Glossaire
15/01/2008
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Achoura
Ahkâm
Ahl-e ketab
Alborz
Allah
Amir (Amîr)
Arbaïn
Arg
Asr
Assemblée des experts
Ayatollah
Azan
Azéris

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Baloutches
Bassidj
Bâzâr
Behesht-e Zahra
Beyt-ollah
Bonyad

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Calendrier persan
Caravansérail
Châh
Chahadat
Cheikh
Conseil de discernement
Conseil des gardiens de la constitution
Coran

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Dar ol-Fonoun
Décade de Fajr
Défense Sacrée
diyya
Duodécimain


 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Eftar
Ejma (Ijma)
Ehram
Entezar
Eqâmeh

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Fajr
Faqih
Fars
Farsakh
Fatwa
Fetr (Eïd el Fetr):
Fiqh

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Gardiens de la Révolution
Golfe Persique
Guide suprême

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Hadith
Hâdj
Hafez
Halâl
Hanâ (Henné)
Harâm
Hosseynieh
Howzeh

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Ijtihâd
Imam
Imamat
Imamazadeh
Imam de la prière de Vendredi
Iqama (Eqâmeh)
Iwan

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Jamaran
Jamkaran
Jours fériés

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Kalām
Karbala
Karbalaï
Khan
Khâtam kâri
Khazar
Khatib
Khotba
Kufi

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Laylat ol-Qadr
Lors

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Maba's
Madrésé
Majles
Makrouh
Marja
Mashhadi
Masjed
Masûm
Mausolée
Meched
Mehrab
Menbar
Milâd
Minaret
Minyature
Monaféq
Mostahab
Mowla
Moujahid
Mujtahid
Musalla

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Nahj ul-Balagha
Norouz

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Occultation
Ommat

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Pahlavi
Prière du vendredi

A B C D E F GH I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Qom
Qadjar

A B C D E F GH I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Ramadan
Rasoul
Révolution constitutionnelle
Rial
Rissâlah

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

SAVAK
Seyed
Shahid
Siréh
Siyam
Soltan
Sorud-é Djomhuri-yé Eslami
Souq

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Taghut
Taqiyya
Taqlîd
Tazieh
Tekiyeh
Toman
Towhid

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Uléma

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Varzesh-e Bastani
Vazir
Velayat-é faqih

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  

Wali-é Asr

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 



A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 



A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

Zagros
Zakât ul-Fetr
Zekr
Zyarat

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Achoura : le jour du martyre de l'Imam Hussayn (s) fils de l'Imam Ali (s), ayant eu lieu le 10ème jour du mois de Muharram de l'année 61 du calendrier lunaire, le jour qui joue un rôle significatif dans la théologie duodécimaine. Ce jour est commémoré annuellement dans la tristesse et la peine. Certains participent à un rituel qui est pour eux une forme d'exprimer l'abandon qui vient de l'inhabilité pratique d'avoir aidé l'Imam Hussayn (s) et sa troupe de 72 compagnons.

Ahkâm (Ahkam): Les Ordres de la Shari’a. En science Islamique, il existe cinq catégories d'actes:

Obligatoire (Wâjeb) ex: Faire la prière.

Sans obligation mais recommandé (Mostahab, Mandoub) ex: Faire des prières non obligatoires.

Licite (Halâl) ex: Se couper les cheveux.

Illicite (Harâm) ex: Boire de l'alcool.

Détesté mais pas illicite (Makrouh) ex: Manger avec les mains sales.

Ahl-e ketab (Ahl al-Kitâb): Littéralement Gens du Livre. Dans la conception islamique sont appelés Ahl al-Kitâb, les fidèles des religions monothéistes préislamiques incluant juifs, chrétiens et zoroastriens dont leur prophète leur a laissé un livre sacré révélé de la part de Dieu.

Alborz(Elbourz): Chaîne de montagne au nord de l'Iran, s'étendant à l'est jusqu'aux frontières du Turkménistan et de l'Afghanistan, au nord jusqu'à la Mer Caspienne, et jusqu'aux frontières de l'Arménie au nord-ouest. Son mont Damavand (5671 m) est le plus haut sommet d'Iran. Téhéran, la capitale de l’Iran, se trouve aussi au sud de l'Alborz.

Allah : Dieu, le mot Allah s'utilise exclusivement au singulier pour désigner le Dieu Unique.

Amir (Amîr): Littéralement commandant, chef militaire, gouverneur d'une province, prince autonome. Le titre est utilisé dans les pays arabes pour désigner les rois et les gouverneurs du pays. L’usage du titre composé Amîr al-mouménîn (Commandeur des croyants), titre reconnu pour L’Imam Ali (s) est le plus fréquent. Aussi, le nom Amir est un nom de garçon répandu en Iran.

Arbaïn : (sainte quarantaine) littéralement quarante en arabe, c’est un jour de deuil religieux chiite marquant le quarantième jour du deuil de la décapitation de l'imam Hussein (s). L'Arbaïn a lieu 40 jours après l'Achoura, le 20 en mois de Safar où les fidèles en deuil participent dans des rituels religieux pour montrer leur respect pour l’Imam Hussein (s) assassiné sauvagement par le califat Omeyade yazid.

Arg : Du vieux persan. Citadelle, forteresse, fortification. L’arg le plus fameux de l’Iran est l’Arg de Bam, situé dans la province de Kermân.

Asr : Littéralement temps, c’est ainsi que le titre Wali-é Asr (Imam du temps) est reconnu pour étant celui de l’Imam Mahdi(s). Également synonyme d’après-midi, c’est aussi le nom de la prière célébrée au milieu de l'après-midi. Cette prière est la troisième des cinq prières quotidiennes obligatoires de la religion musulmane.

Assemblée des experts : elle est composée de 86 membres religieux élus pour 8 ans au suffrage universel direct. Elle élit et révoque le Guide de la révolution. L'Assemblée des experts a aussi le pouvoir, théoriquement, de démettre le guide suprême de ses fonctions, Les membres sont élus pour un mandat de huit ans.

Ayatollah : (Signe de Dieu): Membre du clergé chiite de haut rang, digne de pratiquer l’ejtehad, exercice d’interprétation.

Azan : Appel à la prière prononcé à forte voix pour annoncer que l'heure de la prière est arrivée. Il est prononcé quelques minutes avant le début de la prière afin de laisser le temps au croyant de se rendre à la mosquée s'il en est proche et de faire ses ablutions. Cet appel se compose des zekrs qui suivent.

4f Allâho Akbar (Allah est plus grand)

2f Ash-hado an lâ élâha ell-Allâh (J'atteste qu'il n'y a d'autre Dieu qu'Allah)

2f Ash-hado anna Mohammadan Rasoûl-Ollâh (J'atteste que Mohammad est l’envoyé de Dieu)

2f Ash-hado anna Alian Hojjat-Ollâh (J'atteste qu’Ali est le signe de Dieu)

2f Haiya 'alas-Salâh (Venez à la prière)

2f Haiya 'alal-Falâh (Venez au salut)

2f Haiya 'ala Khayrel-amal (Venez à la meilleure action)

2f Allâhou-Akbar (Allah est plus grand)

2f Lâ ilâha ill-Allâh (Il n'y a d'autre Dieu qu'Allah)

Un second appel est ensuite prononcé, appelé "Eqâma", et qui marque le début de la prière.

Azéris : Nom donné à la population turcophone d’Iran. Les Turcs azéris forment la minorité ethno-linguistique la plus importante de l'Iran. Ils vivent dans la partie nord-ouest du pays, principalement en Azerbaïdjan de l'Est, en Azerbaïdjan de l'Ouest, à Ardébil, à Zandjan et à Qazvin. Les Azéris adhèrent au culte chiite et parlent l'azéri, un idiome dérivé du turc.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Baloutches : S’étant établis à l'extrême sud-est de l'Iran (le Sistan va Baloutchistan) les Baloutches parlent le baloutchi, un dialecte dérivé du persan, et sont de confession sunnite.

Bassidj (mobilisés): Ce terme a désigné pendant la guerre contre l’Irak de Saddam les engagés volontaires qui se sont mobilisés pour partir sur le front. Il se réfère aujourd’hui à des volontaires, plutôt jeunes, et non militaires qui participent bénévolement à des travaux d'intêret général.

Bâzâr : Terme d'origine persane. Endroit où sont rassemblés de nombreux magasins. Le bâzâr est plutôt le point de vente des produits artisanaux. Les bâzârs sont souvent des chefs-d’œuvre architecturaux. Toutes les villes iraniennes possèdent leurs bâzârs, composés normalement d'une allée principale et de plusieurs allées transversales. La règle islamique de la concentration des commerces en un lieu unique, de leur distinction par profession dans certains bâzârs est encore respectée.

Behesht-e Zahra : le plus grand cimetière d'Iran, situé au sud de Téhéran où de nombreux martyrs de la Guerre Irak-Iran sont enterrés. Aussi, le mausolée du défunt Imam Khomeiny se trouve à coté de ce cimetière.

Beyt-ollah (Bayt Allah): Terme arabe signifiant maison de Dieu, ce qui est un équivalant de la mosquée, en plus sacré.

Bonyad : fondation, institution

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Calendrier persan : calendrier solaire, qui suit quotidiennement le changement léger de luminosité solaire, en usage notamment en Iran depuis 1925. Son système d’alternance des années normales et des années bissextiles le rend plus précis que le calendrier grégorien. L’année compte 365 ou 366 jours et est composée de 12 mois. Les 6 premiers comptent 31 jours, les 5 suivants 30 jours et le dernier mois 29 ou 30 jours. Le 1er Farvardin, le 1er jour de l'an, correspond au 21 mars du calendrier grégorien. Ce calendrier est aussi en usage dans les régions voisines, notamment en Afghanistan et dans les parties kurdes de la Mésopotamie.

Caravansérail : Terme persan désignant une auberge pour marchands voyageurs, équipée de locaux pouvant servir d'entrepôts pour les marchandises et d'écuries pour les montures. Ces établissements étaient souvent fortifiés et s’échelonnaient le long des grandes routes commerciales. Ces constructions, dont les plus anciennes datent des Sassanides (224-642 après J.-C.), offraient une protection efficace contre les attaques de bandits. En ville, ils jouxtaient souvent le bâzâr de manière à faciliter le transfert des marchandises directement des animaux aux étals. On apprécie aujourd’hui le calme de leurs petites cours, ornées d'un petit bassin à jets d'eau bordé de quelques arbres.

Châh (Shâh): Terme persan équivalent de roi, il est le titre royal dans la Perse ancienne et existait déjà chez les Achéménides et les Sassanides. Le dernier qui ait porté ce titre fut Mohammed Reza Shâh Pahlavi dont le régime despotique s’est effondré en 1979 à l’avènement de la Révolution islamique.

Chahadat : Témoignage, profession de foi musulmane. Obligatoire pour toute personne désirant devenir musulman. Elle se résume à la phrase suivante : "Je témoigne qu'il n'y a de (vraie) divinité que Dieu et que Muhammad est Son messager". Elle consiste d'une part à ne croire qu'en un seul Dieu, à lui vouer exclusivement tous les actes d'adoration ; et d'autre part à reconnaître que Mohammad est le dernier messager de Dieu et l'exemple à suivre.

Cheikh : Appellation respectueuse donnée à un religieux, à un maître ou un directeur spirituel. Le mot s’emploi aussi comme titre honorifique pour les chefs ou les personnes âgées des tribus et des confréries.

Conseil de discernement : abrégé duConseil de discernement de l'intérêt supérieur du régime, c’est une institution créée en 1988 sous l’ordre de l’Imam Khomeiny. Composée de six membres religieux du Conseil des Gardiens de la Constitution, des chefs des pouvoirs législatif, judiciaire et exécutif (président de la république), du ministre concerné par l’ordre du jour auxquels s’ajoute une dizaine d’autres personnalités. Il arbitre les litiges apparus entre le parlement et le Conseil des gardiens et dispose du droit d’édicter des solutions pour les cas les plus graves.
L'Ayatollah Hashemi Rafsandjani en est le président depuis 1997. Le secrétaire du conseil est Mohsen Reza'i.

Conseil des gardiens de la constitution : il est composé de 12 membres désignés pour six ans: 6 religieux (clercs) nommés par le Guide Suprême et 6 juristes (généralement aussi des clercs) élus par la chambre monocamérale sur proposition du pouvoir judiciaire (dépendant du Guide). Sa principale fonction est de veiller à la compatibilité des lois à la Constitution et à l'Islam. Vis à vis du parlement, le Conseil des gardiens contrôle: la validité des candidatures, à l’entrée du circuit, la conformité des lois qu’ils ont élaborées, à la sortie. Le conseil des gardiens de la constitution est présidé par Ahmad Jannati.

Coran : littéralement lecture, le Coran est le livre le plus sacré dans la religion musulmane. Le Coran regroupe les paroles divines qui ont été transmises au prophète Muhammad (s) de manière fragmentaire par l'archange Gabriel par voie orale durant une période de 23 ans. C’est la parole incréée et infaillible de Dieu (Allah) adressée à l'intention de toute l'Humanité. Aussi appelé Omm ol-kitāb « mère des livres », le Coran comprend 114 sourates de longueurs différentes, réparties dans 30 djuz (parties). Normalement le nom est suivi d’un adjectif tel que Madjid ou Forquan donnant ainsi Coran-é Madjid.

»»» Le Coran

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dar ol-Fonoun : signifiant Maison des techniques, il était la première institution d'études supérieures fondée en 1851 par Amir Kabîr, le vizir de Nasseredin Shah. A l'origine conçue comme une école polytechnique, Dar ul-Fonoun devient 80 ans après son ouverture, un des lycées important de Téhéran. Après l'avènement de la République Islamique, il devint l'école des maîtres et des instituteurs et après plusieurs changements il fut définitivement fermé en 1996. Depuis 1999, la restauration de l'édifice est entreprise par l'Administration de l'Héritage Culturel d'Iran. Désormais, il est devenu le centre d'archive d'Education Nationale.

Décade de Fajr : Période qui s’étend entre 1er et 11 février (12 à 22 bahman du calendrier persan). Le 1er février marque le retour en Iran de l’Imam Khomeiny exilé par le shah, et le 11 février correspond à la victoire définitive de la Révolution Islamique en 1979. C’est durant ces dix journées que la nation iranienne célèbre la victoire de sa Révolution. Pour le sens de la nomination consultez l’entrée Fajr.

Défense Sacrée : (Defā'e moghaddas): se dit de la période de Guerre qu'a commencé Saddam contre l'Iran, et qui a durée huit ans, de septembre 1980 à août 1988, connue en Iran sous le nom de La Guerre Irak-Iran ou Guerre imposée (Jang-e-tahmili).

diyya (diyyé) : La réparation due du fait de l’homicide involontaire de l’atteinte involontaire aux personnes, alors que l’homicide volontaire est passible de la sanction maximale. Le texte coranique introduit cette distinction intentionnelle/non-intentionnelle, là où de nombreuses pratiques tribales arabes pré-islamiques privilégiaient le simple rachat du prix du sang pour l’ensemble des cas d’homicide.

Duodécimain : Le chiisme duodécimain (Ithnā-ashariyya) désigne le groupe des chiites qui croient dans l'existence des douze imams et qui attribuent le concept de masūm (infaillibilité) aux quatorze infaillibles, qui incluent Muhammad (s) et sa fille Fatima Zahra et les douze Imams (s). Les Chiites suivent les exemples et les verdicts de ces guides. 80% des Chiites sont duodécimains et majoritaires parmi les écoles de pensée chiites. Ils sont majoritaires en Iran, en Azerbaïdjan, à Bahreïn, en Iraq, et au Liban. Le chiisme duodécimain est la religion officielle de l'Iran.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Eftar : Déjeuner, terminer son jeûne en mangeant ou en buvant après que la nuit soit tombée.

Ejma (Ijma) : Consensus de savants musulmans (ulémas), un des fondements du droit musulman (sharia).

Ehram : littéralement consécration, Ihram est en effet l’état de consécration rituelle ; cela peut aussi désigner le vêtement blanc porté par celui qui accomplit dans cet état le grand ou le petit Pèlerinage à la Mecque.

Entezar : Infinitif arabe synonyme d’attendre. Dans son sens spécifique, le mot désigne l’attente du retour de l’Imam Mahdi (s) et l’état de ceux qui attendent, font de la prière et se préparent pour la fin de l’Occultation du 12e Imams des musulmans afin de devenir ses soldats et l’aider pour rétablir la justice dans le monde entier.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Fajr : Mot arabe signifiant l’aube et l’aurore. Relié à la lumière du matin, il désigne par sa signification une ouverture ou un commencement heureux dans une affaire. C’est pourquoi on nomme les dix premiers jours de la Révolution Islamique, la décade de Fajr.

Faqih : jurisconsulte islamique, savant en sciences religieuses.

Farsakh : Parfois prononcé farsang, c’est l’unité de distance perse; Elle correspond à environ trois milles (quatre kilomètres).

Fatwa : Avis juridique donné par un spécialiste de loi religieuse sur une question particulière. En règle générale, une fatwa est émise à la demande d'un individu pour régler un problème où la jurisprudence islamique n'est pas claire. Contrairement à l'opinion répandue, une fatwa n'est pas forcément une condamnation ; il s'agit d'un avis religieux pouvant porter sur des domaines variés. Un spécialiste pouvant donner des fatwas est appelé un mujtahid.

Fetr (Eïd el Fetr): [Rupture du jeûne] Premier jour du mois de Shawwâl, mois qui suit le mois de Ramadân. "Fetr" signifie littéralement «arrêter le jeûne». Les musulmans effectuent un jeûne (Siyam) durant le mois de Ramadân, neuvième mois du calendrier lunaire islamique. Le dernier jour du ramadan, dès le coucher du soleil, les musulmans fêtent l'événement et festoient. Le jour de la fête, les jeuneurs affluent aux mosquées pour faire la prière collective de fetr. Ce jour est considéré comme l’une des plus grandes fêtes des musulmans.

Fiqh : domaine relatif aux avis juridiques pris par des docteurs de l'Islam sur les limites à ne pas dépasser par les musulmans. Dérivé du verbe signifiant comprendre et traduit par la jurisprudence islamique, il s'agit donc d'une compréhension du message de l'Islam sur le plan juridique.

 

 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
 Gardiens de la Révolution (Sepah-e-Pasdaran) : Corps militaire créé au lendemain de la Révolution et contribuant à la Défense nationale en l'absence d'une armée organisée.
 
 Golfe Persique : (Persan, Khalij-e fârs , il tire son nom de la Perse), mer épicontinentale de l’Océan Indien. Il sépare la péninsule Arabique de l’Iran (Perse), et s’étend sur une superficie d’environ 200 000 km². Les pays qui bordent le golfe Persique sont : l’Iran (au nord-est), l’Iraq, le Koweït, l’Arabie saoudite, Bahreïn, le Qatar et les Émirats arabes unis à l’ouest et au sud.. Il communique à l’est avec la mer d’Oman par le détroit d’Ormuz.
 
 
Guide suprême
: Guide spirituel, source de légitimité du gouvernement islamique selon la doctrine du velayat-e-faqih. 
 
 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Hadith : [récit, propos] Ce mot désigne traditionnellement un récit rapportant une parole ou un acte du prophète Mohammad (s). Il existe des recueils de hadiths rassemblant ces récits, classés par thème et accompagnés du nom des personnes les ayant rapportées, afin de garantir leur origine. Il existe de même des recueils de hadiths contenant les propos des douze Imams des musulmans et ceux de Hazrat-é Fatima (s).

Hâdj : titre donné à ceux qui ont accompli au moins une fois le pèlerinage obligatoire à la Mecque. Le mot a son origine dans le mot Hadj, mot arabe qui veut dire pèlerinage à la Mecque. Utilisé seul, le substantif prend un i à la fin, ce qui donne hâdji.

Hafez (Hafiz) : Titre honoré accordé à une personne qui connaît le Coran par cœur. Le grand poète persan du XIIIe siècle s’appelle Hafez parce qu’il connaissait le Coran par cœur. Le mot est aussi l’un des Attributs de Dieu signifiant Protecteur.

Halâl : [licite] Terme utilisé pour qualifier un acte, licite selon la tradition islamique. Comme consommer du poisson. Il s’oppose à Harâm.

Hanâ (Henné) : Plante à partir de laquelle on prépare une teinture utilisée pour les cheveux et les doigts, produisant une couleur rouge orangée. La teinture de la barbe ou des cheveux était courante dès les premiers temps de l'Islam. Ce soin est recommandé sous conditions et est considéré comme un remède pour certains maux.

Harâm : Acte illicite ou répréhensible du point de vue religieux que le musulman doit s’empêcher de commettre. Comme consommer du porc.

Hosseynieh : lieu de culte qui ressemble à une mosquée, mais ne l’est pas et où se déroulent les rituels, les cérémonies et les discours religieux. Son nom vient du nom du troisième Imam des musulmans, l’Imam Hosseyn (s). De même sorte, on a Fatémieh, du nom de la fille du prophète et l’aïeule des Imams, et Mahdieh, du nom du dernier Imam, l’Imam Mahdi (s).

Howzeh : école théologique, centre des études islamiques, comparable au séminaire dans la religion chrétienne. Les plus célèbres howzeh se trouvent à Nadjaf, à Qom et à Meched.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Ijtihâd : exercice d’interprétation des lois de l'Islam, jugement résultant de la réflexion du mujtahid.

Imam (Guide) : Personne qui dirige la prière en commun. C'est de préférence la personne qui est la plus instruite dans les connaissances des rites de l'Islam. Pour les chiites, tenant d'une tradition cléricale de l'islam, l'imam est le guide spirituel et temporel de la communauté islamique, ainsi que le nom donné aux successeurs du Prophète et à ceux de l’Imam Ali (s).

Imamat : Infinitif arabe qui désigne le fait d’être imam, son usage est presque exclusif pour les douze Imams des musulmans. Il désigne aussi par extension la période où chacun des douze Imam avait cette mission.

Imamzadeh : mot persan désignant un descendant des douze imams du chiisme (le mot signifie en persan né d'un Imam). Le mot est aussi utilisé pour désigner un mausolée spécifique au chiisme et dans lequel, précisément, un imamzadeh est enterré. Dans la tradition populaire chiite, les imamzadehs sont chaleureusement honorés.

Imam de la prière de Vendredi : celui qui prononce les deux discours avant la prière de vendredi et qui accomplit la prière.

Iqama (Eqâmeh) : Formule marquant le début de la prière. A cet appel, les croyants se rassemblent en rangs et se préparent à célébrer la prière. Les zekrs de l’Eqama sont pour la plupart identiques à ceux de l’Azan.

2 f Allâho Akbar (Allah est plus grand)

2f Ash-hado an lâ élâha ell-Allâh (J'atteste qu'il n'y a d'autre Dieu qu'Allah)

2f Ash-hado anna Mohammadan Rasoûl-Ollâh (J'atteste que Mohammad est l’envoyé de Dieu)

2f Ash-hado anna Alian Hojjat-Ollâh (J'atteste qu’Ali est le signe de Dieu)

2f Haiya 'alas-Salâh (Venez à la prière)

2f Haiya 'alal-Falâh (Venez au salut)

2f Haiya 'ala Khayrel-amal (Venez à la meilleure action)

2f Qadaqamaté-Salâh (La prière est prête)

2f Allâhou-Akbar (Allah est plus grand)

1f Lâ ilâha ill-Allâh (Il n'y a d'autre Dieu qu'Allah)

Iwan : Salle voûtée s'ouvrant sur une cour. Forme empruntée à l'architecture des grandes maisons et palais du Proche-Orient, se retrouve presque exclusivement dans le monde persan. Le schéma de quatre iwans se faisant face dans la cour intérieure des mosquées et des madrasas iraniennes est fréquent.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Jamaran : région située au nord de Téhéran, elle est célèbre pour contenir la maison du défunt Imam Khomeiny où le fondateur de la Révolution islamique menait une vie toute simple. Est encore célèbre le Husseynieh de Jamaran où l’Imam Khomeiny faisait ces discours et accomplissait les prières collectives. Ce lieu par ses partisans chéri rappelle l’Imam et ses souvenirs.

Jamkaran : lieu de pèlerinage des fidèles amoureux du dernier Imam de l’Islam, Imam Mehdi (s), Jamkaran se trouve aux portes de la ville sainte de Qom et en lisière du désert. Le site contient une mosquée autour de laquelle se réunissent pendant toutes la semaine et surtout le mardi soir des dizaines de millier de pèlerins qui priant pour la santé de leur Imam, attendant la fin de son occultation, ainsi que la justice promise à son retour.

Jours fériés : Les jours fériés se répartissent en deux catégories, les jours fériés nationaux (suivant le calendrier iranien, donc fixes) et les jours fériés religieux (fixés selon le calendrier islamique lunaire donc variants d'année en année).

Jours fériés nationaux

-1er au 4 farvardin (21-24 mars): Nouvel An

-12 farvardin (1er avril): anniversaire de l'instauration de la République islamique en 1979

-13 farvardin (2 avril): 13e jour de la nouvelle année, pendant lequel les Iraniens quittent traditionnellement leur maison pour la journée (Journée de la nature)

-14 khordâd (4 juin): décès de l'imam Khomeiny

-15 khordâd (5 juin): anniversaire de la rébellion de 1963 suite à l'arrestation de l'imam Khomeiny

-22 bahman (11 février): victoire de la République islamique en 1979

-29 esfand (20 mars): jour de la nationalisation du pétrole en 1951

Jours fériés religieux

-9 moharrem: veille du martyr de l'imam Hossein (3e imam)

-10 moharrem: anniversaire du martyr de l'imam Hossein en 680

-20 safar: 40e jour après le martyr de l'imam Hossein

-28 safar: mort du Prophète

-17 rabiol avval: anniversaire du Prophète

-13 radjab: naissance de l'imam Ali (1er imam)

-26 radjab: jour où le Prophète a commencé sa mission

-3 cha'ban: naissance de l'imam Hossein

-15 cha'ban: naissance de l'imam Mahdi (12e imam)

- 21 ramadan: martyr de l'imam Ali

-1 chavval: fête de la fin de ramadan

-25 chavval: mort de l’imam Djafar (6e imam)

-10 zihadjdjeh: journée des sacrifices pour les pèlerins à la Mecque

-18 zihadjdjeh: jour où le Prophète nomma l'imam Ali comme successeur.

 


 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Kalām: Discussion en arabe, méthodologie théologique dogmatique ou scolastique, est l'une des sciences religieuses de l'Islam et fait référence à la recherche de principes théologiques à travers la dialectique. Elle est pratiquée par les mutakallamins et est reconnue par les chiites et les sunnites.

Karbala : ville d'Irak, située à 100 km au sud-ouest de Bagdad. Lieu saint des chiites car c'est à Karbala que l'Imam Hossein ibn Ali (s) tué en martyr par les soldats de Yazid ibn Muawiya. Pendant les deux mois de Moharram et de Safar le peuple en deuil commémore le martyre et la décapitation de L'Imam Hossein surtout pendant les jours de l'Achoura et de l'Arbaïn.

Karbalaï : titre donné à ceux qui ont accompli au moins une fois le pèlerinage à Karbala et de la tombeau de l’Imam Hosseyn.


Khatib: : mot arabe qui désigne le prédicateur qui fait le sermon ou prône, lors de la prière du vendredi et lors des grandes fêtes des musulmans.

Khân : Mot persan qui signifie étape importante d’un trajet. Il est aussi un titre de noblesse turc, employé surtout chez les Seldjoukides et les Mongols. Les khâns existaient jusqu’aux premières décennies de l’époque contemporaine et constituaient une féodalité dans les provinces de l’Iran. Ils ont été éliminés par Reza Khân, qui se croyait le seul Khân du pays.

Khâtam kâri : L’art de la marqueterie, c’est un art national iranien. C'est à partir de l'époque safavide (1501-1722) que commence l'histoire de cet art délicat qui très vite atteint une grande perfection. Comme le jeu des couleurs est important pour l'effet esthétique, l'artisan emploie une grande variété de matériaux différents dont plusieurs espèces de bois, de métaux, d'os et de miroirs. Cette technique entre dans la fabrication d'objets décoratifs. La ville de Chiraz est renommée pour ses artistes marqueteurs.

Khatib : mot arabe qui désigne le prédicateur qui fait le sermon ou prône, lors de la prière du vendredi et lors des grandes fêtes des musulmans.

Khazar : Nom de la mer située au nord de l’Iran. Elle est bordée par l'Iran, la Russie, l'Azerbaïdjan, le Turkménistan, et le Kazakhstan. Appelée aussi la mer Caspienne(Le mot caspienne venant de Qazvin, une ville d'Iran : ''Bahr el-Qazvin'' selon des sources arabes). Ce plus grand lac du monde est appelé en persan la mer Khazar ou parfois, la mer du Mazandaran.

Khotba : mot arabe désignant le sermon ou prône délivré par l'imam (khatib) lors de la prière du vendredi et lors des grandes fêtes des musulmans. Le type le plus commun de khutba est celui du vendredi, avant la prière et qui traite généralement les sujets relatifs à l'Islam aussi bien que à la vie quotidienne. Son but étant de fournir à des musulmans une perspective de la foi en Islam et de la situation actuelle de leur communauté dans de divers aspects et renforce leur unité.

Kufi : Style de calligraphie ancienne arabe, développé dans la ville de Kufa en Irak (d’où le nom). Les premiers exemplaires du Coran sont calligraphiés suivant les normes de cette écriture. On le retrouve actuellement sur de nombreux monuments musulmans avec parfois une forme modifiée.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Laylat ol-Qadr : (Nuit du Destin) c’est l'une des nuits à la fin du mois du Ramadan au cours de laquelle le Coran a été révélé une fois complètement au prophète Muhammad(s) par l'ange Gabriel. On lit par exemple à la Sourate 97, verset 1, " Certes Nous l'avons fait descendre (le Coran) pendant la nuit d'Al-Qadr". La révélation du Coran a ensuite été graduellement fragmentée sur une période de 23 ans, soit de 610 jusqu’au décès du prophète en 632.

La Nuit du Destin n’est pas précisée d’une manière absolue mais elle se situe, selon les hadiths, dans les dix dernières nuits du mois de Ramadan, plus probablement encore dans les nuits impaires (19, 21, 23 et 27). Cette nuit bénie est très observée par les musulmans qui font des invocations et des prières, récitent le Coran et demandent pardon pour les péchés commis.
La Sourate 97 [La Destinée (Al-Qadr)] est consacrée à la Nuit du Destin.

Lors : D'origine iranienne, les Lors vivent principalement dans le Lorestan, le Tchamahal va Bakhtiari et le Kohkilouyeh va Boïr Ahmad. Les Lors s'expriment en lori, un dialecte persan, et sont de confession chiite.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z



Maba's : commencement de la mission prophétique du vénéré Mohammad (s).

Madrésé : mot qui désigne en général une école, mais il est employé aussi pour une université théologique musulmane, ou plus rarement pour une université scientifique.

Majles : Parlement.

Makrouh : Terme de droit musulman désignant un acte indésirable, détestable, mais non illicite. Comme consommer de la viande d’âne.

Marja : Aussi appelé Marja-e Taqlid, signifie littéralement « source d'imitation » ou « source de tradition ». On accorde aux Marjas le titre de Grand Ayatollah. Les disciples d'un Marja se réfèrent à lui dans de nombreuses situations et lui demandent de publier un livre de jurisprudence dans lequel il donne des réponses à la plupart des problèmes quotidiens des musulmans. Le livre est appelé Resalah et contient ses fatwas.

Machhadi : titre donné à ceux qui ont déjà accompli le pèlerinage à Meched, ville d’Iran qui contient le mausolée de l’Imam Réza (s).

Masjed : synonyme arabe du mot mosquée. Dans son sens propre le mot signifie lieu de prosternation devant son Dieu.

Masûm : pl. masûmîn) Littéralement complètement intact et impeccable. Le mot est un attribut des quatorze Infaillibles, le prophète Muhammad (s) et sa fille Fatima Zahra et les douze Imams (s), connus comme les quatorze masûm. L’adjectif peut qualifier un enfant pur de tout péché.

Mausolée : tombeau monumental, la où est enterrée une personnalité importante et surtout religieuse.

Meched (Machhad) : ville religieuse et lieu de pèlerinage, Meched est l’une des villes les plus saintes du Chiisme et compte parmi les plus grandes villes d'Iran. Située au nord-est de l'Iran, elle est la capitale de la province du Khorasan-e-razavi. Son nom « Machhad » signifie en arabe "lieu de martyre", d'après la martyre par empoisonnement de l'Imam Reza, huitième Imam du chiisme par le calife abbasside al-Ma`mûn. La ville est célèbre pour les sites qu’il contient tel que le mausolée de L’Imam Reza, l’Ecole théologique de Meched, l’Université de Ferdowsi.

Mehrab : Dans une mosquée, le mihrab est une niche souvent décoré avec deux colonnes et une arcature, généralement intégré au milieu d’un mur et qui indique la direction de la Kaaba à La Mecque (qebleh) vers où se tournent les musulmans pour faire la prière. Dans les prières collectives, l’imam se met souvent devant ou au milieu du mehrab.

Menbar : Dans une mosquée, sorte d'escabeau servant de chaire d'où le khatib (imam de la prière) fait son sermon (khotba) lors des prières collectives.

Milâd (Mowloud) : Commémoration de la naissance.

Minaret (Menâreh) : Tour (ou tours) surplombant une mosquée et depuis laquelle on appelle les croyants à la prière. En Iran, chaque mosquée comporte classiquement deux minarets placés des deux côtés du portail de la mosquée.

Minyature : D’origine chinoise, c’est un art pictural persan et l’expression du génie artistique iranien. Les Iraniens qui avaient appris cet art des Chinois ont fait beaucoup de progrès dans cette branche et ont inventé de nouvelles méthodes. C'est à l'époque des Mongols (XIIIème siècle), puis des Timourides (1405-1517) et des Safavides (1501-1722) que cet art connut un grand essor. Les miniatures ont pour thème de prédilection les couples d'amoureux en tenue traditionnelle, les scènes de chasse et les monuments historiques. Le souci du détail et la complexité picturale des miniatures leur valent une reconnaissance mondiale. La ville d’Ispahan propose actuellement les plus belles miniatures de l’Iran.

Monaféq (pl: Monaféqin / Mounafiqoun) : Littéralement hypocrites. Dans le Coran, ce terme désigne ceux qui ne sont musulmans qu'en apparence. C’est le nom donné à un parti qui s’est opposé à la Révolution islamique dès son avènement en commettant des actes terroristes contre les personnalités importantes mais aussi contre le peuple innocent afin de provoquer le désordre et la peur.

Mostahab (Mandoub) : Terme qui désigne les actes qui ne sont pas obligatoires selon la Shari’a mais qui sont recommandés. Ex: la lecture du Coran.

Mowlâ (Mollâ) : Littéralement maître et seigneur. En Iran, c’est le titre donné depuis l'époque des Safavides (1145-1722), à un homme religieux et lettré ou à un théologien.
Moujahid : celui qui pratique un combat dans un sens spirituel, ou un effort pour la cause de Dieu (djihâd). Cependant il faut ne pas confondre le groupe terroriste des « moudjahidine du peuple » qui ont lutté contre la Révolution Islamique dès sa fondation et dont les objectifs malhonnêtes trahissent le nom.

Mujtahid : Celui qui prononce une interprétation documentée (ijtihâd) sur un point de droit dans l'islam.

Musalla (Musalla) : Espace de prière, parfois situé le long d'une route, dans lequel peuvent se rassembler les croyants pour effectuer la prière.

 

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Nahj ul-Balagha : Traduit par la Voie de l’éloquence, cet ouvrage est l’œuvre célèbre de l’Imam Ali (s), et est considérée, après le Coran, comme l’un des meilleurs livres d’enseignement religieux et éthique, non pas uniquement pour les musulmans mais pour toute l’humanité. L’ouvrage contient un ensemble de leçons religieuses, morales, humaines, sociales, politiques et gouvernementales dispensées par l’Imam et recueillies par Seyed Razi au Xe siècle. Il contient dans l’ensemble 79 lettres, 241 khutbas, et 360sagesses.

Norouz : Fête traditionnelle iranienne célébrant le nouvel an du calendrier iranien, premier jour du printemps : 1 Farvardin qui correspond à 21 mars.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Occultation: Terme qui désigne l’absence du 12e Imam (ou l’imam caché): période qui s’étend entre la disparition de l’Imam Mahdi (s) en 940 et sa réapparition promise. On compte deux occultations: Occultation mineure (874-940) et l’Occultation majeure (commencée vers 940 et qui prendra fin au retour de Mahdi (p)

Oummah (Umma): La communauté musulmane prise dans son ensemble.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Pahlavi : La dynastie Pahlavi est la dernière dynastie iranienne avant l'avènement de la République Islamique. Elle fut fondée par Reza Khan en 1925, alors le premier ministre de Ahmad Shah Qadjar, dernier roi (Shah) de la dynastie des Qadjar.
Les Pahlavi ont régné sur l'Iran pendant cinquante trois ans. Mohamad Reza Shah, le dernier des Pahlavi est aussi le dernier Shah d'Iran. Très injuste, oppresseur et débauché, le régime pahlavi n'a pas cessé de mécontenter le peuple iranien et surtout les religieux. Le gouvernement du Shah fut renversé à la suite de soulèvements populaires en 1978 et 1979 des opposants au régime du Shah. Le Shah s'enfuit du pays, mourant quelques temps après en Égypte. Le régime impérial chuta le 11 février 1979 à la suite d’une révolution et la République islamique fut proclamée le 1er Avril 1979.
 
 Prière du vendredi :
prière en collectivité qui remplace celle du midi du vendredi, précédés par deux discours de l’Imam du vendredi; donc ce dernier se mettant debout en orateur, dans son premier discours loue et vénère Dieu, Récite une prière sur Mohammad et sur les Imams des Chiits et demande le pardon à Dieu pour les croyants et les croyantes. Ensuite il parle de la piété envers Dieu, appelle à la justice, à la bienfaisance et à la réconciliation. Dans le deuxième discours il traite des questions de société et de ce qui est de ce genre.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Qom: ville située à 150 km au sud-ouest de Téhéran, Qom est l'une des villes saintes du chiisme, puisque s’y trouve le mausolée de Fatima Ma'sumeh, sœur de l’Imam Reza, (8e Imam du chiisme) et en dehors de la ville la mosquée de Jamkaran, attribuée à l’Imam Mahdi (s). La ville accueille la plus grande école théologique d'Iran, ce qui fait de cette ville l’un des centres les plus importants du chiisme, à la fois en Iran et dans le monde.

Qadjar:la dynastie Qadjare (aussi transcrit Ghajar) règna sur l'Iran de 1786 à 1925. Les Qadjars sont d'origine turkmène, issue des tribus Qizilbashs. Agha Mohammad Khan qui a éliminé vers 1794 ses principaux rivaux fut le fondateur de la dynastie. La période Qadjare fut marquée par la résignation de l'Iran devant les Russes et les Britanniques, qui rivalisaient en demandant chacun des concessions supplémentaires dont les plus importants sont les deux traités (Golestân 1812 et Turkmanchai 1828) très défavorables aux Perses, selon lesquels l'Iran perdait tous ses territoires du Caucase au nord de l'Araks.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Ramadan : Neuvième mois du calendrier lunaire musulman. Mois sacré de trêve dans l'Arabie préislamique, il est un mois de jeûne dans la tradition musulmane, un des dix piliers de l'Islam.

Rasoul (Rasul) : «Envoyé de Dieu». Dans la tradition musulmane ce terme désigne un prophète apportant une révélation majeure. Parmi eux la tradition place notamment (sur eux la paix) Adam, Seth, Noé, Abraham, Ismaël, Moïse, Lot, Salih, Houd, Shu'ayb, Jésus et Mohammad.

Révolution constitutionnelle : la Révolution constitutionnelle de l'Iran (aussi appelée Révolution constitutionnelle Perse) contre le règne despotique du dernier Shah Qadjar commença en 1905 et dura jusqu'en 1911. La révolution constitutionnelle, suite à des mécontentements populaires nés de l'ingérence étrangère, des concessions accordées aux Européens, et du déclin économique eut pour conséquence la fondation d'un parlement en Iran.

Des personnages comme Sattar Khan et Bagher Khan et des villes comme Tabriz jouèrent des rôles significatifs dans ce mouvement.

La révolution constitutionnelle d'Iran était le premier évènement dans son genre au Moyen-Orient. De nombreux groupes différents se battirent au cours de cette révolution, et toute la société fut finalement changée d'une manière ou d'une autre par cette révolution. L'ordre ancien fut dépassé pour être remplacé par de nouvelles institutions, de nouvelles formes d'expression et un ordre social et politique nouveau.

Rial : Monnaie officielle de l'Iran. De par la valeur mineure du rial, aujourd'hui les Iraniens utilisent oralement le toman qui vaut 10 rials. Les pièces en circulation sont: 50, 100, 250, et 500 rials. Les pièces de 5 et 10 rials sont légales mais ne sont plus émises. Les billets en circulation sont: 100, 200, 500, 1 000, 2 000, 5 000, 10 000, 20 000 et 50 000 rials. Le cours du rial est presque de 11 000 rials pour 1 euro.

Rissâlah : Traité de jurisprudence pratique présenté par un mujtahid.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

SAVAK : Acronyme de Sazeman-e Ettelaat va Amniyat-e Keshvar, Organisation pour l'Intelligence et la Sécurité nationale. La SAVAK était le service de sécurité domestique et le service de renseignement de l'Iran entre 1957 et 1979.

La SAVAK fut fondée en 1957 avec l'assistance de la CIA et du Mossad avec pour mission de protéger le Shah, Mohammad Reza Pahlavi et de réprimer l'opposition, en particulier politique et religieuse. La SAVAK avait virtuellement des pouvoirs illimités d'arrestation, de détention et de torture. Elle opérait dans ses propres centres de détention, comme la tristement célèbre prison d'Evin. Il est de notoriété publique que la SAVAK soumettait régulièrement ses détenus récalcitrants à la torture physique. Des milliers de personnes ont été tués innocemment avant la Révolution par les agents de SAVAK.

Seyed : Descendant du Prophète (s). Les religieux portant un turban noir sont des seyed.

Shahid :: mot arabe, synonyme de martyr. Ayant perdu beaucoup de ses enfants dans les combats qui ont aboutit à la Révolution islamique, ainsi que durant la Guerre imposée de huit ans contre Saddam, l’Iran compte un nombre considérable de martyrs. Or, pour rendre hommage à leur dévouement, le nom de certains rues, avenus, places, centres et institutions porte le nom d’un shahid.

Siyam, Sawm (Sowm): Jeûne pratiqué durant le mois de Ramadân (9ème mois du calendrier lunaire musulman). Ce jeûne consiste à s'abstenir de manger et de boire depuis l'aube jusqu'au coucher du soleil. Cette abstinence concerne aussi les rapports sexuels. Le mois de Ramadân est marqué chez les croyants par une intense ferveur, une solidarité encore plus fraternelle et durant cette période ils évitent tout propos futile pour se tourner entièrement vers le bien.

Seyed :Siréh (Sirah): Biographie du Prophète Mohammad (s), aussi, le mot s’utilise parfois pour la biographie des douze Imams (s).

Soltan : Titre honorifique, équivalent presque diminutif du mot roi, qui apparaît au Xe siècle du calendrier chrétien, il est utilisé surtout et largement par les Seldjoukides et les Ottomans.

Sorud-é Djomhuri-yé Eslami : Hymne national de l'Iran

Translitération:
Sar zad az ofogh mehr-e khavaran
Forugh-e dide-ye hagh-bavaran
Bahman, farr-e iman-e mast
Payamat ey emam, esteghlal, azadi, naghsh-e jan-e mast
Shahidan, pichide dar goosh-e zaman faryad-e-tan
Payandeh mani-yo javedan
Jomhoori-ye eslami-ye Iran


Apparu à l'Horizon, le soleil de l'Orient,
La lueur des yeux des croyants.
Bahman, la lumière de notre croyance.
Ton message, Oh Imam, l'indépendance, la Liberté sont des images de notre existence.
Oh les martyrs! Se fait l'écho votre cri dans l'aire du temps:
Sois immortelle! soit éternelle,
La république Islamique d'Iran

Souq : Terme arabe, équivalent du terme persan bâzâr, désignation du quartier commerçant des villes islamiques, considéré comme le centre économique de la ville.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Taghut : Nom d'une idole préislamique; démon de la rébellion; idole; faux dieu (cité par exemple dans le Coran, II; 256-257), Le mot est utilisé dans son sens général pour désigner tout gouvernement oppresseur dont les bases sont fondées sur le paganisme. C’est ainsi que l’Imam Khomeiny se servait du mot Taghut pour parler du régime Pahlavi.

Taqiyya : La taqiyya consiste en cette pratique de discrétion prudente où l’on évite de montrer sa différence, notamment dans un environnement hostile.

Taqlîd : Acceptation et application du contenu d'un enseignement d'un marja. Le taqlîd est le respect, sans les remettre en cause, des préceptes d'une jurisprudence. Le taqlîd consiste, pour celui qui ne possède pas la capacité d'ijtihâd, à suivre les directives énoncées par un mujtahid.
Tarîqat :: Chemin mystique, confrérie religieuse soufi, fraternité religieuse.

Tazieh : mot d'origine arabe signifiant « expression de sympathie, de deuil et de consolation », le tazieh désigne un genre théâtral particulier, commémorant le martyre de l'imam Hussein, joué surtout pendant les mois de Muharram et Safar et le jour de l'Achoura. Cela peut signifier aussi des cérémonies funèbres en l’honneur des martyrs de Karbala.

Tekiyeh : endroit où les chiites se rassemblent pour commémorer le martyre du troisième Imam Hussein (s), on les appelle les cérémonies de Tazieh.
Ces endroits sont présents surtout en Iran. Ils sont traditionnellement conçus avec des éléments de l'architecture iranienne.

Toman (Toumân): monnaie de l'Iran jusqu'en 1932 où le rial a remplacé le toman au taux de 1 toman = 10 rials. Bien que le rial soit la monnaie officielle de l'Iran, Le terme Toman est en utilisation dans les transaction quotidiennes, à la valeur de 1 toman = 10 rials. Dans les circonstances non officielles, un toman peut aussi représenter aussi bien 1000 tomans ou 1000000 tomans (l'ordre de grandeur considéré dépendant du contexte).

Towhid (Tawhid): monothéisme, appel à l'unicité de l'existence d'Allah. C’est le premier des cinq piliers de l’Islam consistant à rejeter toute divinité autre que Allah, Dieu Unique.

 


 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
 Uléma: Clerc, membre du clergé. Ce terme désigne plus généralement le lettré, l’enseignant, et par extension les savants religieux.
 
 
 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
 
 Varzesh-e Pahlavani : (Varzesh-e Bastani):traduit en"sport antique ou héroïque" est un sport national iranien qui consiste en une série de techniques de culturisme et de lutte. De plus, ce sport accorde une grande importance à la moralité et à l'esprit chevaleresque. Les pratiquants de ce sport sont appelés des ''Pahlavan'' (littéralement "athlète''). Le Varzesh-e Pahlavani est très codifié et les exercices pratiqués par les'' pahlevans'' suivent un ordre établi, sous la direction d’un ''Morshed''. Le Varzesh-e Pahlavani est pratiqué dans un lieu appelé Zurkhaneh où différents accessoires (''Kabbadeh'', ''Takhteh shéna’’) sont utilisés pour l'entrainement.
 
 Vazir : Aujourd’hui synonyme de ministre, ce mot persan fut le titre administratif attribué aux conseillers des califes et des rois.
 
 Velayat-é faqih : (Autorité du faghih): Doctrine religieuse politique qui désigne le Guide suprême comme le plus haut dignataire de la communauté musulmane.
 
 
 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
 
 Wali-é Asr : Imam du temps, c’est le titre reconnu à l’Imam Mahdi(s), douzième imam des musulmans, toujours vivant, mais en occultation, et de son retour les gens espèrent une justice et une humanité parfaite.
 
 
 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
 
 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Zagros : Chaîne de montagnes iranienne, les monts Zagros, dont certains sommets dépassent les 4000 mètres, s'étirent selon une direction nord-ouest sud-est. Ils partent du lac Van en Turquie et s'allongent jusqu'au Golfe Persique. Le Déna (4409 m) est le point culminant du Zagros.

Zakât ul-Fetr : Aumône obligatoire versée à la fin du mois de Ramadân, avant la prière de l'Eid-el-fetr célébrant la fin du mois de jeûne et qui consiste en un repas offert à un nécessiteux (qui correspond en France à une somme estimée à environ 30 Francs).

Zekr : Rappel, ensemble d'invocations, édification morale. Ce terme est parfois utilisé pour désigner le Coran. 

Zyarat : voyage effectué par un croyant vers un lieu de dévotion, vers un endroit tenu pour sacré selon sa religion. Le mot s'utilise aussi pour désigner l'acte d'honorer les grandes personnalités sacrées.