Réunion du Guide suprême avec le chef et des fonctionnaires du Pouvoir judiciaire de la RII
29/06/2016

Leader meets with Judiciary OfficialsLors d'une réunion le 29 juin 2016, avec le chef et des fonctionnaires du Pouvoir judiciaire, l'Ayatollah Sayed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a déclaré que l'honnêteté de cet organisme et les efforts continus pour satisfaire les gens étaient les objectifs principaux du pouvoir judiciaire.

Se référant à l'approche de la Journée internationale de Qods (le dernier vendredi du mois sacré du Ramadan en solidarité avec les Palestiniens), l'Ayatollah Khamenei a déclaré : « Grâce à Dieu, ce vendredi, le cri unanime de soutien au peuple opprimé de Palestine se répercutera une fois de plus en Iran et dans le monde musulman, et l'Ummah islamique s'acquittera de son obligation importante de défense des opprimés ».

Le Leader de la Révolution islamique a déclaré : « la propagande malhonnête des médias étrangers et les accusations contre le Pouvoir judiciaire se sont renforcées, peut-être en raison des positions révolutionnaires, idéologiques et catégoriques du chef du Pouvoir judiciaire et de ses hauts responsables ».

L'Ayatollah Khamenei a déclaré: « Le Pouvoir judiciaire doit être révolutionnaire à 100% et agir d'une manière révolutionnaire ».
Le Leader de la Révolution islamique a déclaré : « Bien sûr, l'esprit révolutionnaire en dépit de certains points de vue et propagandes n'a rien à voir avec le radicalisme. Au contraire, être révolutionnaire signifie « agir avec justice, à bon escient, avec souci, conscience, fidélité, fermeté et sans aucune considération».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a également souligné la nécessité pour l'appareil judiciaire de devenir plus actif dans le suivi des dossiers internationaux, précisant : « la défense des droits de la nation iranienne violés en raison des sanctions, doit être à l'ordre du jour des activités judiciaires».

L'Ayatollah Khamenei a fait allusion au verdict des tribunaux américains qui autorise à puiser dans les biens de la nation iranienne sous des prétextes vides et des accusations sans fondements, et déclaré : « Le mépris des droits de la nation iranienne dans les sanctions, est une violation de ses droits qui doit être suivie par le Pouvoir judiciaire au niveau international ».

« La défense des droits de milliers de victimes du terrorisme en Iran», « porter plainte contre les gouvernements qui soutiennent ouvertement et secrètement, les assassins de ces victimes » et « assurer la défense légale des personnalités musulmanes opprimées dans le monde » étaient les recommandations du Guide suprême de la Révolution islamique aux autorités judiciaires.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que les Droits de l'homme dans l'islam devaient être présentés dans le monde, et que c'était une autre tâche de la magistrature, ajoutant : « Les Droits de l'homme définis par l'Occident ont été formulés sur une base erronée et il est nécessaire que les Droits de l'homme selon l'islam, avec leurs fondements solides et logiques, soient présentés et que leur application soit poursuivie dans l'opinion publique et des instances juridiques du monde entier».

Le Guide suprême a déclaré que la déclaration officielle de l'Organisation des Nations Unies qui a avoué avoir fermé les yeux sur le massacre des enfants au Yémen, en échange d'argent de la part de certains pays, était une honte pour l'humanité, ajoutant : « Ce scandale va à l'encontre des véritables Droits de l'homme et nous devons faire un travail légal et juridique sur ce sujet, au niveau international ».