Discours du Guide suprême aux membres de l'Assemblée mondiale des Ahl-ul-Bayt
18/07/2015

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 18 juillet 2015 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une audience accordée aux membres de l'Assemblée mondiale des Gens de la demeure (Ahl-ul-Bayt), (bénis soient-ils) et de l'Union des Radiotélévisions islamiques.

Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux

Louange au Seigneur des deux mondes, paix et salut à notre maître et prophète Abel Qassem al-Mostafa Mohammad et à ses descendants infaillibles, purs et élus, en particulier celui qui représente le trésor d'Allah sur terre.

Soyez les bienvenus, chers frères et sœurs de l'Assemblée mondiale des Gens de la demeure (bénis soient-ils) et de l'Union des Radiotélévisions des pays islamiques, et les vénérables familles des martyrs, ici présentes. Je sollicite Dieu le Sublime de les gratifier tous dans Son immense mansuétude.

Je tiens à évoquer quelques points à propos de l'Assemblée mondiale des Gens de la demeure (bénis soient-ils) et de l'Union des Radiotélévisions islamiques. En ce qui concerne l'Assemblée mondiale des Gens de la demeure, l'importance qu'elle requiert vient du fait qu'elle est attribuée aux Gens de la demeure du Prophète (as) dont Dieu le Très-haut dans le Coran, à leur propos, a prononcé une parole qui est rarement citée à propos d'un groupe dans le Coran : « Dieu ne veut autre chose, en vérité, que faire partir de vous la souillure, gens de la maison et vous purifier par une purification spécifique » [Coran 33 : 33]. Les Gens de la demeure sont présentés par leur pureté et la purification divine qui a de nombreuses dimensions. Si un groupe se considère comme relié aux Gens de la demeure (bénis soient-ils), il doit savoir qu'il aura de nombreux engagements à respecter- c'est ce que nous disons - il y a des impératifs auxquels il faut répondre. La tâche des Imams (bénis soient-ils) était de lutter pour garder vivantes les sciences, les règles et les bases de l'Islam, et de les préserver. Les gouvernements tyranniques et les ennemis de l'Ummah voulaient détruire les sciences islamiques ou les falsifier, les altérer et les modifier. Une des plus importantes démarches des Imams (bénis soient-ils) fut de se dresser devant cela et de sauvegarder et ressusciter les sciences islamiques.


Une autre tâche des Imams infaillibles - bénis soient-ils - consistait à appliquer les préceptes divins. Ils ont œuvré pour l'application des préceptes divins aussi bien lorsqu'ils détenaient le pouvoir que lorsqu'ils en étaient écartés. Ils ont concentré tous leurs efforts pour appliquer les préceptes divins dans la société. Une autre tâche à laquelle se sont adonnés les Imams infaillibles - bénis soient-ils - consistait à lutter dans le sentier d'Allah, ce que vous récitez dans la ziarat d'un Imam quand vous dîtes : « Nous témoignons qu'il a dûment accompli le Jihad dans la voie de Dieu». Les Saints Imams (as) n'ont rien négligé dans cette lutte. Ils ont combattu corps et âme, de toutes leurs forces dans le sentier de Dieu.

Une partie essentielle de ce combat qui constitue un chapitre entier, était la lutte contre l'injustice et les oppresseurs. La vie des Imams infaillibles - bénis soient-ils - était entièrement consacrée à la lutte contre les oppresseurs et l'injustice. La raison de ces pressions, de ces empoisonnements et de ces morts en martyrs était qu'ils combattaient la tyrannie et les tyrans. Voilà la vie de nos Imams. Si nous souhaitons être des partisans des Gens de la demeure, nous devons respecter leurs enseignements, propager les sciences islamiques, inclure l'application des préceptes divins parmi nos objectifs, lutter corps et âme sur le sentier divin, combattre l'injustice et l'oppresseur, et lutter. C'est notre devoir. La lutte n'est pas uniquement la lutte militaire mais comprend différents combats, depuis les combats culturels jusqu'aux combats politiques et économiques. Tout cela est inclus dans le concept de lutte. Il ne faut pas uniquement avoir à l'esprit la guerre militaire. Il se peut qu'à un moment donné, il y ait une guerre militaire mais cela ne signifie pas la lutte dans son intégralité.

Aujourd'hui, l'exemple par excellence de djihad que les musulmans et les adeptes des Gens de la demeure ont devant les yeux, est la lutte contre les complots de l'Arrogance dans les régions islamiques, c'est aujourd'hui, le plus grand combat. Il faut lutter contre les plans de l'Arrogance qu'il faut connaitre en premier lieu. Il faut au premier abord, savoir ce qui se passe dans la tête de l'ennemi et ce qu'il va faire. Ensuite, nous pourrons planifier des programmes et contrecarrer les desseins de l'ennemi. Il ne faut pas toujours être passif et se défendre, parfois l'attaque est nécessaire, tantôt il faut être en état de défense, tantôt offensifs. Dans les deux cas, l'objectif est de combattre les projets de l'Arrogance qui est l'ennemi majeur et essentiel de la région et de toutes les régions islamiques, notamment la région de l'Asie de l'Ouest que les Européens insistent à appeler le Moyen-Orient, c'est-à-dire en fonction de sa distance par rapport à l'Europe. Une région est appelée Extrême-Orient, une autre Moyen-Orient et une autre Proche-Orient, constatez l'orgueil des Européens ! L'appellation de Moyen-Orient est fausse, ici c'est l'Asie de l'Ouest. L'Asie est un vaste continent et nous sommes ici à l'Ouest de l'Asie. Cette région est une zone névralgique et importante du point de vue stratégique, du point de vue militaire et du point de vue des ressources naturelles, car elle relie les trois continents - l'Asie, l'Europe et l'Afrique. C'est une région importante. Ils ont des projets pour cette région que nous devons connaitre et contrer. Voilà le combat véridique. Le Coran nous rappelle : « Et luttez pour Dieu selon le droit de Sa lutte » [Coran 22 : 78]. Voilà ce qu'est aujourd'hui, le jihad pour Dieu.

Le complot contre le monde de l'Islam surtout contre cette région, n'est pas nouveau. Depuis de longues années - cent ans et depuis la Première Guerre mondiale jusqu'à maintenant - cette région est exposée aux pressions intenses des puissances arrogantes, un jour l'Angleterre, un autre jour les États-Unis et à une époque la France. Cela fait maintenant cent ans ou plus, que les puissances arrogantes sont présentes dans la région, mais ces pressions, ces complots et ces machinations se sont intensifiés depuis la Révolution islamique car la victoire de l'Islam dans un pays important, dans un grand pays et dans un pays aussi névralgique que l'Iran, avait déboussolé l'Arrogance et pour un certain temps, leur avait retiré toute faculté d'analyse - nous faisions le suivi des affaires et nous le constations - au début ils étaient vraiment déboussolés. Plus tard, lorsqu'ils se sont remis, ils ont commencé à imposer des pressions. L'axe de pression était sur la République islamique d'Iran. En premier lieu, ils voulaient que cette expérience ne se répète pas dans d'autres pays. Par conséquent, ils se sont dit qu'il fallait intensifier les pressions sur l'Iran. Voilà maintenant 35 ans que nous sommes habitués aux pressions de l'ennemi. La nation iranienne s'est habituée aux pressions, aux menaces, aux sanctions, aux menaces sécuritaires et aux complots politiques de tout genre. Voilà 35 ans que nous sommes confrontés à toutes sortes de pressions - depuis l'avènement de la Révolution en Iran- mais avec l'Éveil islamique qui a commencé il y a quatre ou cinq ans en Afrique du Nord, en Égypte, en Tunisie et dans d'autres endroits, l'ennemi désemparé dans le vrai sens du terme, a redoublé les pressions et a perdu son sang-froid. Il a fait beaucoup de choses qu'il poursuit encore. Ils s'imaginent bien entendu qu'ils sont en train de réprimer l'Éveil islamique mais à mon avis, l'Éveil islamique ne peut être réprimé. Ils ont fait certaines choses mais ce mouvement est un mouvement qui va durer. Tôt ou tard, il trouvera la place qui lui revient. Ils ont donc multiplié ces dernières années, leurs tentatives, ils ont entrepris de nombreuses démarches et ils ont introduit de nouveaux éléments dans les équations.

Je dois d'abord préciser que quand nous disons « ennemi », nous ne faisons pas allusion à un être imaginaire et fictif. Nous entendons par le terme « ennemi » le front de l'Arrogance c'est-à-dire les puissances arrogantes dont l'existence dépend de leur hégémonie, de leurs ingérences dans les affaires d'autrui et de leur main mise sur les ressources financières et vitales des autres. Ces puissances constituent le font de l'Arrogance ou en d'autres termes, sont les chefs de l'hégémonie. Nous avons dans notre lexique politique, l'expression « système d'hégémonie » qui signifie la division du monde en dominants et dominés. Voilà ce que nous entendons par système d'hégémonie. Ceux qui se trouvent à la tête du système d'hégémonie sont des ennemis. Si nous voulons donner un exemple, le meilleur sera le régime des États-Unis. L'incarnation parfaite du système d'hégémonie est le régime des États-Unis. Il y en a certainement d'autres, cependant l'exemple le plus significatif, le plus clair et le plus précis est le régime des États-Unis où il n'y a nulle trace d'éthique humaine et qui ne recule devant aucun crime. Ce régime cache ces crimes, ces pressions et cette violence derrière des sourires et de belles paroles. C'est l'exemple parfait. C'est par conséquent, l'ennemi dont nous parlons.

Le plan de cet ennemi dans la région, repose essentiellement sur deux piliers - il y a de nombreux autres piliers, mais ces deux piliers sont les plus importants- et consiste à semer la discorde et à s'infiltrer. Voilà l'essentiel du plan de l'ennemi dans cette région : engendrer des divergences entre les États et entre les peuples, car les différends entre les peuples sont plus dangereux que les divergences entre les États. Autrement dit, ils distillent un venin dans le cœur des peuples pour les monter les uns contre les autres, et provoquer leur colère. Cela a eu différents noms, à une période, il s'agissait du pan iranisme, du panarabisme et du panturquisme, et à une autre période, ils évoquaient le sunnisme, le chiisme, le takfir et des choses semblables. Pour n'importe quel prétexte, ils sèment la zizanie. C'est un échantillon de ce qu'ils font et de leur travail acharné.

Bien entendu, Les experts en la matière sont incontestablement les Anglais. Ils sont passés maîtres quand il s'agit de semer les divergences confessionnelles et les Américains qui le font aujourd'hui, ne sont que leurs apprentis. Ces groupes takfiris que vous constatez, sont leur œuvre. Nous l'avons déjà dit il y a quelques années. Certains étaient septiques alors qu'aujourd'hui, les Américains reconnaissent eux-mêmes qu'ils ont engendré Daech, créé le Front al-Nosra et les takfiris. Ils les ont créés eux-mêmes et des musulmans naïfs quoique sincères, ont été trompés. Voilà ce qui est important. Nous devons en tirer la leçon et y prêter attention. Parfois une personne avec de bonnes intentions, se retrouve impliquée dans le plan de l'ennemi à cause de son manque de perspicacité. Cela s'est souvent produit. La Syrie en est l'exemple manifeste. Lorsqu'en Tunisie ou en Égypte, les gouvernements tyranniques ont été renversés par les slogans islamiques, les Américains et les agents israéliens ont immédiatement réagi et exploité cette formule pour anéantir les gouvernements et les pays du front de la Résistance. Ils s'en sont pris à la Syrie et un grand nombre de musulmans crédules et sans perspicacité, ont été impliqués dans un plan prémédité et ont conduit la Syrie dans la situation que vous pouvez constater actuellement. Voilà maintenant quatre ou cinq ans que ce pays est confronté à une crise dont on ignore la fin. Voilà ce qu'a fait l'ennemi, et des musulmans naïfs ont complété le puzzle de l'ennemi. Cet événement pourrait se produire dans de nombreux cas. Ce sont eux qui ont engendré les groupes takfiris, qui ont créé ces groupes extrémistes, barbares et cruels, et ce sont encore eux qui les ont ensuite lancés contre l'Ummah islamique, faisant passer ce complot pour une guerre religieuse. Sachez que ces divergences dont vous êtes témoins aujourd'hui en Irak, en Syrie et dans d'autres endroits, et qu'on essaie de présenter comme des conflits confessionnels, ne sont nullement des conflits confessionnels mais des conflits politiques. La guerre au Yémen est une guerre politique et non une guerre religieuse. Ils mentent quand ils disent que c'est un conflit entre chiites et sunnites, il ne s'agit nullement d'un conflit entre chiites et sunnites. Il y a des chafiites et des zaydites parmi les gens qui perdent leurs enfants, leurs femmes, leurs nourrissons, leurs hôpitaux et leurs écoles sous les bombardements saoudiens. Ce n'est pas un conflit entre chiites et sunnites, mais un conflit politique, une querelle de politiques.

Ils ont créé cette situation aujourd'hui dans la région, ils ont semé la discorde. Il faut agir pour dissiper ces divergences. Nous avons explicitement et ouvertement dit à tout le monde que nous tendions une main amicale à tous les gouvernements musulmans de la région. Nous n'avons aucun problème avec les gouvernements musulmans. Nos relations avec un grand nombre de voisins, c'est-à-dire la plupart de nos voisins, sont amicales et fraternelles. Au nord, au sud, à l'ouest et à l'est, les pays qui entourent la République islamique d'Iran, ont de bonnes relations avec nous. Il y a bien entendu des pays qui de près ou de loin, ont des divergences et sont malveillants, c'est un fait, mais de notre côté, notre volonté est d'avoir de bonnes relations avec nos voisins, avec les gouvernements et surtout, avec les peuples. Les relations de notre pays avec les peuples sont de bonnes relations.

Le respect et la fidélité aux principes font partie de nos convictions. Les principes doivent être préservés. Notre magnanime imam Khomeiny a su faire triompher la Révolution, préserver la Révolution et stabiliser la République islamique grâce à sa fidélité aux principes. Il est toujours resté fidèle aux principes. Un de ces principes était « ceux qui sont avec lui, sont durs envers les mécréants et miséricordieux entre eux» [Coran 48 : 29]. Nous ne réconcilierons jamais avec les ennemis et l'Arrogance, et nous n'avons aucune hostilité ni inimitié envers nos frères musulmans. Nous souhaitons avoir des relations d'amitié et de fraternité car nous avons la conviction qu'il faut être durs envers les mécréants et miséricordieux entre nous. C'est la grande leçon de notre magnanime Imam et c'est la ligne incontestable de la République islamique. Lorsqu'il s'agit de soutenir les opprimés, nous n'avons pas de considérations religieuses, et nous n'en aurons pas, c'est la ligne de l'imam qui avait la même attitude vis-à-vis de la Résistance chiite au Liban que vis-à-vis de la Résistance sunnite en Palestine, sans aucune distinction. Ceux-là sont sunnites, ceux-ci chiites. Notre objectif est de défendre l'identité islamique, de protéger les opprimés, et de défendre la cause palestinienne. Aujourd'hui, la priorité de la région pour les musulmans, est la Palestine. Il s'agit pour nous, d'une question essentielle. C'est aussi le cas dans nos hostilités. L'imam (Khomeiny) a lutté contre Mohammad Reza Pahlavi qui était apparemment chiite, comme il a lutté contre Saddam Hussein qui était apparemment sunnite. Bien sûr, celui-ci n'était ni sunnite ni celui-là chiite. Tous les deux étaient étrangers à l'Islam mais apparemment, celui- ci se réclamait du sunnisme et celui-là du chiisme. L'Imam les a combattus tous les deux de la même manière. La question n'est pas le sunnisme ou le chiisme, ni même une question de religion ou de choses semblables, mais celle des principes de l'Islam : « Soyez l'ennemi de l'oppresseur et l'ami de l'opprimé » [La Voie de l'éloquence, Lettre 47]. C'est la directive de l'Islam. C'est notre voie et notre ligne directrice.

Il est interdit d'attiser les divergences au sein du monde de l'Islam. Nous contestons l'attitude de certains groupes chiites qui suscitent des divergences. Nous avons explicitement dit que nous sommes opposés aux offenses aux valeurs sacrées des sunnites. Un certain nombre de gens ci et là, jettent de l'huile sur le feu et attisent les flammes. Beaucoup de personnes parmi eux, ont de bonnes intentions mais manquent de perspicacité. La perspicacité est nécessaire, il faut discerner les plans de l'ennemi qui en premier lieu, consistent à semer la discorde.

Le second plan de l'ennemi est de s'infiltrer et de s'assurer un repose-pied dans les pays islamiques et de la région, pour des dizaines d'années. Aujourd'hui, les États-Unis n'ont plus le prestige d'antan dans la région. Ils veulent redorer leur blason. Ils ont la même intention à l'égard de notre pays. En Iran, ils ont les mêmes intentions. Ils s'imaginaient que lors des négociations nucléaires - cet accord dont le sort n'est clair ni ici ni aux États-Unis, et dont il n'est pas évident qu'il sera refusé ou accepté ici et là-bas - ils trouveraient un moyen pour s'infiltrer dans le pays. Nous avons bloqué cette voie, nous bloquerons catégoriquement cette voie. Nous ne permettrons aux Américains aucune influence économique sur le pays, ni influence politique, ni présence politique, ni influence culturelle. De toutes nos forces - Dieu soit loué, notre force est aujourd'hui considérable - nous le combattrons et ne le permettrons pas.

C'est la même chose pour la région où ils cherchent à s'infiltrer et font tout pour assurer leur présence. Ils poursuivent des objectifs particuliers dans la région. Quant à nous, grâce à la puissance divine, nous ne permettrons pas dans la mesure du possible, que cela se produise. Nos politiques dans la région, sont aux antipodes de celles des États-Unis. Pour nous, l'intégrité territoriale des pays de la région est très importante. L'intégrité territoriale de l'Irak et l'intégrité territoriale de la Syrie sont très importantes alors qu'eux, cherchent le démembrement. J'ai déjà dit que les Américains cherchaient à démembrer l'Irak et certains ont été étonnés. Récemment, les Américains eux-mêmes, ont précisé qu'ils voulaient la partition de l'Irak ! Ils veulent démembrer l'Irak, s'ils le pouvaient, ils voudraient aussi démembrer la Syrie et créer des petits pays qu'ils pourraient facilement dominer. Grâce à Dieu, cela ne se produira pas. Nous défendons la Résistance dans la région et la Résistance palestinienne - qui est un des plus brillants chapitres de l'Histoire de l'Ummah islamique- depuis que la résistance existe en Palestine. Nous soutenons tous ceux qui veulent combattre Israël, frapper le régime sioniste et soutiennent la Résistance. Nous fournirons tous les soutiens possibles à celui qui combat le régime sioniste. Nous défendons la Résistance et l'intégrité territoriale des pays et soutenons tous ceux qui se dressent devant les politiques divisionnistes des États-Unis. Nous sommes contre tous ceux qui engendrent ces discordes et nous les combattons. Nous réfutons ce chiisme dont le centre et le siège sont à Londres. Ce n'est pas le chiisme propagé par les Imams (bénis soient-ils) ni celui qu'ils souhaitaient. Le chiisme qui repose sur les divisions, facilité la présence des ennemis de l'Islam n'est pas le chiisme mais une déviation. Le chiisme est l'incarnation parfaite de l'Islam authentique, il est l'incarnation du Coran. Nous défendons ceux qui contribuent à l'unité, nous sommes contre ceux qui agissent contre l'unité. Nous défendons tous les opprimés. Nous ne céderons pas devant ceux qui nous accusent de nous ingérer dans affaires du Bahreïn et d'autres affaires semblables. Nous ne nous sommes pas ingérés, nous les avons soutenus. Nous compatissons à la douleur du peuple opprimé du Bahreïn, du peuple opprimé du Yémen, nous prions pour eux et ne reculerons devant aucune aide. Aujourd'hui, les Yéménites, le peuple du Yémen, sont vraiment opprimés. Les ennemis sont en train de sacrifier un pays à l'autel de leurs objectifs hégémoniques et politiques, et par stupidité. On peut poursuivre d'une autre manière des objectifs politiques mais ils sont en train de les poursuivre de façon stupide. Pour nous, les événements au Yémen sont des évènements douloureux ainsi que de nombreux autres événements qui se déroulent dans le monde de l'Islam, au Pakistan, en Afghanistan et dans d'autres lieux. Il y a de nombreux événements qui sont vraiment douloureux. Il revient au monde de l'Islam d'y remédier avec conscience et perspicacité.

En ce qui concerne l'Association des Radiotélévisions islamiques, je dois dire que c'est une association très importante. La tâche à laquelle vous vous êtes adonnés - la formation de cette association - est une grande tache. Constatez-le vous-mêmes ! Aujourd'hui, dans les pays musulmans, au moins 70% ou 80% des gens sont fidèles aux principes religieux et aux convictions islamiques. Vous le constatez vous-mêmes dans les pays islamiques, les gens sont fidèles et croient à leur religion. Il incombe à ces Radiotélévisions de représenter les volontés du peuple. Dans quelle mesure, ces chaines de radio et de télévision sont-elles fidèles dans les pays islamiques, à leur religion ? La distance qui existe est étonnante. 70 à 80% des gens ont des tendances religieuses, alors que dans ces mêmes pays, les radios et les télévisons n'avancent pas dans le sens de la religion et ne répercutent pas les demandes du peuple, cela est très étrange. Ces chaines font exactement ce que réclame l'immense empire médiatique de l'Arrogance. Aujourd'hui, l'Arrogance a bâti un immense empire médiatique qui falsifie les informations, les présente comme ils le souhaitent, cache les vérités, diffuse des mensonges et défend ses politiques en ne cessant de clamer son impartialité ! Cette Radio de l'Angleterre prétend qu'elle est impartiale, c'est un mensonge, quelle impartialité ? Ils avancent juste au centre des politiques de l'Arrogance et du colonialisme. Les politiques américaines, les politiques britanniques, les radios, la presse écrite, les agences d'informations, les incroyables moyens de communications fabriqués aujourd'hui sont tous au service de leurs politiques, au service de l'Arrogance, au service du sionisme et au service de leurs objectifs. Pour confronter cet empire dangereux, cette immense mafia médiatique dont disposent aujourd'hui les capitalistes, les compagnies américaines et sionistes, il faut agir. C'est ce que vous faites avec le lancement de ce mouvement qu'il faut suivre, renforcer et intensifier au fil des jours. Ralliez à votre mouvement des partenaires et des compagnons.

In-cha-Allah, l'avenir est prometteur. Je vous assure que l'avenir appartient à l'Islam en dépit des fanfaronnades et des efforts que l'Arrogance, des alliés de l'Arrogance et de ses vassaux, de ses complots financiers, militaires, politiques et sécuritaires dans la région et partout dans le monde de l'Islam. Au fil des jours in-cha-Allah, la grandeur de l'Islam se renforcera et sa puissance augmentera. Certes il est nécessaire de lutter, les moujahids (combattants), hommes, femmes et jeunes partout dans le monde de l'Islam, sont nombreux, Dieu soit loué, il faut en être reconnaissant. Il faut orienter nos slogans, nos mouvements, nos paroles et nos activités dans ce sens. Indubitablement, Dieu le Sublime, nous aidera car comme le dit le Coran : « Si vous aidez la cause de Dieu, Il vous aidera et raffermira vos pas » [Coran 47 : 7].

Avec mes salutations et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !