous sommes dynamiques et vivants, nous progressons et nous sommes actifs. Par conséquent, nous devons nous attendre à de tels défis que nous allons surmonter avec puissance, en faisant confiance à Allah le Très-Haut, aux promesses divines et en nous-mêmes.

Nos ennemis ne connaissent pas le peuple d'Iran ni les responsables de la République islamique. C'est pourquoi ils cherchent à nous intimider dans les négociations nucléaires. Cela montre qu'ils ne connaissent pas bien le peuple d'Iran ni notre gouvernement. Le gouvernement iranien ne cédera pas parce qu'il fait partie du peuple et a progressé et atteint cette croissance grâce à des idéaux qui sont ceux des gens en Iran. Plus un gouvernement, un peuple et ses responsables reculeront devant l'ennemi, plus l'ennemi avancera. L'ennemi est avide. Il ne se contentera que de l'arrogance, du colonialisme et de la domination sur les nations. Il avancera aussi loin qu'il le pourra. Par conséquent, nous devons créer un mur solide fait de détermination, de confiance en Dieu et de puissance nationale.

Ils ont fait de nouvelles déclarations dans les négociations nucléaires. Par exemple, ils parlent de la visite et de l'examen de nos centres. Comme nous l'avons dit, nous ne permettrons jamais que nos centres militaires soient visités par des étrangers. Ils disent qu'ils doivent interviewer nos scientifiques. En d'autres termes, ils veulent effectuer des interrogatoires. Nous ne permettrons pas non plus que nos scientifiques nucléaires et nos scientifiques dans d'autres secteurs sensibles et importants, subissent la moindre insulte. Je ne permets pas aux étrangers de parler à nos scientifiques et aux chers enfants du peuple iranien qui ont contribué à l'avancée de cette vaste science jusqu'au point que nous connaissons. Aucune personne sage et aucun gouvernement dans le monde ne donneraient une telle autorisation. Ils cachent leurs scientifiques et ne permettent même pas que leurs noms soient divulgués. Cet ennemi audacieux et sans vergogne s'attend à ce que nous autorisions cela et que nous leur ouvrions la porte pour parler et négocier avec nos scientifiques, nos professeurs et nos chercheurs. Sur quoi prétendent-ils négocier ? Ils veulent négocier sur un acquis scientifique fondamental et autochtone de notre peuple. Cette autorisation ne sera accordée en aucune manière. Nos ennemis, ainsi que ceux qui attendent les décisions de la République islamique, doivent le savoir.

Nos chers fonctionnaires qui avancent dans cette arène de manière courageuse, doivent savoir que la seule façon de faire face à cet ennemi sans vergogne est d'adopter des positions fermes et d'éviter une attitude passive. Ils doivent être en mesure de présenter le message et la grandeur du peuple d'Iran dans les négociations. Chacun d'entre nous, avons obtenu un poste grâce à la Révolution islamique. Tous les enseignants de ces jeunes étudiants studieux aux objectifs élevés, en poste dans différents domaines, ont l'honneur de travailler et de rendre service au gouvernement islamique, pour atteindre les nobles objectifs et les idéaux qu'il représente. Nous sommes tous des serviteurs. L'humble personne que je suis est le serviteur de vous tous. Nous avons tous la responsabilité de nous soulever avec puissance et de résister aux intimidations, à l'insolence, aux attentes inappropriées et aux complots de l'ennemi.

J'ai reçu des nouvelles qui confirment la volonté de nos ennemis d'étendre des guerres par procuration aux frontières de l'Iran, en collaboration avec certains responsables insensés, certains et pas tous, de la région du Golfe Persique. Les Gardiens de la Révolution islamique et tous les défenseurs de la sécurité nationale dans différentes organisations, sont en éveil et vigilants. Les ennemis devraient savoir que la moindre malveillance de leur part, entrainera une riposte des plus sévères de la part de la République islamique.

Ceci est la voie claire, vaste et ouverte, et le brillant horizon qui se trouvent devant le peuple d'Iran qui parcourt cette voie dans le plus grand espoir. Bien sûr, les chemins vers de grands objectifs sont difficiles et impliquent des coûts et des difficultés. Ceux qui ont été considérés comme des personnes et des nations compétentes dans l'Histoire, ne se sont pas fatiguées au moindre problème, ni agenouillées devant les défis, ni n'ont reculé face aux menaces des ennemis. Elles ont au contraire, constitué un rempart solide de détermination et de volonté nationale, contre les agressions verbales ouvertes ou cachées, les complots et toutes les formes d'agressions. Le peuple d'Iran est un de ces peuples et il y a 35 ans, a pris ce chemin.

Aujourd'hui, vous, chers jeunes, vous êtes les fruits nouvellement mûrs de cette arène. Je souhaite que par la grâce d'Allah, vous et les autres jeunes qui étudient et poursuivent leur éducation dans le pays, assumiez cette lourde charge. J'espère que, si Dieu le veut, vous assumerez cette charge mieux que nous et mieux que la génération précédente, et que vous ferez en sorte que nos chers et grands martyrs soient fiers auprès d'Allah, le Très-Haut.

Mon Dieu, par la bénédiction de Mohamad (SAWA) et de sa famille (as), octroie Ta miséricorde et Tes bénédictions aux âmes pures de nos martyrs et à l'âme de l'imam Khomeiny! Octroie Ta miséricorde et Tes bénédictions à ces cœurs jeunes et purs! Mon Dieu, en ce mois de Cha'ban et pendant le mois de Ramadan qui est proche, donne à ces jeunes la bénédiction de Te servir et de se rapprocher de Toi chaque jour davantage!

Avec mes salutations et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !