Le Guide suprême a reçu le Secrétaire général du Mouvement palestinien du Djihad islamique
15/12/2016

Imam Khamenei meets with the head of the Palestinian Islamic Jihad movementDans l'après-midi du mercredi 15 décembre 2016, l'Ayatollah Sayed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a reçu en audience Ramadan Abdallah, secrétaire général du Mouvement palestinien du Djihad islamique, et la délégation l'accompagnant à Téhéran. Lors de cette rencontre, l'Ayatollah Khamenei a affirmé que malgré les tentatives continues du régime sioniste pour semer le trouble et faire oublier la question palestinienne, les territoires palestiniens seront libérés grâce à la résistance et aux efforts du peuple et des groupes palestiniens. « La Libération de la ville sacrée de Qods n'est réalisable que par la lutte et la résistance, toute autre tentative est vaine et vouée à l'échec », a noté l'Ayatollah Khamenei.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a salué le plan de 10 articles du Djihad islamique pour renforcer la solidarité et la résistance face aux sionistes et déclaré : « L'insistance sur la résistance et l'unité des groupes palestiniens, le rejet total des compromis et la condamnation des efforts de certains pays rétrogrades qui acceptent les compromis avec l'ennemi sont des points importants de ce plan. Sans aucun doute, certains veulent empêcher l'application de ce plan, par conséquent, tout le monde doit faire preuve de vigilance et empêcher que ce plan soit oublié progressivement ».

L'Ayatollah Khamenei a ajouté que « le grand Satan et la grande puissance arrogante », c'est-à-dire les États-Unis, étaient à l'origine des problèmes de la région. En allusion aux ingérences des pays qu'il a qualifiés de « petites puissances sataniques », le Guide suprême a affirmé que ces pays souhaitaient tous que les peuples oublient la question palestinienne.

« La République islamique d'Iran, malgré les difficultés provoquées par la situation régionale, a toujours clairement annoncé que la question palestinienne était le premier souci du monde musulman et a accompli ses devoirs à cet égard », a précisé l'Ayatollah Khamenei.

Il a également appelé au redoublement des efforts afin que s'installe au sein du monde musulman, un discours général sur la question prioritaire palestinienne, de sorte que les responsables de certains pays, partisans du compromis, craignent désormais la réaction des peuples.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a dénoncé ensuite les efforts de Washington et de ses alliés régionaux pour introduire la religion dans les crises régionales. « Les habitants sunnites d'Alep, de Mossoul et d'autres villes ont été massacrés par les takfiristes criminels, ces crises n'ont donc rien à voir avec la question chiite-sunnite », a-t-il affirmé.

Il a qualifié de « chefs de la mécréance » les dirigeants des groupes terroristes takfiris, tout en évoquant la nécessité pour tous les peuples de la région, de combattre les groupes takfiristes de Daech et du Front al-Nosra. « Sinon les takfiristes, en créant des crises diverses, marginaliseront la question palestinienne. La mission de ces groupes est de créer des discordes et cela exige la vigilance et la détermination de tous les groupes pour y faire face », a souligné le Guide suprême ajoutant qu'il faut aussi empêcher les takfiristes de s'infiltrer en Palestine occupée.

« L'hostilité à la justice est dans la nature des pouvoirs arrogants, par conséquent, personne ne devrait être surpris par la poursuite de telles inimitiés », a déclaré le Guide suprême ajoutant : « Un regard précis et une analyse correcte sont les éléments d'une méthode rationnelle pour contrecarrer les conspirations des États-Unis. La confiance aux promesses divines nous renforcera dans l'accomplissement de nos devoirs et nous ne devons jamais craindre les menaces des oppresseurs ».

L'Ayatollah Khamenei a ensuite affirmé que grâce à la population relativement jeune de la Palestine et à la vitalité de la population palestinienne en Cisjordanie, le régime sioniste n'existera plus dans 25 ans à condition que les Palestiniens ou dans un sens plus large, les musulmans, continuent leur lutte de façon unanime et solidaire, contre les sionistes.

« L'importance du Djihad islamique est maintenant évidente et plus importante que dans le passé », a conclu le Guide suprême.
Pour sa part, le chef du Mouvement palestinien du Djihad islamique, Ramadan Abdallah, a exprimé ses remerciements pour les positions sages et courageuses de l'Iran et du Guide suprême de la Révolution islamique. Saluant également l'appui du Hezbollah libanais à la cause et au peuple palestiniens, M. Abdallah a fait allusion à la situation chaotique de la région.

« Certains États arabes de la région ont malheureusement oublié l'affaire palestinienne et se devancent pour s'allier au régime sioniste. La répression de la nation palestinienne et la poursuite de l'occupation de la Palestine, principalement en Cisjordanie occidentale, sont le résultat de cette mauvaise situation. Heureusement, les jeunes Palestiniens sont éveillés et ont pris l'initiative de la poursuite de l'Intifada», a dit Ramadan Abdullah, critiquant la collaboration de l'Autorité nationale palestinienne avec le régime sioniste.

Le secrétaire général du Djihad islamique a ensuite évoqué la poursuite du blocus de la Bande de Gaza où plus de deux millions de Palestiniens sont privés des moyens élémentaires de vie, et a précisé que le plan de 10 articles élaboré par le Djihad islamique stipulait que la victoire dépendait uniquement de la résistance à Gaza et du soutien à l'Intifada en Cisjordanie. « L'Autorité autonome doit annoncer la fin des accords d'Oslo », a souligné Ramadan Abdallah.  

Le Secrétaire général du Djihad islamique a ensuite fait allusion au renforcement des capacités militaires des groupes de Résistance par rapport à l'époque de la guerre de 51 jours face au régime sioniste, et à titre d'exemple, a cité l'amélioration en termes de portée et de précision des missiles dont dispose la Résistance, ajoutant que la Palestine avait une importance déterminante et que la région ne retrouvera pas le calme tant que les droits du peuple palestinien propriétaire de la Palestine, continueront à être bafoués et violés.