Discours du Guide suprême à une réunion avec des responsables du Congrès sur les martyrs de Semnn
04/05/2015

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 4 mai 2015, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec les responsables du Congrès de commémoration de la mémoire de 3000 martyrs de la province de Semnān (dans le centre de l'Iran).

Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux

« La tâche que vous avez effectuée et par la grâce d'Allah, que vous poursuivez pour commémorer le souvenir des martyrs de votre province est très appropriée et louable. La guerre imposée et ses résultats - y compris les actes d'abnégation et de dévouement, et le martyre ne sont pas des questions ordinaires. Ce ne sont pas des questions simples et normales, mais des choses extraordinaires. Si nous les examinons correctement, nous verrons que les événements qui ont eu lieu au cours de ces années et les sacrifices dont nos jeunes ont fait preuve, peuvent être une richesse permanente pour la Révolution. Nous ne devons pas laisser cette richesse inexploitée et pour cela, il faut garder vivante, la mémoire des martyrs.

M. Chahcheraghi a mentionné certains points au sujet des caractéristiques de la province de Semnān. Je suis d'accord avec ce qu'il a dit. Je crois vraiment que votre province est une province bénie. Dans cette province, il y a beaucoup de personnes religieuses et engagées, et de grandes personnalités scientifiques, politiques et sociales. Dans le gouvernement actuel et dans le gouvernement précédent, les Présidents étaient de votre province. Vous devez prêter attention à cela. Parfois, certaines provinces sont jalouses et se demandent pourquoi un de leurs membres n'a pas atteint cette position. Heureusement, la province de Semnān est une province exceptionnelle qui a fourni de grandes personnalités scientifiques, sociales, politiques, et de grands combattants. Il n'y a aucun doute à ce sujet.

En tout cas, cette tâche est très précieuse. À l'heure actuelle, la commémoration des martyrs et le souvenir de ces êtres chers sont une obligation. Certains veulent que le souvenir des martyrs disparaisse. Ce sont des gens qui ne sont pas en bons termes avec les enseignements, les idéaux et les objectifs de la Révolution. Ils n'aiment pas non plus et n'apprécient pas la commémoration du souvenir des martyrs. Mais les gens aiment nos martyrs parce qu'ils ont fait des sacrifices. Ils ont sacrifié leur vie et leur confort, et sont entrés dans le champ de bataille où ils ont donné leur vie. Cela n'est pas un acte négligeable, c'est un acte grandiose. On peut dire beaucoup de choses pour le décrire mais dans la pratique, cela ne peut être réalisé par tout le monde. L'entrée dans cette arène nécessite une foi immense et une détermination forte et ferme. Les martyrs avaient ces qualités. La tâche que vous avez effectuée jusqu'à présent, et dont vous avez présenté un rapport, est très appropriée. L'enregistrement du souvenir des martyrs, la commémoration de leur mémoire et la publication de leurs photos et de leurs déclarations sont de très bonnes initiatives. La liste que vous avez présentée sur les mesures qui ont été adoptées est très bonne mais votre objectif devrait être d'approfondir l'influence des leçons du martyre et le sens du sacrifice et de la foi chez vos lecteurs et vos interlocuteurs.

Les interlocuteurs sont différents. Je crois personnellement que la compétence, la détermination, la volonté et la foi de la jeunesse d'aujourd'hui ne sont pas inférieures à celles de la jeunesse des années 80 (période de la Défense sacrée ndt). Cette conviction est fondée sur la connaissance, des informations, des rapports et des études. C'est une chose dont je suis sûr mais vous devez faire attention au fait que les jeunes aujourd'hui dans notre pays, sont soumis à de dangereuses menaces idéologiques. Ces menaces n'existaient pas à cette époque. Cela ne veut pas dire qu'à cette époque, il n'y avait pas de complots contre nos jeunes. Non, cela ne se limite pas aux années 1360, ces complots ont toujours existé et existeront toujours. Cependant, à l'époque, il n'y avait pas autant de moyens. Aujourd'hui, il existe de nombreux moyens de communication de masse qui peuvent propager dans un vaste champ, une idée et une pensée fausse, et cela n'existait pas à l'époque. Aujourd'hui, ces moyens sont accessibles à tous et devraient être l'objet de notre attention. Vous avez mentionné par exemple, que vous avez adopté telles ou telles mesures dans le domaine des téléphones portables. C'est très bien. Ce sont de bonnes mesures que je ne rejette pas, mais vous devez voir ce qu'il est possible de faire pour que nos jeunes s'impliquent dans la foi et le sacrifice, et comment approfondir leur engagement et leur attachement. Vous devez étudier cela. Ce ne sont pas des choses facilement réalisables. Vous devez connaître vos interlocuteurs. Aujourd'hui, nos interlocuteurs sont des dizaines de millions de personnes jeunes pour la plupart, dans les universités, les lycées ou d'autres milieux. Toutes ces personnes sont nos interlocuteurs. Nous devons à la fois les connaître et évaluer leurs capacités, et aussi savoir comment les aborder. C'est très important. Vous devez voir ce qu'il faut leur dire.

Vos intentions sont bonnes et il n'y a aucun doute à cet égard. Vos intentions comme vos efforts et vos capacités sont bonnes mais il y a certaines tâches qui nécessitent la consultation d'experts et de gens qui ont suffisamment d'expérience dans ce domaine. Vous ne devez pas oublier cela. Essayer de voir ce que vous pouvez faire. À l'heure actuelle, vous pouvez limiter vos activités à votre province. M. Chahcheraghi a dit que Semnân était une petite province mais ce n'est pas une si petite province en termes de superficie. C'est une province qui n'est pas très peuplée mais ce n'est pas une petite province. Les régions de cette province sont différentes en termes de culture. Par exemple, les villes de Semnān et de Chahrud ne sont pas identiques. Vous qui êtes de cette province, vous distinguez mieux que moi ces différences, bien que je connaisse assez bien votre province. Compte tenu de la diversité culturelle qui existe dans votre province, vous devez voir comment vous devez parler aux gens de Semnān et ce qui peut les influencer. Si votre congrès atteint cet objectif, ce sera vraiment un exploit remarquable et saillant. Vous devez également profiter de l'aide des ulémas et de ceux qui ont de l'expérience dans les domaines de communication. Ensuite, vous devez faire un choix parmi les questions qui existent. Vous devez utiliser l'art au maximum. Vous avez parlé des chants, cela est très important. Si vous arrivez à composer un chant beau, influent et significatif que les enfants fredonnent quand ils marchent dans la rue ou vont à l'école, vous aurez accompli un véritable exploit. C'est cela qu'on appelle utiliser l'art dans le bon sens et cela facilitera votre travail. En tous cas, vous devez faire des efforts et travailler.

Heureusement aujourd'hui, le pays n'est pas en guerre mais il est impliqué dans une guerre politique, économique, sécuritaire et le plus important, dans une guerre culturelle. La guerre existe. Si quelqu'un ne le sait pas, il restera endormi. Si quelqu'un ne sait pas que nous sommes en guerre, il restera endormi. Si vous ne savez pas où et comment l'ennemi veut lancer une attaque, soyez sûrs que vous serez vaincus. Vous devez savoir ce que fait l'ennemi. Aujourd'hui, c'est ce qui se passe dans le pays. Lorsque nous parlons de "guerre culturelle et économique", cela ne nie pas l'existence de la tranquillité dans le pays. Nous sommes pour la sécurité. Nous voulons que les gens se sentent en sécurité. Nous ne voulons pas de conflits ni de combats. Nous voulons que chacun se sente en sécurité. Nous sommes pour cela mais cela ne nie pas ce que nous avons dit ni le fait que l'ennemi nous combat d'une manière particulière qui doit être connue et dont la façon d'y faire face doit être définie. Il y a toutes sortes de méthodes dont l'ennemi profite mais certains ne veulent pas le comprendre et le croire, pour éviter certaines responsabilités. Certaines personnes ne sont pas capables de le comprendre alors que c'est une vérité. Aujourd'hui, il y a une guerre dans le pays dans différents domaines comme nous l'avons dit, dans les domaines économiques, culturels et politiques. L'Imam Ali (as) a déclaré : « Le guerrier doit être éveillé parce que s'il dort, l'ennemi lui, ne dort pas » [Nahjul Balaghah, Lettre 62]. Si vous vous endormez au front, cela ne signifie pas que votre ennemi aussi, dorme de l'autre côté et qu'il vous ignore. Si vous oubliez l'ennemi, cela ne veut pas dire qu'il vous oublie. Ce n'est pas le cas. Il se peut que vous dormiez alors qu'il est éveillé. Nous devons prêter attention à cela. Cette scène (de combats ndt) est très importante.

En tous cas, nous vous remercions pour vos efforts dans ce mouvement. Dix ans est une bonne période pour des tâches si importantes. M. Chahcheraghi a souligné que vous travailliez depuis dix ans sur ce Congrès. J'aime les tâches qui sont effectuées avec patience et sérénité. Il est impossible de décider de faire quelque chose aujourd'hui, et de le réaliser en six mois. Les tâches doivent être effectuées dans le calme et la sérénité. Vous avez effectué cette tâche avec sérénité. Je souhaite que Dieu l'accepte et que vous réussissiez.