Discours du Guide suprême à la réunion annuelle coranique du mois de Ramadan
07/06/2016

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 7 juin 2016, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, à la réunion annuelle coranique organisée chaque année à partir du premier jour du mois sacré du Ramadan, au Hosseinieh « Imam Khomeiny ». Au début de cette réunion coranique, huit mémorisants, récitants et maîtres coraniques ont fait la lecture de quelques versets du Saint Coran et des groupes ont récité des chants religieux à la gloire du Seigneur, à l'occasion de l'arrivée de ce mois béni.

Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux

Louanges à Allah, Seigneur des Mondes, et paix et salutations sur notre Maître et Prophète Abi Al-Qasim Mustafa Mohammad, ses descendants immaculés, purs et élus, en particulier celui qui représente le trésor d'Allah sur terre.

Vous êtes les bienvenus, j'ai été très heureux aujourd'hui et j'ai vraiment profité de vos récitations. Heureusement, ce cercle béni de récitation et d'intimité avec le Saint Coran s'est développé de jour en jour, grâce à la Révolution et la République islamiques. Bien entendu, aujourd'hui, nous souffrons encore de la perte de ces chères personnes dont les photos ont été accrochées ici [allusion aux récitants qui ont perdu la vie lors de la tragédie de Mina au cours des cérémonies du hajj de 2015 ndt]. Je pense que l'année dernière, ils étaient tous présents à cette réunion. Certains d'entre eux ont même récité le Saint Coran et nous les avons encouragés et appréciés pour leurs lectures. J'espère qu'Allah le Très-Haut, leur octroiera un rang élevé, Sa miséricorde et Son pardon grâce au Coran et à l'intercession du Saint Coran. J'espère qu'Il accordera la patience à leurs familles et acceptera pleinement et de la meilleure façon possible, leur hadj resté incomplet.

La beauté du Saint Coran ne réside pas uniquement dans ses concepts et ses enseignements. Les mots sont beaux aussi. Ce sont ces belles paroles qui ont impressionné et étonné ceux dont les cœurs étaient fermés et qui n'étaient pas prêts à comprendre, à voir, à saisir et à accepter les concepts coraniques au moment où ils ont été révélés. Ces gens-là aussi, ont été profondément impressionnés par sa beauté miraculeuse. Ils ne pouvaient pas résister aux mots du Coran. Les paroles, le rythme, la mélodie et le style du Saint Coran sont en eux-mêmes, un miracle. Le Saint Coran n'est ni un poème ni une prose mais il est aussi beau que le meilleur des poèmes et la meilleure des proses. Parfois, les rimes sont aussi respectées dans certains versets coraniques, mais la beauté du Saint Coran ne réside pas que dans ses rimes poétiques. Même sans rimes, la beauté de ses paroles nous attire. Il serait incorrect d'utiliser le mot d'hypnotisme, mais on peut dire que le Coran attire les cœurs. Ce sont les particularités de ce Livre.

Eh bien, cette beauté devrait être utilisée. Le but du Saint Coran n'est pas uniquement de présenter de belles paroles dont les orateurs éloquents, les rhétoriciens et les poètes reconnaissent la beauté, s'agenouillent devant lui et disent qu'il est bon et beau. Ce ne sont pas les seuls buts du Saint Coran. Son objectif est que nous utilisions cette porte de la beauté pour atteindre le jardin béni et glorieux, des enseignements coraniques. C'est son objectif. Les concepts et les enseignements coraniques sont mille fois plus beaux que les mots coraniques - ce chiffre est une comparaison commune dans notre discours quotidien, mais ils sont des milliers de fois plus beaux et nous ne sommes pas capables d'en mesurer exactement la beauté. Qui comprendra les enseignements coraniques ? Ceux qui se mettent profondément à réfléchir, qui ouvrent les portes de leur cœur et accueillent ces vérités. À chaque époque et à chaque période, une personne impliquée dans les affaires de la vie et pour qui de telles affaires sont importantes, peut établir une relation étroite avec le Saint Coran et comprendre son miracle. Certains comprennent plus ou moins que les autres, et plus ou moins selon les moments.

À mon avis, si nous confions nos cœurs à la spiritualité et au Saint Coran, nous pourrons comprendre le miracle des enseignements coraniques et le miracle du Saint Coran mieux que ceux qui vivaient il y a mille ans : « Il y a bien là un rappel pour quiconque a un cœur, prête l'oreille tout en étant témoin » [Coran 50: 37]. Dans ce monde complexe et tumultueux, dans ce monde rempli de difficultés - en raison de l'existence des pouvoirs et des progrès scientifiques - quand le Saint Coran entre dans l'arène et nous dit : « Certes, ce Coran guide vers ce qu'il y a de plus droit » [Coran 17: 9], nous sentons vraiment qu'il « guide vers ce qu'il y a de plus droit et il annonce aux croyants qui font de bonnes œuvres qu'ils auront une grande récompense ».

Nous sommes vraiment spirituellement et du fond du cœur, heureux lorsque les bons récitants, comme vous, récitent le Saint Coran. J'apprécie vraiment vos récitations, tant vos récitations individuelles que collectives, et j'ai vraiment apprécié vos chants religieux. Je ressens deux joies lors de ces récitations : L'une vient de ces récitations, des belles voix et des spectacles eux-mêmes, et l'autre est la joie que je ressens en contemplant la croissance continue du nombre et du niveau des personnalités coraniques. Pour cette humble personne que je suis, la deuxième joie est plus grande que la première. Il y a vingt ou trente ans, ce n'était pas du tout le cas. Avant la Révolution, nos jeunes, les personnes d'âge moyen, nos enfants et nos adolescents ne s'engageaient pas dans le chemin du Saint Coran, de la mémorisation du Saint Coran et de la recherche des meilleures méthodes pour le réciter.

Les beautés que vous avez créées - et vous devez absolument créer autant de beautés que possible - doivent devenir une porte qui mène aux enseignements coraniques. Ces beautés doivent nous familiariser avec le Saint Coran et nous aider à établir une relation étroite avec ce livre. Vous ne devez pas confondre le Saint Coran et une mélodie. La mélodie est d'un autre domaine. Il est vrai qu'actuellement, il y a malheureusement des gens parmi les récitants égyptiens, qui récitent le Saint Coran en chantant. Il existe des lecteurs de ce genre. Les récitants des générations précédentes comme le Cheikh Mustafa Ismaïl, le Cheikh Abdul-Fattah Sha'shayi et Muhammad Rafa't, étaient de grandes personnalités et des musiciens, mais ils récitaient le Saint Coran avec un rythme et une mélodie coraniques. Ils ne permettaient pas que leur récitation soit mélangée avec des chansons de bars ou telle ou telle musique immorale. Aujourd'hui, certains n'ont pas de telles considérations. On peut le constater dans leurs récitations. Ces beautés doivent donc nous aider à nous rapprocher du Saint Coran et renforcer notre relation avec le Saint Coran.

L'une des tâches très profitable si elle est effectuée dans le pays, est que nous organisions des réunions de récitation du Saint Coran. Bien sûr, de telles réunions existent plus ou moins. Avant la Révolution, elles existaient d'une certaine façon, mais après la Révolution, elles se sont améliorées et sont beaucoup mieux organisées maintenant. Cependant, il faut les développer. Avant la Révolution, nous avions des réunions de lecture du Saint Coran du début à la fin. J'étais moi-même, un habitué de ces réunions ces années-là. J'étais présent à ces réunions, j'y participais et je les connaissais de près. Je ne parle pas de telles réunions. Le but de ces réunions était d'enseigner le Saint Coran. Les participants lisaient le Coran chacun leur tour et apprenaient à lire. Ce que j'entends par « réunions de récitation du Saint Coran » sont des réunions auxquelles les gens participent et où le récitant lit le Saint Coran pendant une heure - plus ou moins - et où les participants écoutent seulement le Saint Coran. Ils viennent pour écouter le Coran. Ceci est très efficace. Parfois, cela a même une plus grande influence que quand nous lisons le Saint Coran. Il y a des gens qui comprennent les mots et la signification des mots du Coran. Bien sûr, nous, les non-arabes, regrettons que notre langue maternelle ne soit pas l'arabe. La langue des Arabes est la même que celle du Saint Coran. Quand un récitant souligne une phrase et la répète deux, trois ou cinq fois, tous les participants comprennent ce qu'il dit. Si nous voulons faire une comparaison hasardeuse, cela ressemble au Golestân de Saadi avec lequel nous sommes tous familiers. Par exemple, tout le monde comprend le vers : « celui dont le dossier est clair n'a aucunement peur du jugement ». Maintenant, les versets coraniques comprennent mille fois plus de sagesses en termes de quantité et de qualité. Quand un récitant les lit, le public arabe les comprend mais un public non-arabe peut les comprendre ou non. Nous devons tout d'abord, essayer d'apprendre la langue du Saint Coran. Nous devons nous familiariser avec la langue du Saint Coran. Ce serait un grand avantage si nous arrivions à répandre cela dans la société. Notre Constitution et les lois adoptées au début de la Révolution, soulignent que nous devons apprendre la langue arabe qui est la langue du Saint Coran. Ceux qui ne le font pas ou n'en ont pas eu l'occasion, ouvriront le Saint Coran en face d'eux et regarderont la traduction s'ils ne comprennent pas le sens, et écouteront le récitant. Dans notre réunion, le récitant récite habituellement le Saint Coran pendant 10 à 12 minutes. Cependant, dans ces réunions [celles que nous avons à l'esprit], ils doivent réciter plus de 45 minutes et même plus d'une heure. Il devrait y avoir une ou deux personnes qui récitent avec une belle voix dans le respect des règles d'une récitation, belle et artistique. Des réunions coraniques, des réunions pour l'amour du Saint Coran seulement sont une des choses qui permettraient la promotion des enseignements coraniques dans le pays. Ces réunions seraient comme les cérémonies que nous tenons pour montrer notre amour pour la famille du Saint Prophète (SAWA), les élégies et les cérémonies en l'honneur des Imams (AS). L'une des « deux choses précieuses» [que le prophète nous a léguées] est sa famille, les Ahl ul Bayt (as) et l'autre est le Saint Coran [se référant au hadith Thaqalayn rapporté du Saint Prophète: « Je laisse parmi vous deux choses précieuses: le Livre d'Allah le Tout-Puissant et les Ahl-ul-Bayt » ndt].

Vous devez donc organiser des réunions pour le Saint Coran. C'est une tâche qui si elle est effectuée et promue par la grâce d'Allah, et si vous, les hommes du Saint Coran, faites preuve de détermination dans l'organisation de ces réunions, permettra d'accroître les connaissances coraniques dans le pays et de familiariser les gens avec le Saint Coran. Il est de votre devoir de le faire.

Mes chers amis, vous devez savoir qu'aujourd'hui, le monde a besoin du Saint Coran, qu'il en soit conscient ou non. Aujourd'hui, le monde souffre d'un vide identitaire, idéologique et religieux. Une personne infidèle est comme un fruit vide. C'est pour cette raison que vous voyez que le nombre des assassinats augmente chaque jour ainsi que la criminalité dans les pays occidentaux. C'est à cause de cela que le taux des suicides augmente. L'humanité n'a plus rien qui puisse rassasier les esprits, les cœurs et les âmes. Bien entendu, ils fabriquent des choses qui ne sont pas acceptées par les cœurs des peuples. Cependant, le Saint Coran peut le faire. Si une seule goutte du Saint Coran - pas tout le Saint Coran, une seule goutte- était transmise aux gens dans une langue correcte, les cœurs seraient attirés par ce Livre. Nous en faisons nous-mêmes l'expérience et en sommes nous-mêmes témoins aujourd'hui. Aujourd'hui, l'humanité a besoin du Saint Coran.

Le Saint Coran peut faire ce qu'il veut dans le monde d'aujourd'hui. Il peut influer et aller de l'avant sans que les pouvoirs, les superpuissances, les bombes atomiques, le régime sioniste et les autres, ne puissent rien faire. Le point important est que nous devons renforcer continuellement les bases de notre foi et notre connaissance du Saint Coran, que nous apprenions la langue capable de partager le Saint Coran avec les autres et que nous transmettions les enseignements coraniques. Cela fonctionne comme un médicament. Lorsque vous versez une goutte de ce médicament dans un verre et le donnez à une personne, il a de l'effet mais si vous versez cinq gouttes au lieu d'une, la personne pourrait ne pas le digérer. Ainsi, il faut trouver la langue appropriée. Cependant, nous devons nous-mêmes, combler nos cœurs et nos âmes, et nous remplir des enseignements coraniques en premier lieu. Nous en avons grandement besoin, nous-mêmes.

Les bénédictions du Saint Coran ne sont pas seulement celles que je viens d'exprimer dans ces explications incomplètes. Les bénédictions du Saint Coran sont des bénédictions infinies. La dignité, la puissance, le progrès, le bien-être matériel, la transcendance spirituelle, le développement de l'esprit et de la foi, la joie, la quiétude et la sérénité de notre âme résident dans le Saint Coran et (sont possibles) avec le Saint Coran : « Puis Dieu fit descendre Sa quiétude sur Son Messager ainsi que sur les croyants, et les obligea à une parole de piété, dont ils étaient les plus dignes et les plus proches » [Coran 48: 26]. Cette tranquillité et cette quiétude religieuses augmentent la piété : « C'est Lui qui a fait descendre la quiétude dans les cœurs des croyants afin qu'ils ajoutent une foi à leur foi » [Coran 48: 4].

Mais de quelle foi s'agit-il ? De la foi en Dieu et en la Puissance divine. Puis le verset continue : « À Dieu appartiennent les armées des cieux et de la terre ». Tout est aux mains de Dieu. Tout est l'armée de Dieu. Ensuite, il dit: « Nul ne connaît les armées de ton Seigneur, à part Lui » [Coran 74: 31]. Personne d'autre que lui ne peut compter le nombre de Ses forces. C'est ainsi qu'est le Saint Coran : une puissance extraordinaire et infinie dont nous devons pouvoir bénéficier selon nos capacités, si Dieu le veut.

En tout cas, je souhaite que Dieu vous garde et garde les jeunes. Je souhaite que Dieu vous garde pour nous, in-cha-Allah. Je souhaite que vous soyez protégés par Lui, que vous vous sacrifiiez pour le Saint Coran et que votre vie et votre mort soient dans la ligne du Coran !

Avec mes salutations et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !