Le Guide suprême a reçu le Président indonésien
14/12/2016

Joko Widodo met with Ayatollah KhameneiLe président indonésien, Joko Widodo, accompagné par son homologue iranien, a été reçu par le Guide suprême de la Révolution islamique, le 14 décembre 2016, à Téhéran. Lors de cette rencontre, l'Ayatollah Khamenei a fait allusion aux potentiels de l'Iran et de l'Indonésie, et souhaité le développement des échanges et de la coopération bilatérale dans les domaines économiques, politiques et culturels.

« La République islamique d'Iran considère les progrès et le prestige de l'Indonésie en tant que pays musulman et une des nations les plus peuplées du monde, comme les progrès et le prestige de l'ensemble de l'Ummah Islamique », a affirmé le Guide suprême.
Louant encore les progrès de ce pays dans différents secteurs, il a également déclaré que la République islamique d'Iran comptait sur la fraternité et la coopération de l'Indonésie. « L'Iran a de grandes possibilités économiques surtout en matière de ressources souterraines et minières, et nous pensons que les pays islamiques doivent, contrairement à l'attente de l'ennemi, s'entraider et éviter toute discorde», a-t-il dit.

Estimant que les deux pays pouvaient avoir des échanges économiques plus importants qu'ils ne le sont actuellement et atteindre le chiffre d'affaires de 20 milliards de dollars, l'Ayatollah Khamenei a déclaré : « Les accords signés entre nos deux pays doivent être appliqués. Ils ont certes, des adversaires, mais notre rigueur et notre volonté nous permettront de franchir les obstacles».

Le Leader de la Révolution islamique a ajouté que les contacts et les relations entre les oulémas d'Iran et d'Indonésie, étaient positifs et pouvaient conduire à l'établissement d'une coopération continue entre les deux pays.

L'Ayatollah Khamenei a aussi déclaré que les conflits dans la région de l'Asie occidentale, avaient été imposés de l'extérieur et selon les plans malveillants de l'étranger. Saluant les positions de l'Indonésie sur la question palestinienne, le leader a déclaré : « Bon nombre de ces crises ont été créées pour faire oublier la crise la plus difficile de la région et la question la plus importante du monde islamique c'est-à-dire, [la question de] la Palestine qui ne doit pas être marginalisée».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a également salué la personnalité éminente du chef de l'indépendance indonésienne Sukarno et son rôle dans la fondation de la Conférence de Bandung qui est devenue la pierre angulaire du Mouvement des pays non alignés. « Les positions politiques de la République islamique d'Iran et de l'Indonésie ont toujours été très proches dans les organisations internationales», a-t-il noté.

Évoquant le récent séisme qui a frappé l'Indonésie, l'Ayatollah Khamenei a souhaité la bénédiction divine et la paix aux victimes, et la patience et la sérénité aux rescapés.

Le Président indonésien quant à lui, a exprimé l'intérêt du peuple indonésien pour la République islamique d'Iran et a affirmé que l'objectif principal de son voyage en Iran, était le développement des relations économiques surtout dans le domaine énergétique, ajoutant : « Nous avons eu des discussions constructives avec le gouvernement iranien et décidé qu'en plus des investissements dans les secteurs du gaz et de la raffinerie, les entreprises iraniennes comme MAPNA, investiraient aussi dans la construction de centrales électriques en Indonésie. Un nouveau chapitre sur les relations irano-indonésiennes s'ouvrira grâce à ces nouvelles coopérations. Le niveau de nos échanges économiques doit être élevé et devrait atteindre les 20 milliards de dollars. Et ceci est tout à fait plausible ». 

Le Président indonésien a ajouté qu'en plus du secteur de l'énergie, d'autres secteurs économiques comme le tourisme et les échanges scientifiques et universitaires étaient de bons domaines de coopération entre Téhéran et Jakarta. Exprimant son regret face à l'instabilité et les crises de la région, il a précisé que si les pays musulmans s'unissaient, ils deviendraient une puissance économique importante et efficace.

M. Widodo sur la question de la Palestine, a déclaré que l'Indonésie était engagée sur la question de la Palestine, et sérieuse et active dans la défense des droits du peuple palestinien.